Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Notre histoire

10 Juillet 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

muhsam_erich1.jpg                                       Erich Mühsam

Le 10 juillet 1934, mort d'Erich MÜHSAM, au camp de concentration d'Oranienburg (Allemagne).
Poète et propagandiste anarchiste allemand.
Il est né le 6 avril 1878 à Berlin, dans une famille de pharmaciens juifs. A l'âge de 17 ans, il est renvoyé du lycée de Lübeck pour "menées socialistes". Dès lors il fréquente la bohème artistique et écrit pour des journaux satiriques. En 1900, il se lie d'amitié avec Gustav Landauer, et s'engage avec les anarchistes. En 1904, il participe à la communauté de Monte Verita à Ascona. En 1909, à Munich, il fonde le groupe "Tat" fédéré au "Sozialistischer Bund" puis crée en 1911 son propre journal "Kain" où il exprime son pacifisme anarchiste. Déconcerté par la déclaration de guerre, il tente, en 1916, de rassembler les résistants à la guerre. Mais il est expulsé par le gouvernement de Bavière et placé en résidence surveillée dans une ville de province. A la chute de la monarchie le 7 novembre 1918, il est de retour à Munich, et s'engage dans le processus révolutionnaire qui aboutit, le 7 avril 1919, à la proclamation de la République des Conseils de Bavière. Mühsam, Landauer, Toller, Marut en sont les principaux dirigeants, mais ils sont évincés par les communistes une semaine plus tard. Mühsam est arrêté le 13 avril et après la victoire de la réaction, il est condamné à 15 ans de prison. En décembre 1924, il est finalement amnistié après avoir purgé près de 6 ans de sa peine. Il adhère alors à Berlin à la Fédération communiste anarchiste allemande, édite de 1926 à 1931, le journal "Fanal", et publie plusieurs essais politiques importants.
Arrêté par les nazis le 28 février 1933 (lendemain de l'incendie du Reichstag) il est envoyé en camp de concentration où il est torturé et finalement assassiné par les nazis qui tentèrent de faire croire à son suicide.
A lire : "La société libérée de l'Etat" et "La République des Conseils de Bavière".
Sa compagne Zenzl, réfugiée en Union Soviétique après sa mort, tentera de faire éditer ses oeuvres, mais cela lui vaudra d'être envoyée dans un goulag.

"La conclusion de la théorie anarchiste est en effet qu'il n'y a pas d'ordre sans liberté et que l'Etat et le centralisme, l'autorité et le pouvoir sont incompatibles non seulement avec la liberté, mais également avec tout ordre véritable dans une société vivante."

Source : http://www.ephemanar.net/

Partager cet article

Repost 0