Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouveautés à l'Autodidacte

25 Janvier 2013 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

jourdain.gif
L’anarchisme demeure un mouvement largement méconnu, pourtant riche de théories et d’expériences qui ont marqué, souvent dans l’ombre, les deux derniers siècles.

Né en Europe lors de la révolution industrielle, il se forme en réaction à la condition prolétarienne et à l’autorité de l’État. Si l’anarchisme naît d’une négation radicale de tout ce qui diminue ou asservit l’homme, il est aussi porteur d’un projet fondé sur l’égalité, la liberté et l’autonomie.

Les courants multiples qui nourrissent l’idée anarchiste se retrouvent ainsi unis dans des combats (contre les totalitarismes, le colonialisme, le capitalisme...) menés de concert avec des pratiques grosses de la société future (syndicalisme, écoles, fédéralisme, communes libres...).

Éclipsé un temps par l’hégémonie marxiste, le projet libertaire renaît aujourd’hui, ouvrant de nouvelles perspectives d’émancipation empruntes d’expériences passées toujours vivantes.

 bellegarrigue.png

Le premier des libertaires » de Michel Perraudeau

Anselme Bellegarrigue

 

Qui connaît Anselme Bellegarrigue ? Peu de monde… excepté quelques éminents libertaires, lecteurs de Max Nettlau ou de Claude Harmel. Et pourtant, ce contemporain de Proudhon est l’un des inventeurs les plus originaux de l’anarchie.
De sa vie, personne ne savait rien. Pour élucider l’énigme, il fallut mener enquête, recueillir indices, retrouver parenté de celui qui fut d’abord journaliste politique. Le présent ouvrage établit qu’il est né en 1813, à Monfort dans le Gers, et mort vers 1869, en République du Salvador où il créa une faculté de droit au sein de l’université nationale !
Bellegarrigue – sorte de La Boétie moderne – fut un anarchiste novateur, éreintant les gouvernements autant que les partis politiques, défendant la non-violence et l’ordre libertaire, promouvant un individualisme anarchiste non-stirnerien. Ce Gascon frondeur et indépendant écrivit, au milieu d’un XIXe siècle particulièrement échauffé, un lumineux essai, Au fait, Au fait !! Interprétation de l’idée démocratique, et une revue prémonitoire, L’Anarchie, Journal de l’Ordre.
Il était temps, à l’aube du bicentenaire de sa naissance, de rédiger la première biographie de celui que son ami le journaliste, Ulysse Pic, reconnaissait comme « l’un des esprits les plus originaux que l’on pût voir ».

 

  com-libre.jpg

La commune libre de Saint-Martin 

Jean-François Aupetitgendre

 

Dans la commune de Saint-Martin (5 000 habitants), un élu de base a découvert des archives sur un groupe libertaire local du XIXe siècle. Surpris de l’étrange actualité de leurs idées il a repris leurs propositions et s’est présenté aux dernières élections municipales.
Contre toute attente il a été élu maire en proposant d’instaurer la démocratie directe et l’autogestion, de développer toute une série d’initiatives allant à l’encontre de la pensée unique libérale.
Succès.
Depuis, la petite ville invente, transforme, remet en question la gestion communale classique, loin des médias indifférents, sans grandiloquence, pas à pas. Un vent d’innovation à transformer les citoyens et les structures… au point d’inquiéter le pouvoir qui fera tout pour étouffer dans l’œuf cette initiative isolée, avant qu’elle ne s’étende.
Pourtant, d’autres expériences communales de démocratie directe ont lieu en Europe et dans le monde. Une autre société est possible, plus équitable et respectueuse des libertés, plus écologique et riche en rêves, sans attendre le Grand Soir ou la chute du capitalisme. D’autres Saint-Martin sont possibles.

 

Librairie associative l’Autodidacte

5, rue Marulaz 25000 Besançon

Heures d'ouverture:

le mercredi de 16h00 à 19h00 et le samedi de 15h00 à 19h00

Partager cet article

Repost 0