Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

appels

Femmes & hommes contre les violences

17 Novembre 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Ci-joint un tract qui nous invite à la marche bisontine du samedi 22 novembre qui débutera à midi place des tilleuls à Palente, qui passera par la place des Droits de l'Homme en ville et se terminera à Planoise Espace Mandela.

Nous vous espérons nombreux-ses à cette manifestation contre les violences faites aux femmes.

ENSEMBLE : FEMMES & HOMMES CONTRE LES VIOLENCES

Tous les deux jours en France, une femme meurt sous les coups de son conjoint.

A Besançon deux femmes ont été assassinées le mois dernier.

Dans le cadre de la journée internationale contre les violences faites aux femmes, nous nous rassemblerons en leur mémoire et en soutien à leurs enfants

LE SAMEDI 22 NOVEMBRE 2014 à 12 heures Place des Tilleuls à Palente 

à 14 heures 30 place des Droits de l’Homme (Mairie) 

à 16 heures devant l’Espace Mandela à Planoise

REJOIGNEZ-NOUS SUR CES LIEUX DE RENDEZ-VOUS

Solidarité Femmes : tél. 03 81 81 03 90/ www.solidaritefemmes25.org

Amnesty international : amnesty.besancon@laposte.net

Osez-le-Féminisme : osezlefeminismebesancon@gmail.com

Miroirs de Femmes : miroirsdefemmes@gmail.com

Lire la suite

Rassemblement des 3 11

2 Novembre 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Rassemblement antimilitariste

mardi 11 novembre à 11h00 au 11, rue Battant

Rassemblement des 3 11
Lire la suite

Rassemblement pour la Palestine

2 Octobre 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Rassemblement pour la Palestine
Lire la suite

Journée d’action interprofessionnelle le 18 mars

16 Mars 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Journée d’action interprofessionnelle, appelée par CGT, FO, FSU, Solidaires, le 18 mars prochain.

Après les annonces du Président,

la Sécu en danger, l’hôpital menacé !

Le Président, du MEDEF, interviewé dans le Monde le 5 janvier affirmait : « la protection sociale c’est environ 650 milliards d’euros de dépense par an. Il y a 2 postes qui pèsent sur le travail de manière absurde : la famille et la maladie. La famille c’est 36 milliards d’euros qu’il faut transférer ».

Le Président des patrons se permet de dire que le financement, de la branche maladie et de la branche famille de la Sécu, est absurde !

Il serait absurde, selon ce grand Monsieur, que les salariés aient une Caisse de Sécu pour se soigner, pour pouvoir élever leurs enfants…

Plus grave : le 2ème Président, Hollande, le 14 janvier, annonçait : « Le 1er chantier, c’est la poursuite de l’allègement du coût du travail… Je fixe un nouvel objectif, c’est que d’ici 2017, pour les entreprises et pour les travailleurs indépendants, ce soit la fin des cotisations familles. Cela représente 30 milliards de charges ».

On a bien compris : Le patronat veut garder dans ses poches les 36 milliards versés à la branche famille.

C’est du vol ! Du vol pur et simple.

Parce que la Sécu (avec ses 4 branches) est à nous, les salariés.

La Sécu est à nous

Depuis sa création en 1945, la Sécu est financée sur les salaires. Les employeurs ont obligation de verser une partie du salaire à la Sécu : Sur la fiche de paie apparaît tout ce qui nous est dû.

Avec cet élément du salaire (cotisation dite salariale comme cotisation dite patronale) mise dans le pot commun de la Sécu, les salariés, leurs familles peuvent faire face à la maladie, à la vie familiale, à la retraite, sans être plongés dans la misère.

Mais les employeurs demandent depuis longtemps de diminuer ou de supprimer la partie du salaire qui va à la Sécu. Hollande annonce qu’il va répondre positivement pour les 36 milliards de la branche famille.

C’est un danger mortel pour la branche famille et pour la Sécu.

Pour les salariés ce serait la quadruple peine :

  • Vol de 36 milliards sur les salaires
  • Diminution des prestations famille.
  • Hausse des impôts.
  • Economies brutales sur la branche maladie pour compenser partiellement.

Coupes dans la Sécu =

nouvelles coupes dans les hôpitaux.

On entend dire par le Président qu’il y aurait trop de dépenses, des « abus et des excès » pour la branche maladie.

Nous ne laisserons pas faire la destruction de la Sécu.

Nous exigeons :

Les salariés du CHRU de Besançon se mobilisent :

- Contre le gel du point d’indice.

- Pour le maintien et l'amélioration de l'offre de soins.

- Pour l'amélioration des conditions de travail.

- Pour des créations de postes.

« Le maintien des cotisations patronales pour la branche famille, partie intégrante de notre salaire et l’annulation de la décision gouvernementale concernant le transfert des cotisations ».

LA SANTÉ EST L'AFFAIRE DE TOUS, MOBILISONS NOUS !

TOUS ENSEMBLE LE 18 MARS 2014 DE 9H à 11H DANS LE HALL DE JEAN MINJOZ.

RASSEMBLEMENT A 12 H A LA CPAM DE BESANCON.

MANIFESTATION A 14 H PLACE BATTANT.

Un préavis de grève a été déposé.

Lire la suite

La CGT appelle à une journée de grève et de manifestations

23 Novembre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

La CGT appelle à une journée de grève et de manifestations le mardi 26 novembre 2013, jour probable du vote de la réforme des retraites à l’assemblée nationale.

RETRAITE À 60 ANS, AUGMENTATION DES SALAIRES ET CRÉATION D’EMPLOIS
AGISSON
S !

LA CGT DU DOUBS APPELLE LES SALARIÉS DU PUBLIC ET DU PRIVÉ, LES RETRAITÉS ET LES PRIVÉS D’EMPLOI À SE METTRE EN GRÈVE ET VENIR SE RASSEMBLER DEVANT LE SIÈGE DU PARTI SOCIALISTE À BESANÇON (rue de la gare d’eau) :
LE 26 NOVEMBRE À 11 H
EURE


UN BUS EST ORGANISÉ AU DÉPART DE MONTBÉLIARD

Lire la suite

Le collectif Mobile Anarchist School (MAS) des Philippines

19 Novembre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels


Le collectif Mobile Anarchist School (MAS) des Philippines (présenté dans le dernier ML HS) porte actuellement secours aux populations marginalisées et enclavées victimes du typhon.

Ils ont besoin d'une aide financière.

Bank name: Bank of the Phillippines Island (BPI)
Bank Address: Montillano St., Alabang, Muntinlupa City, Philippines
Account name: Teresita P. Pereyra
Accou
nt Number: 5836 4603 34
SWIFT code:BOPIPHMM

Compte tenu des difficultés et/ou des coûts de transfert de certaines banques, un compte Paypal a été créé pour recueillir l'aide internationale: teklaumali@rocketmail.com (ça arrive sur le même compte bancaire, aux Philippines).

1er mai anarchiste Djakarta-Philippines

1er mai anarchiste Djakarta-Philippines

Lire la suite

RASSEMBLEMENT/MANIFESTATION

4 Novembre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

LYCÉEN-NE-S, ÉTUDIANT-E-S : TOUTES ET TOUS MOBILISÉ-E-S CONTRE LES EXPULSIONS !

Le 9 octobre dernier, Léonarda, collégienne de 15 ans à Pontarlier, a été expulsée vers le Kosovo avec toute sa famille. La police est venue l’arrêter dans le bus où elle se trouvait pour une sortie scolaire, sous les yeux de ses camarades. Quelques jours plus tard, le 12 octobre, c’est Khatchik, jeune lycéen parisien, qui est arrêté et expulsé vers l’Arménie. Leur crime ? Ne pas posséder de titre de séjour, être sans papiers.

En réaction à ces deux expulsions, plusieurs dizaines de milliers lycéen-ne-s ont manifesté avant les vacances, et 170 lycées étaient mobilisés à Paris et en province, souvent au moyen de blocages ou de barrages filtrants.

L’émotion suscitée par la médiatisation de l’expulsion de Léonarda a conduit François Hollande à lui faire une scandaleuse proposition : la possibilité de revenir seule en France, c’est à dire choisir entre ses études et sa famille. Pourtant, contrairement à ce qu’ont proclamé certains politiciens, le problème ne situe pas au niveau des conditions de cette expulsion, mais bien à celui des politiques gouvernementales menées. Depuis son accession au poste de ministre de l’intérieur, Manuel Valls expulse les sans-papiers et les camps de Rroms dans la plus grande indifférence et dans un climat nauséabond d’islamophobie, de stigmatisation des immigré-e-s et des populations Rroms.

Il faut poursuivre la mobilisation entamée avant les vacances dès la rentrée de novembre ! C’est en ce sens que plusieurs organisations lycéennes et étudiantes appellent à manifester massivement les mardi 5 et jeudi 7 novembre pour rappeler que l’éducation, de la maternelle à l’enseignement supérieur, se doit d’être ouverte à tou-te-s, sans conditions et sans distinction d’origines et de « citoyenneté ». Il est inadmissible que des élèves et des étudiant-e-s ne puissent s’inscrire pour « défaut de titre de séjour » !

  • Pour exiger le retour immédiat de Kahtchik et de Léonarda et sa famille,
  • Pour la délivrance automatique de papiers pour tou-te-s les personnes inscrites dans l’enseignement français,
  • Pour la régularisation de tou-te-s les sans-papiers,

Nous appelons tou-te-s les lycéen-ne-s et étudiant-e-s à se mobiliser et à s’organiser à partir de la rentrée, en participant notamment aux journées de mobilisation nationale des mardi 5 et jeudi 7 novembre.

RASSEMBLEMENT/MANIFESTATION

JEUDI 7 NOVEMBRE À 10 H

PLACE DE LA RÉVOLUTION

A l’appel de l’AMEB-Solidaires Etudiant-e-s, les Jeunes Communistes, les Jeunes Ecologistes, l’UNEF.

Lire la suite

Publié depuis Overblog

1 Novembre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Appel du Comité de Solidarité à Chalcidique

Le 9 novembre en Grèce et Partout dans le monde Journée mondiale d’action contre les mines d’or en Chalcidique

Ce qui se passe

Chalcidique est un lieu d’une beauté naturelle étonnante, qui attire chaque année un très grand nombre de touristes provenant du monde entier. Dans la partie occidentale de Chalcidique il y a la forêt primitive de Skouries. Depuis quelques années, l’entreprise multinationale Eldorado Gold, qui s’occupe de l’exploitation aurifère, s’est installé à Skouries et avec l’aide de puissants intérêts privés nationaux ont commencé les activités minières à grande échelle. Ainsi, la destruction irrémédiable de l’écosystème de Skouries et le danger imminent de la contamination des sols et des eaux souterraines par des métaux lourds, constituent une réalité tout au long de la Chalcidique occidentale.

Quand l’injustice devient loi

Nous sommes résidents de Chalcidique, des pêcheurs, des agriculteurs, des éleveurs, des apiculteurs, des entrepreneurs et des scientifiques, d’autres mots, des gens qui aiment leur lieu d’origine. Depuis quelques années, lorsqu’on a demandé aux autorités de nous informer et de procéder aux consultations publiques sur le sujet des mines d’or dans notre quartier, elles ont reporté la discussion du sujet à l’avenir et finalement on a l’ jamais réalisé. Quand nous nous sommes adressés aux organes scientifiques neutres, afin d’identifier les impacts potentiels de l’exploitation minière à notre vie, ils nous ont informé que la catastrophe soit irréparable tant pour les écosystèmes que pour l’économie locale. Par contre, lorsqu’on a fait une demande devant les tribunaux, ils n’ont procédé qu’à un contrôle de légalité des actes administratifs qui autorisaient l’exploitation minière, sans se prononcer sur la substance de la catastrophe. Lorsqu’on a fait des protestations contre l’exploitation minière, la police anti-émeute est intervenue comme armée d’occupation dans notre région, d’une manière violente, en terrorisant nous et nos enfants. Lorsqu’en Août, on a pris connaissance d’une étude officielle selon laquelle, l’eau du village Neohori est impropre à cause de la concentration prohibitive d’arsenic, l’État n’a jamais recherché s’il y avait de lien de causalité entre cet événement et la présence des entreprises minières de forage à proximité des sources du village. Quand récemment, les institutions de l’Union européenne ont examiné la légalité du soutien étatique au profit dudit « investissement » , la Cour de la Justice de l’union européenne a condamné la Grèce pour ces aides financières, des millions d’euros, aux entreprises minières à Chalcidique, en les caractérisant illégales. Après tout ça, quand on entre dans la forêt de Skouries pour ramasser nos russes d’abeilles, on rencontre des hommes armés de Eldorado Gold, qui nous contrôlent et nous interdisent l’accès. Aujourd’hui, l’Etat grec caractérise notre réaction comme terroriste, il nous affronte comme si on exerce des actes criminelles similaires de celles des nazis de l’Aube Dorée, a condamné quatre résidents, qui résistent, à l’emprisonnement et a lancé des dizaines d’autres poursuites, en donnant un caractère institutionnel à la violence et l’injustice qui s’exercent contre nous.

La résistance devient notre tâche

Nous sommes habitants de Chalcidique et solidaires de chaque côté de la Grèce. Il y a trois ans, nous sommes dans la rue et on lutte pour sauver notre pays. On ne revendique pas seulement nos droits mais notre vie, l’avenir de nous-mêmes et de nos enfants. Nous sommes solidaires à chaque personne qui se bat pour la vie, l’égalité, la liberté, la dignité. La criminalisation et la répression des luttes et des mouvements sociaux soutenant les droits fondamentaux, constituent les seules réactions d’un système qui est paniqué. Notre obligation est de protéger avec notre voix tous ceux qui résistent à l’abus de pouvoir. Nous croyons que tous ensemble, nous sommes plus forts. Le 9 Novembre, nous appelons manifestations simultanées, des événements, des actions partout dans le monde pour arrêter toute persécution et emprisonnement contre nous et pour cesser immédiatement l’ exploitation de l’or en Chalcidique. Notre lutte se trouve à une étape cruciale. Maintenant, nous avons besoin de tous.

# Saveskouries

Le 9 novembre en Grèce et Partout dans le monde

Lire la suite

RESF 25 appelle à se rassembler

20 Octobre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

RESF 25 appelle à se rassembler

Lundi 21 octobre à 17 h place Pasteur,


pour le retour sans condition de la famille Dibrani et du jeune lycéen arménien Khatchik."

RESF 25 appelle à se rassembler
Lire la suite

Familles à la rue, ça suffit.

18 Octobre 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

Familles à la rue, ça suffit

Manifestation à Besançon le 19 octobre

Selon les chiffres officielles de la Préfecture du Doubs, ce sont 104 personnes, dont de nombreuses familles avec enfants, qui sont en attente d’un hébergement d’urgence à Besançon. Une partie de ces familles campe dans des conditions précaires non loin du square Bouchot, en haut de la rue Battant.

Familles à la rue, ça suffit.
Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>