Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #groupe proudhon - fa tag

Dans la rue et en grève ce jeudi 9 avril 2015

7 Avril 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Ras-le-bol de la loi des patrons !

Si nous sommes dans la rue et en grève ce jeudi 9 avril 2015, c’est
pour nous attaquer à la loi Macron, passée en force à l’Assemblée et en passe
d’être examinée au Sénat. Mais c’est aussi pour prévenir les nouvelles attaques
antisociales, déjà au programme d’un gouvernement qui prend prétexte de la
crise pour précariser le marché du travail et répondre aux exigences capricieuses
d’un patronat arrogant et cynique.


La loi Macron n’est pas une fatalité
Certes, la loi Macron est passée à l’Assemblée et son examen au Sénat n’est
qu’une formalité sans grandes conséquences. Mais ce n’est pas une raison pour
baisser les bras et passer à autre chose. En 2006, un puissant mouvement social
avait réduit à néant le CPE, pourtant lui aussi passé en force à l’aide de l’article
49-3. Les institutions parlementaires – qui traduisent bien souvent en lois la
destruction de nos droits – peuvent ne pas faire le poids face à des travailleurs
qui grèvent et marchent ensemble par milliers.


Rappelons-le, la loi Macron est un condensé d’attaques contre nos droits qui
n’augurent rien de bon pour notre condition de travailleurs : travail le dimanche
et la nuit, application des dispositions du Code civil au contrat de travail
(autrement dit : enterrer le Code du travail), sécurisation de la délinquance
patronale (sanctions financières en lieu et place d’un recours au pénal pouvant
aboutir à des peines de prison), casse des prud’hommes (possibilité d’envoyer les
affaires directement chez un juge professionnel), etc. Des mesures qui viennent
rejoindre celles de la loi dite de la sécurisation de l’emploi votée en 2013 :
mobilité forcée, baisse de salaire pendant deux ans sous prétexte de crise et
modification de la notion de licenciement économique.


Après Macron, Rebsamen
On en cause moins dans les médias, mais l’ombre de la loi Rebsamen se dessine
déjà à l’horizon. Marchant main dans la main avec celle de Macron, elle entend
s’attaquer au dialogue social (élargir la délégation unique du personnel qui
fusionne en une entité toutes les institutions représentatives, rogner sur les
prérogatives du CHSCT – notamment sa possibilité d’aller en justice et de
recourir à des experts privés –, etc.) et à la réglementation du temps de travail, en
« assouplissant » davantage les conditions permettant à une entreprise de baisser
les salaires tout en augmentant le temps de travail.


Notre combat n’a pas de limite

Si l’on peut saluer l’appel unitaire à la grève et à la manifestation lancé par la
CGT, Solidaires et FO, on est en droit de regretter que celui-ci ne concerne
qu’une journée. Il ne tient dès lors qu’à nous de faire en sorte qu’il soit reconduit,
à la base, dans nos boîtes. Car nos intérêts de travailleurs ne seront pas satisfaits
en une journée de balade sous le soleil printanier. Et si le gouvernement finit par
reculer, ce ne sera jamais que pour mieux réattaquer plus tard. Toutes ces lois
sont le produit logique et cohérent d’un système : celui de l’exploitation de
l’homme par l’homme dans la folle course à la valorisation du capital. Et ce n’est
qu’en s’attaquant frontalement à l’économie et à l’État que nos luttes porteront
en elles de réels espoirs d’émancipation.
FÉDÉRATION ANARCHISTE

Permanences du groupe Proudhon
de la Fédération anarchiste
Librairie L'Autodidacte, 5 rue
Marulaz, Besançon
Mercredi 16h-19h
Samedi 15h-19h

Manifestation à Besançon : Parking Battant, 14 h

Chercher les drapeaux noir

Dans la rue et en grève ce jeudi 9 avril 2015
Lire la suite

Repas de soutien

6 Avril 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Samedi 11 avril 12h00

Repas de soutien suivi de la projection du film « Ne vivons plus comme des esclaves » de Yannis Youlountas au bénéfice du Collectif Citoyens Actifs de Larissa (Grèce)

(Energoi Polites Larissas)

MJC Palente 24, rue des roses Besançon

A partir de 5€ (Chèque à l’ordre de : CESL)

Les “Citoyens Actifs de Larissa” est un mouvement ouvert à tous, ne dépend d'aucune autorité politique ou autre et constitue un point de contact entre des citoyens qui, par le bénévolat, visent à:

1) informer, sensibiliser et mobiliser sur les sujets du quotidien et de la qualité de vie ;

2) faire ressortir des questions sous leurs dimensions sociale, économique, écologique et politique.

Le groupe “CA” refuse de s'organiser selon le modèle d'une association ou d'une ONG et ne dispose pas de conseil d'administration. Ses membres sont tous égaux et la répartition des devoirs n'est pas fixe. Le groupe est ouvert à tout citoyen sensibilisé qui souhaiterait participer à ses initiatives et actions.

Le principe fondamental des “CA” est son indépendance de tout parti politique.

Groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste

Si vous ne pouvez participer envoyer vos dons (chèque à l'ordre du CESL: mention Soutien Grèce) à la librairie l'Autodidacte 5, rue Marulaz 25000 Besançon

Merci

Repas de soutien
Lire la suite

Energoi Polites Larissas

26 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Repas de soutien suivi de la projection du film « Ne vivons plus comme des esclaves » de Yannis Youlountas au bénéfice du Collectif Citoyens Actifs de Larissa (Grèce)

(Energoi Polites Larissas)

Samedi 11 avril 12h0

MJC Palente 24, rue des roses Besançon

A partir de 5€ (Chèque à l’ordre de :CESL)

Les “Citoyens Actifs de Larissa” est un mouvement ouvert à tous, ne dépend d'aucune autorité politique ou autre et constitue un point de contact entre des citoyens qui, par le bénévolat, visent à:

1) informer, sensibiliser et mobiliser sur les sujets du quotidien et de la qualité de vie ;

2) faire ressortir des questions sous leurs dimensions sociale, économique, écologique et politique.

Le groupe “CA” refuse de s'organiser selon le modèle d'une association ou d'une ONG et ne dispose pas de conseil d'administration. Ses membres sont tous égaux et la répartition des devoirs n'est pas fixe. Le groupe est ouvert à tout citoyen sensibilisé qui souhaiterait participer à ses initiatives et actions.

Le principe fondamental des “CA” est son indépendance de tout parti politique.

Groupe Proudhon de la Fédération Anarchiste

Lire la suite

Soutien à la Grèce

25 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Soutien à la Grèce
Lire la suite

Campagne anarchiste de solidarité internationaliste

17 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Campagne anarchiste de solidarité internationaliste

Les Trois Points


Il y a la domination des pays puissants, des structures supra-étatiques, et des gouvernements
locaux. Il y a les conflits intérieurs qui nourrissent un jeu de tensions géopolitiques dans la région de la Méditerranée. Il y les nationalismes qui divisent les opprimés et les conduisent au massacre. Il y a le dérèglement des sociétés locales à travers les interventions militaires, ainsi le
fondamentalisme religieux obscurantiste. Il y a les barreaux de l’oppression forgés par les lois
« antiterroristes », le contrôle policier dans les rues, les prisons, les conditions spéciales de
détention et les camps de concentration des migrants. Il y le monde des maîtres, appuyé sur le
terrorisme dans les lieux de travail et sur la dévalorisation permanente du travail.


Il y a aussi un autre monde parallèle. C'est le monde des résistances. C'est le monde des résistants dans les rues au Sud de l'Europe. C'est le monde du mouvement No TAV du Nord de l’Italie et de Chalkidiki au Nord de la Grèce, ce sont les expressions insurrectionnelles du nouveau courant radical en Turquie, c'est la réalisation de l'autonomie démocratique et de la résistance des régions Kurdes et du Nord de la Syrie. Ce sont les luttes ouvriers autonomes. Ce sont les prisonniers et les combattants sociaux persécutés. Ce sont les révoltés dans les prisons et les camps de concentration.
C'est chaque personne et action collective qui résiste et tente de former les conditions d'une vie
différente dans les rues, dans les quartiers, au boulot, à l'école, à l'université, dans les champs.
C'est le monde parallèle qui peut éviter l'imposition de la barbarie capitaliste et de l'obscurantisme religieux et nationaliste, dans ce carrefour qui s'appelle Méditerranée.

C'est ce monde parallèle qui doit, dès maintenant et d'une manière précise,construire des ponts de communication, de collaboration, de résistance et de solidarité.


C'est pour cette raison que les collectifs et initiatives par des différentes villes de Grèce
commencent une campagne anarchiste de solidarité internationaliste appelée:

LES TROIS PONTS:


1. Pont de solidarité du Sud européen
2. Pont de solidarité de l'arc de l'Est méditerranéen
3. Pont de solidarité de l'arc ba
lkanique


La campagne se déroulera via des actions communes ou autonomes des collectifs et des initiatives qui y participeront du mois de février 2015 jusqu'en octobre 2015.


La date de l'action commune pour la solidarité internationaliste dans les pays d'Europe du Sud est fixée au Samedi 28 Mars.


http://3gefires.org

PS: La FA (Fédération Anarchiste) et l'IFA (Internationale des Fédérations Anarchistes) sont investies dans cette campagne.

http://3gefires.org

http://3gefires.org

Lire la suite

Succès

10 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Suite au succès de l'exposition

"Histoire mondiale de l'anarchie"

salle de l'ancienne poste à Besançon.

Celle ci est prolongée samedi 14 mars

de 14h00 à 19h00

Succès
Lire la suite

A écouter sur radio libertaire

9 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA, #Nucléaire

Le mercredi 11 Mars 2015, cela fera 4 ans que la catastrophe de Fukushima s'est produite, à l'occasion Radio libertaire consacrera sa programmation à l'écologie et l’anti-nucléaire.

Camille, groupe JB Botul, mandat programmation RL

Fukushima, 4 ans après la catastrophe nucléaire

12h-14h30 : Un caillou dans l'engrenage

Une émission consacrée à l'enfance :

Radio trottoir Fukushima, ça te dit quoi ?

Court rappel avec quelques infos récentes

Les enfants de Fukushima : qu’en est-il ?

Fukushima et l’énergie dans l’édition jeunesse

L’énergie sur internet pour les enfants

14h30-14h45 : Présentation de l'après-midi et de la soirée

14h45-16h55 : Rediffusion de l'émission Trous Noirs du 29 avril 2013 : Michaël Ferrier, dans « Fukushima, Récit d'un désastre » montre comment se met en place une énorme entreprise de domestication pour y faire accepter une « demi-vie ».

17h-20h : Emission en duplex avec Radio Zinzine ( 105.0 FM à Manosque, 95.6 FM à Digne-les-Bains, 103.0 FM à Sisteron, 100.7 FM à Forcalquier, 106.3 FM à Gap, 101.4 FM à Briançon ) et Radio Galère (88.4 FM à Marseille) à écouter en direct.

Ce 11 Mars 2015, trois radios animeront et diffuseront ensemble une émission spéciale sur la catastrophe de Fukushima, ses conséquences sanitaires, sociales et politiques. Nous nous interrogerons sur la poursuite de l'industrie nucléaire dans le monde, nullement freinée par les catastrophes successives : comment le nucléaire constitue un outil de soumission et pourquoi il ne nous est plus possible d'accepter encore notre "condition nucléaire".

Les intervenants :

- Cécile Asanuma-Brice, chercheur en sociologie urbaine, vit et travaille à Tokyo

- Jean-Jacques Delfour, philosophe, auteur de "La condition nucléaire"

- Roland Desbordes, président de la CRIIRAD

- Yves Lenoir, président de l'association "Les enfants de Tchernobyl Belarus"

- Thierry Ribault, chercheur au CNRS, co-auteur de "Les sanctuaires de l'abîme"

20h30-22h30 : Interview avec Stéphane Lhomme, militant anti-nucléaire, fondateur de l'Observatoire du nucléaire.

22h30-00h : Traffic

- "Ringono", une association japonaise offrant des pommes et des documents d’information contre la contamination interne aux enfants vivant dans les zones polluées suite à l’accident de Fukushima-Daiichi. Festival Ringono le 14 mars à Confluences.
Au même programme, mais dans un autre contexte :
- "Enfances nomades", une fiction qui raconte trois histoires d'enfants nomades au Tibet, en Mongolie et dans le nord de la Sibérie, avec le réalisateur Christophe Boula et Emilie Maj (BOREALIA Films). Sortie sur les écrans le 25 mars.

www.federation-anarchiste.org

Lire la suite

"histoire mondiale de l'anarchie"

7 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

"histoire mondiale de l'anarchie"

Suite à un problème de transport l'exposition

"Histoire mondiale de l'anarchie"

ainsi que le vernissage

sont reportées au lundi

9 mars 2015

avec toutes nos excuses.

Ouverture de l'expo: 14h00

vernissage: 18h00

Lire la suite

A partir de ce soir.

7 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Le groupe Proudhon organise, du 7 au 13 mars 2015

dans la Salle de l'ancienne poste(Besançon) une exposition retraçant

l'"Histoire mondiale de l'anarchie"

Nous vous attendons nombreux pour le vernissage samedi 7 mars à 18h00 !

A partir de ce soir.
Lire la suite

POUR UN 8 MARS ANTISEXISTE ET REVOLUTIONNAIRE

7 Mars 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

POUR UN 8 MARS ANTISEXISTE ET REVOLUTIONNAIRE


Le 8 mars 1917, la manifestation des tisserandes de Petrograd ouvrit le premier jour de la Révolution russe. Employées, étudiantes ainsi qu’ouvriers les suivirent et grossirent leurs rangs. Si les femmes de la Révolution de Février ont ouvert la marche cela n’a pas sonné le glas d’une société patriarcale opposant «La Femme» aux hommes.

Aujourd’hui encore la société sexiste oppresse les femmes. Aussi, le 8 mars est une date symbolique qui trouve son origine dans une volonté internationaliste, socialiste et révolutionnaire : elle s’est constituée comme féminisme de classe contre un féminisme bourgeois, favorisant le sort de quelques unes. Les luttes sociales doivent toujours s’allier aux luttes féministes.

Ainsi, nous réaffirmons la nécessité de lutter activement pour l’émancipation sociale des individu-e-s de cette société patriarcale et sexiste. Pour ce faire il faut déjà garder un oeil critique sur les avancées institutionnelles sur le terrain de l’égalité.

En effet, le Parti Socialiste se donne l’image d’un gouvernement progressiste, sous couvert d’outils institutionnels comme la parité, il masque des inégalités sociales qui ne disparaîtront que si les structures du pouvoir et l’ordre moral sont renversés. En faisant de l’égalité femmes-hommes une loi ils négligent la refonte d’une société où l’éducation pourrait palier les échecs du système judiciaire. Offrir des postes de pouvoir aux femmes, c’est jeter de la poudre aux yeux : on favorise une élite déjà favorisée, on oublie la précarité toujours plus grande des salarié-e-s lambdas.

Le gouvernement reste donc dans une ligne excluante et discriminatoire : transexuel-le-s, prostitué-e-s, sans-papiers, malades du sida...

Il ne faut pas s’étonner quant aux limites réformistes des sociaux-démocrates : les plus grandes avancées sociales n’ont été acquises que par les luttes sociales.

Le projet de loi du mariage pour tous, bien qu’étant une avancée sociale, reste un masque de la politique libérale, elle ne supprime pas toutes les inégalités. Elle passe sous silence les luttes trans. Elle légitime un modèle de société fondé sur le mariage et le couple, où le célibat, les familles mono-parentales ont un statut d’anormalité car jugées selon le critère de la cellule familiale «traditionnelle», non selon le choix individuel.

A ce titre, la Procréation Médicalement Assistée pour toutEs est nécessaire à la lutte antisexiste, ainsi que la Gestation Pour Autrui, si elle n’est pas utilisée pour asservir encore plus les femmes. Ces deux recours permettent des choix de vie libérés des contraintes sociales et biologiques, sans pour autant être synonyme de barbarie éthique.

Le sexisme c’est également, une violence quotidienne, dans la rue, au travail, dans l’entourage proche ... Si les viols, les violences sexistes et homophobes, semblent être condamnées unanimement par la société, reste que les réponses sont insatisfaisantes. Le manque d’information et d’éducation, les insuffisances de l’appareil juridique, et le sexisme ambiant porté par les gouvernements montrent l’incapacité d’une réponse institutionnelle face aux violences quotidiennes. Contre ça l’arme première des femmes, des homos, des trans c’est l’organisation, notamment militante et associative, pour partager et élaborer des techniques d’auto-défense physiques et psychologiques.

L’antisexisme ne doit pas être la lutte des femmes contre les hommes mais bien une lutte radicale et de chaque instant contre l’ordre patriarcal, ce qui implique la participation de toutEs : femmes, hommes, trans, homos, hétéros, bis...

Les anarchistEs doivent être présentEs et actifs-ves au sein de cette lutte qui est profonde et porte un caractère clairement révolutionnaire.

L’anarchisme étant opposé à toute oppression et domination de l’humain sur l’humain, il est intrinsèquement féministe. Aller à l’encontre de ce fait, par des prétextes fumeux, comme si le féminisme éloignait de la lutte des classes alors qu’il est en plein coeur de celle-ci, c’est faire le jeu de la réaction bourgeoise et capitaliste.

Au travail, dans la rue, à la maison ... Le sexisme est partout.

Antisexisme radical !

Luttons sans concessions !

Fédération anarchiste (groupe Regard noir et de Montreuil)

POUR UN 8 MARS ANTISEXISTE ET REVOLUTIONNAIRE
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 > >>