Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Ce soir à l'Autodidacte

23 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par le groupe Proudhon de la fédération anarchiste

Vendredi 23 septembre à 20h00 à la librairie l'Autodidacte

​"Affinités non-électives" avec René Berthier

René Berthier, Affinités non électives :
A propos du livre d’Olivier Besancenot et Michaël Löwy, Pour un dialogue sans langue de bois entre libertaires et marxistes. Une coédition Les éditions du monde libertaire et Les éditions libertaires, novembre 2015

Les opinions peut-être parfois sévères émises dans le présent ouvrage contre Affinités électives, le livre d’Olivier Besancenot et de Michaël Lôwy, ne doivent pas évacuer le constat que leur livre ouvre peut-être un débat nécessaire, non pas tant avec une ou des organisations marxistes, mais avec des camarades de lutte qui sont, qu’on le veuille ou non, nos cousins germains dans le mouvement ouvrier.

Dans la situation présente, c’est peu dire que les cousins ont in­térêt à débattre pour voir ce qu’ils peuvent faire ensemble.

Une société libertaire est une société fonctionnant de manière libertaire, non une société peuplée exclusivement de libertaires « pur jus ». il vaut mieux allumer une seule et minuscule bougie que de maudire sans fin l’obscurité.

Il reste que si un jour un débat de fond, sans langue de bois, devait s’engager entre marxistes et libertaires, il ne saurait être question de s’entendre dire : « Kronstadt ? Ah, oui, c’était une erreur… »

Ce soir à l'Autodidacte
Lire la suite

Si vous passez par la Suisse

22 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #copinage

ESPACE NOIR, Trente ans déjà !


Espace Noir fête ses 30 ans d’activités. Nous organisons du 23 au24 septembre 2016 de nombreuses animations.

Programme

Vendredi 23 septembre 2016

18 h 30 Vernissage : Rétrospective 30 ans d’ Espace Noir et
Chants révolutionnaires par Fanchon à la Taverne.
20 h 00 Conférence : L’indispensable complémentarité des luttes sociales et des projets alternatifs. Par Michel Némitz
21 h 00 Documentaire : Saint-Imier 2012, rencontre internationale de l’anarchisme. Par le Groupe de St-Ouen de la Fédération Anarchiste. France. 20 mn
21 h 30 Concert à la Taverne.

Repas, Dal (dès 19h 00)

Samedi 24 septembre 2016

15 h 00 Concert jazz Taverne.
16 h 00 Table ronde, les Centres Alternatifs aujourd'hui.
19 h 00 Chants révolutionnaires par Fanchon à la Taverne
20 h 00 Documentaires : L’an prochain la révolution
22 h 00 Musique expérimentale.

Repas, soupe au feu de bois. (dès 19h 00)

PROGRAMME DETAILLE



Vendredi 23 septembre 2016

18 h 30 Vernissage : Rétrospective 30 ans d’ Espace Noir et

Chants révolutionnaires par Fanchon à la Taverne.

Contre la Résignation Chants d'amour et de révolte
Spectacle pour la rue et autres lieux désirant accueillir l'art en liberté...

Fanchon Daemers chante la révolte et l'insoumission, tant du point de vue social que du point de vue d'un être qui lutte face à une pression du monde qui tend à emprisonner, anéantir ses forces de création, d'accomplissement, pour le rendre conformable, "uniformable", éteint.
C'est dans la grande tradition des "feuilles volantes" des 19ème et début du 20ème siècles, presse parallèle chantée s'adressant aux plus démunis, que Fanchon partage avec le public ses compositions personnelles, des chants libertaires du passé et du présent qu'elle accompagne d'instruments de musiques étranges...

20 h 00 Conférence :

L’indispensable complémentarité des luttes sociales et des projets alternatifs. Par Michel Némitz
Que ce soit à travers les coopératives du XIXème et du XXème siècle ou la multitude de projets alternatifs autogérés des années soixante à aujourd’hui, les mouvements ouvriers, paysans, artistiques et populaires ont tenté de résister à l’hégémonie de la logique du profit. En parallèle ou en collaboration, les différents courants du syndicalisme, du socialisme, de l’alter mondialisme, de l’écologie et des groupements révolutionnaires ont mené des luttes ayant globalement le même but.

Si la remise en cause de la dictature des marchés se manifeste de plus en plus, les divisions et l’incapacité apparente à formuler un avenir politique différent, semble empêcher l’émergence d’une vague sociale qui pourrait changer le cours de l’histoire.

Pourtant un observateur attentif, remarquera qu’un nombre considérable d’événements et de sociétés communautaires autogérés émergent à travers le monde et développe une convergence, qui, si elle est encore peu visible pourrait peser socialement, politiquement et économiquement. Il faut pourtant qu’elle en prenne conscience et qu’elle ne tombe pas dans les pièges qui ont dévoyé bien des idéaux et perverti tant de révolution.

21 h 00 Documentaire : Saint-Imier 2012, rencontre internationale de l’anarchisme. Par le Groupe de St-Ouen de la Fédération Anarchiste. France. 20 mn

21 h 30 Concert à la Taverne.

P’tit Jean et Pierre Noverraz, Chansons engagées
Cet auteur-compositeur et guitariste franc-montagnard puise son répertoire dans le vif de la vie quotidienne, les indignations, la solidarité, les combats pour la liberté et la justice sociale. Sur fond de folk teinté parfois de blues ou d’accents manouches, ses chansons parlent aussi d’amitié et d’humour. Pt’tit Jean est accompagné par le guitariste Pierre Noverraz., dans duo percutant.

Bardane le Rouge
Salut à toi qui est parvenu jusqu'ici. En guise d'introduction sache que Bardane le rouge est une petite formation acoustique qui mélange voix, accordéon, guitare, charango et mandole. Bien qu'il soit toujours malaisé de se définir sans feindre de fausse modestie ou sans péter plus haut que son cul, disons simplement que nous proposons des compositions originales sans cacher nos influences hétéroclites alliant chanson à texte, musique tzigane, sonorités sud-américaines dans un style nommé à l'occasion "chanson folklotextonique".

Repas, Dal (dès 19h 00)


Samedi 24 septembre 2016

15 h 00 Concert jazz Taverne.

16 h 00 Table ronde, les Centres Alternatifs aujourd'hui.

19 h 00 Chants révolutionnaires par Fanchon à la Taverne.

20 h 00 Documentaire :

L’an prochain la révolution. Un film de Frédéric Goldbronn. France. 1h 11
L’An prochain la révolution, c’est le cri d’espérance des prolétaires du Yiddishland de la première moitié du XXe siècle, un rêve qui s’achève dans le cauchemar des camps d’extermination. L’histoire de Maurice Rajsfus s’inscrit au cœur de cette tragédie. Venus en France pour y trouver refuge, ses parents seront arrêtés le 16 juillet 1942 par la police française et conduits à Drancy avant d’être assassinés à Auschwitz. Comment se construire sur ce néant ? Pour Maurice, la réponse fut l’écriture et l’engagement politique, la fidélité aux idéaux de ses parents.
Comme en écho, l’histoire de Maurice interroge celle du réalisateur. Ils ont les mêmes origines et, avec l’écart d’une génération, ils ont habité les mêmes lieux et partagé les mêmes engagements. Mais à la différence de Maurice, le réalisateur ne sait rien ou presque de sa propre histoire familiale qui ne lui a pas été transmise.

22 h 00 Musique expérimentale.

Repas, soupe au feu de bois. (dès 19h 00)

Si vous passez par la Suisse
Lire la suite

Ce soir à l'Autodidacte

22 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par LIBERTAMAP

Jeudi 22 septembre à 19h30

"Les bombes à graines"

Ce soir à l'Autodidacte
Lire la suite

Ce soir dans le cadre de la RL

21 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire

Mercredi 21 septembre 2016 à 20h30

Table ronde sur le sexisme

Débat organisé par la CNT

Place Marulaz

Lire la suite

Besançon Solidarité Réfugié

21 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #appel

STOP-EXPULSIONS

MANIFESTATION LE 21 SEPTEMBRE
RENVERSONS L’IMPOSSIBLE !

Mercredi 21 septembre à 17h30
départ place Pas
teur

Qui peut encore se satisfaire d'un monde dans lequel ont été rendues
possibles ces deux derniers mois, dans notre seul département,
toutes ces expulsions ?
• 3 petites filles (de 5 à 8 ans) au Kosovo, abandonnant leur
scolarité
• 4 enfants ( de 6 à 15 ans) au Kosovo séparés de leur mère
hospitalisée à Besançon
• une petite fille géorgienne (12ans), handicapée dont le suivi ne
sera plus correctement exercé
• 2 enfants de 2 et 5 ans et leurs parents alors qu'ils étaient
hébergés dans une famille et ne coûtaient rien à l'État français.
Qui peut accepter que des familles relevant du dispositif de
demandeur d'asile soient laissées à la rue à Besançon, dont une
personne sans soin souffrant de graves problèmes neurologiques,
alors qu'il est obligatoire de proposer un logement, ce que ne fait pas
la préfecture ?
La préfecture a fait comprendre qu'elle va continuer et même
multiplier les expulsions dans les mois qui vienn
ent.


Nous appelons celles et ceux qui ne supportent plus que la possibilité
de vie des uns soit aussi l'impossibilité de vie des aut
res,

à venir MANIFESTER
mercredi 21 septembre à 17h30
départ place Pasteur
Il faut rendre impossible de rendre des vies impossibles.
RENVERSONS L'IMPOSSIBLE ! NOUS VOULONS LE
RETOUR DES
FAMILLES EXPULSÉES.


Signataires : AC ! Agir contre le chômage et la précarité – CCFD Terre Solidaire -
CDDLE/RESF25 - Citoyennes et citoyens engagé-e-s auprès des familles - EELV -
ENSEMBLE - Espoir et Fraternité Tsiganes de Franche-Comté - FCPE - Fédération
anarchiste de Besançon - FSU - ICO - LDH - Mouvement de la Paix - MRAP - PCF -
Parti de Gauche - SUD Santé Sociaux - UL CGT - Union syndicale Solidaires...

Besançon Solidarité Réfugié
Lire la suite

Rentrée libertaire

19 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par le groupe Proudhon de la fédération anarchiste

Vendredi 23 septembre à 20h00 à la librairie l'Autodidacte

​"Affinités non-électives" avec René Berthier

René Berthier, Affinités non électives :
A propos du livre d’Olivier Besancenot et Michaël Löwy, Pour un dialogue sans langue de bois entre libertaires et marxistes. Une coédition Les éditions du monde libertaire et Les éditions libertaires, novembre 2015

Les opinions peut-être parfois sévères émises dans le présent ouvrage contre Affinités électives, le livre d’Olivier Besancenot et de Michaël Lôwy, ne doivent pas évacuer le constat que leur livre ouvre peut-être un débat nécessaire, non pas tant avec une ou des organisations marxistes, mais avec des camarades de lutte qui sont, qu’on le veuille ou non, nos cousins germains dans le mouvement ouvrier.

Dans la situation présente, c’est peu dire que les cousins ont in­térêt à débattre pour voir ce qu’ils peuvent faire ensemble.

Une société libertaire est une société fonctionnant de manière libertaire, non une société peuplée exclusivement de libertaires « pur jus ». il vaut mieux allumer une seule et minuscule bougie que de maudire sans fin l’obscurité.

Il reste que si un jour un débat de fond, sans langue de bois, devait s’engager entre marxistes et libertaires, il ne saurait être question de s’entendre dire : « Kronstadt ? Ah, oui, c’était une erreur… »

Rentrée libertaire
Lire la suite

Rentrée libertaire

19 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire 2016

Débat proposé par LIBERTAMAP

Jeudi 22 septembre à 19h30

"Les bombes à graines"

Lire la suite

Besançon Solidarité Réfugié

18 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #appel

Besançon Solidarité Réfugié

STOP-EXPULSIONS


MANIFESTATION LE 21 SEPTEMBRE

RENVERSONS L’IMPOSSIBLE !

Mercredi 21 septembre à 17h30
départ place Paste
ur

Qui peut encore se satisfaire d'un monde dans lequel ont été rendues
possibles ces deux derniers mois, dans notre seul département,
toutes ces expulsions ?
• 3 petites filles (de 5 à 8 ans) au Kosovo, abandonnant leur
scolarité
• 4 enfants ( de 6 à 15 ans) au Kosovo séparés de leur mère
hospitalisée à Besançon
• une petite fille géorgienne (12ans), handicapée dont le suivi ne
sera plus correctement exercé
• 2 enfants de 2 et 5 ans et leurs parents alors qu'ils étaient
hébergés dans une famille et ne coûtaient rien à l'État français.
Qui peut accepter que des familles relevant du dispositif de
demandeur d'asile soient laissées à la rue à Besançon, dont une
personne sans soin souffrant de graves problèmes neurologiques,
alors qu'il est obligatoire de proposer un logement, ce que ne fait pas
la préfecture ?
La préfecture a fait comprendre qu'elle va continuer et même
multiplier les expulsions dans les mois qui viennen
t.


Nous appelons celles et ceux qui ne supportent plus que la possibilité
de vie des uns soit aussi l'impossibilité de vie des autre
s,

à venir MANIFESTER
mercredi 21 septembre à 17h30
départ place Pasteur
Il faut rendre impossible de rendre des vies impossibles.
RENVERSONS L'IMPOSSIBLE ! NOUS VOULONS LE
RETOUR DES FAMILLES
EXPULSÉES.


Signataires : AC ! Agir contre le chômage et la précarité – CCFD Terre Solidaire -
CDDLE/RESF25 - Citoyennes et citoyens engagé-e-s auprès des familles - EELV -
ENSEMBLE - Espoir et Fraternité Tsiganes de Franche-Comté - FCPE - Fédération
anarchiste de Besançon - FSU - ICO - LDH - Mouvement de la Paix - MRAP - PCF -
Parti de Gauche - SUD Santé Sociaux - UL CGT - Union syndicale Solidaires...

Lire la suite

Rentrée libertaire

18 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rentrée libertaire

Dans le cadre de la rentrée libertaire

Mercredi 21 septembre 2016 à 20h30

Table ronde sur le sexisme

Débat organisé par la CNT

Place Marulaz

Rentrée libertaire
Lire la suite

Projets Center Parcs: Appel

18 Septembre 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #appel

APPEL À RASSEMBLEMENT

Réunion élus/Pierre & Vacances :
Ils veulent accélérer les projets de Center Parcs ?
Mettons-leur des bâtons dans les roues !

Rendez-vous : Jeudi 22 septembre à 15h
devant le Conseil départemental du Jura
17 rue Rouget de Lisle à Lons-le-Saunier


Ce jour-là, les représentants des départements du Jura et de Saône-et-Loire, de la Région et de l'État se retrouvent à Lons avec le groupe Pierre & Vacances afin d'accélérer la mise en œuvre des projets de Center Parcs à Poligny et au Rousset. Ce rendez-vous fait suite à la rencontre du 1er mars à Mâcon, sollicitée par des élus impatients et prêts à se livrer à une danse du ventre pathétique afin d'attirer la soit-disant poule aux œufs d'or.

En effet, il faut redire que Center Parcs vend d'abord des produits virtuels (de défiscalisation) et que ces opérations spéculatives ont des conséquences bien réelles : marchandisation et bétonnage du territoire, siphonnage de ressources en eau déjà fragilisées, création d'emplois de larbins, massification du tourisme, usage privatif d'espaces jusque là publics et gratuits, etc.

Une démocratie en toc
Avant même les conclusions des « études complémentaires » menées cet été, une première constatation s'impose : la population n'a pas son mot à dire concernant l'accès à l'eau du territoire qu'elle habite. Ce sujet crucial semble circonscrit aux salons des Conseils départementaux et réservé aux élus et bétonneurs.

On notera que la question de l'eau a d'ailleurs été éludée par la Commission du Débat public, pourtant censée aborder tous les enjeux importants liés à un tel projet. Fallait-il s'assurer que la population soit mise hors jeu avant de confier les expertises aux seuls commanditaires du projet ?

Selon le président du Conseil départemental du Jura s'adressant à l’assemblée générale de la Chambre de commerce et d'industrie : « Rien ne s’oppose à la venue de Center Parcs si ce n’est des manifestants professionnels. Nous avons lancé les études nécessaires. Nous arriverons à amener les 500 m³ d’eau quotidiens nécessaire au fonctionnement des infrastructures. Notre discours est suffisamment rassurant pour les porteurs de projet. » ('Le Progrès' du 15/07/2016)

On voit bien où mène la logique du développement économique qui conduit un Clément Pernot à choisir de « rassurer » les aménageurs et dans leur sillage les patrons du BTP plutôt que les habitants de « son » territoire, sur un sujet aussi crucial … que l'eau.Le capitalisme c'est : Circulez, y a rien à boire !

Un projet dévastateur
Saurons-nous jamais le coût des expertises payées par les Départements – plus prompts à donner les chiffres des sommes « économisées » sur le dos de la solidarité sociale, qu'à dévoiler le prix de l'assistanat dont bénéficie le système Pierre & Vacances - Center Parcs ?

Enfin, quelle que soit la formule imaginée et le choix du syndicat des eaux susceptible de la mettre en œuvre, le pillage de la ressource en eau n'est jamais légitime et traduit bien l'état de dépossession et de mépris dans lesquels nous maintiennent élus et aménageurs.

Et pour en finir avec ces études, peut nous importe qu'on accède au désastre par la gauche ou par la droite, comment le montage de la société d'économie mixte sera négocié, ni quelles retombées économiques il faudrait espérer : Center Parcs, on n'en veut pas !

Une résistance bien vivante
Face à leurs délires de « Tourisme structurant » (comme on dit au Conseil régional), une opposition multiforme et joyeuse a pris corps et se renforce : rassemblement à Poligny suite au Débat public, assemblées ouvertes des opposants à Center Parcs dans le Jura (/contact : assembleecontrecenterparc@lists.riseup.net/), coordination des sites en lutte « Center Parcs : ni ici, ni ailleurs ! », petit théâtre des nuisances d'un futur complexe de loisirs sur le marché, espaces et outils d'information et de débat, journée festive de résistance à CP « Sous les pavés, la plage » en forêt de Poligny, etc.

Amplifions la résistance et retrouvons-nous
Jeudi 22 septembre à 15h
devant le Conseil départemental du Jura
17 rue Rouget de Lisle à Lons-le-Saunier

Collectif jurassien d'opposant-e-s à Center Parcs

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>