Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nucleaire

Déchets nucléaires

12 Octobre 2010 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Ctrain_1.gif

 

 

Divergences a décidé d'ouvrir un site d'informations sur les actions
entreprises dans le nord de l'Allemagne à Gorleben en prévision de
l'arrivée le 5 novembre prochain d'un train Castor transportant des
déchets nucléaires en provenance de la Hague. Ce site répond à la même
nécessité d'informer qui avait justifiée la création du site
otan.divergences.be lors du sommet de l'Otan à Strasbourg.

Voici l'adresse de ce site http://castor.divergences.be

toutes les informations que vous pourriez nous envoyer sont les bienvenues.

Le collectif de rédaction
omme chaque année, le groupe Proudhon

Lire la suite

Sortir du nucléaire

3 Octobre 2010 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Réseau "Sortir du nucléaire", fédération de 883 associations agréée pour la protection de l'environnement
http://www.sortirdunucleaire.org/


Communiqué de presse du 28 septembre 2010

EXCLUSIF : Des notes confidentielles d'EDF attestent de la dangerosité du réacteur EPR et de tous les réacteurs nucléaires en France.


Le Réseau "Sortir du nucléaire" a reçu ce lundi 27 septembre des documents internes à EDF qui démontrent que la conception et la fabrication d'éléments du couvercle de la cuve de l'EPR de Flamanville sont de nature à provoquer un accident de type Tchernobyl.

Plus grave encore, selon une note rédigée par le Chef du Département combustibles nucléaires d'EDF en 2001 (1), un accident de type Tchernobyl est possible sur tous les réacteurs nucléaires français. L'EPR est également concerné.

Plusieurs documents EDF démontrent que le nombre de soudures et le type d'acier utilisé dans certaines parties du couvercle de la cuve du réacteur EPR à Flamanville peuvent provoquer une fuite de cette cuve. EDF juge que cette fuite peut, à son tour, dégénérer en un accident de type Tchernobyl. L'acier défaillant et les soudures font partie du système d'arrêt d'urgence du réacteur nucléaire EPR et concernent 89 points d'entrée dans la cuve du réacteur.

Les documents EDF reçus par le Réseau « Sortir du nucléaire » démontrent que les ingénieurs d'EDF ont conçu des parties du couvercle de la cuve de l'EPR qui mettent en péril la sûreté du réacteur EPR et violent, en toute connaissance de cause, la réglementation française (2) relative aux équipements nucléaires sous pression.

Pour le Réseau "Sortir du nucléaire", la conclusion s’impose : en toute conscience des problèmes, EDF persiste dans une politique qui sacrifie la sûreté aux impératifs économiques ! Au regard des conséquences catastrophiques d’un éventuel accident, cette légèreté est impardonnable.

Failles de conception, toxicité accrue des déchets, atteinte de limites technologiques, vulnérabilité à des attentats (voire au cyber-terrorisme)… Avant la remise par EDF du rapport de sûreté sur Flamanville, le Réseau « Sortir du nucléaire » souhaite rappeler la liste de tous les problèmes du réacteur. En France, en Finlande et ailleurs, il est urgent de mettre définitivement fin au programme EPR, et d’engager la transition vers un futur sans nucléaire.


Lien vers les documents EDF et notre analyse détaillée : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/EPR-revelations2.html

Plus d’informations sur tous les problèmes de l’EPR : http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/EPR.html

Lire la suite

EPR : vers un "accident majeur type Tchernobyl" ?

8 Mars 2010 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

 

EPR : vers un "accident majeur type Tchernobyl" ?

EPR : vers un "accident majeur type Tchernobyl" ?


Les photos de l'action de ce jour à Paris sont visibles en ligne ici :


C'est jouer à l'apprenti sorcier, c'est choquant, irresponsable, scandaleux." C'est ce qu'affirme lundi 8 mars à Nouvelobs.com Charlotte Mijeon, porte-parole de Sortir du nucléaire, à propos des documents confidentiels obtenus par une source anonyme interne à EDF, publiés par le réseau, et qui pointent le risque d'"accident de type Tchernobyl" que fait courir le réacteur de troisième génération EPR.
"Nous avons fait une première lecture des documents, avant de les confier à des experts pour une analyse plus approfondie, mais il y a déjà des choses très graves qui sont évidentes. Le problème semble provenir du système de pilotage, qui doit permettre de moduler la puissance de réacteur pour s'ajuster à la demande d'électricité. Ce système est prévu pour accroître la rentabilité. Le souci, c'est que le nucléaire n'est pas du tout fait pour les variations d'intensité, et que cela peut provoquer une perte de contrôle, un emballement et un accident type Tchernobyl. C'est une vraie bombe, c'est très explosif", poursuit la porte-parole.

CRS et policiers pour la conférence de presse

Elle précise par ailleurs qu'une conférence de presse de Sortir du Nucléaire s'est déroulée "sous haute vigilance" ce matin à Paris, place de Colombie. "On s'est fait contrôler par les CRS quand toute la délégation est arrivée tout à l'heure à 9h, et nous sommes maintenant entourés d'une douzaine de policiers carapaçonnés. Ils n'ont pas envie que cela éclate."
Le réacteur EPR construit sur la centrale nucléaire de Flamanville (Manche) pose "un sérieux risque d'accident majeur" de "type Tchernobyl", a estimé samedi le réseau Sortir du nucléaire, sur la base de documents confidentiels obtenus par une source anonyme interne à EDF, le futur exploitant du site.
"Il semble (...) que la conception de l'EPR accroisse le risque d'un accident de type Tchernobyl, qui entraînerait la destruction de l'enceinte de confinement et la dispersion massive de radionucléides dans l'atmosphère", a conclu le comité d'experts chargé par le réseau associatif d'étudier ces documents.
Ces huit documents internes du groupe EDF, datés de 2004 à 2009, révèlent que "l'essentiel des arguments en faveur de l'EPR (puissance, rendement, diminution des déchets, sûreté accrue) s'avèrent faux", estime Sortir du nucléaire, qui a mis ces documents en ligne sur son site internet. "Certains modes de pilotage du réacteur EPR peuvent provoquer l'explosion du réacteur à cause d'un accident d'éjection de grappes (ESG)", servant à modérer la réaction nucléaire, précise le réseau.

"Calcul économique"

Sortir du nucléaire accuse EDF, futur exploitant de l'EPR de Flamanville 3 (F3), de prendre des risques "pour des raisons de calcul économique".

Interrogée par l'Associated Press sur ces documents, une porte-parole d'EDF a assuré que "c'est un processus normal d'analyser les risques, d'analyser les situations à risques les plus improbables, comme on l'a fait, pour tous les réacteurs". Selon elle, "aucune conclusion ne peut-être tirée pour le moment".
Les documents internes font "partie de nombreux documents de travail" servant à la constitution d'un dossier "en cours de finalisation" pour obtenir le rapport de sûreté final permettant d'achever la construction du réacteur, a encore expliqué la porte-parole d'EDF. "Nous adresserons fin 2010 à l'Autorité de sûreté nucléaire, pour instruction, le dossier de mise en service de l'EPR F3", a-t-elle ajouté, précisant que seule la validation de ce dossier pourra permettre la mise en service du site.
"Oui, il s'agit de documents de travail", répond Charlotte Mijeon à Nouvelobs.com. "Mais ils s'échelonnent sur plusieurs années. Cela fait des années que les ingénieurs d'EDF savent qu'il y a des problèmes, et ne trouvent pas la parade… alors qu'il y a déjà deux EPR en construction."
Alors que Nicolas Sarkozy a inauguré la Conférence internationale sur l'énergie nucléaire civile, Sortir du nucléaire estime qu'"il est scandaleux que la France continue ainsi à faire la promotion du nucléaire en général, et de l'EPR en particulier, alors même que la dangerosité de ce réacteur est aujourd'hui démontrée". Le réseau appelle à l'abandon de la construction de l'EPR en Finlande, en Chine et en France, à Flamanville (Manche) où le premier EPR doit entrer en service en 2012, comme à Penly (Seine-Maritime), qui devrait accueillir un second EPR cinq ans plus tard. "En sortant ces documents ce week-end, notre but était de marquer les esprits avant la conférence d'aujourd'hui à Paris, qui doit permettre au plus grand nombre de pays d'accéder au nucléaire", affirme Charlotte Mijeon.

(Nouvelobs.com)

http://picasaweb.google.com/photosvivantes/ReseauSortirDuNucleaireOCDE80310?authkey=Gv1sRgCJ_g-pH5mrfmdg#

Les photos haute résolution sont téléchargeables ici : http://dl.free.fr/p0XqHYAPn
 
Copyright photos : © Martin Leers  

Droits de représentation et de reproduction de ces prises de vue cédés au Réseau Sortir du nucléaire.  

NOUVELOBS.COM | 08.03.2010 | 13:10
Lire la suite

Sortir du nucléaire

12 Mai 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

A voir sur ARTE - ce mardi 12 mai 2009 à 23 h 00
 
"RAS nucléaire, rien à signaler"

Durée : 52 mn.

Rediffusions : lundi 25 mai 2009 à 5 h 00 et jeudi 28 mai 2009 à 9 h 55

Voir la bande annonce sur :
http://www.youtube.com/watch?v=AEtHcN6gopE

Lire la suite

Sortir du nucléaire

8 Mai 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire




http://www.sortirdunucleaire.org

Communiqué de presse du jeudi 7 mai 2009
Contact : 06.64.100.333

Vraies-Fausses publicités d'Areva et
EDF dans la presse pour les jeunes :

 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" rendra publiques
aujourd'hui à 17h sur son site web les conventions
confidentielles qui explicitent les tricheries d'Areva


En avant-première, le magazine Politis publie ce matin un dossier sur les révélations du Réseau "Sortir du nucléaire"
Voir :
http://www.politis.fr/article6962.html
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" vient de faire condamner EDF et Areva par le tout nouveau Jury de déontologie publicitaire (JDP)
<http://www.jdp-pub.org/>. En cause, des "vraies-fausses" publicités publiées dans plusieurs magazines pour jeunes. Il s'agit bien de publicités payées par Areva et EDF, mais elles sont présentées comme des jeux-concours, des dossiers, ou des articles qui semblent relever du contenu éditorial du magazine.
 
Les mentions légales "publicité" ou "communiqué" sont absentes ou détournées. De plus, les logos des magazines figurent sur ces "vraies-fausses" publicités. Le but évident que les jeunes lecteurs se disent "Le nucléaire ne peut pas être une mauvaise chose puisque mon magazine préféré s'affiche ouvertement avec Areva ou EDF". Il ne s'agit plus de publicités ordinaires mais bien de véritables tromperies.
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" décide de rendre publiques les "Conventions de prestation", confidentielles, signées par Areva avec les éditeurs Mondadori (Science et Vie Junior), Bayard (Images doc) et Milan (Les Clés de l'actualité).
 
Publication ce jeudi 7 mai à 17h sur : http://www.sortirdunucleaire.org

Dans ces documents exceptionnels, qui contiennent des clauses de confidentialité, on peut voir la façon dont Areva élabore soigneusement les "astuces" qui permettent de tromper les jeunes lecteurs.
 
Le Réseau "Sortir du nucléaire" s'est toujours déclaré favorable à ce que la question du nucléaire soit étudiée par les jeunes, que ce soit dans le système scolaire ou dans des magazines. Encore faut-il que les arguments du débat soient présentés de façon équilibrée, ce qui n'est pas le cas quand seuls les arguments pronucléaires sont présents, et encore moins lorsqu'il s'agit de publicités déguisées en articles ou en jeux.
 
Les méthodes d'Areva et EDF sont d'autant plus injustifiables qu'elles visent des jeunes lecteurs. Fait aggravant, de nombreux établissements scolaires reçoivent les magazines contenant ces "vraies-fausses" publicités. Une fois de plus, l'industrie nucléaire montre qu'elle a autant de mépris pour les êtres vivants, y compris les enfants, que pour l'environnement.

Contact presse : 06.64.100.333
Stéphane Lhomme <stephane.lhomme@sortirdunucleaire.fr>

Lire la suite

Tchernobyl, 23 ans après,

24 Avril 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Tchernobyl, 23 ans après,
la folie nucléaire continue

Samedi 25 Avril
Rassemblement actif à 14h30
Place Pasteur à Besançon

Malgré les milliers de morts, le bilan humain et écologique définitif de cette catastrophe n’est toujours pas connu. La culture du secret et du mensonge perdure.

La prolifération du nucléaire civil et militaire se poursuit. Les déchets s’accumulent, sans aucune solution pour les générations futures. Les centrales se multiplient partout dans le monde par l’attitude irresponsable de la France. Les RISQUES INACCEPTABLES ne sont pas maîtrisés.

Ce n’est pas une solution écologique.
Le nucléaire n’est pas une énergie propre.
C’est un danger pour la paix dans le monde.
IL FAUT SORTIR DU NUCLEAIRE.

Le réseau local pour sortir du nucléaire vous invite
à commémorer ce triste anniversaire


Mise en scène : 23 bougies géantes, centrale en carton, femme-homme sandwich avec noms des centrales françaises masques combinaison, etc…
Diffusion du tract Tchernobyl day, du tract Fensenheim, table de presse du réseau.

A l’appel de : APIC, GAE-CNCU, Les Alternatifs, Les Verts, NPA, Réseau Sortir du Nucléaire

Lire la suite

"Sortir du nucléaire" vite

31 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Réseau "Sortir du nucléaire" - Fédération de 840 associations
http://www.sortirdunucleaire.org/

Communiqué de presse du 31 mars 2009
Contact presse : 06.64.100.333
 
Espionnage de "Sortir du nucléaire" et Greenpeace par EDF :
"Sortir du nucléaire" va porter plainte contre EDF et la DST


- Stéphane Lhomme doit obtenir un non-lieu dans l'affaire du document confidentiel
défense (*) sur le réacteur EPR, directement liée à l'affaire de l'espionnage par EDF

- la DST a-t-elle aidé EDF à espionner le Réseau "Sortir du nucléaire" ?

 
A la suite des révélations faites ce jour par le média en ligne Médiapart, selon lequel EDF a espionné le Réseau "Sortir du nucléaire" et Greenpeace, le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce les méthodes d'EDF mais aussi celles de la DST (aujourd'hui DCRI) dont le rôle reste à éclaircir.

Médiapart écrit aujourd'hui :
"L'ancien commandant de police Pierre François avait été chargé de développer au sein d'EDF des activités de renseignement afin de prévenir d'éventuelles attaques terroristes, mais aussi des campagnes de déstabilisation ou des actes de malveillances émanant de la mouvance anti-nucléaire, comme les associations Sortir du nucléaire ou Greenpeace, très investies en la matière. La "cellule" animée par Pierre François aurait notamment infiltré ces associations, parfois avec la bénédiction des services spéciaux français dont sont issus la plupart de ses membres."

Après s'être procuré un document confidentiel défense issu d'EDF, qui reconnaît que le réacteur nucléaire EPR n'est pas conçu pour résister à un crash d'avion de ligne, Stéphane Lhomme, Porte-parole du Réseau "Sortir du nucléaire" a été placé en garde à vue à deux reprises par la DST (aujourd'hui DCRI) le 16 mai 2006 et le 25 mars 2008.
 
Ces deux gardes à vue ont été menées sur réquisition du Parquet de Paris, section "antiterroriste", et Stéphane Lhomme est sous la menace de 5 ans de prison et de fortes amendes pour "compromission du secret de la défense nationale". Pour protester contre cette mise en examen, le Réseau "Sortir du nucléaire" avait mis en ligne le document Confidentiel défense et l'avait diffusé à de nombreuses organisations et personnalités qui l'avaient aussi mis en ligne. (*)
 
EDF et la DST ont clairement un intérêt commun : découvrir qui, au sein d'EDF, a fait parvenir au Réseau "Sortir du nucléaire" des documents sensibles, dont le fameux document confidentiel défense sur l'EPR. Une question est posée : la DST a-t-elle aidé EDF pour espionner le Réseau "Sortir du nucléaire" ?
 
Ce sont donc plutôt EDF et la DST qui doivent être inquiétés et non les militants du Réseau "Sortir du nucléaire" qui n'ont fait que leur devoir de citoyens. Le Réseau "Sortir du nucléaire" va porter plainte contre EDF et contre la DST. Le Parquet de Paris doit prononcer un non-lieu pour Stéphane Lhomme et enquêter sur le processus d'espionnage mis en œuvre par EDF et
la DST.

Contact presse : 06.64.100.333
 
(*)
http://www.sortirdunucleaire.org/dossiers/confidentiel-defense.html

Lire la suite

"Chernobyl Day"

19 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire



Appel à participer à l'action internationale "Chernobyl Day"

http://chernobyl-day.org/

Les samedi 25 avril et dimanche 26 avril 2009,
mobilisons-nous contre le nucléaire !

Soyez nombreux à organiser une action locale “Des masques contre le déni”


Inscrivez votre action pour participer à "Chernobyl Day" sur :
http://www.chernobyl-day.org/spip.php?article68


A l'occasion du week-end des 25 et 26 avril 2009 (23e commémoration de l'accident de Tchernobyl), organisez une action locale solennelle et inédite !

Après l'importante répercussion médiatique du 26 avril 2008 (179 actions à travers le monde), agissons localement pour une mobilisation encore plus forte en 2009.

Une des actions phares, facilement réalisable même si vous êtes peu nombreux, consiste simplement à porter un masque et à se tenir immobile devant un lieu symbolique.

3000 masques originaux marqués de trèfles radioactifs, symbolisant les victimes de Tchernobyl mais également du nucléaire civil et militaire partout dans le monde, ont été spécialement créés pour l’occasion.

Commandez du matériel pour votre action en cliquant ici :
http://www.chernobyl-day.org/spip.php?article408

Le Réseau Sortir du nucléaire se chargera d’une vaste campagne de communication nationale.

Nous mettons à votre disposition un communiqué de presse type, un tract à distribuer au public et une grande affiche pour marquer les 50 ans de la soumission de l'OMS (Organisation mondiale de la santé) à l'AIEA (Agence Internationale pour l'Energie Atomique).

Tous ensemble, lors de cette journée, nous interpellerons fortement l’opinion publique mondiale.

Pour en savoir plus sur "Chernobyl Day", visitez le site :
http://www.chernobyl-day.org/

N'hésitez pas à me contacter pour toute question :
Jocelyn PEYRET <jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr>

Lire la suite

Le Réseau "Sortir du nucléaire"

1 Mars 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire


Le Réseau "Sortir du nucléaire" publie un journal "Peut-on recycler les déchets nucléaires ?" pour mieux comprendre  le mythe du "cycle nucléaire" et les risques du plutonium


Le Réseau "Sortir du nucléaire" vient de publier un journal d'information grand public "Peut-on recycler les déchets nucléaires ? (Coûts, risques et enjeux de l'industrie du plutonium)".

Thème vedette de la communication d'EDF ou d'AREVA, fierté technique de la France, le "traitement-recyclage" est présenté au grand public comme une solution au problème des déchets nucléaires. Qu'en est-il e réalité ? C'est la question qui a été étudiée pendant plus de six mois par un groupe de travail piloté par le Réseau "Sortir du Nucléaire".
 
Rassemblant des informations vérifiées et vérifiables, recoupant les documents officiels et les études d'experts indépendants, ce travail d'enquête minutieux a abouti à la publication d'un journal de 12 pages. Les sources complètes sont mises à disposition sur le site :
http://echanges.sortirdunucleaire.org/course/view.php?id=13

Le lecteur pourra comprendre en quoi consiste réellement ce que l'on appelle "retraitement", et quel alibi il fournit à l'industrie nucléaire française. Il connaîtra le risque du plutonium et de l'usine de retraitement de La Hague. Il découvrira la surprenante stratégie mondiale de l’industrie du plutonium et son lien avec le développement de l'arme atomique sur la planète.
 
A destination du grand public, des associations, des bibliothèques, des institutions, le journal "Peut-on recycler les déchets nucléaires ?" est un document indispensable pour comprendre les enjeux réels de ce problème. En tant que contre-pouvoir citoyen, le Réseau "Sortir du nucléaire" offre une analyse qui se révèle indispensable face à la publicité des grands groupes industriels du secteur nucléaire.
 
Ce journal de 12 pages est vendu au prix de 2 € l'unité. Il est téléchargeable gratuitement ici :
http://boutique.sortirdunucleaire.org/product_info.php?products_id=151

Un exemplaire peut être envoyé gratuitement aux journalistes sur simple demande auprès du Réseau "Sortir du nucléaire".
 
Réseau "Sortir du nucléaire", Fédération de 840 associations.
9 rue Dumenge, 69317 Lyon Cedex 04
Tel : 04 78 28 29 22 Fax: 04 72 07 70 04
Mail : contact@sortirdunucleaire.fr
Site :
http://www.sortirdunucleaire.fr

Lire la suite

Réseau "Sortir du nucléaire"

15 Février 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Vous avez été des millions à regarder hier soir l'excellente et inquiétante émission de France 3 : "Uranium : le scandale de la France contaminée".

Face à cet immense scandale nucléaire, il est urgent de vous mobiliser pour permettre l'expression d'un puissant contre-pouvoir citoyen.

Pour soutenir notre action et faire entendre votre voix :

1/ Signez maintenant la Charte du Réseau "Sortir du nucléaire". Cliquez
ICI

2/ Découvrez des informations inédites sur le nucléaire et les solutions alternatives en vous abonnant pour 12 euros par an à la revue "Sortir du nucléaire". Cliquez ICI

3/ Rejoignez l'une des associations qui, près de chez vous, luttent pour une autre politique énergétique. Cliquez ICI

Il est essentiel que vous soyez très nombreux à rejoindre VOTRE Fédération de 842 associations, agréée pour la protection de l'environnement.

Merci beaucoup.

Très cordialement,

Philippe Brousse
Réseau "Sortir du nucléaire"
Association citoyenne libre et indépendante.
9, rue Dumenge 69004 Lyon
Libellez votre chèque à l'ordre de "Sortir du nucléaire"
Faîtes un don en ligne en cliquant
ICI

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 > >>