Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Entretien avec le petit-fils du Che

23 Juin 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

ENTRETIEN AVEC LE PETIT-FILS DE CHE GUEVARA

 

« Je devais donner l’exemple, mais moi j’ai toujours été rebelle… »

 

Entretien avec Canek Sanchez Guevara, le petit-fils du Che

 

Le cigare cubain en main, la barbe mal implantée, la chevelure brune,

de bonne stature, Canek est le petit-fils de Che Guevara,

le fils d’Hildita Guevara, la première fille du guérillero argentin et cubain.

Résidant aujourd’hui au Mexique, Canek fait partie des « enfants rebelles

de la révolution », il est membre du MLC (Mouvement libertaire cubain).
Dans cet entretien, il exprime son point de vue sur Fidel Castro, le « Vieux »,

sur la révolution cubaine, et le rejet que celle-ci lui inspire. Son témoignage

met en évidence son besoin de rompre avec les mythes de la révolution,

qui auront bercé son enfance et son adolescence. Pour Canek, la révolution

cubaine n’est qu’un vulgaire capitalisme d’État. Elle a accouché d’une

bourgeoisie d’État qui use aujourd’hui des organes répressifs d’une dictature

pour maintenir ses privilèges. La révolution a été étouffée

par sa bureaucratie, par la corruption, par le népotisme et la verticalité.

Canek dévoile pour nous ce qu’est la criminalisation de la différence à Cuba,

les persécutions contre ceux qui refusent la culture officielle et préfèrent vivre

aux marges de la société : homosexuels, punks, libres-penseurs, syndicalistes et poètes…
Cet anarchiste hétérodoxe a une vision très personnelle du rôle que doivent jouer

les libertaires pour parvenir à libérer Cuba de la bourgeoisie socialiste.

Nous devons comprendre son réalisme et la nécessité qu’il ressent de rompre

avec certains schémas libertaires, si peu adaptés à une transformation sociale

sur la grande île des Caraïbes.
Ses opinions, son récit sur ce qu’est une éducation cubaine, son regard les yeux

fixés sur le rétroviseur de son existence à Cuba, où s’est accomplie une partie

du destin de sa famille, font de cet entretien un témoignage unique devant

définitivement nous permettre de jeter le mythe de Fidel Castro et de

la révolution tropicale aux poubelles de l’histoire.

 

La suite sur : http://www.polemicacubana.fr/

 

 

Partager cet article

Repost 0