Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bientôt à Besançon

12 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

La lutte des signes,

40 ans d’autocollants politiques
couv_lutte_des_signes.jpgCes sales petits papiers collants sont partout : murs, mobilier urbain, Abribus, couloirs du métro, ils nous harcèlent et ne nous laissent aucun répit. Si la rue est le royaume des signes, l’autocollant en est tout à la fois le troubadour et le bouffon. Son objectif, capter l’attention, nous enrôler. 

Pouvons-nous imaginer nos rues sans autocollants ? Nous qui sommes habitués à cette transpiration des murs, ne ressentirions-nous pas un manque, une sensation de vide ? Une ville sans autocollant est une ville morte, sans identité, privée de cette agitation de la pensée.

L’exposition, bâtie autours du livre : La Lutte des signes, vous embarque pour un centre du monde discret, mais captivant, de l’autocollant politique. Celui des grandes organisations, conçu et fabriqué par les directions centrales, mais surtout celui issu de ces myriades de collectifs, de groupes locaux qui donnent une visibilité à la vie citoyenne de nos villes et nos campagnes. Véritable boutons de fièvre d’une activité de fourmis d’où sortent des «objets graphiques» de qualité très inégale.

Cette exposition de 650 « vignettes, papillons, autocollants » a été présentée à la galerie Confluences

(Paris XXè) et à la librairie « les vents m’ont dit » (Pornic). Elle comprend une partie chronologique (de l’affaire Dreyfus à Sarkozy), des interviews de graphistes ayant conçu des autocollants, des parties thématiques : les élections, la guerre, l’antifascisme, le féminisme, les religions… et une analyse des signes politiques : le poing, la faucille et le marteau, le A cerclé, le tournesol, les symboles féministes, etc.

Zvonimir Novak / Wally Rosell

 

Autocollant ?

« Se dit d’une image qui adhère sans être humectée »

 

Ne croyez pas que l’autocollant -tel que nous le connaissons- marque les débuts de la propagande de rue. L’outil « autocollant » est récent, il est importé des USA dans les années 1960. Au milieu du XIXe siècle, son prédécesseur assuré est la vignette (ou papillon), généralement décrite comme un petit papier illustré au recto et gommé au verso, que l’on humidifiait avec la langue (ou une éponge) pour le coller.

A ses débuts, la vignette politique est la réplique du timbre-poste, sa différence provient de son émission privée et non de celle de l’Etat. En France, tous les événements historiques, sociaux et politiques feront l’objet d’une irruption de vignettes gommées à l’exception de Mai 1968 et ses affiches sérigraphiées.

La première apparition française du papillon auto-collant, se situe en 1968 à l’ORTF (occupée par les grévistes). Sa généralisation a lieu dans le climat post-soixante-huit avec l’avènement des nouvelles pratiques militantes, d’avancées technologiques (micro-ordinateurs, PAO et papier adapté) et de nouveaux thèmes : féminisme, écologie, antimilitarisme, luttes urbaines.

Il doit son succès à sa facilité de fabrication et de pose. L’affiche reste coincée dans le cadre étroit du rectangle, l’autocollant adopte -au contraire- les figures les plus variées. Il peut se porter comme signe de reconnaissance et se distribue comme un tract.

Pour connaître la situation sociale d’un quartier, d’une ville, d’un pays, il suffit, paraît-il, de regarder ce que racontent ses murs.

 

Ils ont aimé l’exposition :

http://www.franceculture.com/2011-03-25-100-ans-de-colle-politique.html

http://www.liberation.fr/societe/01012325561-laissez-coller-les-p-tits-papiers

http://www.lepost.fr/article/2011/02/26/2418532_la-lutte-des-signes-un-siecle-d-autocollants-politiques.html

http://confluences.jimdo.com/la-galerie/la-lutte-des-signes/

http://www.tsfjazz.com/programme-detail.php?idd=4583

http://www.svobodanews.ru/content/article/2342980.html

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Un-siecle-d-histoire-a-travers-les-autocollants-_44131-avd-20110418-

60304363_actuLocale.Htm

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :