Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

régularisons !

25 Septembre 2006 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #contre les expulsions

6924 RÉGULARISATIONS, COMME PRÉVU... ET APRÈS ?

Les 6924 régularisations -d'adultes, pas de familles- dans le cadre de la circulaire du 13 juin ne sont malheureusement pas une surprise. Le ministre de l'Intérieur l'avait annoncé (avant même que les dossiers soient examinés) : seuls 30% seraient gagnants, régularisés. Le système des quotas était posé. Au final, la réalité est pire : 20% de « bons », 80% de « mauvais ». Aussi, si nous nous réjouissons pour celles et ceux, régularisés, qui vont enfin pouvoir vivre tranquillement, dignement, comme chacun en a le droit, force est de constater qu'on est loin du compte.

La circulaire du 13 juin avait déclenché un immense espoir... mais ce fut une véritable loterie. Cet espoir, entretenu par les déclarations médiatisées de N. Sarkozy et d'A. Klarsfeld, a déclenché une ruée immédiate vers les préfectures.
Aujourd'hui, beaucoup de familles n'ont pas encore été convoquées.
D'autres n'ont toujours pas reçu de réponses. Toutes vivent dans la peur. A ces familles s'ajoutent tous les jeunes majeurs scolarisés, lycéens, étudiants qui ne remplissaient pas les conditions de la circulaires et qui, de ce fait, n'ont pu déposer une demande. Pour eux, pas de faux espoir, mais la même peur d'être expulsés.

C'est N. Sarkozy le démagogue, qui médiatise des annonces qui ne sont que des arnaques. C'est N. Sarkozy, le démagogue, qui instrumentalise les sans papiers dans la perspective des élections présidentielles en amalgamant immigration, invasion, chômage, délinquance et insécurité... C'est N. Sarkozy, l'irresponsable, qui attise la xénophobie et la tentation raciste et, par réaction, entretient le repli communautariste qui enferme et sépare. Au final, une politique inhumaine aux relents nauséeux qui ne résout en rien le problème des migrations et cause d'infinies souffrances.

Grâce à notre veille durant l'été contre la chasse à l'enfant, le butin n'a pas été à la hauteur des souhaits de Sarkozy, « Quelqu'un qui n'a pas de papiers en France a vocation à être raccompagné chez lui », a-t-il déclaré. Mais nous sommes tous là : enseignants, parents d'élèves, élèves, étudiants, citoyens, élus... tous prêts, mobilisés, solidaires et déterminés à ne pas supporter l'inacceptable.
L'ampleur de la mobilisation du réseau (qui, depuis deux ans, rassemble des associations et des individus d'opinions diverses sur tout le territoire français), les 125 000 signataires de la pétition « nous les prenons sous notre protection », sont la preuve que ce pays n'est pas sarkozyfié. Ce qui nous réunit autour des enfants, des jeunes majeurs, des familles menacés d'expulsion, c'est une volonté commune : que ce pays devienne ce qu'il prétend être, le pays des droits de l'Homme.

Non, nous n'abandonnerons pas les enfants et les parents déboutés à l'arbitraire d'un ministre ! A Besançon, à Montbéliard, près de nous, des parents qui ont fui l'horreur de la violence pour trouver asile dans la patrie des Droits de l'Homme rêvent de paix et de pouvoir se reconstruire ici. Tous ces gens vivent dans l'angoisse et la peur. Leurs enfants veulent continuer à étudier dans leur école avec les autres enfants.

NON aux expulsions,
Régularisation de tous par un titre de séjour « vie privée et familiale ».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article