Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Françafrique

29 Janvier 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

mali-france-guerre-L-fveyLN.jpegL'armée française est particulièrement (radio)active en ce moment en Françafrique, puisque le gouvernement français a décidé l'envoi très prochain des forces spéciales de l'armée"pour assurer la sécurité des principaux sites d'exploitation d'uranium de l'entreprise française Areva au Niger".

 

Quand l"industrie nucléaire a été mise en place par le gouvernement gaulliste (avec l'appui du Parti Communiste), un des arguments opposé aux "anti-nucléaires passéistes", était que l'atome garantissait l'indépendance énergétique.  

Aujourd'hui l'uranium est importé à 100 % (Niger, Gabon, sans compter les réserves encore inexploitées au… Mali) et nécessite la présence de l'armée.

 

Heureusement la France a sur place des Présidents qui "appellent" la venue de nos troupes pour défendre l'ordre et la "démocratie" : 

 

-> au Niger, le Président, M. Issoufou, est un ancien cadre d'Areva et accepte l'exploitation à bas prix de l'uranium et l'irradiation de sa main d'oeuvre locale. Il est vrai qu'il a reçu un "don" d'Areva de 26 millions d'euros.

 

-> au Mali, le Président par intérim, M. Dioncounda Traoré a été mis en place suite au coup d'Etat du 22 mars 2012, réalisé par un officier entraîné par les Etats-Unis, la capitaine Amadou Haye Sanogo.

Les troupes étrangères installées au sud du Mali ont ainsi permis la mise en place de l'"état d'"urgence" pour contrôler le climat "semi-insurrectionnel" qui régnait alors à Bamako (luttes inter-factions, actions violentes opposant la police aux étudiants exigeant la démission de M. Dioncounda et l'envoi de soldats au nord du Mali). 

 

Source : http://observ.nucleaire.free.fr/

Partager cet article

Repost 0