Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'impasse électorale et le projet anarchiste

25 Février 2008 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués

 
L'impasse électorale et le projet anarchiste
 

Le mythe du droit de vote comme une liberté chèrement conquise au fil des siècles doit être combattu, car la réalité est presque inverse. Aujourd'hui, nombreux sont ceux qui, lassés des politiques antisociales mises en oeuvre par les gouvernements successifs, n'ont plus l'espoir d'un quelconque changement par le vote. Pourtant, le discours citoyenniste qui souligne l'importance du vote en tant que "devoir civique", conduit invariablement à mener le peuple aux urnes afin qu'il réaffirme sa soumission électorale.

La délégation de pouvoir propre à la démocratie parlementaire revient à admettre des chefs, accepter la soumission et oublier que personne n'est mieux placé que nous pour gérer notre propre vie. C'est pourquoi les anarchistes ne se présentent pas à ces élections et vous invitent régulièrement à les boycotter. Le passé récent l'a bien montré : les élections présidentielles en 2002, suivies de la victoire de la gauche aux régionales de 2004 et le "non" au référendum de 2005 n'ont en rien modifié l'état des rapports de forces sociaux. Le Patronat et l'Etat se soucient bien peu du résultat de ces échéances. En revanche ils s'inquiètent du score de l'abstention, significative à leurs yeux d'une population incontrôlable. Les anarchistes ont mieux à proposer : la construction d'une société où nous pourrons tous agir pour prendre en main collectivement notre avenir. Il nous faut repenser notre organisation sociale et rapprocher les prises de décision des individus concernés, en prenant en compte la décroissance. Les anarchistes défendent l'idée d'une représentation des travailleurs et des citoyens basée sur la démocratie directe, mise en place par le fédéralisme autogestionnaire et le principe du mandatement impératif et révocable. C'est le seul moyen de se réapproprier notre propre existence, la meilleure façon de remettre à l'endroit un système qui bénéficie aujour'dhui à une minorité de la caste capitaliste et étatique, au détriment de la majorité de la population et des travailleurs. Plutôt qu'élire, il nous faut donc plus que jamais agir.

24/02/2008 20H15 PARIS 17ème

Source indymédia Paris île-de-France

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article