Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

"Sortir du nucléaire" vite

31 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 840 associations
http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse du 31 mars 2009
Contact presse : 06.64.100.333
 
Espionnage de "Sortir du nucléaire" et Greenpeace par EDF :
"Sortir du nucléaire" va porter plainte contre EDF et la DST


- Stéphane Lhomme doit obtenir un non-lieu dans l'affaire du document confidentiel
défense (*) sur le réacteur EPR, directement liée à l'affaire de l'espionnage par EDF

- la DST a-t-elle aidé EDF à espionner le Réseau "Sortir du nucléaire" ?

 
A la suite des révélations faites ce jour par le média en ligne Médiapart, selon lequel EDF a espionné le Réseau "Sortir du nucléaire" et Greenpeace, le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce les méthodes d'EDF mais aussi celles de la DST (aujourd'hui DCRI) dont le rôle reste à éclaircir.

Médiapart écrit aujourd'hui :
"L'ancien commandant de police Pierre François avait été chargé de développer au sein d'EDF des activités de renseignement afin de prévenir d'éventuelles attaques terroristes, mais aussi des campagnes de déstabilisation ou des actes de malveillances émanant de la mouvance anti-nucléaire, comme les associations Sortir du nucléaire ou Greenpeace, très investies en la matière. La "cellule" animée par Pierre François aurait notamment infiltré ces associations, parfois avec la bénédiction des services spéciaux français dont sont issus la plupart de ses membres."

Après s'être procuré un document confidentiel défense issu d'EDF, qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n'est pas conçu pour résister à un crash d'avion de ligne, Stéphane Lhomme, Porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire" a été placé en garde à vue à deux reprises par la DST (aujourd'hui DCRI) le 16 mai 2006 et le 25 mars 2008.
 
Ces deux gardes à vue ont été menées sur réquisition du Parquet de Paris, section "antiterroriste", et Stéphane Lhomme est sous la menace de 5 ans de prison et de fortes amendes pour "compromission du secret de la défense nationale". Pour protester contre cette mise en examen, le Réseau "Sortir du nucléaire" avait mis en ligne le document Confidentiel défense et l'avait diffusé à de nombreuses organisations et personnalités qui l'avaient aussi mis en ligne. (*)
 
EDF et la DST ont clairement un intérêt commun : découvrir qui, au sein d'EDF, a fait parvenir au Réseau "Sortir du nucléaire" des documents sensibles, dont le fameux document confidentiel défense sur l'EPR. Une question est posée : la DST a-t-elle aidé EDF pour espionner le Réseau "Sortir du nucléaire" ?
 
Ce sont donc plutôt EDF et la DST qui doivent être inquiétés et non les militants du Réseau "Sortir du nucléaire" qui n'ont fait que leur devoir de citoyens. Le Réseau "Sortir du nucléaire" va porter plainte contre EDF et contre la DST. Le Parquet de Paris doit prononcer un non-lieu pour Stéphane Lhomme et enquêter sur le processus d'espionnage mis en œuvre par EDF et
la DST.

Contact presse : 06.64.100.333
 
(*)
http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/confidentiel-defense.html

Lire la suite

Pub

20 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

     Librairie associative

L’AUTODIDACTE

                                          5, rue Marulaz

     25000 Besançon

        tél: 03/81/82/14/94

         www.lautodidacte.org

      Heures d’ouvertures

             Mercredi de 16H00 à 19H00

          Samedi de 15H00 à 19H00

Entrée libre et même des fois ils offrent le café





Lire la suite

Préservatif

19 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Préservatif : Boutin parle de libre arbitre AFP 18/03/2009

La ministre du Logement, Christine Boutin, a assuré aujourd'hui, après les déclarations du pape Benoît XVI, selon lequel l'usage du préservatif "aggrave" le problème du sida, que ce n'est "pas drôle de mettre le préservatif quand on fait l'amour".

Mme Boutin, catholique pratiquante, qui a pris parti contre l'avortement, la pilule du lendemain et le mariage homosexuel, a dit mardi sur RTL: "je pense que ce n'est pas drôle de mettre le préservatif quand on fait l'amour".

"Il est bien sûr que la lutte contre le sida, c'est bien plus la recherche médicale et pharmaceutique", a affirmé la ministre.

En matière de préservatif, "chacun fait comme il peut et comme il veut", a ajouté Mme Boutin, affirmant: "n'attendez pas du pape qu'il dise qu'il faut mettre le préservatif".

Pour cette catho-pratiquante-ministre-opus-librearbiteuse choper ou transmettre le sida cest drôle, remplacer le préservatif par une bible aussi mais chacun devrait faire comme elle veut: confondre drôle, plaisir et procréation. On attendrai du pape qu'il condamne, au moins verbalement, ses sbires pédophiles, même s'ils mettent un préservatif.  

Lire la suite

"Chernobyl Day"

19 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire



Appel à participer à l'action internationale "Chernobyl Day"

http://chernobyl-day.org/

Les samedi 25 avril et dimanche 26 avril 2009,
mobilisons-nous contre le nucléaire !

Soyez nombreux à organiser une action locale “Des masques contre le déni”


Inscrivez votre action pour participer à "Chernobyl Day" sur :
http://www.chernobyl-day.org/spip.php?article68


A l'occasion du week-end des 25 et 26 avril 2009 (23e commémoration de l'accident de Tchernobyl), organisez une action locale solennelle et inédite !

Après l'importante répercussion médiatique du 26 avril 2008 (179 actions à travers le monde), agissons localement pour une mobilisation encore plus forte en 2009.

Une des actions phares, facilement réalisable même si vous êtes peu nombreux, consiste simplement à porter un masque et à se tenir immobile devant un lieu symbolique.

3000 masques originaux marqués de trèfles radioactifs, symbolisant les victimes de Tchernobyl mais également du nucléaire civil et militaire partout dans le monde, ont été spécialement créés pour l’occasion.

Commandez du matériel pour votre action en cliquant ici :
http://www.chernobyl-day.org/spip.php?article408

Le Réseau Sortir du nucléaire se chargera d’une vaste campagne de communication nationale.

Nous mettons à votre disposition un communiqué de presse type, un tract à distribuer au public et une grande affiche pour marquer les 50 ans de la soumission de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) à l'AIEA (Agence Internationale pour l'Energie Atomique).

Tous ensemble, lors de cette journée, nous interpellerons fortement l’opinion publique mondiale.

Pour en savoir plus sur "Chernobyl Day", visitez le site :
http://www.chernobyl-day.org/

N'hésitez pas à me contacter pour toute question :
Jocelyn PEYRET <jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr>

Lire la suite

Grève générale

19 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA



Campons sur nos revendications

Deux mois de grève en Guadeloupe, un mouvement qui s’étend à d’autres régions, la colère des universités, du corps enseignant, des hôpitaux... Des mouvements de grève contre les licenciements, pour des hausses de salaires...

La situation est explosive ! Le gouvernement le sait et joue la carte de la répression policière et du contrôle social diffus. Les syndicats majoritaires temporisent et cherchent à contenir les mouvements de révolte légitime.

Grève générale

Le mouvement en Guadeloupe montre la capacité d’organisations syndicales, associatives, sociales à se mettre d’accord sur un programme de revendications large et multiforme. Et il donne un exemple de grève générale. Pourtant, il aura fallu du temps pour que ce conflit bénéficie d’une écoute attentive. Il aura aussi fallu la mort d’un syndicaliste.

L’État a répondu par le mépris et l’envoi de gendarmes. Les médias ont véhiculé une image tronquée des enjeux et des protagonistes de ce conflit. La justice s’en mêle en attaquant un des leaders de l’opposition syndicale. Et pourtant le mouvement sort victorieux. Pourquoi ?

   1. la grève générale est le meilleur moyen d’obtenir gain de cause ;

   2. la plate-forme de revendications permet de mutualiser les colères, de fédérer les luttes ;

   3. les barrages, les blocages et la pression mise sur le patronat sont autant d’actions qui mènent à la victoire.

En Guadeloupe, on ne s'est pas contenté de prêcher la convergence des luttes : on s'en est donné les moyens.

Et ces luttes ont à voir avec les émeutes en Grèce, contre la vie chère, contre un avenir bouché – seule perspective de l’exploitation touristique pour de riches voyageurs. Le chômage des jeunes est le principal ferment de cette révolte.

Est-ce que le chômage n’existe qu’en Grèce et en Guadeloupe ? Certainement pas ! Et les chiffres officiels le rappellent. Alors pourquoi la situation n’exploset- elle pas en France ?

La solidarité en actes

Les centrales syndicales nous traînent de journée « d’action » en journée « d’action » depuis des années. C’est à nous d’impulser des dynamiques unitaires et radicales.

Pourquoi ne pas installer des campements sur les places des villes en lutte, comme ça s’est fait au Mexique ? L’installation physique, géographiquement localisée et connue, permettrait la rencontre de personnes en lutte et la discussion. Ces lieux peuvent aboutir à des plate-formes de revendications et à la mise en place de structures de solidarité. Travailleurs, jeunes, retraités, chômeurs, étudiants... tous pourraient faire vivre de tels lieux, points d’ancrage et d’organisation des luttes et des solidarités.

Et c’est possible, dès le 20 mars, d’occuper des lieux dans les secteurs en lutte

(université, entreprises), d’y installer des « points infos » des luttes, d’ouvrir ces lieux à la population, d’en faire des points de convergence et de débats dès le week-end, d’organiser la résistance et la riposte au patronat et au gouvernement, et tenir ! Tenir 1 mois, 2 mois s'il le faut ! Organiser les caisses de grève, réquisitionner la bouffe dans les grandes surfaces, faire des barrages filtrants, bloquer tout et reprendre la gestion de nos villes, de nos entreprises, de nos vies.

Groupe Proudhon

Lire la suite

LA GRÈVE GÉNÉRALE PAIE !

18 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales


En Guadeloupe comme partout…

LA GRÈVE GÉNÉRALE PAIE !

Cela fait une bonne trentaine d’années que, de grèves éparpillées, secteur après secteur, entreprise par entreprise, journée après journée, nous perdons les luttes. Trente ans de recul social.

Avec le succès de la grève générale en Guadeloupe, c’est le camp des travailleurs qui retrouve enfin le goût de l’offensive … et de la victoire !

Certes l’accord reste fragile. Certes ce n’est que 200 euros sur les bas salaires. Mais la victoire est réelle. Le LKP n’a jamais cédé. Il montre ainsi que le rapport de force est possible face au patronat et à l’État. Cette lutte est exemplaire. Les sirènes médiatiques ont tenté l’explication ethnique, la criminalisation de la violence. Personne n’est dupe ! Il n’en est rien. En Guadeloupe c’est le camp des

exploités qui s’est battu.

Ils se sont battus avec la seule arme dont disposent les travailleurs : LA GRÈVE GÉNÉRALE !

Nos camarades prouvent qu’avec la solidarité, l’unité, la détermination, celles et ceux qui luttent sont capables de tenir 45 jours pour diviser le patronat et obtenir les

revendications du premier jour, sans rien lâcher ! La journée du 29 janvier a montré que la mobilisation est possible ! Alors qu’attendonsnous ? Et surtout avons-nous le choix ? Face aux attaques libérales, face à la « crise » qui va frapper tous les travailleurs, face à la mollesse de certaines directions syndicales, c’est à la base que nous devons décider et construire la grève générale reconductible !

C’est donc dès aujourd’hui que notre résistance doit prendre corps :

participons ensemble aux assemblées générales, mobilisons-nous dans les manifestations, reprenons la parole sur nos lieux de travail, activons les solidarités, alimentons nos caisses de grève, occupons nos entreprises, bloquons l’économie, organisons-nous… Seule la lutte paie !

Ne laissons pas la lutte des classes en Outre-Mer ! Cessons d’attendre le pire !

Retrouvons-nous ensemble dès maintenant dans le combat pour l’égalité sociale !

Les richesses sé tan nou !

Les richesses a pa ta yo !

 

 

CNT-Jura

   

NOUS N’AURONS QUE CE QUE NOUS PRENDRONS !

 

Lire la suite

Publicité "Dieu n'existe pas"

18 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

ZAGREB, 11 mars 2009 (AFP) - Publicité "Dieu n'existe pas" retirée: protestation des athées croates

Un réseau d'associations croates a accusé mercredi les autorités locales de discrimination contre les athées après que la compagnie de transport urbain de Zagreb (ZET) eut décidé d'enlever des tramways leur publicité clamant que Dieu n'existe pas.

"C'est une discrimination, la tyrannie de la majorité sur la minorité", a déclaré à l'AFP Bojana Genov, coordinatrice du Réseau féminin, qui regroupe plusieurs associations, notamment féministes, de Croatie.

Près de 90% des 4,4 millions de Croates sont catholiques.

"Nous avons informé les institutions compétentes, dont le cabinet du chef de l'Etat et le comité parlementaire pour les droits de l'Homme, pour leur demander de permettre la liberté de l'expression", a-t-elle ajouté.

Selon Mme Genov, l'affiche publicitaire avec le slogan "Sans Dieu, sans Maître" aurait dû être affichée sur trois tramways pendant un mois. Cependant, la compagnie des transports a annulé cette campagne au bout d'une journée et restitué l'argent qui lui a été versé.

De telles campagnes ont été organisées dans d'autres pays européens, dont en Grande-Bretagne.

Dans un premier temps, la ZET avait expliqué avoir pris sa décision suite aux plaintes des citoyens. Mais dans un communiqué, adressé mercredi à la presse, elle affirme que "le contenu de la publicité (...) n'est pas en accord avec la politique de marketing" de la compagnie.

Par ailleurs, la ZET affirme que ses règlements interdisent "toute publicité pouvant être comprise comme (...) une attaque directe aux choix moraux, religieux ou politiques des citoyens".

Lire la suite

Sortie scolaire bien encadrée.

10 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression



09/03/2009

Frappés lors d'une sortie scolaire, des collégiens portent plainte contre les forces de l’ordre

VIOLENCES - Ils allaient visiter l’Assemblée nationale, le Louvre et la tour Eiffel, mais c’est sans doute les matraques des CRS qui leur laisseront le plus de souvenirs. Molestés par les forces de l’ordre qui intervenaient vendredi soir à la gare Montparnasse pour une manifestation d'étudiants, les élèves d’une classe de 3e du lycée Jean Jaurès de Cenon, ainsi que leurs enseignants ont déposé plainte pour violences sur mineur.

Venus pour la journée à Paris à l'occasion d'une sortie scolaire, ces collégiens de la banlieue bordelaise, attendaient à la gare le train du retour lorsqu'ils se sont retrouvés coincés entre les manifestants et une trentaine de CRS en train de charger. Certains des élèves ont alors reçu des coups de matraque et de bouclier, et l’une des accompagnatrices a été victime d'une entorse cervicale qui lui a valu trois jours d'interruption temporaire de travail (ITT).

«Nous étions près des panneaux d'affichage lorsqu'on nous a annoncé que des étudiants bloquaient les voies. Un groupe d'étudiants est passé près de nous, puis des gens ont commencé à courir et on a vu derrière des CRS qui chargeaient. Tout s'est passé très vite. Les CRS m'ont projetée contre un distributeur, des élèves ont reçu des coups de matraque dans le ventre, sur la jambe, le visage», décrit-elle, ajoutant que «les élèves essayaient de se protéger derrière des poubelles».

Les deux enseignantes présentes ont déposé plainte à la gendarmerie, ainsi qu’une dizaine de parents d'élèves ayant subi des coups. Sylvie Vedelago, principale du collège, a précisé que les élèves contusionnés étaient de retour normalement en cours lundi et que l'établissement ne portait pas plainte.

La préfecture de police à Paris a indiqué pour sa part qu'elle avait saisi lundi matin l'Inspection générale des services (IGS) «pour déterminer les conditions d'interventions des forces de l'ordre».

Source : Libération.fr (Avec AFP)

Lire la suite

Nous aussi

9 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Nous aussi....


Signer la pétition

Voir les signataires

Le 17 février dernier, un compagnon d'Emmaüs en situation irrégulière a été arrêté suite à une intervention des services de police dans les locaux de la communauté de la Pointe Rouge à Marseille.

Une telle arrestation va à l'encontre du principe d'accueil et de secours inconditionnel des personnes démunies quelle que soit leur situation.

Après avoir pris connaissance des investigations diligentées par la police au sein de la communauté d'Emmaüs de Marseille, nous, soussignés, reconnaissons avoir nous-mêmes priviligié l'accueil et le secours de personnes, fragilisées ou démunies, rencontrées à l'occasion de notre engagement professionnel, associatif ou militant, sans nous préoccuper au préalable de leur situation au regard de la loi.



Signer la pétition

Voir les signataires
 

 

Contact  :  nousaussi@placeauxdroits.net

Lire la suite

La "pwofitasyon"

8 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

 


sur :
http://hns-info.net/spip.php?article17496

Cet article, paru le 28 février, est assez long mais  à plusieurs titres contre les manipulations médiatiques métroplolitaines; il aborde :
L'origine du mouvement, le LKP, collectif de 49 assos, et ses 146revendications en 10 chapitres (dont la revendication de l'augmentation de 200 € de salaire n'est qu'une parmi d'autres, et parmi les 19 revendications négociables immédiatement; ), une traduction et explication du nom du collectif avec des exemples de <<pwofitasyon>>,

"La "pwofitasyon, ici peut se traduire comme je viens de dire par "profits abusifs". Dans le langage courant, "pwofitasyon" désigne l'abus de pouvoir qu'un puissant exerce sur quelqu'un dont il sait déjà qu'il est plus faible que lui, pour le rendre encore plus subordonné.

Ampleur et profondeur des revendications évoquées comme offrant une  réelle opportunité de changement de société (mais jusqu'où ?).
Vie quotidienne pendant la grève : les producteurs (alimentation) continuent à produire et vendent directement à la population aux prix qu'ils obtenaient par la grande distribution, tous s'y retrouvent et + +  les consommateurs, avec des produits uniquement locaux, les frigos sont pleins dit cet étudiant !
La scolarité se réorganise en dehors des campus via le net et la TV locale.
La question du xénophobisme ou racisme du mouvement est ici démontée et les slogans mis en question sont explicités.
La question de "l'évolution statutaire" est abordée (comme sous jacente et passionnée mais pas centrale ni comme but).
Enfin, comment cette forte mobilisation ne faiblissant pas peut tenir tête aux tentatives de répression avec une mobilisation pacifique mais ferme devant Police et Tribunal pour faire relâcher des gardés à vue.

Bref un article plutôt optimiste. Même si l'étudiant ne fait aucune référence explicite à l'autogestion et aux fondements d'une société égalitaire non autoritaire le LKP parle bien de "vol" et de profits abusifs. Et cette grève semble entraîner une expérience inédite pour la population (qui plus est bénéficiant également à une grande partie d'un peuple qui se mobilise toujours davantage, de 60 000 au début ils sont plus de 100 000), une expérience peut-être non anticipée, non coordonnée au départ mais éprouvée et qui pourrait donner des idées... D'où la désinformation en métropole...

Lire la suite
1 2 > >>