Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Acharnement ?

8 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Le célèbre vendeur de roses ambulant bisontin Siva Sankaran, a été arrêté mardi 6 mars à Belfort par la police et déporté (je ne trouve pas d'autres mots) au Centre de Rétention Administrative de Strasbourg-Geispolsheim, dans lequel il est en attente d'expulsion vers l'Inde. Rassemblement ce […]

Source : http://offensivelibertaire.over-blog.com/

 

 

siva  

 

Lire la suite

Notre histoire

7 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

emma_goldman_poster_lg.jpgEn 1936, dans "Femmes libres", Emma Goldman écrit:
 

"La femme espagnole ne tardera plus beaucoup à prendre le chemin de son émancipation.

 Le problème de l'émancipation féminine est identique à celui de l'émancipation prolétarienne : ceux qui veulent être libre doivent faire le premier pas. Les ouvriers de Catalogne et de toute l'Espagne l'ont déjà fait, ils se sont libérés eux-mêmes et ils sont en train de verser leur sang pour consolider cette liberté. Maintenant, c'est votre tour à vous, femmes espagnoles. Brisez vos chaînes.Votre tour est enfin arrivé d'élever votre personnalité et votre dignité, d'exiger avec fermeté vos droits de femme, comme individualités libres, comme membres de la société et comme camarade dans la lutte contre le fascisme et pour la Révolution sociale."

 
Source : éphéméride anarchiste epheman.perso.neuf.fr/
Lire la suite

8 mars

7 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Le 8 mars, journée internationale de la femme, l’association l’Atelier

organise à Audincourt une conférence-débat sur le rôle joué par les femmes
dans la Commune de Paris en 1871 * :
 - quel fut l’apport des femmes à la Commune ?
 - quelle fut la contribution de la Commune à l’émancipation des femmes ?

Claudine REY, co-présidente de l’Association des Amis de la Commune animera
la conférence qui se déroulera à 20 H 15, au Studio des 3 Oranges, Allée de
la Filature, Audincourt

Entrée gratuite, évidemment.

 

* La Commune de Paris est le nom d’une courte période, de mars à mai 1871,
durant laquelle le peuple de Paris s’est auto-organisé, à la suite d’une
insurrection face au gouvernement de Versailles qui avait capitulé face aux
Prussiens. L’expérience de la Commune fut réprimée par un massacre. Elle
reste un exemple historique de l’exercice démocratique du pouvoir par le
peuple.

Lire la suite

Fukushima + 1 an... et encore un convoi radioactif tenu secret

5 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

sortir du nucléaire

 

Communiqué de presse commun au Réseau "Sortir du nucléaire", à Sud Rail et le Réseau belge Nucléaire Stop – 05 mars 2012

Fukushima + 1 an... et encore un convoi radioactif tenu secret

Entre le 6 et le 8 mars prochains, un train transportant du combustible usé néerlandais hautement radioactif devrait quitter Borssele, aux Pays-Bas pour rejoindre le terminal ferroviaire de Valognes, dans la Manche. S'il est confirmé, il traversera une partie des Pays-Bas et de la Belgique, ainsi que 12 départements français : le Nord, le Pas-de-Calais, l'Aisne, l'Oise, la Seine-et-Marne, la Seine St Denis, le Val d'Oise, les Yvelines, l'Eure, la Seine Maritime, le Calvados et la Manche et empruntera les voies du RER grande ceinture en région parisienne. Il devrait entrer sur le territoire belge le 6 mars à 18h39, faire un arrêt d'une heure en gare de Mouscron pour un changement de locomotive et pénétrer sur le territoire français aux alentours de 22h20, pour arriver le 8 à Valognes, dans la matinée.

A quelques jours seulement du triste anniversaire de la catastrophe nucléaire de Fukushima, le passage de ce nouveau convoi montre bien l'irresponsabilité des autorités, qui n'ont en rien tiré les conséquences de ce terrible accident nucléaire, en s’entêtant à enfermer la France dans l'impasse atomique. Alors que partout dans le monde, des millions de personnes se préparent à commémorer le 11 mars et exiger la fin du nucléaire - notamment via la grande chaîne humaine qui reliera Lyon à Avignon et une manifestation à Bruxelles - le Réseau "Sortir du nucléaire", le réseau belge "Nucléaire STOP" et le syndicat SUD-RAIL appellent à des manifestations tout au long du trajet.

Un transport à hauts risques
  
Hautement radioactif, le combustible usé, composé d’uranium, de plutonium et de produits de fission, dégage énormément de radioactivité et de chaleur. Comme tout transport de matières radioactives, ce convoi comporte des risques en termes de sûreté et de sécurité, risques accrus par la forte radioactivité émise par le combustible usé. On n’ose imaginer ce qu’il se passerait en cas d'accident ou de détournement, d’autant que le trajet emprunté traverse des zones fortement urbanisées.

Le réseau belge "Nucléaire, STOP!", le Réseau "Sortir du nucléaire" et le syndicat SUD-Rail tiennent à rappeler qu'il est vivement conseillé aux agents de la SNCF et de la SNCB et au public de se tenir éloignés d'un convoi hautement radioactif stoppé en gare. Le Réseau "Sortir du nucléaire" et SUD-Rail incitent les cheminots français à exercer leur droit de retrait s'ils devaient intervenir sur ces convois. En effet, outre le risque d'accident, il existe un risque d'irradiation : les conteneurs "CASTOR" émettent des rayonnements radioactifs "Gamma" qui se propagent à plusieurs dizaines de mètres du wagon, mettant ainsi en danger les riverains, les cheminots et les forces de l'ordre qui encadrent le convoi (2).

Un transport tenu secret

Malgré ces risques, les autorités françaises ne fournissent aucune information sur ce type de transports, et taisent leur dangerosité. Il est inadmissible que certains services de l'État et les collectivités et élus locaux, qui devraient être formés et avertis de ces convois pour pouvoir réagir et mettre en œuvre un plan d'urgence en cas de problème, soient maintenus dans l'ignorance la plus totale.

En Belgique, les autorités communales sont averties qu'un transport de déchets radioactifs passera ou stationnera en gare dans leur commune ; les riverains, eux, n'ont aucune information. Ils ne sont ni au courant du passage de ces déchets, ni de l'attitude à adopter en cas d'accident.

Un transport inutile

L'industrie nucléaire produit chaque année des tonnes de déchets dont on ne sait que faire (3). Certains pays étrangers, dont les Pays-Bas, envoient le combustible usé issu de leurs centrales à l'usine AREVA de La Hague pour qu'il y soit "retraité" : l'Hexagone est ainsi régulièrement traversé par ces convois de déchets. Pourtant, loin d'être une solution, le "retraitement" des déchets engendre des risques et des transports supplémentaires. Il contamine de manière irréversible l'environnement en rejetant des effluents chimiques et radioactifs dans l'eau et l'atmosphère. Il est de surcroît inutile : le traitement à l'usine de La Hague ne diminue pas la radioactivité des déchets, mais il augmente au contraire leur volume. Ainsi, pour une tonne de matière retraitée, environ 65 m3 de déchets sont produits. L'industrie nucléaire prévoit ensuite d'enterrer ces déchets dans des centres d'enfouissement à 500 mètres de profondeur, comme celui que l'ANDRA (4) prévoit d'implanter dans la Meuse, ou comme celui pressenti par l'ONDRAF (5) dans la région de Mol en Belgique.

Pourtant, ni le retraitement ni l'enfouissement ne sont des solutions ; la France et la Belgique ne peuvent plus continuer à s’enferrer dans cette impasse et à soumettre leur population à des risques insensés. Une seule solution, arrêter de produire des déchets et sortir au plus vite du nucléaire.

Le réseau belge "Nucléaire, STOP !", le Réseau "Sortir du nucléaire" et le syndicat SUD-Rail se mobilisent pour obtenir l'arrêt de ces transports et appellent à des rassemblements tout au long du trajet.

Pour en savoir plus sur ce transport, les horaires - donnés à titre indicatif - et suivre son trajet, les mobilisations prévues etc... consulter cette page de notre blog transport.

Pour plus d'informations, nous vous donnons rendez-vous lors d'une conférence de presse donnée à Paris, ce mercredi 7 mars 2012 à 10H30. Celle-ci sera consacrée à la chaîne humaine du 11 mars, mais nous serons disponibles pour répondre à vos questions et vous apporter des informations complémentaires sur ce transport. Lieu : Bourse du travail - 3, rue du Château d’eau – 75010 PARIS (M° République)

Pour en savoir plus sur la chaine humaine entre Lyon et Avignon, rendez-vous sur http://www.chainehumaine.org/
Pour en savoir plus sur la manifestation à Bruxelles, rendez-vous sur http://nucleaire-stop.blogspot.com/

Notes :
(1) Le Nord, le Pas de Calais, l'Aisne, l'Oise, la Seine-et-Marne, la Seine St Denis, le Val d'Oise, les Yvelines, l'Eure, la Seine Maritime, le Calvados et la Manche
(2) En 1998, le laboratoire de la CRIIRAD a mesuré, à 50 mètres d’un wagon transportant du combustible irradié, un flux de radiation gamma nettement supérieur à la normale. Le débit de dose gamma neutrons était plus de 500 fois supérieur au niveau naturel, à 1 mètre du wagon. Comme l'a régulièrement rappelé la CRIIRAD, la réglementation autorise ainsi la circulation, en des lieux accessibles au public, de wagons dont le niveau de radiation au contact peut être si important, qu’en seulement 30 minutes de présence, un individu peut recevoir la dose maximale annuelle admissible pour le public. Voir la note CRIIRAD N°11-20 Risques liés au transport des combustibles irradiés, Valence, 8 février 2011 :
http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/trains_italiens/risques_transport.html


Voir également l'expertise radiologique du dernier convoi de déchets nucléaires réalisé en novembre par l'ACRO
(3) 1 200 tonnes par an, uniquement pour la France.
(4) Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs
(5) Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles enrichies

Contacts presse :

Pour le Réseau "Sortir du nucléaire"
Laura Hameaux : 06 85 23 05 11
Sophie Morel : 06 21 58 31 01

Pour SUD-RAIL
Philippe Guiter : 06 28 94 82 99

En Belgique :
Sylvia Vannesche – Nucléaire STOP :


0032 47 73 62 212
Relations presse :
Opale Crivello : 06 64 66 01 23

Suivez notre fil d'information http://twitter.com/sdnfr

 

 

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de plus de 930 associations et 56 000 personnes
Agréée pour la protection de l'environnement

http://www.sortirdunucleaire.org/


Lire la suite

« Dette : les 5000 premières années »

4 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Education

Anarkik2.jpg« Dette : les 5000 premières années »,

de David Graeber

Traduction artisanale par hocus (mise à jour le 29 février 2012)

 Ce qui suit est un fragment d’un projet de recherche beaucoup plus large sur la dette et l’argent de la dette [debt money] dans l’histoire humaine. La conclusion première et majeure de ce projet est qu’en étudiant l’histoire économique, on tend à ignorer systématiquement le rôle de la violence, le rôle absolument central de la guerre et de l’esclavage dans la création et la formation de ce que nous appelons maintenant « l’économie ». De plus, les origines comptent. La violence est peut être invisible, mais elle reste inscrite dans la logique même de notre sens commun économique, dans la nature apparemment évidente des institutions qui n’auraient jamais pu et ne pourraient jamais exister en dehors du monopole de la violence – mais aussi, la menace systématique de la violence – maintenu par l’Etat contemporain.

La suite sur :

http://fa86.noblogs.org/?page_id=1079

Lire la suite

Recette

4 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

« Spaghetti a la Bakunin ».

 Trouvée, dans un ouvrage récemment paru aux Editions générales First, La Cucina della mamma. Recettes authentiques des grands-mères italienne (collectif, 414 p., 17,90 euros), une recette de spaghettis à la Bakounine. Le texte de présentation rappelle que celui-ci « arriva en Italie en 1862 et tissa des liens avec Carlo Cafiero, Saverio Frisc[i]a, et [Giuseppe] Fanelli, avec lesquels il élabora les sujets qui allaient être la cause de la scission avec la branche marxiste de la Première Internationale ». Vella, un peintre d'Agrigente, fervent admirateur de Bakounine, lui dédia cette recette sicilienne. Ingrédients : 2 gousses d'ail, 45 ml (3 c. à soupe) d'huile d'olive, 4 filets de sardines salées, 1 kg de tomates, piment fort en poudre, sel, poivre, marjolaine, 700 g de spaghettis. « Faites dorer légèrement les gousses d'ail dans l'huile, puis enlevez-les. Dans l'huile aromatisée, faites fondre les filets de sardines salées, puis ajoutez les tomates pelées et épépinées, coupées en morceaux, une pincée de piment fort, du sel et du poivre. Faites cuire à feu doux pendant 10 minutes, puis parsemez abondamment de marjolaine. Cette sauce permet d'assaisonner 700 g de spaghettis cuits al dente. » Vin conseillé : inzolia ou grecanico de Sicile.

A lire sur l’excellent site http://anarlivres.free.fr/

 

Lire la suite

Nous sommes tous grecs !

3 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Education

Nous sommes tous grecs !

 

Athènes en flammes ! Flammes de rage ! Quelle horreur ! Quel plaisir !

 

Je n’aime pas la violence. Je ne pense pas que l’on peut gagner beaucoup de choses en incendiant des banques et en brisant des vitrines. Et pourtant je ressens une vague de plaisir quand je vois les réactions à Athènes et dans les autres villes de Grèce en réponse à l’acceptation par le Parlement grec des mesures imposées par l’Union européenne et le Fonds monétaire international. Mieux : s’il n’y avait pas eu cette explosion de colère, je me serais senti à la dérive dans une mer de dépression.

 

Ce plaisir est la joie de voir que les opprimés tant de fois piétinés se retournent, font face et rugissent. La joie de voir ceux qui ont été battus mille fois rendre les coups. Comment pouvons-nous demander aux gens d’accepter docilement les coupes féroces dans leur niveau de vie qu’impliquent les mesures d’austérité ? Voulons-nous qu’ils expriment leur accord quand l’énorme potentiel créatif de tant de jeunes est simplement éliminé, quand leurs talents sont pris au piège dans une longue vie de chômage ? Et tout cela uniquement pour que les banques puissent être remboursées, que les riches deviennent encore plus riches ? Et tout cela, juste pour maintenir un système capitaliste qui a depuis longtemps dépassé sa date de péremption et qui n’offre désormais plus rien d’autre au monde que sa destruction. Pour que les Grecs acceptent docilement les mesures, il faudrait multiplier la dépression par la dépression, la dépression d’un système qui a échoué, aggravée par la dépression de la dignité perdue.

 

La violence de la réaction en Grèce est un cri lancé au monde. Combien de temps allons-nous rester assis et regarder le monde déchiré par ces barbares, les riches, les banques ? Combien de temps allons-nous rester là à regarder l’augmentation des injustices, à assister au démantèlement des services de santé, à la réduction de l’éducation à un non-sens acritique, à la privatisation des ressources en eau du monde, à l’anéantissement des communautés humaines et au déchirement de la terre pour le profit des sociétés minières ?

Cette attaque, qui prend une forme si aiguë en Grèce, se déroule dans le monde entier. Partout l’argent a subordonné la vie humaine et non humaine à sa logique, la logique du profit. Ce n’est pas nouveau, mais l’intensité et l’ampleur de l’attaque est nouvelle, et est également nouvelle la prise de conscience généralisée que la dynamique actuelle est une dynamique de mort, qu’il est très probable que nous soyons tous emmenés vers l’anéantissement de la vie humaine sur terre. Lorsque de savants commentateurs expliquent les détails des dernières négociations entre les gouvernements sur l’avenir de la zone euro, ils oublient de mentionner que ce qui est en train de se négocier si légèrement, c’est l’avenir de l’humanité.

Nous sommes tous grecs. Nous sommes tous des sujets dont la subjectivité est simplement écrasée par le rouleau compresseur d’une histoire déterminée par le mouvement des marchés monétaires. Des millions d’Italiens ont protesté à maintes reprises contre Silvio Berlusconi, mais ce sont les marchés monétaires qui l’ont viré. La même chose en Grèce : manifestation après manifestation contre Georges Papandréou, mais à la fin, ce sont les marchés monétaires qui l’ont licencié. Dans les deux cas, des serviteurs de l’argent, loyaux et éprouvés, ont été désignés pour prendre la place des politiciens déchus, sans même un simulacre de consultation populaire. Et cette histoire n’est même pas faite par les riches et les puissants, même si, certainement, ils en tirent profit : cette histoire est faite par une dynamique que personne ne contrôle, une dynamique qui est en train de détruire le monde, si nous laissons faire.

Les flammes d’Athènes sont celles de la colère, et nous nous en réjouissons. Mais la rage est dangereuse. Si elle se personnalise ou se retourne contre des groupes particuliers de personnes (les Allemands, dans ce cas), elle peut facilement devenir purement destructrice. Ce n’est pas un hasard si le premier ministre à démissionner en signe de protestation contre la dernière série de mesures d’austérité en Grèce est le chef de file du parti d’extrême droite, le Laos. La rage peut facilement devenir une rage nationaliste, fasciste même ; une rage qui ne fait rien pour rendre le monde meilleur. Il est important, alors, d’être clair sur le fait que notre rage n’est pas une rage contre les Allemands, pas même une rage contre Angela Merkel ou David Cameron, ou Nicolas Sarkozy. Ces politiciens sont des symboles simplement arrogants et pitoyables de l’objet réel de notre colère – la domination de l’argent, la soumission de toute vie à la logique du profit.

 

Amour et rage. Rage et amour. L’amour a été un thème important dans les luttes qui ont redéfini le sens de la politique au cours de la dernière année, un thème constant des mouvements « Occupy », un sentiment profond, même au cœur des affrontements violents dans de nombreuses régions du monde. Mais l’amour avance main dans la main avec la rage, la rage de « comment osent-ils nous prendre nos vies, comment osent-ils nous traiter comme des objets ? ». La rage pour un monde différent qui force son chemin à travers l’obscénité du monde qui nous entoure. Peut-être.

 

Cette poussée vers un monde différent n’est pas seulement une question de rage, bien que la rage en fasse partie. Elle comporte nécessairement la construction patiente d’une manière différente de faire les choses, la création de différentes formes de cohésion sociale et de soutien mutuel. Derrière le spectacle des banques qui brûlent en Grèce, il y a un processus plus profond, un mouvement plus calme de personnes qui refusent de payer les tickets de bus, les factures d’électricité, les péages autoroutiers, les dettes bancaires ; un mouvement, né de la nécessité et de convictions, de personnes organisant leur vie d’une manière différente, en créant des communautés de soutien mutuel, de réseaux alimentaires et des cuisines populaires, en occupant des bâtiments vides et des terres, en créant des jardins communautaires, en retournant à la campagne, en tournant le dos aux politiciens (qui n’osent plus maintenant se montrer dans les rues) et en créant des formes de démocratie directe pour prendre des décisions sociales. Encore insuffisant peut-être, encore au stade expérimental, mais crucial. Derrière les flammes spectaculaires, il y a cette recherche et cette création d’une autre façon de vivre qui va déterminer l’avenir de la Grèce, et du monde. Nous sommes tous grecs.

 

John Holloway

 

P.S. : John Holloway est d'origine marxiste, mais ses positions, notamment développées dans le livre Changer le monde sans prendre le pouvoir, sont très mal vues par les marxistes-léninistes et les troskystes. Il vit au Mexique depuis une vingtaine d'années et est très proche des zapatistes.

Lire la suite

Maison du peuple de Besançon

2 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Il a été récemment possible de lire dans la presse locale quelques
compléments d'information sur les projets concoctés par la mairie au 6 rue
de la madeleine et à la "maison du peuple" juste derrière, au 11 rue
Battant.
Il était rappelons-nous, déjà question que "les amis de la maison du
peuple" propriétaire des lieux les cède à la mairie contre un bail
emphythéotique et les travaux de rénovation du lieu. On apprend maintenant
alors que l'accord final se dessine que la mairie a l'intention de
revendre une partie du lieu (la salle David et tout le bâtiment du fond)
au promoteur immobilier qui a déjà mis la main sur le 6 rue de
la
Madeleine!!!

Encore une fois, c'est une partie du patrimoine public des bisontins et un
pan entier de la mémoire populaire que la mairie "socialiste" s'apprête à
vendre; cette fois avec la complicité de FO et de la CGT principaux
propriétaires des lieux. Peut-on alors que la question des locaux
associatifs reste toujours sans solution rester sans rien dire face à
cette nouvelle entreprise de spoliation orchestrée par la mairie?

Depuis des années, ces locaux sont fermés au public et les travaux prévus
par la mairie devraient prendre encore pas mal de temps à condition qu'ils
ne soient pas remis en cause, une fois la cession obtenue par une soudaine
rigueur budgétaire ou un changement de majorité municipale ... Bref on
voit de loin venir l'arnaque et on s'étonne que des organisations sensées
défendre les intérêts de la classe ouvrière puisse tomber dans un piège
aussi grossier ... ou se révéler complice d'une telle aventure!!!

Le RBEA (réseau bisontin d'échange et d'action) qui réunit individus et
associations dans leur quête de locaux sur Besançon ne peut rester
indifférent face à ces évènements c'est pourquoi nous proposons de nous
réunir à nouveau pour évoquer ensemble le sujet le jeudi 08 mars à 19
heures à la librairie l'Autodidacte, place Marulaz à Besançon.

Toutes les personnes intéressées sont les bienvenues, faire tourner l'info!


--
Suivez nous aussi sur http://attacbesac.canalblog.com/

Lire la suite

Réponse du peuple

2 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Vous trouverez ci dessous la réponse du peuple à la candidature de Zebulon 1er.
Un bon moment de lecture je vous l'assure
 
http://liaisondebethune.blogspot.com/2012/03/reponse-du-peuple-la-candidature-de.html
 
Lire la suite

Le Monde libertaire, édition gratuite, n°7

1 Mars 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Le Monde libertaire, édition gratuite, n°7 est dispo en .pdf à ce lien:

http://www.vivrelibre.lautre.net/monde-libertaire-gratuit_2012/ml-gratuit-7.pdf

 

 

monde_libertaire.gif

Lire la suite