Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Resto trottoir

28 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Eh non, pas de trêve estivale pour les légumes.

Irrémédiablement ils éviteront la poubelle pour être sublimés en salades, tartes, gratins et autres casseroles.

Alors ne ratez pas votre dose de vitamines mensuelle,

ce sera ce dimanche 29 juin à partir de 12h30 (12h pour aider à l'installation).

Lire la suite

vendredi 27 juin l'Autodidacte

26 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Le resto-trottoir vous invite à la présentation du livre "Constellations.

Trajectoires révolutionnaires du jeune 21e siècle" proposée par le collectif "mauvaise troupe" auquel participe des copains des Tanneries.

La présentation aura lieu le vendredi 27 juin à partir de 20H à la Librairie l'Autodidacte, 5 rue Marulaz à Besançon.

Elle sera suivie d'une discussion avec les membres du collectif présents.

Des contre-sommets à Notre-Dame-des-Landes, de l'imaginaire à l'habiter, des free parties au mouvement anti-CPE, des sabotages aux savoir-faire, des usines occupées aux sans-papiers, de la communauté des squats aux résistances numériques…*

Le collectif mauvaise troupe a publié aux éditions l'éclat le 5 mai un livre contant des tentatives et trajectoires révolutionnaires de ces quinze dernières années, entre transmission d'une histoire des luttes et ouverture de pistes pour l'avenir.

Le livre reprend à bras le corps et à la première personne du pluriel, des luttes, désertions, imaginations, batailles, occupations, fêtes qui ont ponctué les treize premières années du nouveau siècle.

Au fil d'entretiens, correspondances, documents, écrits, dessins, photos, apparaissent des groupes et mouvements qui vivent et combattent chaque jour pour « inventer une vie immédiate », loin des modèles rancis promus par l’époque.

Pour trouver les textes du livre en ligne et poursuivre ces histoires : constellations.boum.org

Lire la suite

Publié depuis Overblog

26 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Bonjour,

Le resto-trottoir vous invite à la présentation du livre "Constellations. Trajectoires révolutionnaires du jeune 21e siècle" proposée par le collectif "mauvaise troupe" auquel participe des copains des Tanneries.

La présentation aura lieu le vendredi 27 juin à partir de 20H à la Librairie l'Autodidacte,

5 rue Marulaz à Besançon.

Elle sera suivie d'une discussion avec les membres du collectif présents. Ci dessous, une petite présentation du bouquin pour se mettre en bouche ... *... des contre-sommets à Notre-Dame-des-Landes, de l'imaginaire à l'habiter, des free parties au mouvement anti-CPE, des sabotages aux savoir-faire, des usines occupées aux sans-papiers, de la communauté des squats aux résistances numériques…*

Le collectif mauvaise troupe a publié aux éditions l'éclat le 5 mai un livre contant des tentatives et trajectoires révolutionnaires de ces quinze dernières années, entre transmission d'une histoire des luttes et ouverture de pistes pour l'avenir.

Le livre reprend à bras le corps et à la première personne du pluriel, des luttes, désertions, imaginations, batailles, occupations, fêtes qui ont ponctué les treize premières années du nouveau siècle.

Au fil d'entretiens, correspondances, documents, écrits, dessins, photos, apparaissent des groupes et mouvements qui vivent et combattent chaque jour pour « inventer une vie immédiate », loin des modèles rancis promus par l’époque.

Pour trouver les textes du livre en ligne et poursuivre ces histoires : constellations.boum.org

Lire la suite

Comité de soutien de Tarnac

25 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Chers amis, camarades et soutiens,

Comme vous l'avez peut-être appris par la presse, l'instruction de l'affaire "de Tarnac" devrait se clore cet été. Nous devrions donc enfin savoir si de faux procès-verbaux de Police en renfort d'une grosse pression politique suffisent à mener des gens devant un tribunal pour terrorisme.

Quoi qu'il en soit, pendant ce temps, le journal Le Monde a entrepris de reprendre la totalité de l'affaire depuis son début jusqu'à la décision finale de la juge. Une cinquantaine d'épisodes, sous forme de feuilleton, vont récapituler et examiner toute l'enquête policière.

Nous vous invitons donc à suivre ce travail journalistique très particulier et à le diffuser à vos amis.

Voici l'adresse: http://tarnac.blog.lemonde.fr

Vous pouvez aussi le suivre sur twitter: http://twitter.com/TarnacleBlog

Quant à nous, notre adresse reste la même: https://twitter.com/soutientarnac

Il va sans dire que si nous obtenons un non-lieu cet été, nous organiserons une fête gigantesque à Tarnac.

Si au contraire, la justice antiterroriste prétend vouloir nous juger, nous organiserons une encore plus grosse fête sur l’Île de la cité.

Encore et toujours merci pour votre soutien,

Le comité de soutien de Tarnac

Lire la suite

Infos luttes

24 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

- Le jeudi 26 juin 2014 à 14h:

Rassemblement devant le centre de tri de la poste à Besançon (menacé de fermeture)

- Le vendredi 27 juin 2014 à 8h30:

Rassemblement Square Castan devant le Conseil régional contre la fermeture des lycées (7 menacés en Franche-Comté) et contre la fusion des régions (Bourgogne/Franche-Comté).

Infos luttes
Lire la suite

La solidarité… une « association de malfaiteurs »

23 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Notre-Dame-des-Landes:

La solidarité… une « association de malfaiteurs » 21 juin, 2014

Suite à la manifestation du 22 février à Nantes contre les menaces d’expulsion de la ZAD et de démarrage des travaux de l’aéroport, nous faisons face à une campagne continue d’arrestations. Fait nouveau dans ce pays, ces arrestations se font en majorité a posteriori, sur des bases d’images vidéos, d’appels à délation et de croisements avec des fichiers politiques. La manifestation du 22 février avait regroupé plus de 50 000 personnes et 500 tracteurs. Son parcours avait été prohibé, au dernier moment, par le Préfet. Mais des milliers de personnes ont décidé de braver la zone rouge et se sont, de fait, mises ainsi dans l’illégalité.

Le jour même la répression policière, à coup de gaz, grenades et flashballs, a été particulièrement féroce. 3 personnes y ont perdu l’usage d’un œil.

Dans les semaines qui ont suivi la manifestation, une campagne politico-médiatique de diabolisation s’était mise en œuvre, sans succès, pour diviser et fragiliser le mouvement. Au final le gouvernement n’a eu d’autre choix que de mettre le projet d’aéroport en stand-by pour une durée indéterminée et peut-être à jamais.

Mais 4 mois après, l’Etat continue à se venger de cet affront, sur le plan judiciaire : en isolant des personnes et groupes qu’il incarcère pour distiller la peur au plus grand nombre. Une vingtaine de personnes arrêtées dans les semaines et mois qui ont suivi la manif’ sont déjà passées en jugement. Une d’entre elle a été condamnée à un an de prison ferme pour avoir fabriqué et utilisé des fumigènes.

Une manifestation de soutien aux inculpés et blessés a déjà regroupé plus de 1500 manifestants le 19 mai. La solidarité continue à se diffuser, avec des appels à rassemblements de soutien lors de deux nouvelles journées de procès d’inculpés du 22 février. Dans ce contexte et deux jours avant le procès du 19 juin, 6 nouvelles arrestations sont survenues. Un jeune Rennais a été arrêté mercredi matin à domicile, inculpé pour des faits de dégradation pendant la manifestation du 22 février. Il est resté en garde à vue jusqu’à son passage devant le juge ce jeudi. Après avoir refusé la comparution immédiate, il a été remis en liberté jusqu’à son procès le 10 juillet. 5 autres ont été arrêtées mardi suite à un contrôle par la BAC, soit-disant « de routine », sur le périphérique nantais. Parmi elles, R., une des personnes qui devait passer en procès jeudi et se rendait à Nantes pour voir son avocat avec des amies. Après 48h de garde à vue, 4 d’entre elles se sont vues inculpées de recel, soupçonnées d’une sombre histoire de vol de lampe frontale, et de refus d’identification (signalétique et ADN). Beaucoup plus grave, elles se voient accusés, sous prétexte de la présence dans leur voiture d’affiches d’appel au rassemblement du 19 et du 27 juin ainsi que d’une boîte à outils, d’ »association de malfaiteurs« , en l’occurrence « entente établie en vue de commettre un rassemblement armé devant le tribunal de Nantes« . Ils risquent jusqu’à 5 ans de prison pour ce délit. Le ministère public a demandé le maintien en détention provisoire pour deux d’entre elles, en argumentant sur l’ »absence de garantie de représentation » de l’un et sur le « passé activiste » de l’autre. Au final le juge a confirmé la mise en détention du premier et la libération des 3 autres, avec contrôle judiciaire et interdiction de présence en Loire Atlantique et ce jusqu’à leur procès le 18 juillet. Sur les 4 personnes qui sont passées en procès aujourd’hui pour des faits liés à la manifestation du 22 février, R est inculpé sur la base de photos floues, montrant une personne masquée levant la main en direction de l’Hôtel de ville et d’une autre photo montrant quelqu’un sortant du local de Vinci avec un fumigène. R avait été identifié comme étant cette personne sur la base des fiches politiques de la DCRI et d’une photo de lui à 13 ans. R a nié être cette personne. Sur la simple base des photographies, la juge l’a condamné à 9 mois de prison avec sursis, interdiction de se rendre en Loire Atlantique pendant deux ans et à une amende de 4500 euros pour les dégâts occasionnés sur la mairie. En somme elle a appliqué à la lettre les réquisitions de la procureure. Celle-ci avait reconnu à demi-mots que le dossier était vide, mais avait placé la décision sur un plan politique en argumentant sans état d’âme, qu’en l’absence de preuves plus probantes, la juge devait prendre parti malgré tout entre le ministère public et la défense. 3 autres personnes ont été condamnées. K, accusé d’avoir jeté d’avoir jeté des pavés en direction des forces de l’ordre et interpellé en possession d’un marteau et d’un burin, a été condamné à 4 mois avec sursis assortis d’une mise à l’oeuve (obligation de trouver du travail) et 105 heures de TIG. C., accusé de participation à attroupement armé et jet de canette sur les forces de l’ordre, a été condamné à 2 mois avec sursis simple. G., arrêtée en possession d’un marteau, a été condamnée à un mois de sursis. Après le succès du 22 février, l’impossibilité d’expulser la ferme nouvellement occupée à Saint-Jean-du-Tertre et d’empêcher l’acheminement et la construction d’un nouveau hangar au Rosier, l’Etat se venge comme il peut face à un mouvement qui ne cesse de monter en puissance. Pour paralyser la contestation, il vise tout d’abord à faire accepter la mise en place de nouveaux dispositifs répressifs. Ceux-ci nous concernent tous et toutes car ils menacent les possibilités de lutte en général.

Ils s’attaquent à présent aux soutiens et ami-e-s des inculpés: les manifestations de solidarité deviennent des « associations de malfaiteurs« . Aujourd’hui [19 juin], 200 personnes se sont rassemblées malgré tout devant le tribunal de Nantes.

Nous ne nous laisserons pas gagner par la peur. Plus que jamais, une solidarité massive doit se construire à l’échelle du mouvement contre l’aéroport et bien au-delà.

Le prochain moment pour l’exprimer sera le 27 juin, de nouveau devant le tribunal de Nantes et partout ailleurs où des rassemblements et actions pourront s’organiser.

Des manifestant-e-s du 22 février, des occupant-e-s de la ZAD, des collectifs et personnes en lutte

-- Zone à défendre - http://zad.nadir.org/

Pour suivre nouvelles et appels inscrivez-vous à notre liste email/ To follow our news and callouts, subscribe to our mailing list: http://lists.aktivix.org/mailman/listinfo/zad-occupation

Lire la suite

Notre dame des landes

21 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Un texte écrit suite à de nouvelles arrestations cette semaine et à une journée de procès. Tous relais et co-signatures sont les bienvenus

Notre dame des landes - la solidarité : une "association de malfaiteur".

Suite à la manifestation du 22 février à Nantes contre les menaces d'expulsion de la zad et de démarrage des travaux de l'aéroport, nous faisons face à une campagne continue d'arrestations. Fait nouveau dans ce pays, ces arrestations se font en majorité à posteriori, sur des bases d'images vidéos, d'appels à délations et de croisements avec des fichiers politiques. La manifestation du 22 février avait regroupé plus de 50 000 personnes et 500 tracteurs. Son parcours avait été prohibé, au dernier moment, par le Préfet. Mais des milliers de personnes ont décidé de braver la zone rouge et se sont, de fait, mises ainsi dans l'illégalité. Le jour même la répression policière, à coup de gaz, grenades et flashballs, a été particulièrement féroce. 3 personnes y ont perdu l'usage d'un œil.

Dans les semaines qui ont suivi la manifestation, une campagne politico-médiatique de diabolisation s'était mise en œuvre, sans succès, pour diviser et fragiliser le mouvement. Au final le gouvernement n'a eu d'autre choix que de mettre le projet d'aéroport en stanb-by pour une durée indéterminée et peut-être à jamais.

Mais 4 mois après, l'Etat continue à se venger de cet affront, sur le plan judiciaire : en isolant des personnes et groupes qu'il incarcère pour distiller la peur au plus grand nombre. Une vingtaine de personnes arrêtées dans les semaines et mois qui ont suivi la manif' sont déjà passées en jugement. Une d'entre elle a été condamnée à un an de prison ferme pour avoir fabriqué et utilisé des fumigènes. Une manifestation de soutien aux inculpés et blessés a déjà regroupé plus de 1500 manifestants le 19 mai. La solidarité continue à se diffuser, avec des appels à rassemblements de soutien lors de deux nouvelles journées de procès d'inculpés du 22 février.

Dans ce contexte et deux jours avant le procès du 19 juin, 6 nouvelles arrestations sont survenues. Un jeune rennais a été arrêté mercredi matin à domicile, inculpé pour des faits de dégradation pendant la manifestation du 22 février. Il est resté en garde à vue jusqu'à son passage devant le juge ce jeudi. Après avoir refusé la comparution immédiate, il a été remis en liberté jusqu'à son procès le 10 juillet. 5 autres ont été arrêtées mardi suite à un contrôle par la bac, soit-disant "de routine", sur le périphérique nantais. Parmi elle, R. une des personnes qui devait passer en procès jeudi et se rendait à Nantes pour voir son avocat avec des amies. Après 48h de garde à vue, 4 d'entre elles se sont vues inculpées de recel, soupsçonnées d'une sombre histoire de vol de lampe frontale, et de refus d'identification (signalétique et adn). Beaucoup plus grave, elles se voient accusés, sous prétexte de la présence dans leur voiture d'affiches d'appel au rassemblement du 19 et du 27 juin ainsi que d'une boîte à outils, d'"association de malfaiteur", en l'occurence "entente établie en vue de commettre un rassemblement armé devant le tribunal de Nantes". Ils risquent jusqu'à 5 ans de prison pour ce délit.

Le ministère public a demandé le maintien en détention provisoire pour deux d'entre elles, en argumentant sur l'"absence de garantie de représentation" de l'un et sur le "passé activiste" de l'autre. Au final le juge a confirmé la mise en détention du premier et la libération des 3 autres, avec contrôle judiciaire et interdiction de présence en Loire Atlantique et ce jusqu'à leur procès le 18 juillet. Sur les 4 personnes qui sont passées en procès aujourd'hui pour des faits liés à la manifestation du 22 février, R est inculpé sur la base de photos floues, montrant une personne masquée levant la main en direction de l'hôtel de ville et d'une autre photo montrant quelqu'un sortant du local de vinci avec un fumigène. R avait été identifié comme étant cette personne sur la base des fiches politiques de la DCRI et d'une photo de lui à 13 ans. R a nié être cette personne. Sur la simple base des photographies, la juge l'a condamné à 9 mpois de prison avec sursis, interdiction de se rendre en loire atlantique pendant deux ans et à une amende de 4500 euros pour les dégats occasionnés sur la mairie. En somme elle a appliqué à la lettre les réquisitions de la procureur. Celle-ci avait reconnu à demi-mot que le dossier était vide, mais avait placé la décision sur un plan politique en argumentant sans état d'âme, qu'en l'absence de preuves plus probantes, la juge devait prendre parti malgré tout entre le ministère public et la défense. 3 autres personnes ont été condamnées. K, accusé d'avoir jeté d'avoir jeté des pavés en direction des forces de l'ordre et interpellé en possession d'un marteau et d'un burin, a été condamné à 4 mois avec sursis assorti d'une mise à l'oeuve (obligation de trouver du travail) et 105 heures de tig. C. accusé de participation à attroupement armé et jet de canette sur les forces de l'ordre a été condamné à 2 mois avec sursis simple. G arrêtée en possession d'un marteau a été condamnée à un mois de sursis.

Après le succès du 22 février, l'impossibilité d'expulser la ferme nouvellement occupée à Saint-Jean du tertre et d'empêcher l'acheminement et la construction d'un nouveau hangar au rosier, l'Etat se venge comme il peut face à un mouvement qui ne cesse de monter en puissance. Pour paralyser la contestation, il vise tout d'abord à faire accepter la mise en place de nouveaux dispositifs répressifs.

Ceux-ci nous concernent tous et toutes car ils menacent les possibilités de lutte en général. Ils s'attaquent à présent aux soutiens et amis des inculpés: les manifestations de solidarité deviennent des "associations de malfaiteurs".

Aujourd'hui, deux cents personnes se sont rassemblées malgré tout devant le tribunal de Nantes. Nous ne nous laisserons pas gagner par la peur.

Plus que jamais, une solidarité massive doit se construire à l'échelle du mouvement contre l'aéroport et bien au-delà. Le prochain moment pour l'exprimer sera le 27 juin, de nouveau devant le tribunal de nantes et partout ailleurs où des rassemblements et actions pourront s'organiser.

Des manifestant-e-s du 22 février, des occupant-e-s de la zad, des collectifs et personnes en lutte. --

Zone à défendre - http://zad.nadir.org/ Pour suivre nouvelles et appels inscrivez-vous à notre liste email/ To follow our news and callouts, subscribe to our mailing list: http://lists.aktivix.org/mailman/listinfo/zad-occupation

 Notre dame des landes
Lire la suite

La Fédération anarchiste soutient le mouvement des cheminots en grève

19 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

La Fédération anarchiste soutient le mouvement des cheminots en grève depuis le 10 juin.

La Fédération anarchiste soutient le mouvement des cheminots en grève depuis le 10 juin. La mobilisation entamée contre la réforme ferroviaire se poursuit malgré l’oppressante propagande relayée par les médias de la direction de la SNCF qui milite, elle, pour la privatisation des transports, et d’un gouvernement se disant socialiste mais qui se fait le fossoyeur d’acquis sociaux et de services publics.

Nous saluons la convergence des luttes qui s’opère déjà avec les intermittents et précaires, les employés de la Poste, et d’autres secteurs mobilisés.

En ces temps de crise, économique et idéologique, seule l’unité d’un mouvement peut mener à des avancées sociales significatives pour toutes et tous.

Continuons donc vers la victoire,

Fédération anarchiste

Lire la suite

Demain à l'Autodidacte

19 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

Salut à vous,

Suite au succès rencontré par notre première Vidéo-buvette, nous renouvelons l'opération et vous proposons une nouvelle soirée :

VENDREDI 20 JUIN à 20h30 Librairie de l'Autodidacte place Marulaz à Besançon Nous projetterons deux films de la réalisatrice Marie Monique Robin :

LES MOISSONS DU FUTUR Une enquête sur les méthodes de l'agroécologie dans différents points du globe. Un film plein d'espoir sur les solutions possibles à la crise alimentaire.

LES DÉPORTÉS DU LIBRE ÉCHANGE Un film clair, court et efficace sur les ravages du libre-échange sur les petits producteurs mexicains, qui aujourd'hui dépendent des importations et des transferts d'argent de leurs proches émigrés aux USA. Un bon cas d’école sur la nécessité économique et sociale de la souveraineté alimentaire.

L'entrée est libre.

Après la projection, la buvette sera ouverte au profit de la librairie et nous permettra d'échanger autour du film ou d'autres sujets.

A bientôt

La fine équipe des Amis de l'Autodidacte

Lire la suite

Le Monde Libertaire n° 1745

18 Juin 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Le Monde Libertaire n° 1745 du 19 au 25 juin 2014

« Mon métier, c’est de liquider les entreprises. » Pierre Gattaz

Le Monde Libertaire hebdo sort des kiosques

Lors de son 72e congrès, réuni à Saint-Imier les 7, 8 et 9 juin 2014, la Fédération anarchiste a décidé de sortir des kiosques Le Monde libertaire hebdomadaire. Cette décision difficile a été prise en raison des coûts exorbitants qu'exigeait cette présence, des coûts que notre journal ne peut financièrement plus supporter. Nous cherchons toutefois actuellement à savoir si l'hebdomadaire pourrait rester présent dans les Relay H des gares SNCF ; le cas échéant, nous vous tiendrons informés.

Sachez, néanmoins, que les numéros hors série (six par an) seront toujours bien présents dans les kiosques, cette mesure ne concernant que la formule hebdomadaire. Désormais, donc, pour pouvoir lire chaque semaine Le Monde libertaire, il faudra se tourner vers une des trois formules d'abonnement disponibles ici :

http://www.monde-libertaire.fr/le-monde-libertaire/12702-

S'abonner, qui ont toujours été la meilleure façon de nous soutenir !

L'administration du Monde libertaire

Sommaire

Actualité

Hardi les cheminots, par Voie libre, page 3

La grève, rien que la grève, par G. Goutte, page 4

Vers la convergence des luttes, par Camille, page 5

Météo syndicale, par J.-P. Germain, page 6

Razzia sur la Poste, par SUD-PTT, page 8

À l’assaut de la FFF, par Boycott Coupe du monde, page 9

Arguments Contre la machine libérale de la social-démocratie, par FA, page 10

Féministe et anarchiste : toujours ! par FA, page 11

L’Ordre nouveau, la CIA et l’écologisme, par P. Pelletier, page 12

Histoire Luigi Fabbri : anarchiste communiste italien, par Paul, page 16

S’organiser pour l’anarchie, par L. Fabbri, page 17

La révolution contre le fascisme, par L. Fabbri, page 18

Lutter pour tuer le fascisme, par L. Fabbri, page 19

À lire Les origines anarchistes du 1er mai, par L. Barbesois, page 20

Le mouvement La Foire à l’autogestion, page 20

Illustrations Aurelio, Krokaga, Valère

Editorial

Nouveau congrès de la Fédération anarchiste, nouveaux mandats et nouveaux mandatés ! La lutte sociale, elle, n’est pas nouvelle. Les prolétaires nous l’ont encore démontré cette semaine. Grève à la Poste, grève à la SNCF et grève des intermittents et précaires. Pour exiger de nouveaux droits ? Non. Il s’agit de se battre pour les droits déjà acquis. L’État et le capital tentent encore et toujours de détruire ces acquis sociaux. Et, pour cela, quoi de mieux que la vieille stratégie : diviser pour mieux régner ? Qualifier les grévistes de «preneurs d’otages » est un leitmotiv récurant dans la novlangue des exploiteurs, permettant de présenter une image brouillée des grévistes et de leurs luttes. Ainsi, ils n’ont plus besoin de frapper eux-mêmes. Ce qu’ils cherchent à provoquer, c’est une guerre fratricide, une guerre entre les exploités. Rien n’est moins sûr, cette fois-ci, que le prolétariat tombe dans le panneau. Pour notre part, cette manoeuvre grossière des dirigeants relayée par la presse bourgeoise ne nous fera pas perdre de vue les intérêts de classe. Oui à la grève aujourd’hui, oui à la prise en main des moyens de production par les travailleurs demain. La nouvelle équipe mandatée au Comité de rédaction du Monde libertaire, à l’instar de l’ancienne, continuera de rendre compte de toutes les luttes contre l’exploitation capitaliste et étatique.

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l'adresse suivante: http://www.monde-libertaire.fr

En vente à la librairie l'Autodidacte

5,rue Marulaz 25000 Besançon

le mercredi de 16h00 à 19h00 et le samedi de 15h00 à 19h00

Le Monde Libertaire n° 1745

Le Monde Libertaire n° 1745

Lire la suite
1 2 3 > >>