Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

GUADELOUPE, MARTINIQUE, REUNION, GUYANE, ILS OSENT !

18 Février 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués


GUADELOUPE, MARTINIQUE, REUNION, GUYANE, ILS OSENT !

Depuis désormais un mois en Guadeloupe, les plus démunis redressent la tête et osent braver les potentats locaux, héritiers racistes de ceux qui bâtirent leur fortune sur l’esclavagisme, et qui maintiennent l’économie de l’île dans un oligopole au rendement plus que confortable en contrôlant la distribution de vivres par le biais de grandes enseignes nationales d’hypermarchés et l’approvisionnement en pétrole par le biais d’une filiale de Total : La SARA. Depuis désormais un mois, les plus démunis osent revendiquer des augmentations de salaire, sortir d’un magasin sans payer, manifester quotidiennement, braver les forces dites « de l’ordre ». Dès lors, la Martinique l’a rejointe dans le mouvement, et ce sont maintenant la Réunion et la Guyane qui sont en passe d’entrer en action.

La Fédération anarchiste apporte son entier soutien à tous ceux qui refusent la mise en coupe réglée du fruit de leur travail, la vie chère, la privatisation du littoral par les riches, le mirage de l’économie touristique, l’empoisonnement par les pesticides employés dans les exploitations bananières, en un mot l’injustice sociale, et condamne l’intervention brutale de la police pour réprimer leur légitime recours à la grève générale.

La Fédération anarchiste se reconnaît dans les revendications et prises de position du Manifeste pour les « produits » de haute nécessité (1), notamment dans son affirmation que la « très haute nécessité est [...] de s’inscrire dans une contestation radicale du capitalisme contemporain qui n’est pas une perversion mais bien la plénitude hystérique d’un dogme. » et que « Ce mouvement se doit donc de fleurir en vision politique, laquelle devrait ouvrir à une force politique de renouvellement et de projection apte à nous faire accéder à la responsabilité de nous-mêmes par nous-mêmes et au pouvoir de nous-mêmes sur nous-mêmes. »

Par leur détermination et leur dignité, les grévistes de Guadeloupe, de Martinique, de la Réunion et de Guyane montent que le capitalisme n’est pas un horizon indépassable, qu’il peut être battu en brèche à condition d’être organisé.

Fédération anarchiste, le 16 février 2009.

(1) auteurs : Ernest BRELEUR, Patrick CHAMOISEAU, Serge DOMI, Gérard DELVER, Edouard GLISSANT, Guillaume PIGEARD DE GURBERT, Olivier PORTECOP, Olivier PULVAR, Jean-Claude WILLIAM

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article