Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A lire dans le Jura Libertaire

14 Juillet 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

A lire dans le Jura Libertaire

*L'économie et la police (ou : Ce qu'il faut détruire)*
<
http://juralibertaire.over-blog.com/article-33730424.html>

«Hier soir, quelques terroristes de la BAC et leurs complices de la Police
Nationale ont commis un nouvel attentat. Leur cible a été cette fois-ci un
rassemblement de protestation contre l'expulsion d'un squat à Montreuil.
Comme de coutume, ils ont fait usage de matraques et de flash ball. Parmi
les manifestants, trois ont été placés en garde à vue, plusieurs ont été
blessés, l'un d'entre eux a été défiguré et a perdu un oeil. (...) Tous les
moyens sont bons pour combattre les terroristes, disent la police et ses
juges. Nous sommes bien d'accord ; à ceci près que les terroristes, ce
sont eux. En finir avec la police et l'économie, par tous les moyens
nécessaires.»


*Quand la Somme déborde*
<
http://juralibertaire.over-blog.com/article-33613289.html>

«"J'ai vécu l'un des plus beaux moments de ma vie, j'ai pas envie que ça
s'arrête", confie, ému, un dur de Conti. On sent que ces ouvriers ont créé
quelque chose dans leur lutte : une force propre. Une force qu'ils aiment.
Ils aiment se sentir forts et dignes ensemble. Frauder le train en masse
pour venir à Paris mettre à l'amende les bourgeois n'est pas une corvée
militante, ou la défense d'une cause, c'est un plaisir et une fierté. Et
cette force propre, trésor plus précieux que la prime, ils pourraient très
bien la réactiver, pour soutenir les copains d'Amiens par exemple, comme
ils l'ont déjà fait. Si les poursuites ne sont pas abandonnées, les Contis
se feront sans doute un plaisir de continuer le combat, et de montrer de
quoi ils sont capables. On dirait qu'ils n'attendent que ça, et qu'ils
attendaient ça. Et chacun d'entre nous attend peut-être l'événement, la
situation et l'agencement qui permettent de se retrouver dans une force
propre, qui ranime une passion pour la vie et la dignité.

Un des anciens, qui a calmé les énervés face aux CRS a son fils parmi les
sept poursuivis : "Si mon fils va en prison, j'fous l'feu." Et il ne sera
pas tout seul, parole de camarade.»


***********************************
http://juralibertaire.over-blog.com

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article