Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

info (s)

Histoire

13 Août 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Dans la nuit du 12 au 13 août 1882, à Montceau-les-Mines (Bourgogne), "la Bande Noire", composée de mineurs anarchistes, commet un nouvel attentat contre le cléricalisme en nettoyant à sa façon la campagne des bondieuseries qui l'encombrent. Après la "Croix de Mission du Bois du Verne" (jetée à bas dans la nuit du 5 au 6 août), celle des Alouettes (dans la nuit du 11 au 12), c'est la Croix du Bois Roulot qui connaît le même sort cette nuit-là. Cela ne manque pas de provoquer un émoi dans la communauté religieuse et d'inquiéter les autorités à l'approche de la fête de l'Assomption (15 août).
Source Ephéméride anarchiste
Lire la suite

Sexe et travail

9 Août 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

L'absence de sexe favoriserait le travail ?
BERLIN (Reuters)  Vendredi 3 août, 18h08

Plus d'un tiers des Allemandes et Allemands insatisfaits de leur vie sexuelle avouent compenser leurs frustrations en se "défonçant" au travail, révèle une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Göttingen

Le travail est un substitut plus prononcé encore pour ceux qui avouent n'avoir carrément aucune activité sexuelle - plus de 45% des 32.000 personnes interrogées.

"Ces résultats sont inquiétants", conclut Ragnar Beer, qui a dirigé l'étude, dont les conclusions sont publiées par la lettre médicale réputée Apotheken Umschau.
  

Lire la suite

LOPSI

31 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

                                               Encore une loi sécuritaire

LOPSI comme LSQ, LSI, LEN, lois Perben I et II, plan Vigipirate, est une loi de plus à ajouter à la panoplie sécuritaire. Cette loi d'orientation et de programmation de Sécurité intérieure se prépare actuellement pour l'automne. 

Annonçée par l'un des porte paroles du vizir de france, soit madame la ministre de l'intérieur, cette loi prévoit non seulement de "tripler" les capacités de vidéo-surveillance mais encore d'avoir une "meilleure mise en réseau (avec) tous ceux" qui utilisent déjà cette technologie, citant notamment "les collectivités, la RATP, la SNCF, les grands magasins"...

Ben voyons, non seulement cela va encore coûter une fortune aux contribuables mais en plus nous sommes parti pour l'interconnexion et la mise en réseau des caméras !

Pour quel résultat ? Pour l'instant aucune étude n'a pu démontrer autre chose de la vidéosurveillance que son coût mirobolant... pour une efficacité encore à prouver en 15 ans d'existence cela fait cher...

10 milliards d'euros de délinquance financière, ça ne se filme pas ! La délinquance financière ne se filme pas, ni les valises diplomatiques, les vols d'oeuvres d'arts dans les ambassades françaises, les rachats d'immeubles par l'état français, le détournement de fonds pour un parti politique... De plus, les délinquants finançiers échappent au FNAEG grace à la loi sur les prélèvements ADN étendue aus délits mineurs ou aux syndicalistes, pas de traces, pas de délits...

Le coût de la délinquance a été chiffré par un expert de l'Institut national des hautes études de sécurité (Inhes), et l'officier de police Jean-Philippe Arlaud, auteur de "Délinquance et insécurité : Combien ça vous coûte ? (Publibook) " assure que c'est la délinquance financière qui constitue le plus gros poste dans son addition : « 10 milliards d'euros au bas mot, estime-t-il...

Pour masquer cette vérité il faut encore faire peur aux gens et ressortir le coup du terrorisme avec un nouvel arsenal sécuritaire qui promet de nous filmer trois fois plus, de nous prendre en filature depuis les transports entassés à nos courses au supermarché... jusqu'à 400 fois par jour comme en Angleterre ?

Rien de moins qu'une minable perspective de politique américaniste qui va permettre encore aux marchands d'armes de s'enrichir en attisant toujours plus le sentiment d'injustice et de violence, et en enfermant dans les prisons les plus démunis. (cf les écrits de Loïc Wacquant)

Lire la suite

Sibérie - Des nazis attaquent un camp antinucléaire. Un mort

23 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Le 21 juillet autour de 5h, heure locale, des skinheads nazis ont attaqué un camp antinucléaire à Angarsk en Sibérie. Et ont tué un des anarchistes présents.

Le 21 juillet autour de 5h, heure locale (le 20 juillet 21h00 TU), des skinheads nazis ont attaqué un camp antinucléaire anarchiste à Angarsk en Sibérie.

Les campeurs et campeuses avaient été prévenus qu'une attaque était en préparation. Aussi des personnes gardaient le camp. Mais les nazis, au nombre de quarante, ont attaqué la dizaine de personnes qui dormaient dans les tentes avec des barres de fer, des couteaux et des pistolets pneumatiques.

Ilya, de Wladiwostok, était inconscient et perdait du sang par la bouche lorsqu'il a été conduit à l'hôpital. Il y est décédé. Les autres activistes ont été grièvement blessés : une femme a les bras fracturés et un homme les jambes fracturées.

Les tentes du camp ont été incendiées et certaines affaires des campeurs et campeuses ont été volées.

Depuis plusieurs mois, les attaques de nazis-skins se multiplient sur tout le territoire russe à l'encontre des anarchistes, des anti-autoritaires, des écologistes et des gays.

Sources :
- Ainfos (fr et pt)
- « Centre d?informations anarchiste » des camarades polonais, page en anglais

Plus d?infos sur les sites internet :
- http://imc-siberia.org
- http://avtonom.org

Le camarade Ilya

Outre le décès d'une personne, 2 sont toujours à l'hosto dont une qui passait sur le billard et qui n'était toujours pas sortie d'affaire en ce début d'après midi lundi 23/07/07.

 
Lire la suite

Gênes 2001

21 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Le 21 juillet 2001, à Gênes (Italie), lors du Sommet du G8, après la répression policière de la veille et l'assassinat de Carlo Guiliani, un nouveau rassemblement qui se veut pacifique mobilise près de 200 000 militants dans les rues de la ville toujours en état de siège. Dès le début, la police tire du gaz lacrymogène, prélude à de violents affrontements. Des engins blindés chargent les manifestants qui sont gazés et matraqués.
C'est en pleine nuit, alors que la manifestation est depuis longtemps terminée, que les "forces de l'ordre" opèrent un raid sur le centre du "Genoa Social Forum" (GSF) organisateur du rassemblement. Les policiers frappent violemment les personnes présentes qui dormaient, détruisent et saccagent les locaux et le materiel informatique et s'emparent de K7 vidéos et de documents photos compromettants pour la police.
Le bilan de ces trois jours de répression est impressionnant : 1 mort, près de 600 blessés, 281 personnes arrêtées, brutalisées ou torturées par une police fascisante.
Les organisations présentes décident alors d'appeler à de nouveaux rassemblements tant en Italie que dans le reste de l'Europe pour protester contre les violences policières. Elles feront également pression sur les politiques pour exiger une commission d'enquête.
En France, à Dijon, les anarchistes occuperont le Consulat d'Italie.
Lire la suite

>Seuls les imbéciles peuvent croire que> nous ne lutterons pas contre la corruption.> Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous:> L'honnêteté et la transparence sont..."> L'UMP à l'endroit et à l'envers

14 Mai 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

A lire jusqu'au bout :

"A l'UMP, nous accomplissons ce que nous promettons.
>
>Seuls les imbéciles peuvent croire que
> nous ne lutterons pas contre la corruption.
> Parce que, il y a quelque chose de certain pour nous:
> L'honnêteté et la transparence sont fondamentales pour atteindre nos idéaux.
> Nous démontrons que c'est une grande stupidité de croire que
> les mafias continueront à faire partie du gouvernement comme par le passé.
> Nous assurons, sans l'ombre d'un doute, que
> la justice sociale sera le but principal de notre mandat.
> Malgré cela, il y a encore des gens stupides qui s'imaginent que
> l'on puisse continuer à gouverner
> avec les ruses de la vieille politique.
> Quand nous assumerons le pouvoir, nous ferons tout pour que
> soit mis fin aux situations privilégiées et au trafic d'influences
> nous ne permettrons d'aucune façon que
> nos enfants meurent de faim
> nous accomplirons nos desseins même si
> les réserves économiques se vident complètement
> nous exercerons le pouvoir jusqu'à ce que
> vous aurez compris qu'à partir de maintenant
> nous sommes avec Nicolas Sarkozy, l'homme de "la rupture tranquille".

Lire maintenant de bas en haut...en commençant par la dernière ligne.

Lire la suite

Grenoble contre les nanotechnologies

6 Juin 2006 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Minatec : inauguration policière

Ils avaient dit qu'ils inaugureraient le 1er juin, ils ont reculé au 2.
Ils avaient dit que Chirac viendrait, Villepin s'est dérobé.
Ils avaient annoncé une grande fête populaire dans un Minatec ouvert, ils ont inauguré un camp retranché sous protection de 400 CRS, gendarmes, et cogneurs de la Brigade Anti-Criminalité (BAC).
Ils ont reculé devant la contestation.

Après trois jours d'actions et de discussion, la manifestation du jeudi 1er juin a rassemblé un millier de personnes contre Minatec et son monde.
Les fonctionnaires municipaux et des collectivités locales avaient reçu la consigne de leurs supérieurs de ne participer ni à la manifestation, ni aux réunions publiques. La police a chargé à répétition la fin de la manifestation, notamment place Saint-Bruno, où un attroupement débonnaire a été molesté. Une jeune femme a été blessée par un éclat de grenade.
Bref, on inaugure bel et bien l'entrée dans la démocratie technicienne.

Vendredi 2 juin, jour de l'inauguration retardée, les Grenoblois se réveillent avec stupeur dans une ville en état de siège. A 7h, un campement de 30 opposants sur le campus est évacué par 200 policiers (une
cinquantaine de véhicules). Bilan : quelques horions et ecchymoses.
8h30 : la BAC cerne la Bifurk, permanence temporaire de l'Opposion Grenobloise aux Nécrotechnologies, contrôle, fouille, filme les personnes à l'entrée et à la sortie du lieu.
9h30 : des diffuseurs de tracts sont pourchassés dans toute la ville. Deux personnes sont interpellées, leur domicile perquisitionné, elles sont inculpées pour « avoir continué volontairement à participer à un
attroupement après sommation et dispersion » ; plus une possible inculpation pour « refus de prélèvement ADN ».

Tous ces abus résultent d'une décision des autorités d'interdire tout rassemblement de plus de cinq personnes. Toute la zone autour de Minatec étant soumise à « restrictions de stationnement et de circulation draconiennes » (Le Daubé 1/06/06). En clair une clôture de grilles anti-émeute verrouillait tout le quartier et enfermait les riverains.

Malgré ce harcèlement, hier comme avant-hier, nous étions dans la rue pour informer les Grenoblois et débattre avec eux.
Tandis qu'ils inauguraient leur camp retranché, nous étions partout dans la ville.

Samedi 3 juin, nous sommes encore là.


Nous n'avons pas peur, nous sommes en colère.


Nous vous appelons au débat et à la réflexion sur les nécrotechnologies ; et après le calamiteux Minatec, à refuser la destruction du Sillon Alpin.
Rendez-vous samedi 3 juin à 14h place Félix Poulat autour des infokiosques.

Fermez Minatec !

Grenoble, le 3 juin 2006
Opposition Grenobloise aux Nécrotechnologies

http://ogn.ouvaton.org
Contact : ogn@ouvaton.org
compte-rendus et témoignages sur http://grenoble.indymedia.org

Lire la suite

Tchernobyl, 20 ans après

26 Avril 2006 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Youri Bandazhevsky est d'origine biélorusse. Professeur de médecine et spécialiste en anatomo-pathologie, il a constaté, après l'explosion du réacteur n°4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl, une recrudescence de pathologies graves et de maladies cancéreuses dans la région. Or, les sources officielles multiplient les messages rassurants. Le scientifique est donc perçu comme dangereux et, accusé à tort de corruption, il est condamné à 8 ans d'emprisonnement en 2001. 

Il y a plus d'un an, la CRIIRAD (Comission de recherche et d'Information Indépendantes sur la Radioactivité) a décidé d'aider ce professeur en montant, en partenariat avec lui et son épouse,  un laboratoire de recherche indépendant, spécialisé dans les conséquences de l'incorporation chronique de produits radioactifs. Pour ce faire, la CRIIRAD a obtenu un équipement de base, la formation sur ces équipement et plus des deux tiers du financement. Elle a également monté un dossier pour définir le lieu de l'implantation du laboratoire et l'administration bélarusse devait donner réponse courant mai.Enfin, Youri bandazhevsky; libéré de façon anticipée en 2005 mais assigné à résidence, avait reçu l'autorisation de se rendre en France à l'inviation de la CRIIRAD.

Or, le 21 Avril 2006, la CRIIRAD apprend que le professeur et sa femme s'envolent pour la France en compagnie d'une délégation de la mairie de Clermond-Ferrand. Ils n'étaient pourtant attendu que 10 jours plus tard car ils devaient participer à l'assemblée générale de la CRIIRAD, à des réunions de travail pour la mise en place du nouveau laboratoire... et également à une conférence de presse pour répondre aux nombreuses attaques qui se sont développées en son absence sur ses travaux de recherches (notamment pour la France, celles du professeur Aurengo et de l'institut de Radioprotection et de sûreté Nucléaire).

La CRIIRAD a appris alors par diverses sources qu'un accord entre la France et le Bélarus oblige les deux scientifiques à se rendre à Clermond-Ferrand. Aussi, il n'est plus question de créer d'un laboratoire indépendant mais seulement d'octroyer une bourse de post doc à Youri Bandazhevsky.

la CRIIRAD n'est pas étonnée de ces bouleversements de dernière minute. En effet, la création de ce laboratoire indépendant à suscité de très fortes oppositions, venant essentiellement du lobby nucléaire et le la diplomatie française. Il est évient que la coopération entre la France et le Belarus montée par le lobby nucléaire (EDF, AREVA...)recueille depuis plus de 8 ans le soutien plein et entier des pouvoirs publics et de l'ambassade de France en Bélarus.

Il est donc évident que l'implantation d'un laboratoire indépendant, étudiant les véritables conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl, n'est pas du goût de tout le monde et menace les intérêts financiers de certains...

Bien que très investie dans ce projet et consternée par la tournure que prennent les événements, la CRIIRAD ne souhaite pas s'exprimer d'avantage sur ce sujet, craignant que le professeur et sa famille n'en subissent les conséquences.

Pour plus d'informations sur les conséquences de Tchernobyl : La Philosophie de ma vie, journal de prison de Youri i. Bandazhevsky, Jean-Claude Gawsewitch Editeur 

 

Lire la suite

technique de collage...

7 Avril 2006 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Vu Rue Ronchaux, le 04 Avril 2006.

J'avais entendu parlé de fachos qui s'amusaient a encoller leurs affiches en mêlant colle et bris de verre, pour dissuader toute personne normallement constituée de les arracher, mais je n'avais encore jamais vu leurs réalisations... C'est chose faite. Dire que leur slogan est  "mieux vaut être ivre que con, ça dure moins longtemps" apparement, y'en a qui cumulent!

Lire la suite
<< < 10 20 30 31 32 33 34