Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

D'Oaxaca surgit la révolution

31 Octobre 2006 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Oaxaca Mexique

La révolution surgit d’Oaxaca (Mexique)

L’état d’Oaxaca est, avec le Chipas et le Guerrero, l’un des trois états les plus pauvres du Mexique, et ce malgré leur richesse en ressources naturelles.

 

  Tous les ans, les travailleurs de l’éducation organisent des manifestations au mois de mai. Mais cette année, devant l’échec des négociations avec les représentants de l’état, les travailleurs de l’éducation (entre 30 000 et 60 000) ont décidé d’occuper la place centrale de la ville : le zocalo, et d’y construire leur campement.

La force du mouvement et l’opposition au gouverneur Ulises Ruiz Ortiz (URO) n’ont cessé de croître. Le 2 juin, entre 50 et 100 000 personnes ont manifesté lors des méga-marche. Le 7 juin, ce sont 120 000 personnes qui ont défilé. Le 14 juin, le gouverneur ordonne à la police d’attaquer le campement de manifestants où se trouvent de nombreuses familles. Les affrontements durent plusieurs heures et les manifestants reconquièrent la place centrale. La politique répressive d’Ulises Ruiz s’était déjà traduite par l’attaque de journaux, des violences et des tortures répétées.

A la suite de cette attaque, une troisième méga-marche fut organisée, rassemblant 400 000 personnes.

Une Assemblée Populaire du Peuple d’Oaxaca s’est constituée déclarant l’illégitimité des structures politiques et leur volonté de se gérer eux-mêmes à travers cette Assemblée. Le mot d’ordre est la démission d’URO. De nombreuses manifestations sont organisées afin de faire pression et de montrer l’impossibilité de gouverner la région.

La lutte pour le contrôle des medias a aussi pris une dimension importante et le gouvernement poursuit sa répression : le 9 septembre, des hommes non identifiés ont mis le feu à un des sièges de l'APPO, le 14 septembre, des policiers encapuchonnés ont lancé des explosifs contre des barricades, faisant six blessés, le 20 septembre, la Police fédérale préventive (PFP) envoie en cachette des agents à Oaxaca, le 24 septembre, les mêmes paramilitaires du groupe d'URO font feu sur des manifestants de l'APPO.

Les manifestants renforcent leurs barricades en vue d’une attaque de l’armée.

Face à cette situation, l'Assemblée des peuples d'Oaxaca continue à réaliser des actions pacifiques, comme la marche qui bientôt arrivera dans la capitale du pays pour exiger du Sénat qu'il prononce la disparition des pouvoirs à Oaxaca, mettant ainsi fin à une situation critique.

D'autre part, l'APPO a convoqué une Rencontre nationale et internationale de solidarité avec les peuples d'Oaxaca, qui s’est le 14 octobre dans la ville d'Oaxaca.  

Depuis, les craintes d’un assaut militaire se sont vues confirmées avec encore des victimes et des morts.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article