Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

appels

Front Comtois

6 Septembre 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Peut-être vous souvenez-vous  des affiches islamophobes et anti immigration placardées sur les murs de Montbéliard  au début 2011 par le Front Comtois : (ISLAM HORS d’EUROPE  _  ICI, C’EST LA COMTE, PAS ALGER _ etc.)

Ce groupuscule d'extrême droite  s'est  ensuite  réuni  à Montbéliard autour d'un  skinhead notoire (" BATSKIN") dans une salle municipale, malgré les protestations et la présence de militants de nombreuses associations, syndicats et partis politiques.  Puis il voulait organiser un grand repas ... bref, il comptait s'installer dans les murs de la ville pour y semer son discours de haine, pour y tenir des propos inqualifiables et répréhensibles par la loi ... les mêmes que ceux que l'on pouvait/peut  lire sur leur site internet, relais de   toutes sortes de  dérives  racistes,  haineuses, intolérantes, ignorantes et insultantes.

Le Procureur de Montbéliard, Madame BRUNISSO, auprès de  qui  notre  collectif  (  associations, partis, syndicats ),  a porté plainte pour incitation à la haine  raciale , a pris notre demande en compte et après avoir ouvert une enquête sur  le FRONT COMTOIS, a convoqué celui-ci - en la personne de son chef, Gaëtan PERRET , prévenu -  et nous-mêmes, en qualité de victimes :

L'audience aura lieu le 8 septembre à 14 heures au Tribunal Correctionnel de Montbéliard, rue Mozart, salle A.

Le Front Comtois  est soutenu par   Carl LANG, président  du parti d'extrême droite " le PARTI DE LA FRANCE».
Le Front Comtois envisage de rassembler devant le Tribunal  " tous les nationalistes comtois, face à la répression " et au nom de la "solidarité nationaliste "

Nous, CGT,  CFDT, FSU, LDH 90 , MRAP, NPA,  PCF , PG , RESF, UNION des Tunisiens de l'est,
faisons appel à tous ceux, qui, comme nous, ne peuvent accepter que de tels réseaux néo-nazis existent dans notre pays,
qu'ils aient le droit de clamer sous nos fenêtres leur haine et  leurs menaces  ,
qu'ils arborent dans nos rues leurs symboles fascistes
et qu'ils prônent la "supériorité blanche",
défiant ainsi  les lois de  notre République, que nous voulons fraternelle, ouverte  et solidaire.

NOUS  faisons  appel à vous tous, pour venir nous soutenir devant le Tribunal, dès 13h30, jeudi 8 septembre.
Venez avec vos banderoles ou panneaux !
Venez avec vos amis et collègues !
Diffusez  l'information !

Lire la suite

Les Nuits du 4 août" près de Tarnac (Corrèze)

29 Juillet 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Image du Blog anarchie23.centerblog.net

Ce sera donc à Peyrelevade, après l'interdiction de la mairie d'Eymoutiers.


Plus d'images sur anarchie23.centerblog.net.

(Rappel : La nuit du 4 août 1789 est un événement fondamental de la Révolution française, puisque, au cours de la séance qui se tenait alors, l'Assemblée constituante a mis fin au système féodal.)

Lire la suite

Flottille de la Liberté

4 Juillet 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

La Grèce et l'Union Européenne complice du blocus de Gaza

 

En ce début juillet 2011 la 2ème Flottille de la Liberté constituée d'une dizaine de navires de diverses nationalités, doit partir pour Gaza afin d'acheminer du matériel humanitaire et dénoncer le blocus inhumain et illégale au regard du Droit International qu'Israël impose à une population de 1,6 millions de Palestiniens de la bande de Gaza. Plus de 60 organisations associatives, syndicales, politiques françaises se sont mobilisées pour envoyer 2 navires.

La Flottille la Liberté est actuellement bloquée dans le port d'Athènes par le gouvernement grec qui lui interdit, avec la complicité de l'Union Européenne, de partir pour Gaza.

Cela fait suite à plusieurs actes de sabotages dans le port d'Athènes de plusieurs navires de la Flottille de la Liberté.

 

L'Association France Palestine Solidarité Besançon appelle à un rassemblement

Mardi 5 juillet à 18h, place du 8 septembre

 

Elle appelle encore l'ensemble des organisations associatives, syndicales, politiques à signer cet appel.

Communiqué de la campagne « un bateau français pour Gaza » :
Continuons la mobilisation : laissez partir les bateaux !!!
 
 

Paris le 01 juillet 2011,

Le gouvernement grec vient d’annoncer qu’ « aucun bateau ne partira d’un port grec vers Gaza ». La campagne Un bateau français pour Gaza dénonce cette décision et appelle à une mobilisation de toutes celles et ceux qui soutiennent la flottille. Nous partirons quels que soient les obstacles.

La Grèce a donc cédé aux pressions israéliennes. Benjamin Netanyahou a remercié hier le premier ministre grec Georges Papandréou ainsi que « tous les responsables politiques du monde d’avoir récemment pris position en paroles et en actes contre cette flottille qui était une provocation ». Israël sous traite sa politique à la Grèce. Elle n’a pas pris cette décision seule, l’Union européenne est aussi responsable et tout aussi complice. Le blocus de la bande de Gaza s’étend maintenant jusqu’à ses portes.

Il est inconcevable que l’Union européenne cautionne de façon aussi ouverte la politique illégale d’Israël dans la bande de Gaza. Il est inconcevable qu’elle puisse nier de façon aussi insultante une mobilisation populaire d’une ampleur inédite dans des dizaines de pays en faveur du droit et de la justice. La liberté de circulation et de navigation est bafouée et encore une fois la voix citoyenne est bâillonnée.

La décision grecque est une décision injuste et scandaleuse.

Le danger vient de l’occupation pas de ceux qui défendent le droit international.

Lire la suite

Espace autogéré des Tanneries

30 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

squat.pngDéclaration de l'espace autogéré des tanneries en lutte pour défendre son existence.
 
Avenir de l'espace autogéré des Tanneries
                 -----------------------------------------
                                     Communiqué de mise au point
 
E-Mail :tanneries@squat.net
Teléphone : +33(0)-380-666-481
Site :http://tanneries.squat.net/
 
 
Hier, nous apprenions que la Mairie avait fait voter au Conseil
Municipal un budget destiné à pouvoir reloger l'espace autogéré des
Tanneries.  Aujourd'hui, face aux flous créé par cette annonce ou au
franches attaques de l'opposition municipale, il nous semble nécessaire
de « mettre les points sur les i ». Ce d'autant plus qu'en réalité, rien
n'est réglé en ce qui concerne l'avenir de l'espace autogéré.
 
L'espace autogéré des Tanneries, c'est — effectivement — une salle de
concert accessible à tou·te·s, et investie par des dizaines
d'associations et de collectifs dijonnais·es, attirant de multiples
groupes locaux et internationaux chaque année, ainsi que des centaines
de personnes chaque semaine. C'est un espace indépendant et ouvert, qui
fonctionne sans hiérarchie ni subventions, et qui abrite de nombreux
autres projets collectifs. C'est une bibliothèque, des locaux de
répétition, une salle de sports, de cinéma, des ateliers vélo/mécanique,
de l'impression et de la sérigraphie, un potager, des projets de médias
indépendants et d'informatique libre, une zone de gratuité, des espaces
de réunions. C'est aussi un lieu de vie collective en rupture avec l'isolement
et l'atomisation des individus. C'est enfin un espace de convergence de luttes,
de mise en commun et de critique des rapports marchands et de domination.
 
Cet espace est né d'une occupation, en octobre 1998, de locaux
industriels laissés à l'abandon par la mairie de Dijon. Depuis 12 ans,
nous nous sommes employé·e·s à restaurer, aménager, construire dans ces
locaux à nos seuls frais (et non pas aux frais du contribuable comme le
fantasme l'opposition, qui a été, rappelons-le, la première à négocier
avec nous une convention, du temps du Maire Poujade). Pendant ces 12
ans, quelle que soit la couleur de la municipalité, nous avons cependant
dû lutter, à diverses reprises, pour garantir que le lieu ne soit pas
expulsé. Le soutien populaire a toujours été fort, aussi bien à Dijon
que beaucoup plus largement en Europe, où l'espace autogéré est devenu
un symbole de dynamiques culturelles, sociales et politiques
indépendante, autogestionnaires et contestataires.
 
Il y a 3 ans, la Mairie annonçait qu'en cas de projet d'urbanisme, elle
proposerait des solutions de relogement garantissant la continuité du
projet Tanneries, et la remise en œuvre des activités actuelles. Nous
avons été clair·e·s, de notre coté, sur le fait qu'il n'était pas
envisageable de quitter ces lieux pour nous retrouver dans un cube de
tôle vide, sans l'assurance de conserver notre autonomie, de pouvoir
redéployer la diversité de nos activités, et d'obtenir un bail stable.
 
Si, aujourd'hui, la Mairie s'engage sur certains travaux
infra structurels qui ne font que partiellement compenser la perte de
tous les aménagements réalisés au fil des années, il ne s'agit en aucun
cas d'une subvention de fonctionnement régulière, dont nous n'avons
jamais voulu et ne voulons pas ! Rappelons que cet engagement financier
sera largement compensé par la mise en vente au prix fort des terrains
actuels à des promoteurs immobiliers. Rappelons aussi que cette somme
ponctuelle ne pèse pas lourd face aux subventions bien réelles allouées
chaque année aux diverses structures culturelles de la ville, de
L’Auditorium au Zénith en passant le Grand Théâtre (pour ne citer que
L’Auditorium, la ville de Dijon donne annuellement environ 3 millions de
subventions, pour un coût de construction de 53 millions, tandis que le
budget annuel accordé aux subventions culturelles est d'environ 50 millions).
Précisons que malgré l'apport municipal sur certaines partie du gros œuvre —
indispensable vu l'état du bâtiment proposé — nous aurions encore bien
des chantiers d'ampleur à réaliser pour reloger les activités.
 
Mais nous tenons surtout, aujourd'hui, à attirer l'attention sur le fait
que nous ne sommes pour l'instant arrivés à aucun accord sur un bail qui
garantisse l'avenir et l'indépendance des Tanneries. Rien ne servirait
de déménager, si cela impliquait une situation plus précaire encore que
par le passé et une marge d'autogestion limitée, qui ferait alors
perdre au projet sons sens et sa singularité de fonctionnement. Nous
attendons donc de voir ce qui va avancer sur cet aspect dans la suite
des négociations. En l'absence de solution satisfaisante, nous ne sommes
pas partis — travaux ou pas — et restons déterminé·e·s — si cela
s'avèrerait nécessaire — à faire résonner le soutien aux Tanneries dans
la rue, et à rappeler que cet espace autogéré est défendu dans sa
globalité par de nombreuses personnes et associations, à Dijon et
ailleurs.
 
Pour ceux et celles qui ne seraient jamais passé·e·s par ici, ceci est
aussi une invitation à venir découvrir l'espace autogéré, plutôt que de
s'en tenir aux fantasmes et "on-dit".
 
                                                        Le 29 juin 2011,
                             L'assemblée de l'espace autogéré des Tanneries
Lire la suite

Prochain cercle du silence

10 Mai 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

...Et parce que la machine d’État qui brise des vies chaque jour ne se grippera que si chacun y apporte son grain de sable, nous appelons toutes celles et ceux qui souhaitent s'associer à notre protestation à nous rejoindre, de façon non violente et silencieuse.

 

cercle-silence.jpg

Prochains cercles : tous les 2° samedis du mois (14 mai...) 15H, place de la Révolution, place du 8 septembre ou place Pasteur si manque de... place
A l’appel de : ACAT Besançon, Action Catholique Ouvrière, AFPS25, CCFD25, CDDLE, CIMADE, LDH, Pastorale des Migrants, Mouvement de la Paix, MRAP, Pax Christi, RESF25, RUSF-FC, Secours catholique, SURVIE, Vie Nouvelle, CFDT, FERCSup CGT, FSU, Solidaires, SUD Education, les Alternatifs, PCF, PS, Europe Ecologie les Verts.

Lire la suite

Manifestation anti faf à Lyon

6 Avril 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

gign_chat.jpgLocal néo-nazi à Gerland (Lyon 7e), multiplication des agressions fascistes, racisme d’État, STOP !!!

Ne lais­sons pas le racisme d’État, la xéno­pho­bie et la stig­ma­ti­sa­tion de boucs émissaires gan­gre­ner notre société !

 

La poli­ti­que actuelle du gou­ver­ne­ment vise à dési­gner des boucs émissaires : chasse aux sans-papiers, lan­ce­ment d’un débat raciste (cette fois sur l’islam), nou­velle réduc­tion des droits des étrangerEs et délit de soli­da­rité (loi Besson). Ceci afin de casser les soli­da­ri­tés et faire taire la contes­ta­tion contre l’accrois­se­ment des iné­ga­li­tés socia­les et contre celles et ceux qui ont pro­fité de la crise.
Les « déra­pa­ges » ver­baux de mem­bres du gou­ver­ne­ment se suc­cè­dent, la droite décom­plexée la plus réac­tion­naire revient aux affai­res. Ces dis­cours conta­mi­nent à pré­sent l’ensem­ble de la classe poli­ti­que et de l’espace public.
Le FN pro­fite de sa nou­velle porte-parole pour essayer de se faire passer pour social, alors que son pro­gramme ne vise qu’à divi­ser les clas­ses popu­lai­res afin de briser tout mou­ve­ment soli­daire et d’ampleur en leur sein. Nous voyons les consé­quen­ces direc­tes de cette bana­li­sa­tion à Lyon, où les agres­sions néo-fas­cis­tes se sont mul­ti­pliées.

Combattons cette bana­li­sa­tion des dis­cours racis­tes, anti-sémi­tes, isla­mo­pho­bes, sexis­tes et homo­pho­bes, qui encou­ra­gent la haine de l’autre et pous­sent à la vio­lence.
Ces faits, inquié­tants, ne sont mal­heu­reu­se­ment que la partie la plus visi­ble du déve­lop­pe­ment et de la dif­fu­sion des idées racis­tes, hai­neu­ses des partis d’extrême-droite.
Ces partis, et les grou­pus­cu­les qui leur sont asso­ciés, repré­sen­tent un danger réel sur le plan poli­ti­que, quand ils défor­ment les réa­li­tés socia­les à leurs fins pour déve­lop­per un dis­cours de haine et d’exclu­sion de l’autre.

Des mem­bres de l’extrême-droite occu­pent l’espace public et s’en pren­nent à des mani­fes­tan­tEs.

Quelques illus­tra­tions :
- l’atta­que d’un ras­sem­ble­ment contre le débat sur l’iden­tité natio­nale : un blessé grave (jan­vier 2010).
- l’agres­sion de che­mi­nots tenant un piquet de grève à la gare de Perrache, pen­dant le mou­ve­ment de défense des retrai­tes (octo­bre 2010).
- le tabas­sage d’un jeune à Saint-Jean, parce qu’il por­tait un pin’s de Che Guevara (08/12/10).
- l’agres­sion à coups de batte de base-ball d’un couple à la sortie d’un concert de soli­da­rité à Villeurbanne, occa­sion­nant de graves bles­su­res et des séquel­les à vie (15/01/11).
- l’atta­que à coups de cutter d’une lycéenne après un ras­sem­ble­ment (04/02/11).
- le vol de titres de séjours à des étrangerEs lors d’agres­sions.

Un local néo-nazi, le Bunker Korps Lyon, a pignon sur rue dans le 7e arron­dis­se­ment de Lyon

Dans ce local, situé au 22, impasse de l’Asphalte, sont orga­ni­sés des concerts, des entraî­ne­ments au combat, la dif­fu­sion des matchs de l’Olympique Lyonnais pour les inter­dits de stade et autres « acti­vi­tés cultu­rel­les » qui dif­fu­sent les idées fas­cis­tes. Lors de leurs concerts où sont invi­tés des grou­pes néo-nazis euro­péens, les saluts hit­lé­riens fusent, accom­pa­gnés de « sieg, heil ». Leur logo contient le dessin d’une tête de mort, l’emblème des SS char­gés de l’enca­dre­ment des camps de concen­tra­tion et d’exter­mi­na­tion. Ils uti­li­sent comme para­vent l’appel­la­tion Lyon Dissident et se sont signa­lés en ten­tant d’orga­ni­ser un concert néo-nazi en 2008 à Vaise (le concert avait été annulé suite à une cam­pa­gne d’infor­ma­tion). À tra­vers ce local, ils pro­pa­gent leur idéo­lo­gie de haine raciale et vio­lence réac­tion­naire.

Après les succès du ras­sem­ble­ment du 23 février et de la réu­nion du 28 mars, touTEs ensem­ble contre l’extrême droite !

Le 23 février, nous étions entre 600 et 700 ras­sem­bléEs devant la mairie de Lyon 7e, pour récla­mer la fer­me­ture du local néo-nazi de Gerland et l’arrêt des agres­sions fas­cis­tes. Une délé­ga­tion a été reçue par le maire de l’arron­dis­se­ment et des adjoin­tEs. Ils ont indi­qué étudier des solu­tions et mettre le local sous sur­veillance admi­nis­tra­tive. Pour les per­son­nes pré­sen­tes, pour les rive­rai­nEs qui conti­nuent à subir les mena­ces, pro­vo­ca­tions et autres inti­mi­da­tions des nazis, cela n’est pas suffi­sant. La mairie cen­trale et le Préfet doi­vent pren­dre leurs res­pon­sa­bi­li­tés. Tout le monde est menacé par les agres­sions de ces fran­ges les plus radi­ca­les de l’extrême-droite.
Lundi 28 mars, une réu­nion publi­que a été orga­ni­sée avec succès dans le quar­tier de Gerland pour infor­mer les habi­tan­tEs du quar­tier.

MANIFESTATION SAMEDI 09 AVRIL 14H30 PLACE BELLECOUR

- pour dire NON à la pro­pa­ga­tion de la haine et de la vio­lence racis­tes et xéno­pho­bes.
- pour l’égalité des droits humains et sociaux pour tous et toutes.
- pour la fer­me­ture du local néo-nazi de Gerland.
- pour dire stop à l’extrême-droite et à ses agres­sions phy­si­ques.

Premiers signataires, par ordre alphabétique :
Attac, Cabiria, CGA, FSE, Gauche Unitaire, JCML, LDH Lyon 8e, MJCF, MRAP, NPA, PCF, PG, Planning Familial, la Rafal, Ras l’Front, Résistances Mornantaises, ROC ML, SUD Éducation, UJFP, Union départementale CNT, Union syndicale Solidaires, les Voraces.

http://rebellyon.info/Ripostons-au-fascisme-le-9-avril.html

 

Lire la suite

URGENT , URGENT, URGENT

4 Avril 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

ecole.pngBesançon le 04 avril à 15h00

 

URGENT , URGENT, URGENT

 

Occupation de l’inspection académique 26 avenue de l’observatoire à Besançon par les enseignants sur les problèmes des suppressions de postes

Ils essayent de tenir le plus longtemps possible et demandent des renforts et du soutien

Lire la suite

Notre santé est en danger

30 Mars 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

NOTRE SANTÉ EN DANGER

 

 

USAGERES, PROFESSIONELLES DE LA SANTÉ, ÉLUES,

IL EST TEMPS DE RÉAGIR ENSEMBLE!

 

 

La santé de chacune et chacun passe par un service

public de santé et des soins de qualité et de proximité

avec des personnels en nombre et formés.

 

Arrêtons la casse de la santé!

 

Après des années d’une politique de réduction des

moyens et de réformes successives, la mise en place

par la loi Hôpital Patient Santé Territoire (loi BACHELOT)

des Agences Régionales de Santé (ARS) accélère

la privatisation de notre système de santé. Pour le

service public cela se traduit par des fermetures de

services, fusions d’hôpitaux et réductions de personnels...

Cela aboutit à de véritables déserts médicaux,

dans les secteurs urbains comme à la campagne. La

permanence des soins est menacée. Pour les malades

et leurs proches, les distances augmentent,

avec tous les risques et les coûts supplémentaires

que cela comporte.

 

Les directeurs des ARS, nommés par le gouvernement,

sont des superpréfets sanitaires régionaux. Ils

détiennent tous les pouvoirs pour organiser la santé

dans son ensemble, en appliquant les directives

gouvernementales. La représentation des usagere-

s, des salarié-e-s, des personnels et des élu-e-s est

réduite. Planifiant la désorganisation et la réduction

des soins publics, les ARS favorisent le transfert vers

le privé lucratif des soins les plus rentables pour le

plus grand profit des groupes financiers de la santé

et de leurs actionnaires.

 

Le nombre de centres de santé, de services de PMI

diminue, la médecine scolaire est en voie de disparition,

la médecine du travail risque d’être totalement

sous le contrôle du patronat…

 

Les maternités de proximité ferment les unes après

les autres, et sont remplacées par des usines à bébés.

Pour l’IVG, les objectifs sont aussi de concentrer

leur pratique dans quelques centres, et le développement

abusif de l’IVG médicamenteuse.

La psychiatrie peu à peu privée de ses moyens de soin

devient un instrument de contrôle social s’appuyant

sur le tout sécuritaire.

 

La sécurité sociale financée par les cotisations en

fonction des revenus doit permettre à chacun de bénéficier

des soins selon ses besoins : c’est un principe

 

solidaire.

 

Arrêtons la casse de la sécu!

 

De nombreuses mesures ont fait reculer ce principe

solidaire : forfaits, franchises, dépassements d’honoraires,

pénalités, déremboursements... Ce qui reste à

la charge des foyers ne cesse d’augmenter.

 

Tout cela pousse vers l’assurance privée individuelle

celles et ceux qui en ont encore les moyens et c’est

par millions aujourd’hui que des gens diffèrent ou renoncent

aux soins.

 

Le gouvernement veut privatiser la protection sociale

en favorisant la création d’un marché pour les assurances

privées. Chaque annonce d’exonération de cotisation

pour une entreprise ou un emploi, met à mal

le financement solidaire de la sécurité sociale.

 

Le projet sur la dépendance prévoit l’obligation de

souscrire une assurance individuelle privée dès l’âge

de cinquante ans ce qui remet en cause le principe

fondamental de solidarité.

 

-POUR SAUVEGARDER ET PROMOUVOIR LA SANTÉ PUBLIQUE

-POUR LA SÉCURITÉ SOCIALE UNIVERSELLE ET SOLIDAIRE

 

JOURNÉE NATIONALE D’ACTION

LE 2 AVRIL 2011

 

avenue Louise Michel* à 15h00 

A BESANCON rendez vous à l'ARS

 

 

TOUS ENSEMBLE DANS TOUTES LES RÉGIONS

 

ACCÈS AUX SOINS PARTOUT,

POUR TOUTES ET TOUS :

c’est un DROIT ! DÉFENDONS-LE !

 

 

Action Consommation, ACT UP, AIDES, AMI, ANCIC, ANECR, ANESF, ANSFT, APF, Appel des Appels, ATTAC, ,CADAC, CASSF, CIANE,

 

Coordination des Élèves Infirmiers, CNAFAL, CNCF, Collectif des Déchaînée, Collectif Hypertension, CNDF,CNCDHMP, CNCDPSP, CNSF, Collège

des sages femmes, Collectif des 39, Convergence services publics, EGSP, Ensemble pour une Santé Solidaire, Femmes Égalité, Femmes libres radio

libertaire, Femmes Solidaires, LSPM, Le Planning Familial, LDH, Mais c’est un Homme, Manifeste des Médecins Solidaires, MIFT,MFSO, Ni Pauvre

Ni Soumis, Résistance sociale, SF Formation, ONSSF, UFAL, UNGMS, UNRPA UNSSF, AMUF, confédération CGT, CGT Santé Action Sociale,

CGT FNPOS, CFTC, CPH, FSU, SMG, SNASS-CGT, SNPHAR-E, SNPST, SUD Santé Sociaux, SUD Union Fédérale Protection Sociale, UCMSF,

UFMICT-CGT, USP, Solidaires, EELV, FASE, GU, JRG, Les Alternatifs, M’PEP, MRC, NPA, PCF, PRG, PCOF, PG, Parti Occitan, PS, République

et Socialisme, UDB, Et 97 comités, collectifs et syndicats locaux ou d’entreprise.

 

 

 

*Louise Michel:

Figure emblèmatique des anarchistes français, enseignante, communarde, écrivaine, poète, militante et propagandiste infatigable.
Fille naturelle d'une servante, elle naît le 29 mai 1830 au château de Vroncourt (Haute-Marne). Elevée au château, elle y reçoit une bonne éducation qui lui permettra de poursuivre des études pour devenir institutrice. Mais, déjà rebelle, elle refuse de prêter serment à l'Empire et préfère ouvrir une école libre à Audeloncourt (en 1853) puis à Millières (en 1855). Elle arrive ensuite à Paris où, poursuivant son oeuvre éducative, elle prend part dès 1869 aux réunions politiques ; elle y rencontrera Jules Vallès, Eugène Varlin et surtout Théophile Ferré avec qui elle se lie. Elle collabore aux journaux d'opposition et écrit de la poésie. Le 12 janvier 1870, habillée en homme et armée d'un poignard, elle est parmi la foule qui assiste aux funérailles du journaliste Victor Noir, assassiné. Après la chute de l'Empire, elle devient Présidente d'un Comité républicain de vigilance des citoyennes du 18ème arr. et dirige une école. Le 22 janvier 1871, en habit de garde national, elle participe à la fusillade de l'Hôtel de Ville contre le gouvernement accusé de lâcheté. Dès le 18 mars, elle prend une part active à la Commune de Paris où, toujours préoccupée d'enseignement elle se dépense sans compter, à la fois propagandiste au Club de la Révolution et collaboratrice du "Le Cri du Peuple" de Jules Vallès, prenant part aux combats et secourant les blessés. Durant la Semaine sanglante, elle tire ses dernières cartouches sur la barricade de la Chaussée Clignancourt et… la suite sur le magnifique site de l’éphéméride anarchiste  http://epheman.perso.neuf.fr/

Lire la suite

LA REVOLUTION DU PEUPLE TUNISIEN EST EN DANGER

27 Janvier 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

CENTRE D’INFORMATION ET DE DOCUMENTATION SUR LA TORTURE  CIDT-TUNISIE

Association de citoyens du monde pour le droit des Tunisiens à ne pas être torturés

Membre du Réseau SOS-Torture de l’OMCT-Genève

LA  REVOLUTION  DU  PEUPLE  TUNISIEN  EST  EN  DANGER

Depuis la fuite du général Ben Ali le 14 Janvier, les manœuvres intérieures et extérieures pour faire avorter la Révolution : des caciques de l’Ancien régime tentent de former un gouvernement où ils accaparent tous les postes clés : intérieur, défense, affaires étrangères, finances…

Autour de la Tunisie, l’hostilité de certains milieux outre-méditerranée et de la part du l’Ubu libyen font peser sur la révolution naissante un danger certain. Le peuple Tunisien est dans la rue depuis la formation de ce gouvernement fantoche. Il est capable de défendre ses acquis. Mais nous pouvons lui apporter un soutien précieux.

En conséquence, nous appelons à un vaste rassemblement

SAMEDI 29 JANVIER 2011 à 13h

Place du 8 Septembre à Besançon

Nous voulons que vous nous rejoigniez dans notre rassemblement, nous voulons une Tunisie meilleur et nous le crions au monde entier. La section de Besançon du Parti Communiste nous soutien.

Lire la suite

Ca y est, c'est voté

24 Janvier 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Ca y est, c'est voté...................>  


> > >

> > > A DIFFUSER LARGEMENT ÉVIDEMMENT !>

 


> > >  APRÈS FRANCE TÉLÉCOM, LA POSTE, LA SNCF, ETC... EDF  
> > > Pour les fameux compteurs qui devraient être installés bientôt et qui devraient nous être facturés au prix très très fort (vers les 300 €), et qui, de surcroît, ne seraient pas fiables : il ne faudra rien signer.
> > > On ne peut pas refuser à EDF d’accéder aux compteurs, et de les changer : par contre comme nous n’avons rien demandé, nous n’avons aucune obligation de signer quelque document que ce soit, et, du moment que nous n’aurons rien signé, EDF ne pourra pas nous obliger à payer ces compteurs….
> > > Attention aux signatures : aucune, même pour la réception de travaux  etc. …
 
> > >  
> > > LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE ! 
> > > À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DÉJÀ PRODUIT POUR LE GAZ.
> > > NE LAISSONS PAS FAIRE ! 
> > >   
> > > C'est la loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement. 
> > > Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas 
> > > - plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique   (EDF) 
> > > - le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement. 
> > >  
> > > La loi étant passée dans une relative indifférence, à partir du 1er  janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.
> > > Un véritable hold-up !
> > > Les fournisseurs d‘électricité vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur facture, pour qu’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.
> > > C’est une première que d’obliger une entreprise, dans le monde de la"concurrence libre et non faussée", à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité. 
> > >
> > > Si vous êtes scandalisé, diffusez au moins ce message ! 
> > > Une fois livré à la concurrence et surtout au " privé " ce sera trop tard.
> > > Le prix de l'électricité sera fixé par des groupes privés qui en fait seront des filiales d'un seul et unique groupe ! 
> > > Vous n'y croyez pas ? 
> > > Alors remettez vous dans le contexte de nos chères autoroutes Françaises que nos parents et grands parents ont payées avec leur impôts et qui ont été vendues et bradées à de grands groupes privés ….. 
> > > Cela profite à qui ?
> > > Et le prix à payer pour y circuler ? N'est-ce pas scandaleux ?
> > > Mais c'est trop tard, car ce réseau routier n'appartient plus en totalité à la collectivité ! Et pour le reste ce sera pareil !
> > > Aujourd'hui le service public coûte, mais ce n'est rien face à ce qui nous attend si nous le bradons à des groupes privés ! 


> > > Si vous pouvez faire circuler sans modération autour de vous ce message, n'hésitez pas !!

 AUJOURD'HUI DÉBUT ET FIN DE LA SESSION PARLEMENTAIRE AU SÉNAT POUR PASSER LE PROJET DE LOI NOME..........les nouveaux compteurs EDF
> > > DANS QUELQUES JOURS CE NE SERA PLUS UN PROJET MAIS UNE VÉRITABLE LOI  SCÉLÉRATE AVEC APPLICATION AU 1ER JANVIER 2011
> > > QUAND NOS FACTURES ET CELLES DE NOS AMIS AUGMENTERONT ON NE POURRA PLUS DIRE QUE L'ON NE SAVAIT PAS. 
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>