Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

repression

Justice pour Ayoub

20 Janvier 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

TROIS ANS DEJA !

« JUSTICE POUR AYOUB

L'OEIL CREVE PAR UN TIR DE FALSH BALL »

Le policier auteur du tir a été mis en examen.

Une reconstitution des faits a été organisée à Audincourt le 19/12/2013.

Mais, c'est le troisième juge d'instruction à avoir hérité de l'affaire

et toujours pas de décision de justice.

La liste des victimes des tirs de flash ball de la police s'allonge.

La 27ème victime est un pompier

de 29 ans qui a perdu un œil dans une manifestation à Grenoble le 27 décembre 2013 !

POUR SOUTENIR AYOUB

POUR CRIER AVEC LUI NOTRE EXIGENCE DE JUSTICE

POUR DIRE NON A L'UTILISATION DE CETTE ARME DANGEREUSE :

GRAND RASSEMBLEMENT POPULAIRE

DEVANT LE FOYER MUNICIPAL

PLACE DU M
ARCHE

à AUDINCOURT

le SAMEDI 8 FEVRIER 2014 à 10h

Le bureau du Comité de Soutien à Ayoub

Lire la suite

Edito de Siné (septembre 2012)

18 Octobre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Edito de Siné (septembre 2012) :

Et nous voilà repartis pour un tour, pas sous la botte sarkozyste cette fois, mais sous la charentaise socialiste qui lui ressemble de plus en plus. La nuance est bien ténue et ne se distingue que par un infime poil de cul. J’ai toujours eu tendance à préférer – bien que ce terme soit impropre et loin de refléter mon sentiment- les crapules de droite qui ne cachent pas leurs jeux, à celles de droite qui les dissimulent. Par exemple, Claude Guéant au faciès patibulaire et qui avoue être réac, à Manuel Valls, avec sa gueule de bellâtre bravache, qui a le culot de se prétendre de gauche alors qu’il exécute les mêmes basses oeuvres . Pourtant ces deux-là, prétendument opposés politiquement, sortent bien du même moule et partagent les mêmes opinions dégueulasses. Pour les roms, c’est kif-kif bourricot : mêmes démantèlements brutaux, complètement injustifiés, de leurs minables taudis, même absence de la moindre humanité. Voir, à la télé, le regard de ces pauvres mômes en haillons, les yeux chassieux et la morve au nez, chassés comme des bêtes nuisibles et leurs parents, désemparés, trimballant leurs balluchons bourrés de vermine, sous l’oeil blasé des CRS, rappelle d’intolérables souvenirs et donne envie de tuer.

Edito de Siné (septembre 2012)
Lire la suite

Alerte expulsion

5 Septembre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Alerte expulsion -

famille Ramadani - Montbéliard / Besançon

La famille Ramadani est une famille kosovare avec trois filles scolarisés en maternelle, en élémentaire, et au collège.

Déboutée en août, la famille Ramadi a fait un recours auprès de Manuel Valls. Une première assignation à résidence leur avait été notifiée. Elle avait été prolongée pour 45 jours le vendredi 30 août.

Ce matin à 6h (mercredi 4 septembre), ils ont été ârrêtés à leur domicile par la police. La maman s'est débattue, manquant de tomber par une fenêtre.
Les policiers sont restés une heure et demie... Ensuite les parents et leurs deux plus jeunes filles ont été transférés ce matin depuis Montbéliard. Ils seraient actuellement au commissariat de Besançon. Toutefois, la plus grande
de leur fille qui ne dormait pas à leur domicile reste introuvable.

La mobilisation est en cours.

Contact : Colette Faivre (RESF Montbéliard)

03 81 98 21 07

resfmt@yahoo.fr

Plus d'information prochainement.

http://www.educationsansfrontieres.org/article47347.html

mercredi 4 septembre 2013.

Lire la suite

Histoire de pape

14 Mars 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Habent papam…

 

Le nouveau pape, “François Ier”, a été élu ce mercredi soir. Il s’agit du cardinal Jorge Bergoglio. L’Eglise catholique, après avoir imposé un pape Benoît XVI, très conservateur, a donc choisi un pape sud-américain, un argentin plus précisément.

Bergoglio est un homme réputé d’origine modeste et au train de vie modeste ; nombre de médias se complaisent à clamer qu’il vit dans un appartement, qu’il se déplace en métro et qu’il fait sa cuisine tout seul. Si cela suffit à le rendre saint, alors les milliards de prolos que compte la planète sont une armée de saints… la suite sur: http://fa86.noblogs.org/?p=8295 

 

 

     

Lire la suite

Arrestation d’anarchistes

26 Août 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Commémoration de la libération de Paris :

Arrestation d’anarchistes

 

Le 24 août 1944 Paris était libéré. Les premiers à entrer dans Paris sont des Espagnols. Ils étaient dans la 9e compagnie, la Nueve, du 3e bataillon, commandée par le capitaine Raymond Dronne et appartenant à la deuxième division blindée (2e DB) du général Leclerc. Parmi eux, de nombreux anarchistes.

Au sein de la Nueve, ces hommes avaient combattu en Afrique du nord, en France, en Normandie. Après avoir participé à la libération de Paris, ils avaient poursuivi la lutte en Alsace. Puis, ils avaient livré bataille en Allemagne, jusqu’à l’armistice. Ainsi, après avoir combattu en Espagne contre le franquisme, ils continuaient leur lutte contre le totalitarisme.

C'est pour commémorer cette réalité, peu connue, que nous voulions participer à la cérémonie prévue samedi 25 août à l'Hôtel de Ville de Paris, arborant des drapeaux rouges-noirs et noirs, couleurs des anarchistes de la Nueve. Alors même que, François Hollande déposait une plaque en l’honneur même de la Nueve.

Mais c'était sans compter sur le président qui nous envoya la police pour nous repousser et nous arrêter. Quinze militants de la Fédération Anarchiste ainsi qu'un militant d'Alternative Libertaire et deux passantes sont restés quatre heures aux commissariats du huitième et du neuvième arrondissement pour avoir voulu honorer la mémoire des valeureux combattants de la Nueve. Heureusement que nous vivons une présidence de gauche !

Le refus de la présence des couleurs des anarchistes, lors de cette cérémonie, témoigne d’une occultation d’une réalité historique, voire d’une falsification. Il est grand temps de reconnaître que, nombre d’anarchistes, ont joué un rôle dans la lutte contre le nazisme et ont contribué à la libération de notre pays.

 

Secrétariat aux relations extérieures de la Fédération anarchiste. 

 

 

http://blogs.mediapart.fr/blog/leon-et-paulette/260812/commemoration-de-la-liberation-de-paris-arrestation-d-anarchistes

 

http://www.citizenside.com/fr/photos/politique/2012-08-25/66300/liberation-de-paris-des-militants-libertaires-et-anarchistes-interpelles-par-la-police.html#f=0/542999

Lire la suite

Suite du 1er mai à Istanbul

26 Août 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Les 15 prisonniers arrêtés suite aux manifestations du 1er mai à Istanbul et détenus depuis le 14 mai à la prison de Metris ont été remis en liberté le 17 août. Le procès de 9 d'entre eux aura lieu le 25 janvier 2013. La qualification de terrorisme est tombée, il sont poursuivis pour dégradations de bien publics. C'est une bonne nouvelle.

 

Cependant, il reste encore plus de 2824 étudiant-e-s (chiffre au 31 janvier 2012) emprisonnés dans les prisons turque, dont 787 accusé-e-s d'être membre d'une organisation terroriste. Par ailleurs, Sevil Sevimli a aussu été libérée elle est cependant interdite de quitter le territoire et encourt 32 ans de prison. http://www.susam-sokak.fr/article-32-ans-requis-pour-sevil-sevimli-108999560.html

 

De plus, dans le cadre des arrestations visant le KCK (Kurdistan Communities Union - accusée d’être la branche urbaine du PKK  )  déclenchées par les autorités turques en avril 2009, suite au succès du parti BDP (Peace and Democracy Party) aux élections municipales ce dernier est la cible d’attaques continuelles visant ses cadres, mais également ses sympathisants ainsi que les étudiants. Près de 8000 membres actifs du BDP se trouvent actuellement derrière les barreaux, parmi lesquels plusieurs députés kurdes ainsi que de nombreux maires. De plus, une quarantaine d’avocats, autant de syndicalistes, plus de 90 journalistes, des milliers d’étudiant-e-s, des centaines d’enfants sont actuellement détenu-es dans les prisons en Turquie..

 

https://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-azadi/090712/turquie-tolerance-zero-la-tolerance

Lire la suite

Le 17 juin à Hénin-Beaumont, suite

26 Juin 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Le 17 juin à Hénin-Beaumont, des camarades ont été interpellés alors qu'ils
se rendaient à un rassemblement antifasciste. Suite à cette
interpellation, deux d'entre eux devront comparaître devant la justice.
 
Le procès d'un camarade débute ce mercredi 4 juillet à 10h30 au tribunal
pour enfants de Béthune.
Nous tenons à réaffirmer notre soutien aux personnes inculpées. Nous
serons à leur côtés tout le temps que durera la procédure.
Nous considérons que cette affaire est une affaire collective, puisqu'à
travers ce procès ce sont tous les groupes et les personnes antifascistes
autonomes qui sont directement visés.
Ce 17 juin, la mission de la police était clairement de protéger le local
du Front National, et d'éviter tout mouvement à l'issue des élections
législatives.
En effet, l'Etat et la Justice bourgeoise ne supportent pas que des
individus puissent agir de manière organisée, en dehors des circuits de la
politique politicienne qui ont tant favorisé l'implantation des fascistes,
notamment et de manière emblématique à Hénin-Beaumont.
 
L'Action Antifasciste a mis en place :
[http://actionantifasciste.fr/2012/06/aa-communique-solidarite-avec
-les-inculpes-dhenin-beaumont/]
 
Une caisse de solidarité destinée à participer aux frais d'avocats des
camarades antifascistes qui auront à comparaître devant la justice.
Ce rendez-vous n'est que le début d'un long processus, au terme duquel
nous demandons que les quelques charges qui pèsent sur nos camarades
soient abandonnées.
 
Face à la montée du fascisme et à la répression de nos camarades par
l'Etat bourgeois, solidarité antifasciste!
 
 
Groupe Bethune-Arras de la fédération anarchiste
Lire la suite

ADN: Les désobéissants lancent une pétition,

24 Juin 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

 
adn.jpgXavier Renou et les Désobéissants ont perdu dans leur lutte juridique, qui

s'annonçait pourtant bien : le 19 juin, la cour de cassation a finalement

rejeté les questions prioritaires de constitutionnalité sur le fichage de

l'ADN.

 

A ce propos, les désobéissants lancent une pétition,

 

Amis désobéissants,

 

Tous les militants, syndicalistes, bénévoles associatifs, simples citoyens

engagés un jour contre l'injustice ont été, sont ou seront confrontés au

fichage ADN. 2 millions de Français ont déjà dû donner leur ADN à la police,

et 30 000 nouveaux prélèvements sont effectués chaque mois... Des

prélèvements

ADN qui ne disent pas seulement l'identité de la personne fichée mais aussi,

c'est désormais certain, sa couleur de peau et ses prédispositions à des

maladies génétiques... Une bombe liberticide dans les mains de l'Etat !!!

 

Nous invitons toutes et tous à refuser de donner votre ADN lorsque la police

vous le demandera. Ne cédez pas aux injonctions, aux intimidations, aux

menaces de sanctions pénales... ou au bluff (le policier vous fait boire un

café puis vous demande votre ADN en disant que ce n'est pas la peine de

refuser puisqu'il est déjà sur la tasse... Ils ont besoin de votre

consentement !)

 

Nous sommes nombreux à avoir refusé de donner notre ADN : les poursuites ne

sont pas systématiques, et les condamnations peu importantes... Et de

temps en temps, des juges courageux refusent de condamner les militants !

 

Nous voulons en finir avec le fichier ADN (FNAEG). Pour cela, nous venons de

tenter la voie juridique, mais la Cour de Cassation vient de rendre un

jugement qui ferme cet espoir. Reste la désobéissance civile, mais pour

ça, il faut que tout le monde entende parler du fichage biologique et de la

possibilité de le refuser ! A vous de diffuser ces informations, s'il vous

plait, à vos proches et vos camarades de lutte. Faire signer la pétition

ci-dessous est un moyen publicitaire, en plus que de pression, qui va dans le

même sens. 

 

Merci de votre soutien !

 

http://www.avaaz.org/fr/petition/Stop_au_fichage_ADN_de_la_population//?tta

 

www.desobeir.net

Lire la suite

Appel à la solidarité avec les anarchistes biélorusses

10 Juin 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

                Appel à la solidarité avec les anarchistes biélorusses

 

 

Le dernier appel à solidarité avec les anarchistes biélorusses est paru
il y a déjà quelques temps (
http://abc-belarus.org/?p=133&lang=en).
Aujourd'hui il nous faut admettre qu'une nouvelle vague de solidarité
est nécessaire, de manière urgente, afin de les aider à sortir de
prison. C'est pour cela que nous vous demandons de participer aux
journées d'actions en solidarité avec les prisonniers politiques
biélorusses, du 30 juin au 2 juillet.
Les activistes Alinevich, Mikalai Dziadok, Artsiom Prakapenka,
Pavel Syramolatau, Aliaksandr Frantskievich, Jauhen Vas'kovich, ont
été arrêtés à l'automne 2010 avant d'être condamnés à 3 à 8 ans de
prison en mai 2011. Ils finissent donc leur 2ème année de détention.
Pendant ce temps, leurs camarades et leurs familles ont fait de leur
mieux pour améliorer leurs conditions de vie et tenter de les faire
libérer. En octobre 2011 les organisations de défense des droits de
l'homme leur ont octroyé le statut de "prisonniers politiques", ce qui a
augmenté leurs chances d'être libérés plus rapidement. En effet, le
président du Bélarus, Alexander Lukashenko, fait face aux pressions de
l'Union Européenne qui exige la libération et la décriminalisation des
prisonniers politiques. Il en a pardonné plus de 30 depuis août 2011,
mais aucun de nos camarades n'a eu ce privilège. Lukashenko a affirmé
publiquement qu'il ne pardonnera que ceux qui signeront le recours en
grace, admettant ainsi leur culpabilité et implorant sa pitié. Les
autres resteront en prison. Deux camarades, Mikalai Dziadok et Alexandr
Frantskevich, ont déjà eut l'opportunité de signer en août 2011 et ont
refusé. Il reste 13 prisonniers politiques au Bélarus, dont 5 sont nos
camarades, le 6ème étant emprisonné pour une action en solidarité avec
eux. Nous sommes certains qu'aucun ne demandera à être pardonné, car
c'est inimaginable tant pour un anarchiste que pour n'importe quel être
humain qui se respecte.

Tous les prisonniers font face à différentes pressions de la part de
l'administration pénitentiaire*. Lukashenko tient à sauver la face en
prétendant que ce n'est pas l'UE qui le force à libérer les prisonniers
politiques par peur de sanctions politiques et économiques, mais qu'il
fait simplement preuve de mansuétude à condition qu'ils en fassent la
demande. Nous dénonçons clairement le fait que nos camarades soient
échangés pour des récompenses de l'UE et condamnons les pressions
auxquelles ils font face. Nous appelons tout le monde à manifester
contre ces tortures et exigeons la libération immédiate de tous les
prisonniers politiques biélorusses, y compris les anarchistes.

Nous appelons à TOUTES SORTES d'actions de solidarité à partir de
maintenant, afin d'en accumuler le plus possible d'ici juillet. Si c'est
possible, des actions de solidarité mensuelles y compris après juillet
permettraient de maintenir une pression constante sur le régime et les
politiciens européens. Lançons une vague inarrêtable d'actions à travers
le monde, jusqu'à la libération de nos camarades !

Les pressions infligées aux prisonniers incluent : des transferts
d'une institution à l'autre, des privations de colis de nourriture, des
privations ou réductions de parloirs, des privations d'appels
téléphoniques, des retards et saisies de courriers, des mises en
isolement, des transferts vers des établissements haute sécurité, etc...

Pour en savoir plus sur les attaques, voir :
http://abc-belarus.org/?p=6&lang=en (en anglais)
Pour en savoir plus sur les condamnations, voir :
http://abc-belarus.org/?p=326&lang=en (en anglais également)


Anarchist Black Cross Belarus

Lire la suite

Dijon - la police déjoue un complot anarchiste !

7 Juin 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Communiqué de l'espace autogéré des Tanneries :
Dijon - la police déjoue un complot anarchiste !


Ce samedi 2 juin 2012 à 18h, une demi-douzaine de fourgons de
gardes-mobiles et autres équipes des "brigades anticriminalité" sont
venus se positionner devant l'Espace autogéré des Tanneries, afin de
s'assurer que n'aurait pas lieu un... jeu de piste à vélo (dénommé
« alleycat », voir
http://fr.wikipedia.org/wiki/Alleycat). Quelques
personnes motivées, après une première réussie il y a quelques mois à
Dijon, nous avaient en effet sollicité·e·s pour que l'alleycat ait cette
fois-ci pour point de départ les Tanneries. Pas de soucis de notre côté :
nous apprécions ces "courses d'orientation ludiques et décalées". Mais
pas de chance avec les autorités, puisque le Directeur Départemental de
la sécurité publique (DDSP), s'est déplacé en personne, avec toute son
escorte, pour nous annoncer qu'un arrêté préfectoral interdisait
fermement la tenue de l'« alleycat » !

Renseignement pris, le cyclo-jeu de piste avait été qualifié de
« manifestation anarcho-libertaire ». De quoi faire frémir dans les
chaumières ! Ce serait le Préfet de "zone de défense" de Metz, en lien
avec le Ministère de l'Intérieur et en concertation avec la Préfecture
de Bourgogne, qui aurait pris un arrêté d'interdiction dans le cadre du
plan national de sécurité, en appelant une compagnie de gendarmes
mobiles de Bordeaux à la rescousse. Rien que ça ! Les autorités semblent
avoir fantasmé une horde de cyclopathes déchaînée tout droit sortie de
"Mad Max", s'apprêtant à mettre la ville à feu et à sang... Et face aux
pressions, les organisatrices, désemparées, nous ont informé·e·s
qu'elles préféraient annuler la course...

Mais quelle mouche a piqué ces Messieurs haut placés ? Serait-ce la
chaleur ? Les nouveaux venus au pouvoir ont-ils décidé de montrer les
muscles et de prouver qu'ils pouvaient eux aussi « rétablir l'ordre »,
en commençant par interdire... les chasses au trésor et les rébus ? La
chasse aux dits « anarcho-autonomes » a-t-elle repris en mode grand
guignol, malgré le départ de Squarcini, ex-chef de la DCRI ? En tout
cas, il n'y a pas à dire, le "changement" se fait sentir !

Perplexes, nous avons cherché à comprendre le phénomène ubuesque. Il
était certes annoncé une "Alleycat des bandits", "course d'orientation
clandestine en vélos de tous genres (tandem, cargobike, BMX, pignon
fixe, rétropédalage, course, vélo couché, etc.) à travers la ville. Top
départ aux Tanneries, checkpoints mystères, puis... Grand bal des
gangsters à la salle polyvalente Jacques Mesrine (rue Philippe Guignard)
- bal dansant typé boum énervée, jusqu'à l'aube !". Se peut-il qu'un
haut gradé paranoïaque, qui n'aurait pas eu la chance d'aller en colo
dans sa jeunesse, n'ait pas compris le concept de jeu de rôle ou de bal
costumé ? Le spectre du "grand Jacques", serait-il encore assez
terrifiant, 23 ans après sa mort, pour qu'à sa seule évocation la police
dégaine ? Au rang des raisons invoquées cet après-midi par le DDSP pour
aider à justifier leur coup de sang : une fête de rue survenue il y a
quinze jours rue Berbisey, et le festival de trois jours organisé la
semaine passée aux Tanneries (voir programme d'activités de mai, sur
http://tanneries.squat.net/).

Pour mémoire, la fête de rue en question a consisté en l'occupation
d'une rue populaire du centre-ville par quelques centaines de personnes
durant plusieurs heures, autour d'une fanfare, de projections de films
en plein air, de jeux et de danses. Nous ne saurions dire exactement si
la fête a laissé plus de canettes sur la chaussée que l'une des rares
victoires du DFCO ou autre "concert de rentrée" organisé par le cabinet
du maire, mais selon les témoignages les plus variés, il semblerait que
l'on s'y soit bien amusé. Si nous sommes touché·e·s de l'attention des
autorités, il nous serait cependant difficile d'en dire plus à ce sujet
: si certain·e·s acteurs et actrices des Tanneries ont sans doute pu
être aperçu·e·s en train de danser dans la rue, nous ne sommes pour
autant pas les organisateurs de cette soirée. Sans nous désolidariser
d'une initiative fort sympathique, nous ne voudrions pas tirer la
couverture à nous : certains groupes de dijonnais·e·s ne nous attendent
heureusement pas pour s'organiser et mettre un peu de joie et
d'intensité inattendues dans la ville.

En ce qui concerne le festival qui a accueilli plus d'un millier de
personnes pendant 3 jours, il nous serait reproché d'avoir bloqué une
partie du boulevard de Chicago en y jouant au ping pong et au baby-foot
un matin de Pentecôte, et d'avoir provoqué quelques protestations de
voisin·e·s pour du bruit excessif, en l'occurrence un peu de mauvaise
disco. A cet égard, inutile de nier ou de tenter de décharger nos crimes
sur quiconque, car les faits qui nous sont imputés peuvent sans doute
nous être attribués. À notre décharge, nous répliquerons que ce n'est
pas la mort du petit bonhomme, et qu'en bientôt quinze ans d'évènements
publics hebdomadaires, nous nous sommes toujours attaché·e·s à
entretenir de bonnes relations avec le voisinage et à ce que nos soirées
se passent bien, sans vigiles ni policiers. Et nous entendons bien que
cela puisse continuer ainsi.

Ce samedi 2 juin au soir, pendant que les renforts stagnaient au
commissariat ou au centre-ville, des fourgons bleutés se sont déplacés
aux deux extrémités de la rue Phillipe Guignard - où se situent divers
potagers collectifs et familiaux sur des terres menacées - pour y
établir des « checkpoints ». Leur mission : interdire l'entrée à la
"boum" annoncée pour clore l'« alleycat » près d'une ferme maraïchère
occupée. En effet, un arrêté - municipal cette fois - prohibant
toute festivité dans la "salle polyvalente Jacques Mesrine" avait été
placardé pour l'occasion !

Au-delà de la farce que constitue cette mobilisation policièr,
cette situation témoigne de manière beaucoup plus
préoccupante d'une volonté - affirmée cet après-midi même par le DDSP -
de répression de tout évènement dans l'espace public, dès lors qu'il ne
rentre pas docilement dans les cadres institutionnels lisses, les
demandes d'autorisation préalables, les embrouilles administratives, les
normes de sécurité agréées et tout ce qui s'ensuit. Cela fait pourtant
longtemps, à Dijon comme ailleurs, que quantité de manifestations -
qu'elles soient ludiques, sportives, culturelles ou politiques - sont
organisées hors de ces carcans. De notre point de vue comme de celui de
quantité d'individu·e·s et d'associations que nous côtoyons, il s'agit
là d'une liberté précieuse, qu'il importe de conserver face au rouleau
compresseur normalisateur. C'est notamment ce qui permet de vivre
gaiement, même quand on a ni le pouvoir ni l'argent, et d'avoir la marge
de s'opposer au monde dominant.

Sans présumer de la suite, et puisque le ridicule ne tue pas, espérons
au moins que l'insolation retombe, et qu'ils en restent là !

Mais rien n'est moins sûr : la semaine prochaine, les Tanneries
accueillent cette fois une « cartonnade » (informations sur
http://cartonnades.canalblog.com/) ! Attention, car il s'agira là de
personnes lourdement « armées »... Peut-être faudra-t-il doubler les
effectifs !?

2 juin 2012
Espace autogéré des Tanneries

Contact :
Espace autogéré des Tanneries
17 bd de Chicago, 21000 Dijon
Mail : tanneries@squat.net
Tél. : 03 80 66 64 81

Alternativement sur le site :
http://tanneries.squat.net/

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>