Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Université de Franche-Comté

14 Décembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

En grève et dans la rue le 16 décembre
Pour une université publique de proximité,
pluridisciplinaire et de qualité !

En raison de coupes budgétaires, la rentrée universitaire 2017-2018 à l’UFR SLHS pourrait ne pas voir reconduites les formations de Musicologie, Italien, Russe et Traitement Automatique des Langues. De même, l’enveloppe proposée serait réduite considérablement. Les semestres de L1 pourraient passer à 10 semaines et ceux de L2 à 11 semaines (au lieu de 12 actuellement) et plusieurs postes ne seront pas renouvelés.
 
Dans les autres UFR et facultés de Besançon, des restrictions budgétaires sont également envisagées.
 
Face à cette politique d'austérité, la mobilisation entamée le 22 novembre a déjà rassemblées des centaines d'étudiant.e.s, d'enseignant.e.s et de personnels lors d'assemblées générales et de précédentes journées de grève et d'actions (manifestation, occupations de la présidence de l'Université, interpellation des élu.es de l'Université, de la municipalité, des député.e.s, du rectorat...)

La pétition dénonçant ces coupes et signée par 28 responsables de formations et directeurs de départements (ainsi que par le doyen de l’UFR SLHS) rassemble actuellement plus de 7300 signatures.

Cependant, le président de l'UFC Jacques Bahi n’a pour l’instant opéré qu’un recul de façade, annonçant le maintien des filières menacées tout en laissant reposer leur financement sur la direction de l’UFR SLHS, sans moyens supplémentaires. La situation est mathématiquement et matériellement impossible : comment les départements pourraient-ils eux-mêmes solutionner leur manque de moyens ?

Les revendications adoptées par l’Assemblée Générale sont les suivantes :

• publication de tous les postes
• maintien de tous les départements, formations et parcours actuels pour la carte 2017-2021
• aucune suppression d’heure de cours
• aucune modification à la baisse des maquettes déposées en 2016
• financement des formations à la hauteur des besoins et de l’augmentation des effectifs


Nous refusons une université régie par une logique comptable au détriment des disciplines de langues, lettres et sciences humaines et sociales, et au détriment de l’accès des étudiant-e-s de tout le territoire aux études qu’ils-elles souhaitent mener. Nous rejoignons un mouvement de contestation national à l’encontre des mesures d’austérité qui concernent l’ensemble des universités.
 
Ce vendredi 16 décembre sera une journée capitale pour l'avenir de l'Université de Franche-Comté, puisque le Conseil d'Administration se réunit pour voter le budget 2017 et adopter le plan d'austérité de la présidence, contre l'avis de la majorité de la communauté universitaire.

Le 16 décembre, les étudiant.e.s et personnels sont appelé.e.s à se mettre en grève, et nous appelons l'ensemble de la communauté universitaire, et plus largement la population bisontine à se mobiliser à nos côtés !

VENDREDI 16 DECEMBRE

RASSEMBLEMENT A 8H

DANS LA COUR DE LA FAC DE LETTRES

(32 rue Mégevand)

 

A visiter également, le site de la mobilisation à l'UFC : http://ufcsolidaire.com/

Partager cet article

Repost 0