Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #rentree libertaire tag

Ce soir place Marulaz

30 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016,
le groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste
organise un concert av
ec

Existence Saine
(punk-java-acoustique)


Samedi 1er octobre à 19h00
place marul
az

Existence saine

Existence saine

Lire la suite

Rentrée libertaire

29 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Existence Saine

Existence Saine

Lire la suite

Rentrée libertaire

29 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Attention,

un évènement indépendant de notre volonté nous oblige à annuler la soirée Louis Arti

de vendredi 30 septembre.

Nous en sommes vraiment désolés

Groupe Proudhon de la FA

Lire la suite

Rentrée libertaire

28 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire, la CNT

organise une projection débat

"Voyage en grandes fortunes"

Mercredi 28 septembre à la librairie l'Autodidacte 20h00

Les sociologues français Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon s'intéressent aux plus grandes fortunes françaises et dressent, avec l'aide du réalisateur Antoine Roux, le portrait de quatre individus disposant de revenus colossaux...

Lire la suite

Rentrée libertaire

26 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Rentrée libertaire

Les Diggers de San Francisco / Californie (1965-1968)
«EVERYTHING IS FREE, do your own thing».« Automne 1966, c’est avec ce mot d’ordre que les Diggers, un petit groupe de jeunes révoltés issus du théâtre, cherchent à radicaliser les enfants fleurs en train de converger vers San Francisco.
Référence faite aux paysans anglais du XVIIe siècle menés par Gerrard Winstanley qui s’étaient appropriés des terres seigneuriales pour les cultiver en commun, les Diggers de San Francisco s’emparent du quartier de Haight Ashbury et y cultivent les graines d’une utopie en acte. Partisans du « théâtre guérilla », ils mettent en scène leur rêve d’une vie Libre et Gratuite, distribuent des repas, ouvrent des magasins gratuits, organisent de gigantesques fêtes..., et réclament la rue comme théâtre de leurs actions politiques critiques, subversives et festives.Entrés dans la légende de la contre-culture avec le flamboyant roman autobiographique d’Emmett Grogan, Ringolevio.


Les Diggers ont traversé les années 1960 comme un de ces « orgasmes de l’histoire » qui jaillissent ça et là, aussi intense que court, et pour lequel il est autant question de révolution que de plaisir... »
Alice Gaillard est co-auteur du film Les Diggers de San Francisco pour lequel elle a rencontré la plupart des membres du groupe.

Lire la suite

Rentrée libertaire

24 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016 resto trottoir et le collectif Food not Bombs,

organise un repas gratuit et végétalien

Dimanche 25 septembre à 12h30 Place Marulaz

Lire la suite

Ce soir à l'Autodidacte

23 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par le groupe Proudhon de la fédération anarchiste

Vendredi 23 septembre à 20h00 à la librairie l'Autodidacte

​"Affinités non-électives" avec René Berthier

René Berthier, Affinités non électives :
A propos du livre d’Olivier Besancenot et Michaël Löwy, Pour un dialogue sans langue de bois entre libertaires et marxistes. Une coédition Les éditions du monde libertaire et Les éditions libertaires, novembre 2015

Les opinions peut-être parfois sévères émises dans le présent ouvrage contre Affinités électives, le livre d’Olivier Besancenot et de Michaël Lôwy, ne doivent pas évacuer le constat que leur livre ouvre peut-être un débat nécessaire, non pas tant avec une ou des organisations marxistes, mais avec des camarades de lutte qui sont, qu’on le veuille ou non, nos cousins germains dans le mouvement ouvrier.

Dans la situation présente, c’est peu dire que les cousins ont in­térêt à débattre pour voir ce qu’ils peuvent faire ensemble.

Une société libertaire est une société fonctionnant de manière libertaire, non une société peuplée exclusivement de libertaires « pur jus ». il vaut mieux allumer une seule et minuscule bougie que de maudire sans fin l’obscurité.

Il reste que si un jour un débat de fond, sans langue de bois, devait s’engager entre marxistes et libertaires, il ne saurait être question de s’entendre dire : « Kronstadt ? Ah, oui, c’était une erreur… »

Ce soir à l'Autodidacte
Lire la suite

Ce soir à l'Autodidacte

22 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par LIBERTAMAP

Jeudi 22 septembre à 19h30

"Les bombes à graines"

Ce soir à l'Autodidacte
Lire la suite

Ce soir dans le cadre de la RL

21 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire

Mercredi 21 septembre 2016 à 20h30

Table ronde sur le sexisme

Débat organisé par la CNT

Place Marulaz

Lire la suite

Rentrée libertaire

19 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par le groupe Proudhon de la fédération anarchiste

Vendredi 23 septembre à 20h00 à la librairie l'Autodidacte

​"Affinités non-électives" avec René Berthier

René Berthier, Affinités non électives :
A propos du livre d’Olivier Besancenot et Michaël Löwy, Pour un dialogue sans langue de bois entre libertaires et marxistes. Une coédition Les éditions du monde libertaire et Les éditions libertaires, novembre 2015

Les opinions peut-être parfois sévères émises dans le présent ouvrage contre Affinités électives, le livre d’Olivier Besancenot et de Michaël Lôwy, ne doivent pas évacuer le constat que leur livre ouvre peut-être un débat nécessaire, non pas tant avec une ou des organisations marxistes, mais avec des camarades de lutte qui sont, qu’on le veuille ou non, nos cousins germains dans le mouvement ouvrier.

Dans la situation présente, c’est peu dire que les cousins ont in­térêt à débattre pour voir ce qu’ils peuvent faire ensemble.

Une société libertaire est une société fonctionnant de manière libertaire, non une société peuplée exclusivement de libertaires « pur jus ». il vaut mieux allumer une seule et minuscule bougie que de maudire sans fin l’obscurité.

Il reste que si un jour un débat de fond, sans langue de bois, devait s’engager entre marxistes et libertaires, il ne saurait être question de s’entendre dire : « Kronstadt ? Ah, oui, c’était une erreur… »

Rentrée libertaire
Lire la suite
1 2 > >>