Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Notre triple A : anticapitalisme, autogestion, anarchie

15 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Notre triple A : anticapitalisme, autogestion, anarchie

Posted on by Pavillon Noir

L’agence de notation « Norme et pauvres » a donc dégradé la note de la France - qui en a perdu son fameux « Triple A » - ainsi que celle d’autres pays d’Europe.

Nul doute que dans les mois à venir, la pression étatique et capitaliste va s’accentuer, plus âprement encore, contre les populations. Au prétexte de cette prétendue « dette« , qui n’est que le reflet de leur pouvoir, et de notre esclavage.

Sous les coups de boutoir du profit à tout crin, le vernis des institutions « sociales » dont avaient dû autrefois se parer les Etats pour briser nos solidarités et récupérer nos luttes, tombe chaque jour un peu plus en morceaux - mettant à nue leur véritable nature régalienne : celle d’une institution fondée sur la guerre et le contrôle des populations, sur le pillage social et environnemental, sur l’aliénation politique et idéologique.

Mais revoilà la vieille lune électoraliste. Elire les administrateurs d’un système par essence totalitaire, fondé sur le profit, la concurrence et la hiérarchie ? Comme si l’on pouvait « humaniser » la rapine capitaliste, comme si l’on pouvait « démocratiser » la servitude généralisée ! Ce vieil attrape-nigaud historiquement élaboré par la bourgeoisie pour nous enfumer, et qui conduit une fois de plus les électeurs et électrices d’hier (et peut-être de demain) à embrasser le discours nauséabond de la droite, ou les promesses ridicules de la gauche. Cette urne funéraire de nos rêves qui, en des temps de crise du capitalisme pas si reculés, a conduit aux drames les plus atroces en détournant l’humanité des luttes, laissant libre cours à tous les fascismes.

 Ce n’est qu’en nous mobilisant, en autonomie de toute prétendue représentation, en fédérant librement nos luttes et nos alternatives, que nous pourrons riposter aux attaques conjointes de l’Etat et du capital, que nous pourrons inventer et construire ensemble un monde libre et solidaire, qui soit enfin le nôtre, à nous tous et à nous toutes !

Organisons-nous dès maintenant.

Notre triple A, c’est anticapitalisme, autogestion, anarchie !

Groupe Pavillon Noir, 13 janvier 2012

pavillon-noir [arobaz] federation-anarchiste [point] org

Lire la suite

les nouveaux chiens de garde

15 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

"les nouveaux chiens de garde"
au Cinéma Victor Hugo,
le mardi 17 janvier à 20h.
 
Le film sera suivi d'un débat avec la salle.
 Le film décortique la manière dont les médias sont utilisés par les 
politiques pour maintenir le système en place...
 
Vous pouvez voir la bande annonce et quelques extraits sur le site du film :
http://www.lesnouveauxchiensdegarde.com/spip.php?article11
 
http://attacbesac.canalblog.com/
Lire la suite

Copinage

14 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

courbet.jpg
Proudhon
Modèle…
Coubet
Proudhon-children.jpgJean Petrement
Théatre musical
16 janvier 2012-01-12 20h
03.81.82.22.48
 
Huis clos dans l’atelier de Courbet à Ornans : Proudhon, philosophe, 
Coubet, maître peintre, Jenny le modèle et Georges le braconnier. 
Qui modèle l’autre ?
Ne regardons jamais une question comme épuisée…
Lire la suite

Ce soir à l'autodidacte

14 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

    La librairie associative l’autodidacte (5, rue Marulaz 2500 Besançon) organise un

                              

          Apéro-rencontre

 

 avec Patrick Schindler auteur de  "L’anarchiste inachevé. Arthur Rimbaud (1854-1891)"

Ce soir samedi 14 Janvier à partir de 18h00

Patrick Schindler a choisi d’attaquer les clichés, les a priori, les fantasmes, voire les mensonges publiés au sujet du poète. Le but de cet essai est d’essayer de savoir pourquoi l’adolescent, qui rassemblait tous les ingrédients de l’anarchie, s’écarta de la lutte sociale, de l’amour et enfin de la poésie, pour plonger dans un individualisme itinérant. Si cette humble participation à son histoire pouvait donner aux êtres épris de liberté l’envie d’enfiler à leur tour ses souliers blessés, un pied près de leur coeur, afin de suivre Rimbaud sur ses traces remplies d’anarchie ! Qu’il les entraîne encore et toujours vers les affres les plus profonds de la création poétique, vers la jouissance, vers l’impossible, et qu’on laisse enfin le Rimbaud, qui voulait "définitivement devenir un autre", le rester !

 

Arthur Rimbaud, l’anarchiste inachevé, oui... Car, cent vingt ans plus tard, il remue encore !...

 

 

Entrée libre et gratuite

Lire la suite

Manif à Planoise

11 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Appels

locataire.jpgContre les hausses

des loyers et des charges

 

Manifestation

dans Planoise

 

Rendez vous le 14 janvier à 10h

devant Habitat 25

(8, avenue Ile-de-France)

 

Informez vos voisins !

Mobilisons-nous !

 

Pour préparer les actions rendez-vous tous les jeudis

de 17h30 à 19 heures au 1, rue des Causses, 7ème étage

 

Comité des locataires de Planoise , soutenu par la

                                                       CNL et la CLCV

Contact : Nathalie Henry 06 63 51 24 29

Lire la suite

Si vous passez par la Suisse

11 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

                Au cinéma d’Espace Noir à Saint Imier (Suisse)

 

Louise-Michel

De Gustave Kervern, Benoît Delépine
avec Yolande Moreau, Bouli Lanners, Benoît Poelvoorde

 Du jeudi12/01 au Dimanche 15/01 à 20h

Dimanche 17h

L’Histoire : Que cela soit clair, ce film ne parle absolument pas de l'anarchiste de la commune de Paris. Louise-Michel raconte l'histoire d’ouvrières qui décident de se rebeller contre la menace de délocalisation qui plane sur l'usine de textile où elle travaillent en Picardie. Pour se faire, elles décident carrément d'embaucher un tueur à gage pour buter leur patron. Au commande de cette opération délicate, Louise (Yolande Moreau) engage Michel (Bouli Lanners), le meurtrier le plus minable qui soit. Le duo de choc se lance sur les traces du patron pour accomplir leur mission, tâche qui sera pleine de rebondissements surprenants et de situations plutôt rocambolesques...

 

 
Lire la suite

Samedi 14 Janvier

10 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #A lautodidacte.org

La librairie associative l’autodidacte (5, rue Marulaz 2500 Besançon) organise une dédicace avec Patrick Schindler auteur de  "L’anarchiste inachevé. Arthur Rimbaud (1854-1891)"

Samedi 14 Janvier à partir de 18h00

Patrick Schindler a choisi d’attaquer les clichés, les a priori, les fantasmes, voire les mensonges publiés au sujet du poète. Le but de cet essai est d’essayer de savoir pourquoi l’adolescent, qui rassemblait tous les ingrédients de l’anarchie, s’écarta de la lutte sociale, de l’amour et enfin de la poésie, pour plonger dans un individualisme itinérant. Si cette humble participation à son histoire pouvait donner aux êtres épris de liberté l’envie d’enfiler à leur tour ses souliers blessés, un pied près de leur coeur, afin de suivre Rimbaud sur ses traces remplies d’anarchie ! Qu’il les entraîne encore et toujours vers les affres les plus profonds de la création poétique, vers la jouissance, vers l’impossible, et qu’on laisse enfin le Rimbaud, qui voulait "définitivement devenir un autre", le rester !

 

Arthur Rimbaud, l’anarchiste inachevé, oui... Car, cent vingt ans plus tard, il remue encore !... rimbaut 1

Lire la suite

Islande.

10 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Capitalisme en faillite

En rejetant par référendum le sauvetage de leurs banques et le remboursement de la dette extérieure du pays, les Islandais ont montré qu’il est possible d’échapper aux lois du capitalisme et de prendre son destin en main, se réjouit un historien espagnol.

Miguel Sanz Loroño

Comme l’écrivait Oscar Wilde, une carte sans l’île d’Utopie n’est pas digne d’un regard. Or l’Islande est passée du statut d’enfant chéri du capitalisme tardif à un projet de démocratie réelle, ce qui laisse à penser qu’une carte sans Utopie est non seulement indigne de notre regard, mais qu’en outre elle est mensongère…

La suite sur : http://www.okeanews.fr/islande-utopie-moderne/

 

Lire la suite

Tarnac

9 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

tarnac-1-copie-1.jpgTarnac :

 la justice enquête sur des écoutes illégales menées avant l’affaire du sabotage

 

C'est une nouvelle petite victoire pour les mis en examen de Tarnac (Corrèze), soupçonnés depuis novembre 2008 d'avoir saboté des lignes de la SNCF. Une information judiciaire a été ouverte dans l'affaire des écoutes sauvages de l'épicerie gérée par le petit groupe, un dossier annexe au sabotage.

La juge d'instruction de Brive-la-Gaillarde a estimé, le 3 janvier, qu'il y avait lieu à instruire sur le chef d'"atteinte au secret des correspondances" et d'"atteinte à l'intimité de la vie privée" que le procureur de la République souhaitait écarter. Pour Me William Bourdon, l'avocat de la société du Magasin général de Tarnac, qui avait porté plainte avec constitution de partie civile en février 2011, la justice rentre ainsi dans la "phase sombre du dossier".

Le 11 novembre 2008, neuf personnes appartenant à la mouvance "anarcho-autonome" sont interpellées à Tarnac (Corrèze) et Paris. Elles sont accusées d'avoir posé des crochets métalliques sur des caténaires pour désorganiser les lignes de la SNCF en octobre et novembre 2008. A l'issue de leur garde à vue, quatre d'entre elles sont remises en liberté, cinq sont placés en détention provisoire.

Tous sont mis en examen pour "association de malfaiteurs en vue de la préparation d'un acte terroriste", sauf Julien Coupat, considéré comme le leader du groupe, qui est mis en cause pour "direction ou organisation d'un groupement formé en vue de la préparation d'un acte terroriste". Installé dans le petit village de Corrèze depuis le début des années 2000, le groupe s'occupe d'une épicerie-bar-restaurant et élève des animaux sur les 40 hectares de la ferme du Goutailloux.

La qualification terroriste des faits, le maintien en détention de M.Coupat jusqu'en mai 2009 sont largement médiatisés ainsi que le contrôle judiciaire strict imposé dans un premier temps aux remis en liberté. La fragilité des éléments à charge de ce que la ministre de l'intérieur de l'époque, Michèle Alliot-Marie, avait qualifié d'"opération réussie" dans le "milieu de l'ultragauche" est assez vite apparue. Notamment les accusations d'un témoin sous X, rapidement démasqué par la presse et qui aurait subi des pressions des policiers.

ZONES D'OMBRE

L'affaire des écoutes, quant à elle, est antérieure aux sabotages. Tout débute en mars2008, alors que le groupe vit tranquillement à Tarnac. Gaëtan Fussi, l'un des cogérants de l'épicerie, qui ne sera pas concerné par l'affaire des sabotages, remarque que les télédéclarations de carte bancaire, par l'une des deux lignes téléphoniques du magasin, ne sont plus effectuées. La petite équipe se tourne d'abord vers sa banque. Après une série de tests et un changement de machine, toujours rien. Le problème vient de la ligne téléphonique.

Un technicien de France Télécom se rend sur place, le 4 avril. Et là, dans le local technique, surprise : un boîtier d'origine inconnue est branché, en parallèle de la ligne. M. Fussi plaisante : et si c'était la police? Le technicien répond, très sérieusement: "Ça se pourrait bien, je vais appeler mon chef, on verra bien." Après le coup de fil du technicien à son responsable, M. Fussi comprend qu'il s'agit bien d'un dispositif d'espionnage et le boîtier est débranché.

Le petit groupe a donc été écouté. Ce n'est pas forcément une surprise. En 2008, la mouvance de l'ultragauche fait l'objet de toutes les attentions du renseignement français. Trois membres du groupe de Tarnac sont fichés aux renseignements généraux dès 2002, après une occupation sur le campus universitaire de Nanterre; en 2005, la fiche de Julien Coupat est modifiée pour "mise sous surveillance"; en janvier 2008, enfin, Julien Coupat et sa compagne Yldune Lévy ont été signalés par le FBI après s'être soustraits à un contrôle d'identité à la frontière canadienne.

Pour autant, "aucun fondement juridique ne pouvait justifier une quelconque écoute", souligne Me Bourdon. L'enquête préliminaire pour "association de malfaiteurs à visée terroriste" n'a été ouverte par le parquet de Paris que le 16 avril 2008. Elle fait suite à un signalement du groupe au procureur par la sous-direction antiterroriste de la police judiciaire.

Sur quelles bases le groupe a-t-il été signalé à la justice, et donc surveillé de manière officielle, puis mis en cause dans l'affaire des sabotages de lignes SNCF? Si des écoutes illégales étaient à l'origine de ces procédures en cascade, c'est tout le dossier qui pourrait être touché.

Car l'instruction de Brive vient s'ajouter à une autre information judiciaire ouverte en novembre2011 par le parquet de Nanterre pour "faux et usages de faux en écriture publique" concernant un procès-verbal policier. Le "PV104" est une pièce majeure du dossier. Il s'agit du compte rendu de la filature de Julien Coupat et Yldune Lévy la nuit des sabotages sur les lignes de la SNCF, les 7 et 8 novembre 2008. Pour la police, il prouve que le couple se trouvait à proximité d'une des lignes sabotées, en Seine-et-Marne. Selon la défense, il est truffé d'incohérences, peut-être destinées à masquer la pose illégale – là encore – d'une balise sous la voiture de Julien Coupat.

Autant de zones d'ombre qui pèsent sur l'instruction principale concernant les faits de sabotage que le juge d'instruction Thierry Fragnoli devrait boucler dans les prochains mois, après d'ultimes auditions.

  Source:

Le Monde du 09.01.12 

Lire la suite

Notre histoire

5 Janvier 2012 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

sabate_francisco.jpg                                                    Francisco Sabaté
Le 5 janvier 1960, mort de Francisco SABATE LLOPART (dit El Quico) à San Celoni (Catalogne).
Combattant puis guerillero anarchiste catalan.
Né le 30 mars 1915 à Barcelone, il adhère à la C.N.T en 1931. En 1932, suite aux événements de Fijols, il créé avec son frère José, le groupe d'action "Los Novatos" et adhère à la F.A.I. En 1935, il s'insoumet au service militaire et effectue sa première expropriation pour le comité d'aide aux prisonniers. Le 18 et 19 juillet 1936, le soulèvement fasciste est brisé à Barcelone. C'est le début de révolution libertaire. Le 27 août 1936, Sabaté s'engage avec son frère José dans la colonne de la C.N.T- F.A.I qui va combattre sur le front d'Aragon. A la fin de la guerre, il est interné en France au camp du Vernet. Une fois libre, il va poursuivre la lutte clandestine en Espagne. Le 20 août 1945, il réussit à faire libérer deux camarades. Dès lors, avec son groupe, il ne cessera plus les coups de mains contre le régime franquiste ou bien contre les entreprises et les banques pour financer le mouvement. Le 2 mars 1949, ils abattent deux chefs de la phalange. Sabaté réussit de nombreuses fois à passer à travers les mailles du filet de la police, mais beaucoup de compagnons seront arrêtés ou tués comme ses deux frères José et Manuel.
Fin décembre 1959, il franchit la frontière espagnole avec quatre compagnons. Mais repérés début janvier, ils sont assiégés par l'armée et la garde civile à Sarriá de Ter et abattus. Seul Francisco Sabaté (grièvement blessé) réussit à leur échapper quelques heures, avant de succomber sous leurs balles à San Celoni.
Ainsi s'achève l'une des pages les plus tragiques de la lutte anti-franquiste et aussi une des plus méconnues.
sabate_plaque.jpg

Plaque souvenir sur le lieu de son assassinat :
"Ici fut assassiné Quico Sabaté guérillero antifranquiste

5 janvier 1960"

Voir à ce sujet l'excellent livre d'Antonio Téllez Solá "Sabaté, guérilla urbaine en Espagne 1945-1960".

 Source l'exellent site  http://www.ephemanar.net/

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>