Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Installation agitée pour le curé de l'Opus Dei

21 Octobre 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Source; LaDépêche.fr - Toulouse,France

Publié le 20/10/2008 16:15 | Valérie Sitnikow

Installation agitée pour le curé de l'Opus Dei

Polémique. L'abbé Franck Touzet a pris ses fonctions hier à la Dalbade. Une manifestation a perturbé la sortie de la messe.

L'accueil réservé hier matin sur le parvis de la Dalbade au nouveau curé de la paroisse par un collectif autoproclamé « Anus Dei 31 » n'avait rien de très catholique. Une trentaine de sympathisants des milieux d'extrême gauche et anarchistes a bruyamment manifesté son hostilité à la nomination à Toulouse d'un prêtre de l'Opus Dei, une première en France. Malgré cette agitation, contenue par une présence policière, l'office du dimanche, qui devait confirmer l'installation de l'abbé Franck Touzet, 66 ans, à l'église de La Dalbade, s'est déroulé normalement. Et c'était la foule des grands jours sur les bancs de la Dalbade. Une église pleine à craquer, pour accueillir un abbé controversé, appartenant à la branche ultra-conservatrice de l'Eglise, en présence de l'archevêque Mgr Robert Le Gall et de Mgr Antoine de Rochebrune, vicaire de l'Opus Dei en France. Ce dernier a fait l'éloge de l'abbé Touzet, « ancien ingénieur, un homme pieux, dévoué, qui a finalement accepté de quitter Grenoble pour se mettre à la disposition du diocèse de Toulouse ».

Paroissiens mitigés

« J'ai signé votre lettre de nomination à Toulouse, le 15 août dernier, et je tenais à traduire ma joie et ma reconnaissance à l'Opus Dei pour ce service nouveau rendu dans ce diocèse », a souligné à son tour Mrg Le Gall, s'adressant aux paroissiens, tout en précisant que « la prélature de l'Opus Dei n'interviendra pas dans la pastorale ni la gestion de la paroisse. Nous avons besoin de toutes les forces vives de l'Eglise pour avancer dans notre mission ».

L'abbé Touzet, « c'est un homme discret, grand et austère. On voit tout de suite qu'il est prêtre. Il porte le col romain. Mais il a un bon sourire », estime Monique, membre du conseil pastoral de la Dalbade. « La réaction liée à sa nomination est démesurée. Peu importe le pasteur qui vient, puisqu'il a été nommé par l'évêque. Le conseil pastoral reste très attentif. Depuis son arrivée, les fidèles sont restés ceux de l'église, ce qui signifie qu'il n'a pas drainé des gens de l'Opus Dei ».

Entré en fonction le 7 septembre dernier, l'Abbé Touzet aurait reçu dans sa paroisse un accueil mitigé, teinté le plus souvent d'étonnement, parfois aussi d'une certaine inquiétude. Seuls les fidèles les plus âgés de ce quartier huppé toulousain, parmi les plus conservateurs aussi, ont accueilli sans réserve ce Normand d'origine, qui n'a pas changé la liturgie de la messe. La seule désertion palpable serait venue du côté des anciens républicains espagnols, une minorité de l'église de La Dalbade. Quand aux « Espagnols franquistes, ils ont vraiment très bien accueilli leur nouveau curé », croit savoir le conseil pastoral.

PHOTO : 1 et 2. Une trentaine de manifestants proches des milieux d'extrême-gauche et anarchistes ont perturbé par des cris l'arrivée de paroissiens venus assister à la messe. Selon eux, «l'Opus Dei cherche à noyauter toutes les institutions sociales et politiques en vue d'instaurer un nouvel ordre catholique, ses préférences pour les partis d'extrême droite sont connues».

On pouvait lire sur leurs pancartes : «Mon corps est à moi, pas à Benoît», « Remballe ton pape, Anus Dei» ou «La prière c'est vulgaire, mon credo, c'est le vibro».

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article