Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Révolution dans les urnes

17 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

En ces temps de "Révolution dans les urnes" et de "Prenez le pouvoir" qui accompagnent la tentative d'OPA électorale de Mélenchon sur la "gauche de la gauche", il est rafraîchissant de se rappeler une interview de John Holloway, parue dans CQFD de juin 2008. C'est l'auteur de Changer le monde sans prendre le pouvoir. Le sens de la révolution aujourd’hui (éditions Syllepse, Paris, et Lux, Montréal, 2008), qui a suscité de violentes réactions à la "gauche de la gauche".

La thèse défendue :

Penser la révolution en terme de parti et de prise de pouvoir mène à un échec inévitable.

 

Le livre, paru en 2002 à l'origine, a connu un immense succès, surtout en Amérique latine où il a suscité de nombreuses controverses, notamment des partis politiques héritiers du bolchevisme et de la social-démocratie, parce que John Holloway, pourtant de formation marxiste, remet en cause ce qui est un de leurs fondements: la prise du pouvoir comme perspective privilégiée de l'action politique. Il défend l'idée des Zapatistes qu'il est possible de changer le monde sans prendre le pouvoir, en se centrant sur des actes de résistance situés dans le quotidien (John Holloway vit au Mexique depuis 1991).

 

P.S. : En prime quelques textes complémentaires

-> Une analyse du livre Disperser le pouvoir du journaliste uruguayen Raul Zibechi, traduit et édité à L'esprit Frappeur en juin 2009

-> Pourquoi je déteste Mélenchon du journaliste Fabrice Nicolino (janvier 2012) et un texte plus récent :

http://fabrice-nicolino.com/index.php/?p=1279

-> Une réponse de janvier 2012 aux positions de Mélenchon sur Cuba (extraits), parue sur le site Polemica Cubana : http://www.polemicacubana.fr/  

Lire la suite

Exposition « Quarante ans d'autocollants politiques »

16 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

Du Vendredi 20 au Vendredi 27 avril

Besançon (25)

Exposition « Quarante ans d'autocollants politiques ».

 

 

Affiche-autocollants.jpg

  

  Vernissage: vendredi 20 avril, à 18 heures.

Visite commentée : samedi 21 avril à 11 heures et 16 heures avec Wally Rosell (militant de la Fédération anarchiste).

Salle de l'ancienne Poste, 98, Grande-Rue.

 
Lire la suite

Silence, crime en huis clôt !

16 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

Israël dissimule ses crimes de guerre ! Silence, crime en huis clôt !

Tabassage de militants pacifistes européens par l'armée d'occupation israélienne :

http://www.youtube.com/watch?v=lj0WUF_1rAo

Ces derniers jours, les forces d'occupations israéliennes ont multiplié les actions contre les pacifistes du mouvement international qui, en solidarité avec le peuple palestinien, se mobilisent pour le respect et l'application du droit international par Israël.
Ainsi sur cette vidéo, on aperçoit un lieutenant colonel de l'armée d'occupation frapper un jeune homme et une jeune fille, lesquels participaient à une manifestation cycliste dans la Vallée du Jourdain, territoire palestinien occupé par l'armée et les colons israéliens, le militant pacifiste prenant un coup de crosse au visage.
Mercredi dernier c'est une manifestation de 150 personnes participant à la 7ème Conférence internationale sur la résistance populaire non-violente en Palestine, qui a été violemment réprimée à Hébron, comme en témoigne le vice-président de l'AFPS, Taoufiq Tahani
http://www.france-palestine.org/Des-militants-pro-palestiniens
Enfin, ce WE en Europe près de 1500 pacifistes, participant à l'évènement "Bienvenue la Palestine", notamment à l'inauguration d'une école à Bethléem, ont été empêchées d'embarquer par les forces de l'ordre et les compagnies aériennes européennes, à la demande d'Israël qui a constitué et fournie des listes de noms de ressortissants européens...
Voir la vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=EEJEe6ey1-Q
Israël craint le regard de militants pacifistes qui témoignent sur ses crimes de guerre, notamment ceux de l'occupation et de la colonisation, fière de son caractère "démocratique" elle s'en prend aux militants pacifistes internationaux qui apportent aux Palestiniens leur solidarité pour le droit.

Silence crime en huis clôt !

Lire la suite

Ne tombons pas dans leurs panneaux

16 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

ne tombons pas dans leurs panneaux  
Merci aux camarades du groupe Pavillon Noir de la Vienne
un petit visuel bricolé 
http://fa86.noblogs.org/?p=5323
Lire la suite

Le Monde Libertaire n°1668

13 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

ML 1668 rectoLe Monde Libertaire n°1668 du 12 au 18 Avril 2012

 

«La tâche des anarchistes est de travailler à renforcer les consciences révolutionnaires des organisés et à rester dans les syndicats, toujours en tant qu’anarchistes.»

Errico Malatesta

 

Sommaire

Actualité

Sarkozy versus syndicats, J.-P. Levaray, page 3

La marche de l’acier, B. Collins, page 4

People & Baby: toujours la répression, CNT, page 4

Météo syndicale, T. Impétueux, page 5

La Fnac dans la lutte des classes, J.-P. Germain, page 5

Des colibris qui font le jeu du pouvoir, Juanito, page 6

Crise de la presse, crise de la liberté, R. Pino, page 7

Du travailleur indépendant, N. Potkine, page 8

Arguments

C’est scientifique, le pouvoir est maudit, Tristan, page 9

De la formation professionnelle, H. Lenoir, page 10

Foyer, boulot: refuser l’exploitation, L. Locke, page 12

International

Solidarité avec la lutte «No Tav», No Tav, page 15

Histoire

L’étrange secrétaire de Durruti, D. Pinos, page 16

À lire

Le PS assassiné, Paco, page 18

Laurent Melon, le retour, C. Margat, page 19

Rivages fantastiques, Villacampa, page 19

Tarnac, retour sur une affaire, N. Norrito, page 20

Mouvement

La FA s’agrandit, 21

Hugorama, 21

Radio libertaire, 22

Agenda, page 23

 

Editorial

Il y a peu, certains des commentateurs patentés s’agitant autour du barnum qu’est l’élection présidentielle, s’étonnaient de ce que l’État n’ait pas, cette fois, organisé de grande campagne médiatique enjoignant le quidam à s’inscrire sur les listes et à se rendre aux urnes. « Quoi ? », bramèrent-ils en choeur, on voudrait nous priver de l’hymne à la joie du vote, on n’encenserait pas, cette année, la merveilleuse geste civique qu’est l’élection suprême ?.

 

D’aucuns y virent le signe d’une crise de foi touchant jusqu’au plus haut sommet de la pyramide républicaine ; d’autres, plus prosaïques, la simple volonté de faire quelques économies. La vérité, comme d’habitude, est ailleurs, bien que pas très loin. À quoi servent les élections ? Répondre qu’elles ne servent à rien est de l’ordre de la facilité, étant bien entendu qu’elles ont un but, un objectif, tenant tout entier dans le beau mot, ici galvaudé, de «distraction ».

 

Nous distraire c’est, dans ce cas, nous tenir à distance de l’essentiel, des luttes, de la rue, de la révolution, de nos rêves tout autant que des dures réalités. Or pour qui voudrait juger quel degré de « distraction » vise l’élection en cours, il lui suffirait de s’attarder sur le slogan mélenchonniste, « la révolution par les urnes ». La bonne blague ! Mais qui fonctionne, et puisque, finalement, le Front de gauche fait correctement le boulot, contient la vague et la dirige vers des urnes plus funéraires que jamais, puisque des foules nombreuses semblent ne plus détecter l’oxymore se dissimulant sous cette formule mêlant révolution et urnes comme on mélangerait le feu et l’eau, pourquoi l’État se fendrait-il d’une campagne en faveur du vote ?.

 

Avec des bateleurs de foire tel Mélenchon les isoloirs n’ont pas besoin de promotion, et tant que le peuple continuera de les suivre en aveugles devenus muets du fait de leur avoir confié leurs voix, le capitalisme pourra dormir sans risque de cauchemar, tant veaux d’or et vaches sacrées seront assurément bien gardés.

  

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

Chaque semaine les groupes de la Fédération Anarchiste diffusent une édition gratuite du Monde Libertaire.

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

En vente dans toutes les bonnes librairies et donc à

La librairie associative l’Autodidacte

5, rue Marulaz 25000 Besançon

Vente à la criée le dimanche matin sur le petit marché de Battant

Lire la suite

Bientôt à Besançon

12 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

La lutte des signes,

40 ans d’autocollants politiques
couv_lutte_des_signes.jpgCes sales petits papiers collants sont partout : murs, mobilier urbain, Abribus, couloirs du métro, ils nous harcèlent et ne nous laissent aucun répit. Si la rue est le royaume des signes, l’autocollant en est tout à la fois le troubadour et le bouffon. Son objectif, capter l’attention, nous enrôler. 

Pouvons-nous imaginer nos rues sans autocollants ? Nous qui sommes habitués à cette transpiration des murs, ne ressentirions-nous pas un manque, une sensation de vide ? Une ville sans autocollant est une ville morte, sans identité, privée de cette agitation de la pensée.

L’exposition, bâtie autours du livre : La Lutte des signes, vous embarque pour un centre du monde discret, mais captivant, de l’autocollant politique. Celui des grandes organisations, conçu et fabriqué par les directions centrales, mais surtout celui issu de ces myriades de collectifs, de groupes locaux qui donnent une visibilité à la vie citoyenne de nos villes et nos campagnes. Véritable boutons de fièvre d’une activité de fourmis d’où sortent des «objets graphiques» de qualité très inégale.

Cette exposition de 650 « vignettes, papillons, autocollants » a été présentée à la galerie Confluences

(Paris XXè) et à la librairie « les vents m’ont dit » (Pornic). Elle comprend une partie chronologique (de l’affaire Dreyfus à Sarkozy), des interviews de graphistes ayant conçu des autocollants, des parties thématiques : les élections, la guerre, l’antifascisme, le féminisme, les religions… et une analyse des signes politiques : le poing, la faucille et le marteau, le A cerclé, le tournesol, les symboles féministes, etc.

Zvonimir Novak / Wally Rosell

 

Autocollant ?

« Se dit d’une image qui adhère sans être humectée »

 

Ne croyez pas que l’autocollant -tel que nous le connaissons- marque les débuts de la propagande de rue. L’outil « autocollant » est récent, il est importé des USA dans les années 1960. Au milieu du XIXe siècle, son prédécesseur assuré est la vignette (ou papillon), généralement décrite comme un petit papier illustré au recto et gommé au verso, que l’on humidifiait avec la langue (ou une éponge) pour le coller.

A ses débuts, la vignette politique est la réplique du timbre-poste, sa différence provient de son émission privée et non de celle de l’Etat. En France, tous les événements historiques, sociaux et politiques feront l’objet d’une irruption de vignettes gommées à l’exception de Mai 1968 et ses affiches sérigraphiées.

La première apparition française du papillon auto-collant, se situe en 1968 à l’ORTF (occupée par les grévistes). Sa généralisation a lieu dans le climat post-soixante-huit avec l’avènement des nouvelles pratiques militantes, d’avancées technologiques (micro-ordinateurs, PAO et papier adapté) et de nouveaux thèmes : féminisme, écologie, antimilitarisme, luttes urbaines.

Il doit son succès à sa facilité de fabrication et de pose. L’affiche reste coincée dans le cadre étroit du rectangle, l’autocollant adopte -au contraire- les figures les plus variées. Il peut se porter comme signe de reconnaissance et se distribue comme un tract.

Pour connaître la situation sociale d’un quartier, d’une ville, d’un pays, il suffit, paraît-il, de regarder ce que racontent ses murs.

 

Ils ont aimé l’exposition :

http://www.franceculture.com/2011-03-25-100-ans-de-colle-politique.html

http://www.liberation.fr/societe/01012325561-laissez-coller-les-p-tits-papiers

http://www.lepost.fr/article/2011/02/26/2418532_la-lutte-des-signes-un-siecle-d-autocollants-politiques.html

http://confluences.jimdo.com/la-galerie/la-lutte-des-signes/

http://www.tsfjazz.com/programme-detail.php?idd=4583

http://www.svobodanews.ru/content/article/2342980.html

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Un-siecle-d-histoire-a-travers-les-autocollants-_44131-avd-20110418-

60304363_actuLocale.Htm
Lire la suite

Indignados

7 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Attac-Besançon vous convie à une soirée film-débatautour du film Indignados 
de Tony Gatlif
le 9 avril à 20h au cinéma Victor Hugo
Indignados  est le témoignage fictionné du temps du réel, de ce qui se passe
aujourd'hui, et nous plonge dans la réalité dense et palpable d'une  Europe
révoltée. Au coeur de l'actualité, au sein même des mouvements  des Indignés, nous
découvrons, à travers le regard et le voyage de  Betty, jeune clandestine africaine,
des hommes et femmes qui se dressent  face à un système, pour juste pouvoir vivre.
 
Lire la suite

Le Monde Libertaire n°1667

5 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

ML-1667-recto-1-.jpgLe Monde Libertaire n°1667 du 5 au 11 Avril 2012

 

«À une époque de supercherie, dire la vérité est révolutionnaire.»

George Orwell

 

Sommaire

Actualité

Salariés surveillés, P. Schindler, page 3

Viveo dans la gueule du loup, J.-P. Germain, page 4

Rentokil: balayons les managers, G. Goutte, page 4

Chronique néphrétique, Rodkol, page 5

Météo syndicale, T. Impétueux, page 6

Louvre Hôtels hors-la-loi, CNT, page 6

Nantes contre l’aéroport, Dadou, page 7

Traders et prédateurs, M. Silberstein, page 8

Nouvelles du front, Hugues, page 9

Le retour des lois scélérates, Juanito, page 10

Grève du sexe en Espagne, R. Pino, page 11

Arguments

Le nouveau visage du stalinisme, Collectif, page 12

International

Grève générale en Espagne, R. Pino, page 14

La fin des nomades en Thaïlande, P. Pellicer, page 16

Expression

L’Assomption de l’Innocence, R. Dadoun, page 18

Culture

Publico sous les bombes, 20

Albert Camus au théâtre, R. Pino, page 20

 

Mouvement

Saint-Imier 2012, 21

Radio libertaire, 22

Agenda, page 23

 

Editorial

Dans les starting-blocks à la course à la présidentielle, ça n’épargne personne : coups de pied et crocs en jambe. Eva Joly est épinglée pour sa position « à côté des exigences sociales », c’est-à-dire de ne pas avoir compris les « attentes des Français : pouvoir d’achat, etc. ». Le locataire de l’Élysée, dans les médias, c’est pas mieux : « Pour Sarkozy, la sécurité plus sexy que le social. » Pour en rajouter, Nicolas Sarkozy «veut pomper les stocks ». En fait, le président-candidat propose, au niveau du carburant, de puiser dans les réserves pour faire baisser le prix de l’essence.

 

Bon, tout ça, c’est des affaires de margoulins et, selon les initiés de la finance, c’est une solution à court terme. Ah, la campagne électorale ! Que de déclarations-annonces ne fait-on pas en son nom! La candidate de l’extrême droite retrouve ses thèmes fétiches, elle tape sur son clou au sujet de l’insécurité et de l’émigration. Comme on dit dans les chaumières politicardes : «La crise, la guerre, les attentats sont toujours de bons vecteurs dans une campagne !.

 

Pourtant, en ce moment, l’économie n’est plus au centre des discours des principaux candidats. Rien n’est réglé au niveau économique mais personne n’en cause. La campagne électorale, comme on dit dans les médias, « fait l’économie de la crise ». Et après, des politologues éclairés dissertent sur l’absentionnisme, l’étudient, le regardent à la loupe et le désignent comme le vecteur dominant de la prochaine élection. Nous, anarchistes, sommes-nous de la même eau ?.

 

Pas vraiment, notre refus de nous mêler au jeu démocratique est une autre démarche, politique, autre chose qu’un simple refus de vote. Nous ne croyons pas que changer la direction de l’État aide à établir une autre société. Pour causer d’autre part, posons nos yeux sur la Grande-Bretagne. Souvenez-vous, les émeutes qui ont duré cinq jours du 6 au 10 août 2011. Elles avaient débuté à Tottenham, quartier nord de Londres. Les pouvoirs publics, le Premier ministre David Cameron en tête, pouvaient dénoncer des actes de « pure criminalité », un rapport officiel insiste aujourd’hui sur les fractures d’une société où « 500 000 familles sont laissées pour compte ». Comme quoi… Pourquoi vous dire ça ? En fait, on ne sait jamais…

 

 

Salon du livre libertaire

Vendredi 11 mai de 14 heures à 21 heures

Samedi 12 mai de 10 heures à 20 heures

Dimanche 13 mai de 10 heures à 16 heures

 

Salon du livre libertaire organisé par la Librairie du Monde libertaire et Radio libertaire. On pourra y rencontrer une centaine d’éditeurs et autant d’auteurs. Au programme également: des débats, des expositions, des lectures, des animations et un pays invité : la Suisse.

Adresse : Espace d’animations des Blancs Manteaux, 48, rue Vieille- du-Temple. L'entrée est à prix libre. Renseignements: Salon du livre libertaire, 145, rue Amelot, 75011 Paris. Tél. : 0148053408.

Courriel: livrelibertaire2012(a)sfr.fr

Sur internet : http://salonlivrelibertaire.radio-libertaire.org/

 

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à  l'Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par les anarchistes pour deux euros cinquante

Chaque semaine les groupes de la Fédération Anarchiste diffusent une édition gratuite du Monde Libertaire.

http://www.federation-anarchiste.org

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

 

En vente dans toutes les bonnes librairies et donc à

La librairie associative l’Autodidacte

5, rue Marulaz 25000 Besançon

Vente à la criée le dimanche matin sur le petit marché de Battant

Lire la suite

CATS

3 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Le Collectif Anarchiste de Traduction et de Scannerisation (CATS) de Caen 
(et d'ailleurs...) vous annonce aujourd’hui la mise en ligne de 4 traductions, librement 
téléchargables sur notre site à l’adresse suivante http://ablogm.com/cats/ . 
 
En voici une brève présentation :
- L’anarchisme en Bolivie :
Un extrait sur l’anarchisme bolivien, qui fut influent dans ce pays au début du 
20ème siècle, tiré du livre d’Angel Cappelletti, « El anarquismo en America Latina
 - Palante ! Les Young Lords :
Bref récit sur la trajectoire peu connue des Young lords, une organisation 
révolutionnaire de New York, composée principalement de portoricainEs,
à la fin des années 60 et au début des années 70.
 
- La révolte de Wilhelmshaven – Allemagne 1918 :
Texte de témoignage sur la montée de l’agitation à la base navale de Wilhelmshaven,
sur la mutinerie de masse en novembre 1918, la transformation de la base en bastion
révolutionnaire et son écrasement sanglant en janvier 1919 par l’armée « loyaliste »
aux ordres de la social-démocratie.
 
- La révolte des Gis au Vietnam – Un récit personnel :
Le témoignage brut d’un vétéran, qui s’est politisé au Vietnam, sur les formes de 
résistance des Gis face à la guerre : trêves informelles avec le vietcong, 
liquidation d’officiers trop zélés par leurs propres troupes, refus d’obéissance 
en masse…
 
Le CATS publie également 3 textes scannés et passé à la reconnaissance de caractère 
avant d'être vérifiés et corrigés en vue d’en obtenir une version 
informatique diffusable. 
 
- Mouvement des soldats, antimilitarisme et lutte de classe :
Une brochure de 1977, d’orientation communiste libertaire, la partie sur le mouvement des Comités de Soldats en France dans les années 70 nous a paru 
particulièrement intéressante.
 
- La révolte de Radomir – Bulgarie 1918 :
Un texte de Tico Jossifort sur cette vaste mutinerie dans l’armée bulgare qui 
amena la chute du roi malgré son écrasement sanglant.
 
- La commune Hongroise et les anarchistes (1919) :
Une brochure de 1926 sur la participation des anarchistes à cette action 
révolutionnaire méconnue en France. Elle fut scannée il y a quelques années par 
un camarade de Caen. Nous la remettons en circulation.
 
Par ailleurs, le CATS remet également en circulation aujourd’hui sur Internet 2 
traductions datant d’il y a quelques années, elles aussi effectuées par un camarade 
de Caen. Ce faisant, nous espérons redonner « une seconde jeunesse » à ces traductions 
qui nous paraissent intéressantes. 
 
- Harcelez les huiles :
Un texte sur l’antimilitarisme révolutionnaire en général et sur la résistance des 
soldats face à la guerre du Vietnam en particulier
 
- Les rebelles en kaki :
Texte, très bien documenté, sur le vaste mouvement de subversion au sein, et autour, 
de l’armée américaine pendant la guerre du Vietnam.
 
Vu la quantité de textes à traduire (surtout en anglais mais aussi un peu en espagnol…), 
 le CATS renouvelle une nouvelle fois son appel aux bonnes volontés 
disposées à prendre en charge certaines traductions. On peut nous contacter à l'adresse 
mail suivante : catscaen(a)voila.fr
 
Merci aux quelques personnes qui nous filent des coups de mains pour les traductions. 
Merci de faire tourner l’information et de faire connaître notre site et les modestes ressources qu’il contient.
Salutations anarchistes.
Lire la suite

Appel du mouvement No Tav

2 Avril 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

11 Avril . Appel du mouvement No Tav

Cet appel s'adresse à tout ceux, hommes et femmes, qui tout au long de

ces mois d'occupation militaire, tout au long de ces mois de lutte et de
résistance NoTav, ont pris notre parti partout en Italie.
Grâce à vous il est clair pour ceux qui ont du coeur, de l'intelligence
que la lutte des NoTav dans ce coin du Piémont est la lutte de tous ceux qui
se battent contre le gaspillage de l'argent public pour des intérêts
privés, contre la dévastation du territoire, contre la transformation
définitive en marchandise de nos vies et de nos relations sociales.

Défendre sa terre et sa vie c'est défendre notre futur et celui de
tous. Le futur des jeunes condamnés à la précarité à vie, des anciens
auxquels on refuse une vieillesse décente, de tous ceux qui pensent que le bien
commun n'est pas le profit de quelques-uns mais une amélioration de la
qualité de la vie pour chaque homme, femme, enfant. Ici et partout. On
trouve nos raisons dans chaque hôpital qui ferme, dans chaque école qui
est démantelée, dans chaque station abandonnée, dans chaque famille qui
est expulsée, dans chaque usine où Monti offre aux patrons la
possibilité de licencier ceux qui luttent.


Après la terrible journée du 27 février, où l'un d'entre nous a
failli mourir en essayant d'entraver l'agrandissement du fortin de
la
Madeleine, la multiplication des cortèges, des blocages de route, d'autoroutes, de
ports et de train, dans des dizaines et des dizaines de grandes et de
petites villes d'Italie, nous a donné de la force dans notre résistance
sur l'autoroute.
A cette occasion, nous avons compris que, malgré la présence de milliers
d'homme en armes, le gouvernement et tous les partis proTav étaient en
difficulté. Dans la propagande de criminalisation des failles sont
apparues, des possibilités de luttes accessibles à tous et partout sont
apparues.


Le 27 février, ils ne se sont pas contentés de risquer la vie de l'un
d'entre nous, ils ont occupé un autre terrain, et l'ont entouré de
grilles de protection et de fil de fer barbelé.


Le mercredi 11 avril ils veulent rendre légale l'occupation.
Ce jour-là, ils ont convoqué les propriétaires pour réaliser une
procédure d'occupation "temporaire" des terrains. Ils ne pourront entrer dans
le fortin, fortifié comme pour une guerre, qu'un seul à la fois : si un
propriétaire ne se présente pas, ils passeront outre. L'important est
de donner un semblant de légalité à la mise en place violente d'un
énorme ouvrage inutile. À partir de là les entreprises pourront véritablement
commencer les travaux.


Les NoTav seront là encore une fois. Nous serons là et nous serons
partout où il sera possible d'entraver la machine de l'occupation militaire.
Nous lançons cet appel parce que nous avons décidé de transformer ce
jour et pendant une semaine en semaine de lutte populaire NoTav. Aidez-nous. Il
faut que la chaîne de solidarité spontanée qui nous a soutenu en
février, soit encore plus puissante.

Nous ne vous demandons pas de venir ici, même si comme toujours, ceux qui
viendront seront les bienvenus, nous vous demandons de lutter chez vous,
dans les villes et les campagnes.


Nous vous demandons de diffuser la résistance.

Mouvement No Tav

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>