Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Monde Libertaire n° 1592 du 22 au 28 Avril 2010

23 Avril 2010 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Le Monde Libertaire n° 1592 du 22 au 28 Avril 2010

 

 

« La perfection ne peut être que sereine. Elle exclut l’émotion, le drame et bien entendu l’humour. »

Tonino Benacquista

 

Sommaire

« L’exemple à suivre, c’est France Telecom » . Pépy, président de la SNCF, par Julien, page 3

Un Fait d'hiver J.-M. R., page 4

Plein les charentaises, par J.-M. Raynaud, page 5

Que du bref, page 6

Le sida en tapinois, par H. Schwartz, page 7

La Petite Semaine de Floréal, page 8

Pauvres, riches, le grand écart,par J. Langlois, page 9

Chomsky, l 'anarchiste, par N. Baillargeon, page 11

La Pologne en rase-motte, par P. Sommermeyer, page 14

Un sommet entre gens de bien, par J.-M. Traimond, page 15

Entreprises über alles, par N. Potkine, page 16

Au cinoche par H. Hurst, page 17

Un roman noir, par P. Hussion, page 18

Notre correspondant à Zagreb, par A. Dropsy, page 19

Suite de la brochure Radio, page 20

La vie trépidante du Mouvement, page 21

La belle Radio libertaire, page 22

Pour sortir, page 23

 

 

Editorial

 

 Pas commode cette semaine encore d’y voir clair dans « les nouvelles ». La « rumeur » : un Paoli

très en forme – sur Radio-Paris, ce dimanche 11 avril – n’en peut plus de la vilipender ; elle souille le couple présidentiel, elle est tout juste bonne à « étouffer les vrais problèmes ». Le jésuite ! Il semble oublier la part scandaleusement belle faite sur sa chaîne au sport professionnel, à la pédophilie laïque (celle des curés, on glisse) ou aux courageux héros de notre glorieuse police nationale en but aux abominables caillassages des abominables jeunes de nos abominables « quartiers ». Les inondations de Vendée-Charente : après la « titatesque » annonce de détruire 1 501 maisons, on a eu droit à la levée de boucliers des propriétaires concernés puis à la reculade en ordre de Borloo n’évoquant plus que des décisions au cas par cas. Silence étonnant quant à la réfection des digues – ce qui serait le moindre – et sur l’alarmante situation financière du « fonds Barnier » censé indemniser les sinistrés de Xynthia.

 

Pas un mot non plus du plan d’occupation des sols, ce fameux POS concocté par les élus et les régions, au gré des pots de vin et des largesses des promoteurs immobiliers et des entrepreneurs de BTP. Aucune velléité de faire raquer ces indélicats édiles, seuls responsables, qui s’en sont mis plein les fouilles en signant des permis de construire en zone dangereuse.

 

Grève SNCF dite du 6 avril : médiatiquement terminée avant d’être commencée. Sempiternels sondages auprès des « usagers martyrs » pris en otage. Dès le 7, on nous serinait qu’elle s’enlisait, que les trains roulaient. Elle était foutue. À l’heure où nous bouclons, elle est toujours debout, malgré les manoeuvres de Pépy et de ses jaunes. Liquidation des retraites : le grand cinoche a commencé. Bras de fer pour rire des « partenaires sociaux ». Matraquage alarmiste : des centaines de milliards de déficit. Silence sur les causes réelles, à savoir les exonérations éhontées de charges patronales, les retards de paiement passés aux oubliettes de ce même patronat, des services publics et de la Grande Muette, depuis un demi-siècle.

 

Grenouillage du Medef qui en pince pour un rallongement honteux de la durée des cotisations. Certitude qu’au final tout est déjà joué et qu’après un peu de bourrage de crâne « pédagogique », le Parlement croupion la votera comme un seul homme. Décidément, être anarchiste, c’est ramer à contre-courant, détricoter la cotte de mailles de la désinformation, s’efforcer de ne plus être consommateur mais acteur de cette vie que nous choisissons bien peu, refuser de déléguer, se défier des « spécialistes » autoproclamés de tout poil, traquer l’occulte, imposer la transparence aux décideurs, écarter toute forme d’aristocratie ou d’élitisme et garder – en toute société fût-elle libertaire – la haute main sur nos propres affaires.

 

 

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros

http://www.federation-anarchiste.org

Trouvez le point de vente du Monde libertaire le plus proche de chez vous :

http://www.trouverlapresse.fr

Pour visualiser le Monde Libertaire de la semaine :

http://www.toutabo.com/le-monde-libertaire-p-1332.html

 

En vente à la librairie à la librairie associative l’Autodidacte

5, rue Marulaz

25000 Besançon

Ouverte le mercredi de 16h00 à 19h00

Et le samedi de 15h00 à 19h00

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article