Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #repression tag

Jeudi 9 février à Dijon

8 Février 2017 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Douze procès en cours pour aide (bénévole) aux étrangers !

Halte à l'intimidation ! Oui à la solidarité !

 

Nombre de citoyens ont été émus par « l'affaire » Cédric Herrou, ce militant de la solidarité, dans lavallée  de  la  Roya,  contigüe  à  la  frontière  italienne,  a  accueilli  des  réfugiés/migrants en

grande détresse alors  que  l'Etat  qui le poursuit aujourd'hui,  les  refoule  ou  les  expulse. Et

l'Etat n'est pourtant pas complètement innocent de  la situation régnant dans un certain nombre de pays, qui contraint au départ leurs résidents même avec les énormes risques encourus.

Il avait été pourtant annoncé qu'il n'y aurait plusde  « délit de solidarité ». Mais si la nouvelle loi

élargit les clauses d'immunité, elle laisse possible d'utiliser ses lacunes. En fermant les frontières et en réprimant l'aide bénévole, sous prétexte de combattre passeurs et trafiquants divers, l'Etat ne fait que  rendre  l'accès  « normal »  encore  plus  difficile,  au  grand  bénéfice  de ceux-ci qui,  de  ce  fait, continuent à prospérer et à s'enrichir sur la misère du monde.

 

L'Etat ne se donne pas les moyens d'appliquer ses prpopres lois en faveur des demandeurs d'asile ou de  la  protection  de  l'enfance  en  danger.  Aussi  nombre  d'associations  et  de  militants  en  actions quotidiennes  de  soutien  qui  suppléent  à  ses   carences,  ont   décidé  de  réagir  nationalement  en organisant, la veille du procès concernant Cédric, des manifestations de solidarité dans tout le pays :

 

* pour affirmer ainsi leur " complicité " avec lui et tous les militants actuellement poursuivis;

* pour exiger l'abrogation totale du « délit de solidarité » (pas simplement pour le séjour, mais aussi pour l'accueil et la circulation), pour les aidantsqui le font bénévolement.

 

Rappel :  l'article  13  de  la  déclaration  universelle  des  droits  de  l'Homme  de  1948  proclame :

« 1.Toute personne a le droit de circuler librementet de choisir sa résidence à l'intérieur d'un

Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans

son pays »

 

A Dijon, rendez-vous pour une chaîne humaine,

Place François Rude (dite du Bareuzai), jeudi 9 février, 18H.

 

Collectif de soutien aux demandeurs d'asile et migrants: ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / AGIRabcd 21/Amis de la Confédération Paysanne/ Amnesty International Dijon / ATTAC 21 / ATMF Dijon / CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD Terre Solidaire / CLCV / CNT 21 /Confédération Paysanne/ CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / FCPE / FSU 21 / LVN personnalistes et citoyens / Ligue des Droits de l’Homme / MAN

/Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SAF / SOS Refoulement /

SOS racisme / Solidaires / Solidarité afghane / UJFP / Tends la Main / Urgence So

Lire la suite

Russie, en arriére toute

2 Février 2017 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Le 25 janvier, sous la pression du gouvernement et de l’Eglise
orthodoxe, les députés russes ont voté à une écrasante majorité la
dépénalisation des violences commises sur “un proche” et ne nécessitant
pas d’hospitalisation. Jusqu’ici passibles de deux ans de prison, elles
devraient relever désormais de peines simplement administratives.

Le parti du président, Vladimir Poutine, avait promu ce texte avec
l’objectif de préserver le droit des parents de punir leurs enfants et
de réduire l’intrusion de l’Etat dans la vie privée et notamment
familiale.

Féministes et défenseurs des droits de l’homme estiment que plus de 10 000 femmes meurent chaque année sous les coups de leur conjoint.

 

Russie, en arriére toute
Lire la suite

Halte à l'intimidation ! Oui à la solidarité !

30 Janvier 2017 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Douze procès en cours pour aide (bénévole) aux étrangers !

Halte à l'intimidation ! Oui à la solidarité !

 

Nombre de citoyens ont été émus par « l'affaire » Cédric Herrou, ce militant de la solidarité, dans lavallée  de  la  Roya,  contigüe  à  la  frontière  italienne,  a  accueilli  des  réfugiés/migrants en

grande détresse alors  que  l'Etat  qui le poursuit aujourd'hui,  les  refoule  ou  les  expulse. Et

l'Etat n'est pourtant pas complètement innocent de  la situation régnant dans un certain nombre de pays, qui contraint au départ leurs résidents même avec les énormes risques encourus.

Il avait été pourtant annoncé qu'il n'y aurait plusde  « délit de solidarité ». Mais si la nouvelle loi

élargit les clauses d'immunité, elle laisse possible d'utiliser ses lacunes. En fermant les frontières et en réprimant l'aide bénévole, sous prétexte de combattre passeurs et trafiquants divers, l'Etat ne fait que  rendre  l'accès  « normal »  encore  plus  difficile,  au  grand  bénéfice  de ceux-ci qui,  de  ce  fait, continuent à prospérer et à s'enrichir sur la misère du monde.

 

L'Etat ne se donne pas les moyens d'appliquer ses prpopres lois en faveur des demandeurs d'asile ou de  la  protection  de  l'enfance  en  danger.  Aussi  nombre  d'associations  et  de  militants  en  actions quotidiennes  de  soutien  qui  suppléent  à  ses   carences,  ont   décidé  de  réagir  nationalement  en organisant, la veille du procès concernant Cédric, des manifestations de solidarité dans tout le pays :

 

* pour affirmer ainsi leur " complicité " avec lui et tous les militants actuellement poursuivis;

* pour exiger l'abrogation totale du « délit de solidarité » (pas simplement pour le séjour, mais aussi pour l'accueil et la circulation), pour les aidantsqui le font bénévolement.

 

Rappel :  l'article  13  de  la  déclaration  universelle  des  droits  de  l'Homme  de  1948  proclame :

« 1.Toute personne a le droit de circuler librementet de choisir sa résidence à l'intérieur d'un

Etat. 2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans

son pays »

 

A Dijon, rendez-vous pour une chaîne humaine,

Place François Rude (dite du Bareuzai), jeudi 9 février, 18H.

 

Collectif de soutien aux demandeurs d'asile et migrants: ACAT Dijon / Action Catholique Ouvrière / AGIRabcd 21/Amis de la Confédération Paysanne/ Amnesty International Dijon / ATTAC 21 / ATMF Dijon / CFDT 21 / CGT 21 / Club Unesco Dijon / CCFD Terre Solidaire / CLCV / CNT 21 /Confédération Paysanne/ CSF / Espace Autogéré des Tanneries / Euphorbe en Illabakan / FCPE / FSU 21 / LVN personnalistes et citoyens / Ligue des Droits de l’Homme / MAN

/Mouvement de la Paix/ MRAP / Pastorale des Migrants / RESF 21 / SAF / SOS Refoulement /

SOS racisme / Solidaires / Solidarité afghane / UJFP / Tends la Main / Urgence So

Lire la suite

Le comité de soutien de D. Henry

18 Janvier 2017 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Le comité de soutien lance un appel à Mobilisation pour le jeudi 19 janvier 2017 - 13h30 - devant la cité judiciaire de Montbéliard.

Le tribunal rendra son jugement concernant le refus de Dominique.

Organiser le co-voiturage, faites passer l'info !

Le comité de soutien de D. Henry
Lire la suite

Pour la liberté syndicale

10 Janvier 2017 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Pour la liberté syndicale,
contre le plan de licenciements agricole,

Soutenons Dominique Henry le 12 janvier à Montbéliard !

 

1er juillet 2014, 28 octobre 2014, 17 juin 2015… Après 3 procès à Amiens, Dominique Henry a fait partie des condamnés pour le démontage de la salle de traite des 1000 vaches. Mais comme si cela ne suffisait pas, elle est à nouveau traduite devant la justice pour avoir refusé de se soumettre au prélèvement ADN autorisé par sa condamnation.

L’acharnement se poursuit alors que le juge de la cour d’appel d’Amiens avait reconnu que les militants de la Conf’ avaient « agi comme lanceurs d’alerte en présence d’un phénomène qui ne peut qu’interroger au regard de ses conséquences sur le plan environnemental, social ou encore sociétal. » Alors que les paysans s’enfoncent dans la crise, que l’industrialisation de l’agriculture détruit des emplois et des vies chaque jour, la force publique continue de s’acharner contre les militants qui refusent cet état de fait.

 

Soutenons Dominique Henry,
pour montrer que nous ne nous soumettrons pas !

RDV à MONTBELIARD à 10h00 LE 12 JANVIER 2016

Nous continuerons à nous battre pour un avenir juste et pour nos libertés !

Lire la suite

appel

28 Décembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Bonjour,

Je souhaite attirer ton attention sur la situation de Dominique Henry, ancienne institutrice, qui était paysanne dans une ferme du Haut Doubs avec Jean Paul son mari. Elle est actuellement retraitée.
Militante de la Confédération Paysanne, engagée pour une agriculture paysanne, opposée à la dérive de l’agriculture vers le productivisme et l’industrialisation, elle a participé au "démontage de la salle de traite de la ferme des 1000 vaches" dans la Somme le 26 mai 2014, avec une soixantaine de membres de la Confédération paysanne. Gardée à vue pendant plus de 2 jours, avec 3 autres militants, elle avait refusé le prélèvement d'ADN que les gendarmes voulaient lui imposer.

Dominique Henry a été inculpée pour l'action de mai 2014, elle est passée au tribunal d’Amiens en septembre 2014, a été condamnée à une peine de prison avec sursis qui a été commuée en appel à une peine symbolique, le statut de lanceur d'alerte lui étant reconnu.

Le 24 décembre 2015 elle était convoquée à la gendarmerie du Russey où lui était à nouveau proposé un prélèvement d’ADN qu’elle a refusé une deuxième fois.

Elle est convoquée le 12 janvier 2017 au tribunal de Montbéliard pour ce refus de prélèvement d’ADN qui constitue un délit au regard de la loi, et elle risque jusqu’à 1 an de prison et 15 000 euros d’amende.

Dominique Henry refuse d’être inscrite dans le fichier national automatisé des empreintes génétiques (*), dans lequel se trouvent mêlés délinquants et militants … mais pas tout le monde puisque la loi prévoit que sont « exclus du fichage les délits d'abus de confiance, abus d'autorité publique, banqueroute ou favoritisme », c'est-à-dire les abus de biens sociaux, la corruption ou le trafic d’influence.

Nous sommes à ses côtés, solidaires, dans un contexte de répression accentuée des mouvements sociaux, de toutes les formes de lutte et des militantEs qui s'y engagent, et qui dans ce cas précis porte atteinte aux libertés individuelles.

La Confédération paysanne s’est d’ores et déjà mobilisée pour défendre Dominique Henry, et d’autres organisations la soutiennent.

Je te sollicite afin que tu prennes position en faveur de Dominique Henry et que tu demandes avec nous l’arrêt des poursuites dont elle est l’objet.

Je te remercie par avance de signer la pétition (texte joint) en te rendant sur le site « Pétition publique » à l’aide de ce lien : http://www.petitionpublique.fr/?pi=SDH2017

Je t’invite également à diffuser cette information autour de toi, à tes amiEs et contacts, ainsi qu’aux organisations que tu connais, qui pourraient signer et relayer l’information.

 

Reçois mes amicales salutations,

 

 

*) Le fichier national automatisé des empreintes génétiques centralise les traces et empreintes génétiques concernant les infractions suivantes : 1° Les infractions de nature sexuelle. 2° Les crimes contre l’humanité et les crimes et délits d’atteintes volontaires à la vie de la personne, de torture et actes de barbarie, de violences volontaires, de menaces d’atteintes aux personnes, de trafic de stupéfiants, d’atteintes aux libertés de la personne, de traite des êtres humains, de proxénétisme, d’exploitation de la mendicité et de mise en péril des mineurs. 3° Les crimes et délits de vols, d’extorsions, d’escroqueries, de destructions, de dégradations, de détériorations et de menaces d’atteintes aux biens prévus. 4° Les atteintes aux intérêts fondamentaux de la nation, les actes de terrorisme, la fausse monnaie et l’association de malfaiteurs. 5° La fabrication d’engins explosifs et l’importation illicite de matériel de guerre. 6° Les infractions de recel ou de blanchiment du produit de l’une des infractions mentionnées aux 1° à 5°. Les informations enregistrées peuvent être conservées pour une durée de quarante ans à compter soit de la demande d’enregistrement, soit du jour où la condamnation est devenue définitive. Une durée maximum de 25 ans est prévue pour les prélèvements effectués sur des personnes contre lesquelles il existe un ou plusieurs indices graves ou concordants pour les infractions mentionnées ci-dessus.

 

Soutien à Dominique Henry, syndicaliste paysanne qui refuse un prélèvement d'ADN

 

Dominique Henry, ancienne institutrice, était paysanne dans une ferme du Haut Doubs avec Jean Paul son mari. Elle est actuellement retraitée.

 

En mai 2014 elle a participé au "démontage de la salle de traite de la ferme des 1000 vaches" dans la Somme. En garde à vue pendant plus de 2 jours avec 3 autres membres de la Confédération paysanne, elle avait refusé le prélèvement d'ADN que les gendarmes voulaient lui imposer (qui initialement était destiné aux délinquants sexuels). Depuis Dominique Henry a été inculpée pour l'action de mai 2014, condamnée d'abord à une peine de prison avec sursis, commuée ensuite en une peine symbolique par la cour d'appel qui lui reconnait le statut de lanceur d'alerte.

 

Elle est convoquée à nouveau le 12 janvier 2017 au tribunal de Montbéliard pour le refus de prélèvement d’ADN qui constitue un délit au regard de la loi, et elle risque jusqu’à 1 an de prison et 15 000 euros d’amende.

 

Nous sommes à ses côtés, solidaires, dans un contexte de répression accentuée des mouvements sociaux, de toutes les formes de lutte et des militantEs qui s'y engagent.

 

Nous demandons l’arrêt des poursuites contre Dominique Henry. 

 

http://www.petitionpublique.fr/?pi=SDH2017

Lire la suite

Repression en Turquie

24 Décembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Les copains / copines de Meydan, le journal anarchiste de la DAF (Turquie), sont sous le coup de la répression.

Un copain a été condamné à plus d'1 an de prison pour "propagande terroriste".

A bas le fascisme en Turquie ! Stop Erdogan !

 

Peine de prison pour le directeur de publication

du journal anarchiste Meydan

 

Une enquête a été ouverte par le bureau du Procureur Général d'Istanbul sur notre journal au sujet des articles « Aussi bien l'arrivée que le départ de l'État sont basés sur la peur », « Interdit jusqu'à nouvel ordre », et « Recréer la Vie », du numéro 30 de notre journal publié en décembre 2015 avec la légende « Tout interdire ». Le procès qui a fait suite à l'enquête s'est terminé après environ un an de procédures. Dans le jugement sommaire d'hier, la cour a condamné le directeur de publication de notre journal, Hüseyin Civan, à 1 an et 3 mois de prison avec le motif suivant : « développe de la propagande pour les méthodes d'une organisation terroriste consistant en contrainte, violence ou menaces par la légitimation ou l'éloge ou les encouragements pour l'usage de ces méthodes ».

Comme nous l'avons souligné dans les articles ayant conduit à l'enquête, « L'État ne pourra jamais étouffer la passion et la conviction des peuples pour la liberté ».

En tant que journal anarchiste sachant que la vie libre en laquelle nous croyons peut seulement être créée par la lutte, nous ne renoncerons jamais à écrire ce que nous revendiquons et à diffuser ce que nous écrivons. Nous continuerons à résister, à agir et à écrire contre l'oppression, les enquêtes, les gardes à vue et les arrestations.

Repression en Turquie
Lire la suite

Radio Canut (Lyon) perquisitionnée à cause d'une blague

6 Novembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Deux animateurs d’une émission musicale de Radio Canut seront prochainement jugés pour « provocation au terrorisme ». Ils risquent jusqu’à 5 ans d’emprisonnement et une lourde amende. Une première pour les radios en France !

Le mardi 25 octobre 2016, Radio Canut a été perquisitionnée dans la matinée. Cinq flics de la police judiciaire et une procureure sont venu.e.s saisir l’enregistrement d’une émission du jeudi 20 octobre où deux animateurs ont fait une blague entre deux morceaux de musique punk :

« En ce moment, y a une manif de flics à Bellecour.
 Avis à tous les suicidés, avis à tous les suicidaires : que votre dernier acte de vie soit utile, faites-vous sauter dans la manif des flics.
 On vous fera un bel enterrement avec une belle boum.
 Suicidés, suicidaires, organisez-vous.
 Oh mais ils sont là pour nous protéger quand même ! »

Ces propos tenus sur les ondes du 102.2 sont au second degré, c’est de l’humour ! Confondre terrorisme et satire est apparemment de mise dans une période d’état d’urgence.

Dans "Cambouis", un fanzine édité par Luz au lendemain du 21 avril 2002 (n°9, juillet 2002), il avait prêté ces propos à Charb : « Si j’apprends que j’ai un cancer, j’achète une kalach’, je vais dans un meeting du FN et je tire dans le tas. » Ni Luz, ni Charb à l’époque n’avaient été poursuivis en justice.

Qualifier en terrorisme ces faits montre le climat de paranoïa et ouvre la voie à une répression accrue et ciblée contre les médias alternatifs.

Rebelle, sans publicité, sans salarié, Radio Canut ne demande son CV et ses papiers à personne et fait faire le ménage à tout le monde.
Radio Canut est et restera un espace où s’exprimer en dehors des codes de la bienséance académique.

Longue vie à Radio Canut !

Pour nous contacter : contact(at)radiocanut.org

 
Lire la suite

Besançon Solidarité Réfugié

6 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Besançon Solidarité Réfugié

3 dates de mobilisation à venir, à chaque fois place Pasteur :


- Jeudi 08/09 17H30 - La classe des expulsés/expulsables


- Samedi 10/09 15h30 - Cercle de silence


- Mercredi 21/09 17h30 - Grande manifestation

Besançon Solidarité Réfugié
Lire la suite

Turquie

28 Juillet 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Zehra Dogan, journaliste de l'agence féminine JINHA,a été jetée en
prison


http://www.kedistan.net/2016/07/23/zehra-dogan-en-prison/


http://www.kedistan.net/2016/02/22/zehra-jinha/

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>