Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rassemblement de soutien à Dijon

28 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués

Rassemblement de soutien à trois inculpés dijonnais du mouvement social de
novembre 2007

Mercredi 30 avril à 16h devant la cité judiciairede Dijon à l'occasion de leur
procès.

plus d'infos sur http://brassicanigra.org

Le mardi 20 novembre à Dijon, comme dans le reste de la France, se
déroulait une manif unitaire contre la réforme des retraites et contre le
mouvement de privatisation des universités par le biais de la LRU dite loi
Pécresse. Cette manifestation de plusieurs milliers de personnes
s'inscrivait dans un mouvement social marqué par des blocages de
nombreuses universités, de gares, des manifestations et occupations...

Pendant le début de la manifestation et comme cela a souvent été le cas à
Dijon dans des contextes de ce type, des slogans et silhouettes ont été
peintes au sol, notamment pour dénoncer les expulsions d'étudiant-e-s
sans-papiers. Mais ce jour-là, les divers policiers en civil de La Brigade
Anti-Criminalité avaient semble-t-il pour ordre de se montrer
particulièrement agressifs et pressants envers certain-e-s
manifestant-e-s, les suivant pas à pas et gesticulant brutalement. Au beau
milieu de la manif, une quinzaine de ces petits soldats de choc en civil
ont finalement sauté sur trois personnes qui distribuaient des tracts pour
une initiative d'"assemblée populaire" (1) au sein du cortège et dans les
boîtes-aux-lettres sur le parcours. Ces trois personnes, enfermées dans
une cour d'immeuble se sont vues immédiatement menottées, frappée au
visage pour l'une d'entre elles, et copieusement insultées, avec pour
objectif de les emmener en Garde à Vue. Heureusement une partie de la
manifestation a pu être prévenue avant la dispersion et quelque 300
personnes se sont rassemblées devant la cour d'immeuble pour protester
face à cette arrestation. Après quelques coups de matraques et autres
tentatives de dégager le passage, les agents de la BAC ont dû constater
avec dépit qu'ils n'entameraient pas la détermination des manifestant-e-s
à venir à la rescousse de leurs camarades, et ont préféré se retirer et
relâcher les 3 personnes arrêtées. Malgré tout, celles-ci se sont vu
convoquées au commissariat dès le lendemain et inculpées des diverses
incriptions à la peinture réalisées pendant la manifestation.

Contre la criminalisation croissante des mouvements sociaux et de la
solidarité, contre l'Etat policier que nous réserve la politique
sarkoziste ou la vidéosurveillance par la Mairie de Dijon, il nous semble
indispensable de porter un soutien visible et collectif aux inculpé-e-s,
qu'ils et elles soient arrêtés à la suite de manifestations et actions
politiques, ou simples cibles de la répression quotidienne de la police
française à l'encontre des classes populaires et des immigré-e-s. C'est
pourquoi nous appelons à un rassemblement public de soutien lors du procès
des trois inculpés dijonnais du 20 novembre 2007, accusés de tags lors
d'une manifestation intersyndicale et étudiante contre la LRU et la
réforme des retraites.

1. Lors du mouvement social de novembre, les assemblées populaires ont
permis à travers des discussions et repas partagés, d'échanger sur les
objectifs et actions des divers secteurs en lutte et de développer des
liens et entraides entre étudiant-e-s, lycéen-ne-s, cheminots, profs,
chômeur-euse-s et travailleur-euse-s syndiquées ou non, soutiens aux
sans-papiers...

Collectif de Solidarité aux Inculpé-e-s 21
soliinculpee21@riseup.net

Lire la suite

Lamine doit rester en France

24 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #contre les expulsions

Lamine doit rester en France pour régler ses problèmes de santé et reprendre ses études interrompues pour raison de maladie.

Monsieur Kahlat Lamine, de nationalité algérienne, a fait un parcours universitaire sans faute de 2001, date de son entrée en France avec un visa étudiant, jusqu’en 2004 : licence techno, maitrise techno-mécanique, DESS matériaux composites.

A partir de là, afin d’avoir une double compétence et de faire valoir ses diplômes dans son pays, il s’inscrit à la Fac des Sciences de Besançon à un Master Professionnel 2ème année de mécatronique , qu’il ne peut valider, suite à une erreur du jury de cette formation. La maladie commence à frapper Lamine
N’ayant pas le droit de redoubler dans cette formation, en désespoir de cause, il s’inscrit dans une autre filière : 1° année de licence.d’économie et de gestion à la Fac de Droit.

Les problèmes de santé s’aggravent, qui le perturbent de plus en plus dans ses études. Echec en licence. L’erreur de jury dans la formation de mécatronique ayant été reconnue, on lui donne le droit, fait rarissime, de se réinscrire dans cette formation, deux ans après son échec.

Mais les problèmes de santé prennent le dessus et il échoue à nouveau. La Préfecture ne reconnait pas la maladie de Lamine qui le perturbe gravement dans ses études , et ne regarde que ses résultats universitaires. Elle lui envoie un arrêté d’expulsion appelé OQTF. Cet arrêté est particulièrement injuste et inacceptable.

Lamine ne doit pas être expulsé.

Lamine doit pouvoir finir sa thérapie en France afin de reprendre des études où il réussissait avant sa maladie.

Signez et faites signer la pétition en ligne : http://rusf.org/Lamine-doit-rester-en-France.html


Comité de soutien Lamine Kahlat
Lire la suite

Jacques Prévert

11 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Jacques Prévert

Le 11 avril 1977, mort de Jacques PREVERT (né le 4 février 1900 à Neuilly). Poète, surréaliste, scénariste et dialoguiste de talent. Il fut avant tout un libertaire qui s'en prit à toutes les valeurs de la société bourgeoise, pourfendant, dans ses textes, le militarisme, le cléricalisme, et la morale hypocrite, mais glorifiant l'esprit de révolte et le culte de la liberté. En 1916, employé dans un grand magasin, il en sera "remercié" pour indiscipline. Il participe ensuite au mouvement surréaliste mais refuse d'adhérer au Parti Communiste et se moquera d'André Breton dans le texte "Mort d'un monsieur". En 1931, il publie le poème corrosif "Tentative de description d'un dîner de tête à Paris-France". Membre du groupe Octobre (théâtre ouvrier) il écrit "la bataille de Fontenay", qui sera joué à Moscou. Il est l'auteur de nombreux scénarios pour le cinéma : "L'affaire est dans le sac", "Les enfants du Paradis", (considéré comme l'un des chefs-d'oeuvre du cinéma), etc. En 1946, "Paroles" recueil de poèmes est publié, et rencontre un énorme succès, puis "Histoires", consacrent le poète anticonformiste, qui touche les gens par sa simplicité, et la tragi-comédie de ses textes tendres et virulents.

"Ni Dieu, ni Maître; Mieux d'Etre "
"Rêve + Evolution = Révolution "


Source: L'Ephéméride Anarchiste
http://ytak.club.fr/index.html
Lire la suite

Journees internationales de resistance des squats et espaces autonomes

11 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Journees internationales de resistance des squats et espaces autonomes - avril 2008 (

Simultanément dans des dizaines de villes dans le monde : Actions, manifs, concerts, zones autonomes, repas de quartiers, débats, ateliers, projections...

Programme et infos ailleurs dans le monde :
http://april2008.squat.net

Les vendredi 11 et samedi 12 avril 2008, auront lieu simultanément dans une trentaine de pays, deux jours de manifestations, d'actions directes, d'informations publiques, de fêtes de rue, d'ouvertures de squats pour défendre les espaces libres et promouvoir une culture populaire anticapitaliste. Ces deux jours seront l'occasion de partager ce qui se vit et se crée dans ces espaces autogérés et de marquer une résistance commune face à la répression, que ce soit à l'encontre du Mât noir à Dijon ou d'autres lieux en Europe...

Pour des milliers de personnes en France, précaires ou sans-papiers, squatter est un moyen de se loger et d'affirmer une "propriété d'usage" face à ceux qui spéculent et accumulent richesses et biens immobiliers. Au delà de l'habitat, depuis des siècles, des gens se sont servis d'espaces autonomes ou de squats, urbains ou ruraux, pour reprendre le contrôle de leur vies. Ces espaces se font outils, pratiques et moyens pour mener des luttes. Depuis des décennies, les mouvements squats, en Europe et au delà, ont contribué à des luttes locales, fourni
des alternatives aux cultures de profits et de consommation. Ils ont montré la possibilité de s'organiser sans hiérarchies, de créer des réseaux internationaux d'échange et de solidarité.

Ces lieux sont de ces rares espaces ressources permettant des réunions & projets militants, la création et dissémination de cultures subversives, la mise en place d'échange non-marchands, le partage des savoirs et l'expérimentation de modes de vie différents, des débats collectifs, des pratiques de recyclage et d'auto-construction, d'autonomie alimentaire d'informatique libre ou de médias indépendants...

Pourtant partout en Europe, ces lieux, cruciaux dans une dynamique de résistance globale, sont menacés. De la lutte des Tanneries à Dijon l'an dernier contre la vente du terrain occupé à la Générale de Santé, aux manifestations qui ont embrasées Copenhague pour protester contre l'expulsion d'un espace autogéré vieux
de vingt ans, en passant par tous les squats souvent plus éphémères qui émergent un peu partout, des résistances et solidarités internationales se construisent.

## Programme à Dijon :

Samedi 12 et dimanche 13 avril

samedi 12 avril

En ville...
13h rue du Bourg, coté centre Dauphine - zone autonome avec de la musique (batukada à confirmer - rapdical - hiphop accoustique et autres), des expos sur les squats, une fripperie gratuite, un infokiosque,de la subversion publicitaire...
Recréons la ville sans caméras ni vigiles !

15h départ rue du Bourg - manifestation de soutien aux espaces autonomes à Dijon et en Europe

Au Mât noir... 19 rue de l'île

18h goûter, fresque collective en peinture et expositions de photos (vous pouvez participer en amenant quelques unes de vos photos préférées)

19h concert avec
Izo (hiphop / Dijon)
Beygon vert (sludge bûcheron / Dijon)
Louis minus XVI (duo basse et sax de musique semi improvisée qui transporte)
Passion armée (new-wave - punk entre greenday, indochine et Netchaïev / Lyon)
Mon doigt dans ton uke (mega ukulelephone / Dijon)
jean-michel evrard (blues)
+ boum pour continuer à danser

dimanche 13 avril

Au Mât noir... 19 rue de l'île

13h - pizza party et fête de quartier avec des jeux, de la nourriture à partager, de la pétanque, et de l'accordéon

16h - débat sur les luttes pour le logement et les squats - intro avec des petits films et témoignages - quelles résistances et solidarités à dijon et au delà ?

19h - ciné club - LIFE IN THE FAST LANE (Neil Goodwin - avril 1995 -
1h25) : Des habitant-e-s et squatters d'un quartier de l'est de Londres, menacé-e-s par le passage d'une autoroute, s'engagent dans une résistance folle culminant avec la plus coûteuse expulsion de l'histoire du pays.
Ce documentaire conte l'émergence d'un raz de marée d'occupations et d'actions directes qui va secouer l'Angleterre des années 90.

Plus d'infos sur les journées d'action http://april2008.squat.net
et localement sur http://brassicanigra.org


_________________________________________________
Source: A - I n f o s
informations par, pour, et au sujet des anarchistes
A-infos-fr mailing list
A-infos-fr@ainfos.ca
http://ainfos.ca/cgi-bin/mailman/listinfo/a-infos-fr
http://ainfos.ca/fr
Lire la suite

La condamnation à mort de Mumia est annulée

8 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

La condamnation à mort de Mumia est annulée
Une cour d’appel fédérale américaine a annulé la condamnation à mort de Mumia Abu-Jamal, figure de la lutte internationale contre la peine capitale. Condamné pour le meurtre d’un policier en 1981, l’ancien militant des «black panthers» a toujours clamé son innocence. (27/3/2008)

ENSEMBLE, SAUVONS MUMIA

Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal

Collectif Unitaire National de Soutien à Mumia Abu-Jamal
43, boulevard de Magenta 75010 Paris – TEL 01 53 38 99 99 FAX 01 40 40 90 98 – E MAIL abujamal@free.fr

www.mumiabujamal.net

Communiqué de presse

La Cour d’Appel Fédérale de 3ème circuit (Philadelphie – Pennsylvanie - USA) vient de

rendre son jugement : le procès de 1982 à l’issue duquel Mumia Abu-Jamal a été condamné

à mort était entaché de racisme. La Cour reconnaît ainsi que les droits constitutionnels de

l’accusé n’ont pas été respectés. De ce fait, elle annule sa condamnation à mort mais

confirme sa culpabilité.

Les juges, par deux voix contre une, se prononcent pour un autre procès avec

constitution d’un jury qui devra à nouveau statuer sur la sentence. Contrairement à ce

qu’annonce de nombreuses dépêches de presse, Mumia Abu-Jamal n’est toutefois pas

définitivement à l’abri d’une nouvelle condamnation à mort, ni d’un enfermement à vie.

Et dans l’attente, il ne quittera pas le couloir de la mort !

L’avocat de Mumia Abu-Jamal, Maître Robert R. Bryan, nous a déclaré que cette décision

était une demi-victoire qu’il fallait, par la mobilisation internationale, transformer en

victoire en rendant justice et liberté à son client.

Dans cette situation, le Collectif Unitaire National (80 organisations françaises) appellent à

l’organisation de manifestations de soutien dans toute la France, et ce sous toutes les

formes. Il appelle également à l’envoi immédiat de messages à l’Ambassade des Etats-Unis :

2 avenue Gabriel - 75008 Paris /

e-mail : webmaster@amb-usa.fr

Pour l’Ile de France, un grand rassemblement aura lieu à Paris à 18 heures

le MERCREDI 2 AVRIL face au Consulat des Etats-Unis

place de La Concorde – angle Jardin des Tuileries / rue de Rivoli.

Paris, le 27 mars 2008 (20 heures)

Contacts : Jacky HORTAUT 06 86 46 99 80 & Claude GUILLAUMAUD-PUJOL 06 81 77 54 34

Lire la suite

Oriol Solé

6 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Oriol Solé

Le 6 avril 1976, mort Oriol SOLE SUGRANYES. Membre du MIL (Mouvement Ibérique de Libération) de tendance libertaire, qui pratiquait les expropriations politiques (attaques de banque), avec Salvador Puig Antich, Jean-Marc ROUILLAN, etc, dans les années 70 en Espagne, alors en pleine dictature. Le 24 juillet 1974, il est condamné par le conseil de guerre franquiste à 48 ans de prison. Incarcéré à la prison de Segovie, il s'en évade avec une trentaine de membres d'ETA le 6 avril 1976. Il sera abattu quelques heures plus tard par la Guardia Civil alors qu'il s'apprêtait à franchir la frontière franco-espagnole.

Source l’Ephéméride Anarchiste

 http://ytak.club.fr/index.html

Lire la suite

Je boycotte

5 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Je boycotte les bureaucrates sanglants de Pékin qui tuent, dans la région autonome du Tibet et en Chine, pour garder la main sur le chrome, le cuivre et l'uranium tibétains, pour contrôler au Tibet le plus grand réservoir d'eau potable d'Asie, pour éviter que les régions chinoises ne fassent sécession comme celles de l'ex-URSS, et pour maintenir leur pouvoir de classe sur une immense main-d'oeuvre louée à bas prix au capitalisme mondial.

Je boycotte les ordures d'État, en France et ailleurs, qui les soutiennent, les excusent ou les ménagent en espérant - les crétins ! - « conquérir un nouveau marché »

la suite sur :http://claudeguillon.internetdown.org/article.php3?id_article=218

Lire la suite

Proces en cassation de Benjamin Deceuninck

1 Avril 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Pour les parisiens, les franciliens et autres hyper-mobiles et autonomades:

 Proces en cassation de Benjamin Deceuninck
 31 mars 2008
 
 
La justice prend son temps (politique)...

Après un an d’oubli de nombreuses élections, Benjamin Deceuninck vient de recevoir sa convocation pour la cours de cassation. Moins d’une semaine après les élections municipales les affaires reprennent au gré d’un calendrier judiciaire décidément facétieux.
 
Le procès aura lieu le 09 avril à Paris.
 
La cassation portera sur "la forme". Vous trouverez ci-dessous les éléments contestés (extrait des conclusions de l’avocat général) :
 
- au soutien de son pourvoi, le demandeur fait valoir que la tentative de prélèvement exercée sur sa personne était constitutive d’une atteinte à sa dignité et à son intégrité au sens de la Convention Européenne des droits de l’Homme ; il invoque en outre l’état de nécessité et de défense ainsi que la non-rétroactivité de la loi pénale ;


 -sur l’atteinte à l’intégrité physique ou à la dignité : (violation des articles 6 et 8 de la Convention Européenne)... il convient d’observer que, contrairement à ce que soutient le demandeur à la cassation, la décision attaquée n’a nullement violé les dispositions de la Convention prise en ses articles (droit à un procès équitable) ou 8 (droit au respect de la vie privée), ce dernier article prévoyant précisément la possibilité d’ingérence de l’autorité publique est prévue par la loi et constitue une mesure estimée nécessaire à la sécurité publique ou au bien être économique du pays...
 
Nous faisons donc peur à l’Etat et au capitalisme ? ;-) !!!

 Qu’en réalité, le demandeur cherche à remettre en cause la légalité du texte ayant fondé la poursuite sous l’apparence d’une critique de sa compatibilité avec la Convention Européenne.

 Vous avez bien compris M. l’Avocat Général, le fichage génétique nous nous en passerons bien ! 

Auteur(e) : refusadn

Lire la suite