Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tarnac toujours

18 Mai 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Trois interpellations dans l'affaire de sabotage de lignes TGV


La police a procédé lundi à trois nouvelles interpellations à Rouen dans le
cadre de l'affaire dite de Tarnac de sabotage de lignes de TGV à l'automne
dernier. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

ROUEN (Reuters) - La police a procédé lundi à trois nouvelles
interpellations à Rouen (Seine-Maritime) dans le cadre de l'affaire dite de
Tarnac de sabotage de lignes de TGV à l'automne dernier.

L'opération, coordonnée par la sous-direction antiterroriste de Paris,
s'est déroulée à l'aube, au domicile de personnes déjà mises en examen pour
"association de malfaiteurs", a confirmé l'un de leurs avocats.

Selon lui, il ne s'agit probablement que "d'entendre ces trois
interpellés", deux hommes et une femme.

Au total, cinq femmes et quatre hommes, âgés de 22 à 34 ans, sont mis en
examen, notamment pour "association de malfaiteurs, destructions en
relation avec une entreprise terroriste".

Ils habitaient pour la plupart le village de Tarnac en Corrèze.

L'affaire porte sur le sabotage de lignes TGV dans la nuit du 7 au 8
novembre et le 26 octobre 2008.

Pour la défense, le dossier est vide et a été construit par le pouvoir avec
un but politique. Les services de l'antiterrorisme estiment pour leur part
avoir démantelé un groupuscule violent de "l'ultra gauche".

Arrêté mi-novembre, Julien Coupat, présenté comme le chef des saboteurs,
est le dernier des neuf suspects à être toujours emprisonné.

Sa quatrième demande de remise en liberté a été rejetée mardi dernier.
Incarcéré depuis la mi-novembre, il clame son innocence.

Marc Parrad, édité par Yves Clarisse
REUTERS | 18.05.2009 | 11:03

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article