Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soutien à la lutte contre les grands projets inutiles !

31 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués

Soutien à la lutte contre les grands projets inutiles !

L'Internationale des Fédérations anarchistes (IFA), lors de la CRIFA dans Hradic Krakalove (République tchèque) les 24 et 25 Novembre, a décidé de :

- dénoncer la stratégie politique visant à construire des grands projets d'infrastructure qui détruisent l'environnement pour les seuls avantages de grandes entreprises. Ces projets ne répondent pas aux besoins des habitants, ils se désintéressent leur vie et de leurs souhaits. Les gouvernements dépensent des milliards pour le seul profit d'une minorité, pour les grandes entreprises comme Vinci, par exemple. En fait, ces projets répondent à un choix politique de contrôle des territoires, de soutien aux potentats locaux, à des fins électoralistes, etc


- soutenir toutes les luttes contre ces projets, comme le mouvement No-TAV en Italie ou contre le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes en France, en occupant et en résistant à l'État, à la police et aux entreprises.

Nos Fédérations sont impliquées dans ces luttes et appelent tous les anarchistes à rejoindre et soutenir ces mouvements.

CRIFA - Hradic Krakalove (République tchèque) les 24 et 25 Novembre

Lire la suite

Resto-trottoir

30 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

resto-trot.jpgLe printemps et L'HEURE D'éTé, reviennent enfin, Resto-trottoir aussi.

C'est dimanche à 12h30 PlaCe MaRulaZ

De la bonne bouffe pour tous et une première participation de L'asso
"Comme un élan".

Ses gentil.le.s membres aiment se poser des questions, vous en poser et
vous en faire poser.

ça va chauffer dans les cafetières!


----------------

Pour nous écrire :
mail : resto-trottoir@herbesfolles.org

Pour voir ce qu'on fait et pourquoi :
blog : http://restotrottoir.blogspot.fr

Le mouvement Food Not Bombs international (issu des Diggers et autres) :
en anglais : www.foodnotbombs.net
en français : www.foodnotbombs.net/fr-index.htm

Lire la suite

Tunisie

30 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

Appel Social Mondial 

Le peuple veut la chute du système

 

 

 

 

Libres et libertaires du monde,

 

Durant le mois de mars 2013 se tiendra en Tunisie le Forum Social Mondial. Nous considérons que l’approche réformiste et libérale de la bureaucratie organisatrice du Forum n’aboutira nullement à l’élaboration d’un projet révolutionnaire pour les peuples du monde. Bien que cet événement se présente comme l’occasion d’une rencontre entre des révolutionnaires venus de différents coins du monde, l’objectif ultime, la destruction du système capitaliste, ne sera pas à l’ordre du jour.

Ce forum va se dérouler dans une période où le monde est traversé par une vague de soulèvements et de mouvements sociaux. Grèves, sit-in, occupations et émeutes s’enchaînent et s’alternent. La colère transgresse les frontières de l’orient et de l’occident. Les États dits « « démocratiques » sont mis en cause autant que les pires des dictatures. De l’Espagne à l’Égypte et de la Grèce à la Tunisie, quel est donc le moteur de cet élan révolutionnaire dont la puissance menace les Etats du capitalisme ?

La crise économique n’étant plus le domaine des « experts » et autres analystes professionnels ; les politiciens en place, tout comme leurs opposants, avouent leur impuissance à mettre fin à l’intensification du chômage, de la précarité, de la sous-nutrition, des maladies, de la pollution…

Les discours médiatiques répétitifs ne sont qu’une multiplication d’appels à « prendre son mal en patience » pour attendre des solutions qui ne viendront pas. La même réalité perdure, les grandes crises du capitalisme perturbent ses mécanismes de propagation et d’envahissement du monde en ne laissant sur son passage que d’avantage de précarité et de ravages.

Les gouvernements changent, les élections se succèdent, l’accès au pouvoir se partage entre « gauche » et « droite », entre libéraux et « intégristes. Malgré l’importance des budgets dépensés, l’immensité des campagnes médiatiques faisant louanges des illusions de la « transition démocratique », des « libertés politiques » ou de « la liberté d’expression »… la désillusion s’installe.

Le Forum Social Mondial, soutenu et financé par les capitalistes et leurs appareils, n’est qu’une tentative de convaincre les victimes du système capitaliste que la raison foncière de la crise économique réside dans ce qu’ils appellent « le néo-libéralisme », « la mondialisation sauvage », « les spéculations financières » et l’aggravation de la dette, ne proposant comme unique alternative à l’exploitation et la précarité que la réforme d’un système qui est à la source de tous les maux.

 

Libertaires des peuples du monde,

 

Les damnés de la terre outrepassent le désastre de leur quotidien en se soulevant, en se révoltant et en s’insurgeant. Ils savent aujourd’hui que, dans leur union et leur détermination, ils libèrent leur existence, ainsi que celle des générations futures, de l’emprise du capitalisme.

Nous, damnés et révolutionnaires de cette terre, devons continuer l’insurrection pour la libération de nos existences de l’emprise du capitalisme meurtrier. Il n’y a pas de plus grande puissance que celle de notre union et de notre détermination à étouffer, jusqu’à la dernière étreinte, ce système qui nous a tant réprimé.

Nous boycottons ce Forum et nous nous y opposons non pas uniquement parce que nous n’avons rien à faire avec la bureaucratie associative et syndicale qui l’organise, y participe seule, tend à installer la collaboration colonialiste et la soumission sociale chère à la bourgeoisie, ses médias, sa médiocrité politicienne. Non, nous boycottons en priorité tout mouvement de réforme, qu’il se place à gauche ou à droite.

 

Nous sommes les alliés de la révolution sociale.

 

La crise s’accentuant et se faisant de plus en plus sentir, nous voyons naître aujourd’hui des mouvements de désobéissance généralisés, des soulèvements qui ne cessent de se propager. Ces différentes crises ont alimenté un mouvement révolutionnaire dans plusieurs pays, la Tunisie, l’Égypte, le Yémen, El Bahreïn… Et des mouvements sociaux aux formes inédites qui ont touché la Grèce, l’Espagne, le Portugal, l’Islande et même le Royaume-Uni et les Etats-Unis.

 

Libertaires des peuples du monde,

 

Cet appel est le nôtre. Il est celui des aliénés, chômeurs diplômés et sans diplômes, agriculteurs sans terres, des femmes sans-voix, des ouvriers exploités au fond de la mine polluante, tout ceux que prétendent représenter les bureaucrates du FSM après les avoir écartés de l’organisation des débats. Notre appel est celui des désobéissants et des révolutionnaires, celui d’autres mouvements sociaux s’opposant au système capitaliste et à l’autoritarisme des États.

 

Politiciens, médias et idéologies …

 

Les marchands d’illusions et de peurs couverts de leurs tenues réformistes comme s’opposant au capitalisme ne sont que partie prenante de ce même système établi. Il suffit de voir les composantes de ce Forum ainsi que ses directions bureaucratiques et ses communiqués pour se rendre compte que jamais le fond, l’essence du système capitaliste n’est attaquée et que ce Forum n’est qu’une énième tentative réformiste dont l’ultime objectif est de canaliser la colère des milliards d’individus s’étant insurgés contre la faim, la pauvreté et la précarité en ne criant qu’un slogan unique :

 

“Le peuple veut la chute du système”

 

Tel est le cri résonnant dont l’écho s’est fait entendre de la Place Tahrir à Wall Street, d’Athènes à Tunis et de Barcelone au Bahreïn et pour qu’il ne demeure pas qu’un simple slogan creux dont se parent les forces les plus rétrogrades, il nous faudrait désormais désigner les choses par leurs noms propres :

 

“Le peuple veut la chute du capitalisme”

 

Le capitalisme étant le système, tel ou tel autre président, tel ou tel autre parti politique, tel ou tel autre roi ne sont que des pions temporaires, les dociles exécutants de ses mécanismes, peu importe les formes de gouvernement qu’il adopte.

 

Libertaires des peuples du monde,

 

Les forces médiatiques du capitalisme mondial dépensent des milliards à véhiculer l’idée illusoire des transitions démocratiques. Elles s’interposent ainsi à toute expérience et toute tentative autogestionnaire des travailleurs dans la gestion de leurs ressources, ces derniers se présentant comme la plus grande menace pour leurs intérêts.

Aujourd’hui, notre émancipation peut se réaliser dans la constitution de fronts révolutionnaires, dans la coordination de nos forces d’actions, dans notre combat effectif contre le système capitaliste mondial. Nous voulons que s’opère une transformation réelle dans nos sociétés, et qu’elle soit basée sur l’autogestion des ressources.

Nous appelons toutes les forces révolutionnaires, les mouvements et les organisations de lutte contre le capitalisme, à travailler à l’union internationale contre les États pseudo démocratiques ou dictatoriaux, que leur loi soit civile ou religieuse, que leurs partis au pouvoir soit conservateurs ou libéraux.

La crise, c’est le capitalisme. Abolir le système, c’est abolir le capitalisme.

 

Instances d’action revolutionnaire / Mouvement Désobéissance

Mail : contact.appelSM@gmail.com

Lire la suite

Andalousie

29 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

 Andalousie : reportage sur marinaleda (et somonte)

                           à télécharger là : http://www.dailymotion.com/video/xyfzwl_carnets-d-utopies-n-2-de-m-mompontet-version-longue-inedite_news#.UVQk5LJlU_B

manrinela.png
      

    



                       

 

Lire la suite

Le socialisme, c’est pas si mal.

29 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

            Un texte enthousiaste sur la prestation télévisuelle de Hollande ! 

 franquin_idees-noires_audie-fluide-glacial_p74.jpg

                                     Le socialisme, c’est pas si mal.

Avec mon épouse Marie-Cunégonde, nous avons regardé la prestation télévisuelle du “socialiste” Hollande hier, sur notre nouvel écran plat home cinema.

Nous fûmes bien rassurés : comme je l’ai fait remarquer ce matin au squash à mes associés, le président a montré qu’il n’était ni social, ni mou, mais bien droit dans ses bottes de chef de la rigueur. Compréhensif avec nous, les créateurs de richesses et d’emplois, les winners !

Sur les retraites ? Les manifs où se pavanait le PS contre la droite sont bien loin : Hollande annonce des durées de cotisations encore plus longues que celles dont rêvait Nicolas. Avec l’annonce d’options telles que l’élévation des cotisations et la baisse des pensions, qui plus est. Bientôt le problème des petits vieux sera réglé : ils seront morts avant même de toucher la retraite. Cela leur épargnera de longues années d’ennui, ce qui n’est pas plus mal. Si on peut les valoriser au travail jusqu’au bout, ils se sentiront utiles à la société jusqu’à leur dernier souffle.

Hollande a fait une louange méritée à l’accord de flexisécurité. Le PS n’est pas si mal finalement : Hollande dit lui-même que sa priorité ce sont les entrepreneurs, et j’ai récemment entendu Montebourg déclarer que c’était la prunelle de ses yeux… Nos “partenaires sociaux” aussi ; à la CFDT, à la CGC et à la CFTC, y’a quand même des gens intelligents et compréhensifs. Au MEDEF, la CGT nous fait marrer avec ses jérémiades sur le fait que ces syndicats soient minoritaires, elle se plaint de cet accord alors que c’est elle a signé les accords de représentativité… comme je disais récemment à Lepaon, faut savoir être fair-play mon cher Thierry !

Taxe à 75% sur les salaires de plus d’un million d’euros ? Je m’en fichais un peu déjà, vu que ce sont surtout mes dividendes qui rapportent. Mais avec Hollande, on n’aura même plus besoin de faire croire qu’on va déménager en Belgique : il l’a dit, on ne sera pas touché : on fera juste passer la taxe sur le compte de l’entreprise. Faudra juste rogner un peu plus sur le salaire des ouvriers, mais ça ira : ils ont l’habitude de sucer des pâtes de Lidl, ils savent qu’il faut faire des efforts pour l’entreprise et le bien de la nation, depuis le temps qu’on leur répète…

Quant aux dépenses publiques, ça va continuer de baisser. Tant mieux, c’est un bon signe pour le marché, moi qui craignais pour mes actions… Et puis, les fonctionnaires, même si on en a de moins en moins, c’est toujours de trop ! De quoi se plaignent les pauvres avec la dégradation des services publics ? Leurs mômes pourront socialiser davantage avec 35 camarades de classe, ils pourront tisser plus de liens d’amitié en se retrouvant à dix dans des chambres d’hôpital… S’ils ne sont pas contents, ils n’ont qu’à souscrire à une mutuelle, comme tout le monde. De nos jours, ne pas souscrire à une mutuelle, quelle inconscience !

Hollande annonce quand même qu’un budget public sera épargné, celui de la défense, qui serait au moins maintenu jusqu’en 2019. Comme je le disais l’autre jour à Le Drian, c’est vrai que mes missiles et mes avions sont les meilleurs au monde. Un peu chers c’est vrai, mais faut ce qu’y faut, la qualité c’est important. C’est qu’il faut bien protéger nos colonies, contre ces filous d’amerloques et ces rusés de Chinois ! Hollande annonce même que l’armement nucléaire doit être “modernisé”. Pas de problème, je vais mettre mes ingénieurs sur le coup.

Autre chose que j’ai trouvé positif, c’est l’annonce de mesures allégeant la fiscalité sur les cessions et les transmissions d’entreprises. Enfin un homme qui a compris que le pognon aujourd’hui, ça ne se trouve plus dans l’industrie (bon, à part celle de l’armement), mais sur les marchés financiers… J’achète, je licencie, je revends, j’achète, je licencie, je revends… Hollande a pigé que le capitalisme productif c’est mort depuis les années 1970, et qu’il ne faut pas décourager les courageux investisseurs. Les plans sociaux sont un mal nécessaire. Sinon comment produirait-on encore de la valeur pour le pays ?

Quant au non-cumul des mandats, la bonne blague ! Ce ne sera pas pour les municipales, mais après la fin du mandat de Hollande, autant dire pour jamais. Un ami chez qui on est allé dîner dimanche dernier, qui est maire et député PS, m’avait bien dit qu’il n’y croyait pas. C’est pas pour demain qu’il devra retourner enseigner devant des jeunes racailles, m’a-t-il confié avec un soulagement compréhensible.

Hollande prévoit aussi une loi sur la laïcité dans les entreprises. Bien, ça. Tenez, vendredi dernier, alors que je passais dans mon bureau pour toucher deux mots à mon DRH, je tombe sur une femme de ménage qui portait une burqa sur ses beaux cheveux frisés. C’est dommage, elle est si mignonne cette petite. Elle était en train de jeter à la poubelle un cubain à 300 euros à peine commencé en vidant le cendrier ! Je lui ai bien fait remarquer que je ne voulais pas d’une femme voilée dans mon entreprise. Non je ne suis pas raciste, lui ai-je dit, je suis laïque. Oui, c’est bien le pape qui est accroché au mur, mais j’ai bien le droit d’être catholique non, je suis chez moi dans mes bureaux quand même ? Comment ça moi aussi je prie dans la rue ? Oui, mais c’est contre les homos et l’avortement, et les institutions nous protègent, nous. Rien à voir avec le fait de prier les fesses en l’air, et d’empêcher les femmes d’être séduisantes !

Bref, comme je suis de droite mais d’esprit ouvert, j’ai toujours dit que Hollande ne serait pas un mauvais président. Au MEDEF, les copains auraient préféré Nicolas, mais moi je dis que c’est pas plus mal comme ça. Hollande est tout aussi compréhensif que Nicolas au point de vue économique et social. Il reste ferme sur l’immigration et se débrouille encore mieux pour dégager les Roms, ce qui nous fait de la main-d’oeuvre fort souple et conciliante, pas comme ces fainéants de cégétistes. Mais surtout, avec lui au pouvoir on a la paix sociale. Pfffuit, finies les manifs, les occupations ou les menaces de sabotage dans nos entreprises ! Quand on a encore un problème avec une bande d’excités, on appelle les confédérations et les ministres, et c’est plié dans les deux jours, à l’amiable ou à la méthode ferme. Vu que les centrales syndicales sont encartées dans le même camp que le gouvernement, on respire enfin un peu ; c’est bien agréable je vous assure.

Le “changement”, quelle idée ! La crise ? Moi je dis que tout va pour le mieux. Certes, moi et mon pote Xavier s’inquiète quand même un peu de ces zigomards anarcho-machin-chose dans le bocage nantais. Faut bien des aéroports, sinon à qui je vendrais mes avions ?Heureusement, Jean-Marc et Valls ont remis un peu d’ordre ; on espère bien que la commission de conciliation les aura un peu divisés.

En 2017, je voterai socialiste !

 

Source: http://fa86.noblogs.org/?p=8508

 

 

 

Lire la suite

Le Monde Libertaire du 28 Mars au 3 Avril 2013

28 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

ML-1701-recto-copie-1.jpgLe Monde Libertaire du 28 Mars au 3 Avril 2013
 
«Dans toute société, le pauvre doit manifester beaucoup d’humilité et exhiber des preuves convaincantes de sa condition malheureuse pour ne pas être soupçonné d’être un mauvais ‘‘pauvre’’. »
Robert Castel
 
Sommaire
Actualité
Un point syndical, par Kintpuash, page 3
Des qui méritent une correction, par G. Goutte, page 5
Météo pluvieuse et syndicale, par J.-P. Germain, page 6
Ils ont un pape, par Juanito, page 7
La Chronique frénétique de Rodkol, page 8
Autogestion en Thessalonique, par les ouvriers de Vio. Me, page 9
L’U. E. frappe à Chypre, par M. Cailloux, page 10
Arguments
Le tabac nous roule, par Moriel, page 11
Le progrès qu’y disent, par J.-P. Tertrais, page 12
Les télé-insanités, par N. Potkine, page 15
International
Artistes libres de Cuba, par M. Salinas, page 16
Expressions
Une école expérimentale, page 19
Le Darwinisme d’après J. Monjot, page 19
Un bon livre sur Francisco Ferrer, par H. Lenoir, page 20
Mouvement
Les féministes du Réseau Ruptures, page 21
Vie du mouvement et Radio libertaire, page 22
L’Agenda des sorteux, page 23
Illustrations
Aurelio, Jhano, Kalem, Krokaga, La Sala, Nemo, Riri, Schoëvaërt
 
 
Editorial
TOUS CEUX QUI DE PRÈS OU DE LOIN ont eu à travailler pour un patron savent ce qu’est l’Inspection du travail. Issue des voeux du CNL après la Libération, elle remplit de multiples missions profitables aux salariés : Contrôler l’application de la réglementation du travail lors de conflits collectifs, conseiller et informer les employeurs, les salariés et les représentants du personnel sur leurs droits et obligations. La Direction générale du travail (DGT) doit trancher en matière de harcèlement moral, harcèlement sexuel, discrimination, violence au travail, gestion des grèves, sanctions disciplinaires, conflits en matière de représentants du personnel, etc. Vaste programme!
 
Chaque département est divisé en sections d’inspection du travail déterminées en fonction des effectifs des salariés. Comme le reconnaît lui-même le site de la DGT, « il est difficile pour un salarié ou un employeur de se faire conseiller dans les meilleurs délais par l’Inspection du travail ; en effet celle-ci ne dispose que de 427 inspecteurs du travail et 815 contrôleurs, soit 1250 agents de contrôle pour 15 millions de salariés du privé…» Comme on le voit, en cette période de délinquance patronale où l’on profite à qui mieux mieux de la fable de la Crise pour délocaliser, fermer ou déménager à la cloche de bois, la DGT a du pain sur la planche.
 
Mais c’est encore trop et Jean-Denis Combrexelle, son actuel et inamovible directeur, a su persuader notre ministre du Travail de réorganiser cette entreprise de justice sociale obsolète et coûteuse. Son projet est brutal et significatif : supprimer les permanences locales ouvertes au profit de plateformes téléphoniques centrales et déshumanisées, «éclater » les postes des inspecteurs et contrôleurs du travail, insuffler par le haut des « actions prioritaires » et une «politique travail » par le biais des Direccte – usines à gaz centralisées complètement déconnectées des plaintes des salariés. En clair, rogner l’autonomie des inspecteurs, transformer le service en simple guichet au profit des entreprises et vider de son contenu l’un des derniers remparts à la voracité et au cynisme financier des entreprises.
 
Ça sent le (Michel) sapin pour la DGT. Le Code du travail est dans le collimateur, ils ont juré d’avoir sa peau. Les décideurs ne s’embarrassent plus de titatas et ne prennent même plus la peine d’avancer masqués. Que les politiciens au pouvoir – qu’ils se disent de «droite» ou de «gauche» – soient les valets crevant de trouille des riches, des banques et du Medef est plus que jamais une évidence. Et, plus que jamais, seule la rue peut en contrer le pouvoir.
 
 
 
Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes
 
Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante
 
 
Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:
 
 
En vente à la librairie l'Autodidacte
5 rue Marulaz 25000 Besançon
le mercredi de 16h00 à 19h00
le samedi de 15h00 à 19h00
Lire la suite

Notre histoire

24 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Le 24 mars 1952, mort de Willi JELINEK, au camp de Bautzen (ex-RDA, Allemagne de l'Est).
Militant anarcho-syndicaliste allemand.
Membre de "l'Union Générale des Travailleurs" et collaborateur de l'hebdomadaire "Proletarischer Zeitgeist" édité à Zwickau (Saxe) de 1922 à 1933. En mai 1945, il est un des six rescapés de "l'Union Générale des Travailleurs" de Zwickau (27 autres membres ayant été victimes de la Gestapo). Cette partie de l'Allemagne est alors sous le controle militaire russe (après la victoire de l'armée rouge sur les nazis), Jelinek tente de faire renaître l'organisation en contactant les abonnés du "Zeitgeist" (liste qu'il avait réussi à conserver). Mais les autorités russes s'emploient alors à rassembler sous le nom de "SED" (Parti Socialiste Unifié) les forces de gauches pour en faire un grand parti à leurs bottes. Elu par les ouvriers comme Président du Conseil d'entreprise de l'usine où il travaille, Jelinek est également membre du syndicat FDGB, mais dès lors qu'il s'emploie à dénoncer les manoeuvres des communistes et la dictature du prolétariat "Là où on obéit, il y a des chefs qui commandent", il devient l'ennemi à abattre.
Le 10 novembre 1948, il est arrêté avec sa femme et son gendre, ils seront interrogés sur ses liens avec le compagnon Willy Huppertz de Mulheim (à qui Jelinek avait transmis la liste des abonnés du "Zeitgeist"). Transféré dans l'ancien camp nazi de Sachsenhausen où sont alors internés les opposants au régime communiste, il sera rejoint par de nombreux anarchistes arrêtés fin novembre 1948 et au printemps 1949. Mais en raison de son activité clandestine à l'intérieur du camp (il avait réussi à grouper des compagnons), il est transféré au camp de Bautzen, les conditions y sont très dures et donneront lieu en mars 1950 à des révoltes désespérées. Il parviendra pourtant à faire passer des informations en Allemagne de l'Ouest sur les conditions misérables des milliers de détenus. Le 20 mars 1952, il était pourtant encore en bonne santé lors d'une visite de sa fille, mais il meurt 4 jours plus tard dans des circonstances inconnues.


(Cette biographie est extraite d'un article de Jean Barrué sur "L'anarchisme en Allemagne de l'Est" dans la revue "Iztok" n°2 de septembre 1980, consultable sur le site la-presse-anarchiste (voir liens).

Lire la suite

Le Monde Libertaire n° 1700

23 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

ML-1700-recto.jpg
Le Monde Libertaire n° 1700 du 21 au 27 Mars 2013
 
«La loi, dans un grand souci d’égalité, interdit aux riches comme aux pauvres de coucher sous les ponts, de mendier dans les rues et de voler du pain.»
Anatole France
 
Sommaire
Actualité
Les Ibères en colère, par R. Pino, page 3
Un Afghanistan malien, par P. Sommermeyer, page 5
Mauvais temps syndical, par J.-P. Germain, page 6
Les médias nous enfument, par E. Vanhecke, page 7
La Chronique néphrétique de Rodkol, page 8
Nouvelles rugueuses de PSA, par S. Larios, page 9
Arguments
Éloge de la production, par J. Langlois, page 11
Lâchez-nous clitos et prépuces ! par Michel, page 14
Sécurité militaire, par N. Potkine, page 15
International
Artistes rebelles à Cuba, par M. Salinas, page 16
Expressions
Évolutions darwiniennes, par S. Moulis, page 19
Un sage chinois et libertaire, par C. Margat, page 20
Une revue est née, par Pathote, page 20
Mouvement
Luttes des femmes, page 21
Vie du mouvement, radio, page 22
Lagenda des anars, page 23
Illustrations
Aurelio, Kalem, Krokaga, Lardon, La Sala, Nemo, Schoëvaërt, Slo
 
Editorial
DANS UN DRÔLE de bouquin, Le Nouveau Vieux Monde, Perry Anderson se penche sur cet OVNI politique quest lUnion européenne (UE). Souhaitée fédérale par Jean Monnet mais voulue Europe des nations par de Gaulle, elle n’est ni l’un ni l’autre: chargée de « détrôner la politique et la mettre hors de portée électorale », elle constitue un véritable « déni de démocratie » ; le pouvoir législatif s’y trouve concentré « dans des organismes non élus mais possédant le pouvoir exécutif (La Commission et le Conseil) et le pouvoir judiciaire (la Cour du Luxembourg) ». Ce « droit communautaire foisonnant » et opaque est tenu éloigné des peuples afin de réduire à néant les pouvoirs de décision des assemblées nationales élues.
 
De même, la Cour de justice depuis 2007 s’emploie à rendre presque impossible aux syndicats de barrer la route aux appétits surréalistes des marchés. Pour Anderson, en démocratie, la décision du peuple est « le point central du pouvoir politique », mais « rien de tel dans l’UE ». Les consultations populaires sont bafouées, comme le référendum de 2005 en France sur le traité européen. L’UE c’est « une liberté économique illimitée pour les classes dirigeantes et un recul énorme des droits des travailleurs et de la démocratie ».
 
Geoffroy Geuens, lauteur de La Finance imaginaire se montre aussi sévère. Pour lui, au sein des gouvernements nationaux, de la Commission européenne et de la Banque mondiale, les dirigeants ne sont pas influencés par des lobbies, mais bien directement issus ou intimement liés au monde des affaires. Geoffroy se gausse des titatas des belles âmes qui vont répétant qu’« au départ, l’Europe était un beau projet, et qu’il a été perverti ». En fait, « les financiers sont au coeur même du projet de l’Europe » et de sa réalisation, « le ver est dans le fruit ». À preuve les carrières des diverses grosses têtes européennes tel Jean Monnet, marchand d’alcool puis proche des banques et du groupe Lazare. (Sources : revue Agone n°50 et Fakir).
 
Corruption et pouvoirs occultes, cest la tête de l’UE qui sent la mort. Tout comme les gouvernants des États, qu’elle se propose de réunir, qui sont eux aussi les jouets des classes possédantes, même quand la prétendue «gauche» est au pouvoir. Quantification de la nature et des hommes, apologie du fric et de la lutte de tous contre tous, viol du Droit du travail, ringardisation du syndicalisme, du collectif et du solidaire, instauration généralisée d’«austérités» sadiques et contreproductives, telles sont les nouvelles valeurs de ce gang des riches. Dès lors quoi d’étonnant à ce que les pousse-mégots milliardaires de la malbouffe industrielle garnissent sans vergogne les raviolis-à-pauvres avec les balayures des ateliers de boucherie.
 
 
Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes
 
Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante
 
 
Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:
 
 
En vente dans toutes les bonnes librairies et donc à la librairie associative l'Autodidacte 5, rue Marulaz 25000 Besançon 25000 Besançon
 
ouverture le mercredi de 16h00 à 19h00 et le samedi de 15h00 à 19h00
Lire la suite

Demain manif antiraciste & antifasciste

22 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

manif-23-copie-1.jpg

affiche antifaEn Franche-Comté, depuis plusieurs mois, des groupuscules néonazis commettent des agressions.  

Présents depuis longtemps à Besançon et dans la région, ces groupes, qui véhiculent des idées nationalistes, identitaires et fascistes, sont aussi des adeptes de l’action violente : parades para-militaires et saluts nazis, gazage devant un bar pendant un concert, passages à tabac ciblés (couleur de peau, orientation sexuelle, engagement politique), …

 

Dans un contexte où racisme et homophobie sont banalisées et où les extrême-droites s’affirment en Europe, ces faits inacceptables, toujours impunis, nous poussent, nous bisontin.e.s, à nous organiser pour stopper les agressions racistes et fascistes.

Si nous ne voulons pas du fascisme et ne voulons pas avoir peur de nous faire agresser, c’est entre autres par une mobilisation large que nous pourrons le prouver et montrer à ces groupuscules que leurs idées nauséabondes ne seront jamais les bienvenues à Besançon.

MANIFESTATION ANTIRACISTE & ANTIFASCISTE
Samedi 23 Mars, 15h
Place de la Révolution, Besançon 

Lire la suite

Stop aux agressions racistes et fascistes

20 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

     Manifestation le 23 mars à Besançon suite aux  récentes agressions racistes et néo-nazies 

 

En Franche-Comté, depuis plusieurs mois, des groupuscules néonazis commettent des agressions.

 

Présents depuis longtemps à Besançon et dans la région, ces groupes, qui véhiculent des idées nationalistes, identitaires et fascistes, sont aussi des adeptes de l’action violente : parades para-militaires et saluts nazis, gazage devant un bar pendant un concert, passages à tabac ciblés (couleur de peau, orientation sexuelle, engagement politique), …

 

Dans un contexte où racisme et homophobie sont banalisées et où les extrême-droites s’affirment en Europe, ces faits inacceptables, toujours impunis, nous poussent, nous bisontin.e.s, à nous organiser pour stopper les agressions racistes et fascistes.

Si nous ne voulons pas du fascisme et ne voulons pas avoir peur de nous faire agresser, c’est entre autres par une mobilisation large que nous pourrons le prouver et montrer à ces groupuscules que leurs idées nauséabondes ne seront jamais les bienvenues à Besançon.

MANIFESTATION ANTIRACISTE & ANTIFASCISTE
Samedi 23 Mars, 15h
Place de la Révolution, Besançon 

affiche_antifa.jpg

Lire la suite
1 2 3 4 > >>