Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Contre la "loi travail", le combat continue !

17 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA

Contre la "loi travail", le combat continue !
Lire la suite

NOUVEAU MONDE LIBERTAIRE EN LIGNE !

15 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA

Nouvelle maquette, nouveau logo, nouveau découpage éditorial, nouveaux types de contenus... nous vous avions annoncé l’arrivée prochaine d’un Monde libertaire en ligne, le voici !

Et ce que vous découvrirez sur le net, ce n’est pas, comme auparavant, la version électronique du journal papier. C’est un journal spécifique proposant, avec la même liberté de ton, la même ouverture d’esprit et la même exigence critique, des contenus différents du journal papier répartis en fonction des rythmes différents d’information, pour mieux répondre à nos nouvelles pratiques de lecture de la presse.

Vous le savez, l’évolution des conditions de diffusion de la presse a mis en difficulté beaucoup de journaux militants ces deux dernières années. Nous n’avions pas échappé à la règle : mal diffusés au gré des caprices des messageries privilégiant les grands groupes de presse, et ce pour un prix exorbitant absorbant la totalité du produit des ventes en kiosques, nos journaux étaient mis à mal ; et il était temps d’envisager un changement.

Après avoir retiré l’hebdo des kiosques pour une distribution aux seul.e.s abonné.e.s (mais perdu, du même coup, la visibilité qui était la principale raison d’être du journal), nous n’avons pas voulu changer de périodicité sur un coup de tête, pour "sortir quelque chose à tout prix ", mais au contraire prendre le temps de la réflexion pour bâtir un projet tout à la fois pérenne et évolutif, qui tienne compte tout autant de la réalité de nos moyens humains et financiers que de notre ambition à être présents sur tous les terrains de l’information et de la militance.

Le trimestre dernier a donc été une période charnière, durant laquelle seul le Hors-série, plus quelques numéros spéciaux gratuits, ont été édités, ce qui nous a permis de bâtir les bases d’un projet dont ce Monde libertaire en ligne dévoilé aujourd’hui n’est que la première étape.

Très bientôt, il trouvera une première complémentarité avec un magazine papier nouvelle formule, à découvrir en kiosques dès le printemps, relooké, plus étoffé, plus ouvert... celui-ci vous sera bien sûr présenté en détails dès sa sortie.

Mais quoi de neuf sur ce Monde libertaire en ligne ?

Côté contenu, il nous offre évidemment, mieux encore qu’un hebdo, la possibilité de coller à l’actualité "chaude" et d’être plus en lien avec les luttes en cours, sans délaisser pour autant notre souci de conserver un regard analytique et une critique construite sur le recul par rapport aux événements.

Côté organisation, les militant.e.s mobilisé.e.s avec le CRML autour du site pour animer les rubriques et coordonner l’information ont d’ores et déjà renforcé notre équipe, y compris pour la réalisation du magazine papier, ce qui nous ouvre de nouvelles perspectives pour mener notre projet à bien.

Côté pratique, le site est réalisé en responsive design : c’est à dire que la maquette s’adapte automatiquement à tous les supports de lecture, fixes et mobiles. Et pas selon un modèle tout préparé-prémâché avec des CMS automatiques – et limitatifs – qui font que tous les journaux récemment se ressemblent, et ressemblent à des blogs... Nous avons usé nos dix doigts pour tout coder à la main, et pour intégrer les fonctionnalités les plus malignes sans s’astreindre aux carcans de modes... qui trop souvent dictent un mode d’utilisation unique pour tous.

Par exemple, nous avons créé les "Unes hebdomadaires" du Monde libertaire en ligne.

Oui, vous avez bien lu, des "unes" hebdomadaires. Nous sommes d’incorrigibles sentimentaux et sentimentales : nous accordons de la valeur à l’écrit, et nous avons donc voulu proposer une formule où les articles ne disparaissent pas dans les poubelles de l’oubli sitôt remplacés par d’autres, transformant l’actualité en flux continu où, tout défilant au même rythme, plus rien n’a d’importance.

Nous avons donc décidé de vous offrir la possibilité d’une périodicité sur le web, comme sur un vrai journal : chaque semaine nous réalisons une "une" à partir d’une sélection d’articles, véritable point de repère hebdomadaire fixe dans le flot des nouveautés. Comme la "une" d’un hebdo papier, quoi.

C’est la page d’accueil sur laquelle vous arrivez lorsque vous vous connectez.

Et dans la colonne de droite, dans le chapitre Fouiller autrement, vous avez accès aux précédentes "unes" réalisées, classées par date : une "time-machine" qui vous permettra, d’un clic, de retrouver le contexte sociétal global de la période de votre choix.

Cela dit, évidemment, vous avez aussi la possibilité d’accéder en un clic à l’ensemble des nouveaux articles au fur et à mesure de leur mise en ligne... comme sur le site d’un journal d’information standard, quoi.

Dans la même logique, nous avons imaginé des dossiers thématiques évolutifs

Sur le modèle des dossiers du désormais « ex » Monde libertaire Hors-Série, nous avons imaginé des dossiers de fond permettant de fouiller les différents aspects d’une thématique donnée.

A la différence du papier, ces dossiers seront, grâce au web, évolutifs. Ils s’enrichiront de nouveaux articles au fil des évolutions sociétales, conjoncturelles, de l’apport de nouvelles analyses... de quoi constituer, nous l’espérons, une véritable mémoire de l’épistémée libertaire sur les thématiques abordées.

Et puis, nous avons également voulu clefs d’accès multiples

Le Monde libertaire en ligne propose un contenu articulé selon deux logiques de consultation : vous choisissez votre clef de lecture pour explorer le journal hors de l’actualité immédiate...

- La première logique de consultation est le classement par grandes rubriques reflétant les différents champs d’action de la militance révolutionnaire : détruire l’existant, expérimenter pour bâtir une société nouvelle, se cultiver pour s’émanciper, réfléchir et remettre en cause... Notre monde – libertaire évidemment – est donc ainsi composé de terrains de combat, de zones de chantiers, de domaines cultivés, de secteurs à explorer ... espaces dans lesquels nous agissons selon les différentes sensibilités de notre militance...

- La seconde logique de consultation est liée au traitement journaliste du contenu : entretiens, brèves, dossiers, chroniques, éditoriaux...

Ajoutons à cela un moteur de recherche qui explore en un temps record jusque dans les recoins des archives du journal (plus de 60 ans d’articles !), la possibilité de retrouver les articles par auteur... …

Ah, oui, mais peut-être vous demandez-vous pourquoi nous n’avons pas intégré tous les gadgets "modernes" de liens avec les réseaux sociaux "modernes" et autres moteurs "modernes" d’indexation de contenus ? Là encore, c’est un parti pris... je vous invite à lire la page de nos conventions de confidentialité pour comprendre notre point de vue à ce sujet.

Cela dit, si vous avez des questions, des remarques, des suggestions, les commentaires sont ouverts sur le site du ML en Ligne : http://monde-libertaire.net

Lire la suite

Kurdistan, la guerre des filles

11 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #pub

Documentaire Amazones du Kurdistan sur Arte

De Paris à Kobané, en Syrie, du Kurdistan de Turquie au Sinjar en Irak, une immersion dans le mouvement des femmes kurdes luttant contre Daech, héritières d'une longue tradition de résistance.

A revoir en replay sur arte +7 www.arte.tv/fr du mardi 08 mars à 22h35 (52 min)

Kurdistan, la guerre des filles
Lire la suite

ÇA Y EST !

11 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon FA

ÇA Y EST !

ÇA Y EST !

Le nouveau Monde libertaire en ligne ouvre ses portes



Le voici, le voilà : le Monde-libertaire.net est en ligne : http://monde-libertaire.net !

Lire la suite

Publié depuis OverBlog

10 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Manifestation contre l'état d'urgence

Samedi 12 mars à 14 h, place du 8 septembre.

Lire la suite

Solidarité avec Dimitri Butchenkov

9 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #solidarité

Solidarité avec l'antifasciste et anarchiste russe

Dimitri Butchenkov

A Moscou, en décembre 2015, la police a arrêté l'antifasciste et
anarchiste célèbre, Dimitri Butchenkov. Il est suspecté d'avoir pris
part aux "désordres" du 6 mai 2012. Pour mémoire, le 6 mai 2012, s'est
déroulée une action de protestation massive contre Poutine. Mais au
cours de cette action, la police et les autorités ont mené des
provocations qui ont conduit à l'arrestation de plus de 400 personnes.
Ce jour-là, Dimitri n'était pas à Moscou, mais se trouvait à Nijni
Novgorod, à plus
de 300 km de Moscou.
Dimitri, membre de longue date du mouvement antifasciste et
anarchiste, a déjà fait beaucoup pour le développement de ces
mouvements. Les camarades et les amis de Dimitri considèrent que son
arrestation est liée à son activité politique et ses positions
vis-à-vis des évènements d
ans le pays.
Nous vous demandons à tous de manifester votre solidarité et de
soutenir Dimitri et sa famille, de diffuser l'information sur son cas,
et si vous en avez la possibilité, de l'aider par tous les moyens. Si
vous en avez l'opportunité, menez des actions de solidarité, des
concerts de soutien et d'autr
es actions.
Nous vous rappelons la chronologie de cette affaire :

Dimitri Butchenkov, 36 ans, docteur en science politique, maître de
conférences en histoire et en science politique, travaillait dans
l'une des écoles de médecine de Moscou. Arrivé à Moscou en 2008 depuis
sa ville natale de Nijni Novgorod, Dimitri a pris part à la section
moscovite d'une organisation anarchiste "Action Autonome" (Dimitri est
entré dans cette organisation en 2002). Il est l'auteur de plusieurs
livres sur l'histoire de l'anarchisme contemporain en Russie, et est
un membre actif du mouvement antifasciste. Dimitri a organisé
plusieurs actions de protestation dans les rues, différentes
manifestations culturelles. Il a participé à la création du c
entre
antifasciste V Project.
Ce n'est pas la première fois que la police et le FSB menacent
physiquement Dimitri pour son travail et sa lutte militante. En 2015,
des inconnus (sûrement la police et les collaborateurs du FSB) ont
battu sévèrement Dimitri. Il a souffert d'une commotion cérébrale et
ne pouvait ensuite plus se rappeler de ce qui s'
était passé.
Dimitri Butchenkov avait pour projet d'organiser pour début 2016 un
forum antifasciste et anarchiste à l'échelle de toute la Russie,
intitulé "Autogestion et Communisme libertaire". Mais la police du
régime de Poutine l'
a arrêté.
Le 2 décembre 2015, tôt le matin, une perquisition a été lancée, aux
deux adresses où Dimitri pouvait se trouver : dans son appartement de
Mosou, où il vivait avec sa compagne Anna et leur enfant, et à Nijni
Novgorod, chez ses
parents.
Les parents ont ainsi déclaré que Dimitri a été arrêté et que leur
appartement avait subi une perquisition. Mais aucune affaire ni
document concernant Dimitri n'a été trouvé dans l'appartement de ses
parents. Les parents ont appris l'arrestation de Dimitri à travers la
presse. D'après sa compagne, Butchenkov n'a pas été autorisé à
téléphoner, et n'a pas été informé du n
om des témoins.
Après la perquisition, Dimitri a été envoyé directement à la Direction
générale du Comité d'enquête, vers 20h. Emprisonné, il a été accusé de
"désordres de masse" (article 212 du Code pénal) et d'usage de la
force contre des représentants de l'ordre public (article 318 du Code
pénal) lors des affrontements de la place Bolotnaya le
6 mai 2012.
Le 3 décembre, Butchenkov a été auditionné par le tribunal, qui a
décidé d'une mesure de sûreté à son encontre, en l'envoyant dans un
centre de détention provisoire. Lors de l'enquête et lors de
l'audience au tribunal, un nouveau figurant de l'affaire Bolotnaya est
apparu : l'avocat du nom de Oleg Telpiakov, ancien membre du Parquet
de Krasnoyarsk, qui a reçu le titre d'avocat en mai 2015. Aujourd'hui,
la famille de Dimitri Butchenkov exige des mesures disciplinaires à
l'encontre de cet avocat, qui le premier jour de l'arrestation a
représenté les intérêts de Dimitri en tant qu'avocat commis d'office.
En effet, il n'a pas du tout pris la défense de Dimitri, mais au
contraire a agi pour que Dimitri soit arrêté. Le 3 décembre donc,
Butchenkov a été placé en cellule d'isolement dans le centre de
tention du Ministère de l'Intérieur.
Le 14 décembre, sans avertir personne, ni même l'avocate de
Butchenkov, Svetlana Sodorkina, Butchenkov a été transféré au centre
de détention provisoire "Vodnik 5", bien que Butchenkov lui-même ait
rédigé une lettre à l'attention de son avocate. Sidorkina a téléphoné
au centre de détention du Ministère de l'Intérieur, mais on ne l'a pas
informée du lieu où se trouvait son client. Elle n'a été informée du
lieu de détention qu'après que les membres de la Commission de
surveillance publique aient rendu visite à Butchenkov dans le centre
de détention provisoire.
Entre les 7 et 14 décembre 2015, les amis de Dimitri, antifascistes,
anarchistes et activistes sociaux ont mené des actions unitaires
pendant une semaine, en soutien aux prisonniers politiques anarchistes
et antifascistes. Dans ce cadre, 10 villes en Russie, Biélorussie et
Suède ont pris part à ces actions de solidarité avec Dimit
ri
Butchenkov.
Dimitri était très actif dans les mouvements de gauche à Moscou. Des
activistes pensent qu'il a été arrêté en raison de son expérience et
et ses très bonnes compétences organisationnelles. Dans le contexte de
la très grave crise économique du pays, au moment où le mécontentement
social est grandissant et où la population est au bord de l'explosion
sociale, les autorités multiplient les répressions contre les
gauchistes, en tentant d'effrayer, de démobiliser les activistes
sociaux
et les antifascistes.
Fin janvier 2016, Dimitri Butchenkov se trouve toujours sous le coup
d'une arrestation en centre de détention provisoire, qui doit se
prolonger jusqu'en juin
2016.
Groupes de solidarité avec Dimitri Butchenkov
https://www.facebook.com/freebuchenkov/
https://vk.com/freebuc
henkov
Compte Paypal et adresse de contact de groupe de solidarité avec
Dimitri Butchenko
v :
avtonom46@gmail.com
Pour soutenir Dimitri Butchenkov en prison, vous pouvez également
transférer de l'argent à travers la Croix noire anarchiste (Mosc
ou)
Paypal of ABC-Moscow: abc-msk@riseup.net
(Tous les transferts PayPal doivent être en euro
s!)
Pour les transferts bancaires:
(indiquer "pour Dmitry Buchenkov" ou "donation pour Dmitry")
Proprietaire du compte bancaire: Oleg Serebrennikov
Numero du compte bancaire: 40817978608040002069 (Euro)
Nom et adresse de la banque: Alfa-Bank, 27 Kalanchevskaya Str, Moscow,
107078, Russian Federatio
n
SWIFT: ALFARUMM
Banque de correspondance:
COMMERZBANK AG, Frankfurt am Main
SWIFT: COBADEFF
Compte de correspondance bancaire: 400886
894501EUR
Dimitri Butchenkov

Dimitri Butchenkov

Lire la suite

Contre la loi El Khomri

7 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Contre la loi El Khomri

Le groupe Proudhon de la Fédération anarchiste

appelle à manifester pour son retrait

rendez-vous mercredi 9 mars

place de la Révolution 13h00

Contre la loi El Khomri
Lire la suite

Retrait de la loi El Khomri

6 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

La Mauvaise graine du Groupe Proudhon

Besançon

Contre la loi El Khomri

Le groupe Proudhon de la Fédération anarchiste appelle à manifester pour son retrait

rendez-vous mercredi 9 mars

place de la Révolution 13h00

Lire la suite

Les Amis de l'Autodidacte

5 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA

Malheureusement, pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous ne sommes plus en mesure de vous proposer le spectacle du 18 mars.

Nous espérons pouvoir le reporter à une date ultérieure.


Merci et à bientôt

Les Amis de l'Autodidacte

Lire la suite

Contre El Khomri, redonner aux syndicats leur capacité offensive

4 Mars 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués

Contre El Khomri, redonner aux syndicats leur capacité offensive

Structures de classe par excellence, organisations réunissant encore plusieurs centaines de milliers de travailleurs et de travailleuses, les syndicats constituent les outils privilégiés pour la construction d'une mobilisation d'ampleur du monde du travail. Mais face à des directions frileuses et aux enjeux bureaucratiques, il est urgent pour nous, syndiqués, d'apprendre à passer outre leurs directives, pour mieux se réapproprier nos organisations et les réengager sur le terrain de la lutte concrète, aux expressions radicales.

Une fois encore, le gouvernement s’apprête à opérer une profonde remise en cause des acquis sociaux et de nos droits. De la fin des 35 heures au plafonnement des indemnités dues en cas de licenciement abusif, en passant par la simplification des plans sociaux et des procédures de baisse de salaire, ce package s’ajoute à toutes les mesures prises par le socialisme de gouvernement depuis 2012 en faveur du patronat.

Si l’annonce de ce nouveau mauvais coup semble avoir suscité une indignation plus large que d’habitude, avec une pétition rassemblant près d’un million de signatures, reste désormais à définir nos modalités d’action. Car, déjà, les directions syndicales nous ressortent les manifestations-grèves d’une journée, une riposte insuffisante et démobilisatrice.

Nos syndicats sont le principal creuset d’une mobilisation générale du monde du travail, et il est urgent de leur donner une réelle capacité d’offensive. Au-delà du terrain juridique et des négociations traditionnelles, il est impératif de les engager dans des actions concrètes : grèves, actions d’improductivité au travail, appel au boycott. Les puissants ne tremblent que lorsque nos luttes s’attaquent à leurs intérêts, donc à l'économie.

Paralyser l’économie, faire saigner leurs profits, c’est arrêter la production ou la saboter. Il faut d’ores et déjà créer ou soutenir des caisses de grève et solidarité ainsi que des permanences juridiques pour soutenir les grévistes et militants victimes de la répression. Il faut nous informer sur nos droits et sur les risques que nous encourrons si nous sortons du champ légal.

De là, nous pourrons discuter des modalités pour agir avec ceux qui sont près à le faire. Cela permet de lutter à la fois pour nos droits et pour en acquérir de nouveaux. Cela permet d’y associer des luttes locales pour les fédérer et s’entraider.

La définition de moyens d’agir efficaces n’appartient qu’à nous. Nous savons ce qui rend notre travail productif ; nous savons donc ce qui peut le rendre improductif. Et qu’importe que des directions syndicales, des journalistes ou des politiques condamnent nos actions dès lors qu’elles sortiront du cadre parlementaire et légal. Nous savons pour qui ils roulent.

Ainsi nous pourrons espérer faire plier le gouvernement et arracher de nouveaux acquis, tout en travaillant à impulser un processus plus large de grève générale, voire de révolution sociale. Autrement, nous ne ferons que rejouer les sinistres scénarios de 1995, 2003 et 2010.

Afin de contribuer à cette dynamique, notre groupe tachera de soutenir autant qu'il peut toutes les initiatives qui seront portées à sa connaissance.

Groupe anarchiste Salvador-Seguí
Paris, le 3 mars 2016

Lire la suite