Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La grève du 29 janvier ne doit pas rester sans lendemain !

26 Janvier 2009 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA


La grève du 29 janvier ne doit pas rester sans lendemain !

 

Appel à cesser le travail, à manifester et à reconduire la grève.

Si elle n’est pas suivie de reconductions, la grève du 29 janvier ne règlera pas les problèmes. Le mouvement social saura-t-il prendre l’avantage ?

La grève du 29 janvier ne doit pas rester sans lendemain !

Les appels à cesser le travail se multiplient et il est fort probable que la journée de grève du 29 janvier sera massivement suivie, tant dans la fonction publique que dans le secteur privé. Cependant, la façon dont cette journée est calibrée la fait entrer dans ce qu’un ancien premier ministre de Chirac avait appelé la « nécessaire respiration sociale ». Autrement dit, le pouvoir délègue aux organisations syndicales la charge de soulever la soupape pour que tout revienne à la normale une fois la pression retombée. Le procédé est d’une redoutable efficacité et fonctionne à merveille depuis longtemps... Seulement, ce 29 janvier s’inscrit dans un contexte particulièrement tendu pour ceux qui ne vivent que de leur force de travail : le recours au chômage partiel est en passe de devenir la règle, sur une base de 1000 heures désormais autorisées, le chômage s’emballe, et les statistiques sont impuissantes à maquiller sa progression, les suppressions de postes et de lits font des hôpitaux des endroits dangereux , la répression d’Etat frappe tous ceux qui luttent, bref, l’insécurité sociale règne en maître absolu...

Conscient que le danger d’un embrasement général n’est pas à écarter, le pouvoir joue pleinement son rôle de gendarme du capitalisme : il manie la carotte et le bâton. D’un côté, il temporise face aux lycéens, de l’autre, il met en marche le rouleau compresseur de la justice contre ceux qui s’insurgent, ce qui le place en position de force tant que le mouvement social s’inscrit docilement dans le cadre étriqué des grèves carrées de vingt-quatre heures. Bien évidemment, la Fédération anarchiste appelle le 29 janvier à cesser le travail partout, à manifester massivement. Néanmoins, l’essentiel tient dans une seule question : que faire si , comme c’est probable, le gouvernement ne donne le 29 au soir aucun signe qu’il a compris ce que nous voulons ? La réponse pourrait être : reconduisons la grève, exproprions le capital, gérons nous-mêmes nos lieux de travail et nos conditions d’existence, sans patrons ni Etat !

Fédération anarchiste

Manifestation à  besançon
Rendez vous jeudi 29 janvier à 11h00 place de la révolution

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article