Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un bus pour Vichy

25 Octobre 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués

 Vous trouverez ci-dessous l'appel co-signé localement par : Attac 21, CNT 21, Groupe Libertaire dijonnais, Réseau Education Sans-Frontières 21, Réseau Université Sans-Frontières 21, Maloka, RAS le Front 21...

 

 Tous et Toutes à Vichy  Pour la manifestation contre le sommet européen sur l’immigration, départ collectif en bus depuis Dijon le 3 novembre !

 Le Ministre de l’immigration et de l’identité nationale Brice Hortefeux a choisi Vichy pour organiser les 3 et 4 novembre prochains une conférence réunissant 27 ministres de l’Union Européenne. Le but affiché : l’harmonisation, à l’initiative de la France, de leurs politiques sur l’"intégration" des immigrés. Ils disent « Intégration » ? Ne soyons pas dupes de cette langue de bois ! Le gouvernement Sarkozy-Hortefeux pratique tous les jours l’exclusion et les expulsions de sans-papiers, avec les arrestations au petit matin à leurs domiciles, les rafles dans les gares et les rues, l’internement dans les centres de rétention ou dans les prisons. Au lieu de permettre aux migrants d’organiser leur vie dans le « pays d’accueil » dans de bonnes conditions, il fabrique des sans-papiers à la pelle. Les refus de séjour et les Obligations de Quitter le Territoire Français (OQTF) pleuvent sur les jeunes étrangers dès qu’ils atteignent 18 ans, sur les demandeurs d’asile déboutés, sur tous les immigrés jugés inutiles aux besoins de l’économie française. Quant à celles et ceux qui finissent par obtenir des papiers, ils n’obtiennent plus que des titres provisoires d’un an maximum. Pour les rares personnes qui obtiennent une carte de 10 ans, il faut qu’elles répondent à des conditions de plus en plus sévères. « Intégration vous avez dit ? » Derrière ce discours de façade, il y a le durcissement des politiques européennes de l’immigration sous l’impulsion du gouvernement Sarkozy qui juge ce dossier incontournable dans le cadre de la présidence européenne de la France : la « directive de la honte » conseillant l’emprisonnement des personnes sans papiers jusqu’à 18 mois dans les centres de rétention et des interdictions de territoire européen de 5 ans pour les expulsés, le « Pacte sur l’immigration » que Sarkozy est actuellement en train de faire adopter par ses collègues européens, et qu’il s’apprête à soumettre à ses homologues africains. Ou comment mieux coordonner les expulsions et les faire accepter par tout le monde ! Intégrations-expulsions : les deux faces d’une même politique discriminatoire ! D’un côté on expulse les migrants indésirables, les « inutiles », les pauvres, et de l’autre on prétend accueillir et « intégrer », mais sous conditions, celles et ceux que l’Etat juge utiles ! Pourquoi choisissent-ils de se réunir à Vichy ? Le choix de Vichy pour tenir un sommet européen sur l’immigration n’est pas anodin et sonne comme une provocation. Il correspond à une récupération politique du symbole de Vichy : « On en a ras-le-bol de cette histoire du passé » déclare Hortefeux. L’enjeu politique est de tourner la page du « devoir de mémoire », confiner l’esprit de résistance à une époque révolue. Or, loin de faire oublier les pages les plus sombres de l’histoire de la France, la politique xénophobe et utilitariste du « ministère de l’identité nationale », tout comme les pratiques discriminatoires des administrations et les méthodes policières utilisées, nous les rappellent beaucoup trop. Aujourd’hui, la résistance reste à l’ordre du jour !

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article