Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #notre histoire tag

Notre histoire

22 Janvier 2017 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Le 22 janvier 1905, enterrement de Louise MICHEL. Un cortège de plus de 100 000 personnes accompagne son cercueil. Parti à 8 heures de la gare de Lyon à Paris, il n'arrive qu'à 17 heures au cimetière de Levallois où elle sera enterrée. Le préfet Lepine, qui tente de suivre le cortège, en est chassé par les anarchistes. La cérémonie s'achève par un grand meeting, où Benoît Broutchoux, Charles Malato et Séverine prennent la parole.

 

Source:

Ephéméride anarchiste

www.ephemanar.net

Carte postale des funérailles de Louise Michel Le cercueil est descendu du char.

Carte postale des funérailles de Louise Michel Le cercueil est descendu du char.

Lire la suite

Demain à l'Autodidacte

3 Novembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

 

Longtemps, les manuels d’histoire ont prétendu que la libération de Paris a commencé le 25 août 1944. Erreur. C’est le 24 août 1944 que la 9e compagnie de la 2e division blindée du général Leclerc est entrée dans Paris par la porte d’Italie. Le capitaine Raymond Dronne était à la tête de la Nueve, un régiment composé de républicains espagnols, la plupart anarchistes, qui espéraient finir leur lutte antifasciste à Madrid. Un espoir déçu, pour ne pas dire trahi.

 

 

Film- débat vendredi 4 novembre 20h00 à la

librairie l’Autodidacte

5, rue Marulaz besançon

"La Nueve ou les oubliés de la victoire" 

Demain à l'Autodidacte
Lire la suite

Inauguration de la statue de Proudhon

13 Août 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Les 13, 14 et 15 août 1910, à Besançon, inauguration de la statue en bronze de Pierre-Joseph Proudhon, réalisée par le sculpteur bisontin Georges Laethier.
La décision d'ériger une statue à Proudhon dans sa ville natale avait été prise un an auparavant à l'occasion du centenaire de sa naissance et avait donné lieu à une souscription et a un concours de sculpteurs. Ironie de l'histoire, cette inauguration a lieu à l'occasion des fêtes présidentielles (Armand Fallières). Il est tout de même étonnant de voir ces militaires aux garde-à-vous et ces politiciens rendre hommage au père de l'anarchisme, à celui qui pourfendait de son vivant l'Etat et le gouvernement.
Cette statue a malheureusement disparue, fondue (comme de nombreuses autres) par les nazis durant l'Occupation, avec la complicité des forces réactionnaires.
Elle a été remplacée par la suite, mais on ne peut pas dire que cette nouvelle oeuvre suscite l'intérêt.

Source:

L’éphéméride anarchiste

http://www.ephemanar.net/

Inauguration de la statue de Proudhon (carte postale de 1910)

Inauguration de la statue de Proudhon (carte postale de 1910)

Lire la suite

Il y a 10 ans

30 Juillet 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Le 30 juillet 2006 mort de Murray BOOKCHIN
Le 14 janvier 1921, naissance de Murray BOOKCHIN à New York.
Anarchiste américain et théoricien de l'écologie sociale et du municipalisme libertaire.
Issu de parents révolutionnaires russes émigrés, il adhère très jeune au mouvement des jeunes communistes, mais est vite désillusionné par son caractère autoritaire. Il est exclu du mouvement en 1939 pour déviationnisme. Il se tourne alors vers les trotskistes mais est également désapointé par le même autoritarisme. Il milite au syndicat "L'UAW" (United Auto-Workers) et prend part à la grande grève de "General Motors" en 1948. Il apporte sa participation à divers journaux et est intimement mêlé au mouvement de contre-culture de la nouvelle gauche américaine. Dans les années soixante, il écrit divers ouvrages qui en font un pionnier de l'écologie sociale et révolutionnaire. Sa critique du marxisme traditionnel recueille un large écho. Il propose ensuite de trouver une alternative à l'Université institutionnelle en créant des Universités libres. Co-fondateur puis directeur de l'Institut pour une écologie sociale à Vermont, il acquiert une réputation internationale pour ses travaux éco-philosophiques et sur la recherche d'alternatives technologiques, théories qu'il enseignera (de 1974 à 1983) au Ramapo Collège du New Jersey. Il propose également un type d'organisation sociale et politique qu'il définit dans le concept de "municipalisme libertaire". Il meurt à son domicile de Burlington, le 30 juillet 2006.
Il est l'auteur de nombreux ouvrages dont certains ont été traduits en français: " Vers une technologie libératrice", "Qu'est-ce que l'écologie sociale", "Une société à refaire", Sociobiologie ou écologie sociale", "Quelle écologie radicale?"
"Si l'autorité idéologique de l'étatisme repose sur la conviction que le "citoyen" est un être incompétent, quelquefois infantile et généralement peu digne de confiance, la conception municipaliste de la citoyenneté repose sur la conviction exactement contraire".
In : "Alternative libertaire" (Belgique) n°230 ju
illet 2000

NB

C'est en le lisant et en échangeant avec lui depuis sa geôle turque, où il purge une peine d’emprisonnement à vie, que le chef historique du mouvement kurde, M. Abdullah Öcalan, a fait prendre au Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) un virage majeur pour dépasser le marxisme-léninisme des premiers temps.
Le projet internationaliste adopté par le PKK en 2005, puis par son homologue syrien, le Parti de l’union démocratique (PYD), vise à rassembler les peuples du Proche-Orient dans une confédération de communes démocratique, multiculturelle et écologiste.

In : Le monde diplomatique de juillet 2016

Murray BOOKCHIN

Murray BOOKCHIN

Lire la suite

19 juillet 1936

19 Juillet 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Premier jour de la révolution libertaire espagnole, et début du trop "bref été de l'anarchie". Symbole de l'affranchissement de tout un peuple qui, les armes à la main, tentera de se construire un autre futur face aux menaces totalitaires de tous bords.

Barcelone, le 19 juillet 1936, la lutte antifasciste

Le 19 juillet 1936, à Barcelone, à 4 heures du matin, les troupes rebelles (factieuses) cantonnées dans les casernes environnantes se soulèvent et tentent de rejoindre le centre-ville, mais elles en sont empêchées par les militants ouvriers de la C.N.T et de la F.A.I descendus armés dans les rues et retranchés derrière des barricades. De violents combats de rues se déroulent dans le crépitement des fusils et des mitrailleuses mais la force reste au peuple qui, vers midi, a réussi à stopper les fascistes, qui sont maintenant assiégés dans leurs casernes et certain lieux stratégiques qu'ils occupent encore.
L'assaut est donné dans l'après-midi par les ouvriers et les troupes restées fidèles à la république; l'anarchiste mexicain Enrique OBREGON (secrétaire des groupes de la F.A.I) tombe lors de la prise du central téléphonique (Telefónica). "les travailleurs ont conquis le central téléphonique avec leur sang et c'est à eux qu'il appartient." (Durruti). La révolution triomphe enfin et l'unité des organisations ouvrières est réalisée dans l'enthousiasme général. Durruti, Garcia Oliver et Ascaso sont les véritables artisans de cette journée, mais la caserne Atarazanas résiste encore dans la soiré
e.

http://www.ephemanar.net/

19 juillet 1936
Lire la suite

"Federica Montseny, l'indomptable"

16 Juillet 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Le documentaire "Federica Montseny, l'indomptable" sera diffusé sur FR3 le lundi 18 juillet à 23h10 et se terminera donc le ...19 juillet

(quel timing pour le 80è anniversaire de la révo espagnole !).

Si vous loupez cette projection, pas de panique, le groupe Salvador-Segui (Paris) en proposera une autre à la rentrée en présence du réalisateur, une autre à Besançon en octobre par le groupe Proudhon à la librairie l'Autodidacte ,et l'asso. "24 août 1944" en organisera encore une à ... l'Hôtel de Ville de Paris en Novembre.

On vous gâte pas là ?

Le 14 janvier 1994, mort de Federica MONTSENY, à Toulouse.
Une des grandes figures de l'anarchisme et de l'anarcho-syndicalisme espagnol, qui a été un temps ministre de la Santé pendant la guerre civile.
Elle est née le 12 février 1905 à Madrid. Fille des anarchistes Catalans Joan Montseny (Federico Urales) et Teresa Mañé (Soledad Gustavo), fondateurs de la "Revista Blanca" (en 1898), Federica milite très jeune à la C.N.T . Avec son père, elle fait reparaître à partir de 1923 "La Revista Blanca", puis une nouvelle publication qui deviendra mensuelle "La Novela Ideal" (Le roman idéal) : romans de propagande libertaire, parlant d'antimilitarisme, d'entraide, d'amour libre, etc.). En 1930, elle se lie au compagnon Germinal Esgleas.
En 1936, elle est au comité régional de la C.N.T., et au comité péninsulaire de la F.A.I. Elle participera au nouveau gouvernement républicain avec trois autres membres de la C.N.T (cette participation d'anarchistes au gouvernement sera largement controversée). En tant que Ministre de la santé, elle fera voter une loi légalisant l'avortement.
A la fin de la guerre, elle est contrainte à l'exil en France, et connaîtra les prisons françaises avec son compagnon Germinal. Une fois libérée, Federica reprendra son militantisme à la CNT (en exil), à Toulouse. Les activistes antifranquistes, partisans de la poursuite de la lutte armée contre Franco, lui reprocheront alors son immo
bilisme.

http://www.ephemanar.net/

Lire la suite

14 juillet

14 Juillet 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Le jour du 14 juillet
Je reste dans mon lit douillet
La musique qui marche au pas
Cela ne me regarde pas...

Georges Brassens La Mauvaise réputation

Lire la suite

Proudhon

29 Juin 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Etude et Archives

Présentation commentée de plusieurs manuscrits inédits de Proudhon, par Edward Castleton

Jeudi 30 juin - 18h

A la bibliothèque de Besançon

1, rue de la bibliothèque 25000 Besançon

Proudhon
Lire la suite

Résistance limousine

1 Juin 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Résistance limousine :

Par solidarité avec le mouvement social contre la Loi travail, Camille Senon, 93 ans, rescapée du massacre d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) en 1944, a opposé une fin de non recevoir à la proposition du Premier ministre de l'élever au rang de commandeur de l'Ordre national du mérite.

Elle explique ainsi son attitude :

« Le massacre d'Oradour-sur-Glane, je vis avec depuis 72 ans. Tout ce que j'ai fait depuis, c'est pour le devoir de mémoire, ce n'est pas pour des décorations. Pas question d'accepter une décoration venant d'un gouvernement qui ne respecte pas les salariés. »

Dans une lettre à Valls :

« Dans le contexte actuel il m'est impossible d'accepter de votre part cette distinction alors que je suis totalement solidaire des luttes menées depuis deux mois par les salariés, les jeunes, une majorité de députés et de Français contre la Loi travail que vous venez d'imposer par le 49-3. Accepter cette distinction aujourd'hui serait renier toute ma vie militante pour plus de justice et de solidarité, de liberté, de fraternité et de paix. Quand j'ai reçu cette proposition le 17 mai, il m'a paru évident que dans ce contexte où des gens luttent pour faire respecter leurs droits et où mes camarades syndicalistes d'Air France sont traduits devant les tribunaux il était tout simplement inacceptable pour moi de recevoir cette distinction »


Camillle Senon est une ancienne miltante CGT dans les PTT. Elle avait assisté l'année dernière à la célébration des 120 ans de la création de la CGT, à Limoges.

Face à la résignation et la soumission de certains, pour elle une vie rebelle est tellement plus belle… et longue.

P.S. : En 1949, Marcel Aymé avait refusé la légion d'honneur et une invitation à l'Élysée en ces termes :

"Pour ne plus me trouver dans le cas d'avoir à refuser d'aussi désirables faveurs, ce qui me cause nécessairement une grande peine, je les prierais qu'ils voulussent, leur légion d'honneur, se la carrer dans le train comme aussi leurs plaisirs élyséens."

Lire la suite

Les affiches des combattants de la liberté

15 Avril 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Les affiches des combattants de la liberté

Les affiches des combattants de la liberté; Espagne 1936

Certain-e-s ont déjà contribué financièrement à notre projet. Nous espérons que d'autres vont également nous aider. En attendant, vous pouvez jeter un oeil à cette première ébauche.


Vous avez participé à notre appel à souscription, nous vous en remercions. Bien que cette souscription ne soit pas terminée, nous avons travaillé et déjà une première ébauche du site est en ligne sur :

http://affiches-combattants-liberte.org/fr/


Attention, comme vous pouvez le voir, il reste beaucoup de travail à faire :

Compléter la collection d’affiches, cartes, timbre, etc.

Continuer à traduire les infos en anglais, français et espagnol ;

Vérifier les connexions entre les objets ;

Et surtout à mettre en ligne les textes qui accompagnent notre collection.


Il reste certainement, aussi, beaucoup d’erreurs, de fautes quelquefois grossières. Merci de nous les signaler à l’adresse suivante : contact@affiches-combattants-liberte.org

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 > >>