Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Stop au gaz de schiste en Franche-Comté

23 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

       gaz-de-schiste.jpg
         Consultez et faites circuler le lien du collectif
           "Stop au gaz de schiste en Franche-Comté"
        http://www.nogazaranfc.com/pages/gds-techniques--5267103.html
 
 
Lire la suite

Le Monde Libertaire n° 1641 du 23 Juin au 6 Juillet 2011

22 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

ML-1641-recto.jpgLe Monde Libertaire n° 1641

                                                   du 23 Juin au 6 Juillet 2011

 

 

Sommaire

Actualité

Mort aux vaches…, J.-M. Raynaud, page 3

Une soirée aux urgences, Félix et Mohamed, page 4

Syndicalisme d’été ?, L. Barbesois, page 5

Solidarité avec Valéo Corée, Isabelle et Sung-ai, page 5

Des brèves, un strip, 6

Potkinisme

Le laboratoire des chèvres, N. Potkine, page 7

Actualité fédérale

Petit bilan du 68e congrès de la FA, J. Bournique, page 8

La convergence concrète avec les anarchistes, 8

Arguments

De la pénurie de neurones en milieu médiatique, M. Silberstein, page 10

International

Le zapatisme oublié, G. Goutte, page 14

Histoire

Les diggers de San Francisco, Y. Frémion, page 16

À lire

Osons l’utopie, T. Guilabert, page 19

Anarcho-syndicaliste et féministe, S. Fjeldsted, page 19

Mouvement

C’est pas du cinoche!, page 21

La Rôtisserie en péril, page 21

La plus phonique des radios, page 22

Agenda estival, page 23

 

Editorial

C’est le dernier numéro de l’année. Et quelle année. Déceptions et gueule de bois après le mouvement social contre la réforme des retraites à la rentrée 2010, des pauvres bougres assassinés par la volaille en uniforme (au moins trois), des milliers d’autres traqués et expulsés pour défaut de papiers en règle, une Éducation nationale de plus en plus incapable d’enseigner quoi que ce soit avec qualité, une montée toujours croissante des intégristes religieux de tous poils – des musulmans aux (s)catho(philes) –, un retour de l’extrême droite parlementaire sur le devant de la scène politique, l’énergie nucléaire qui de nouveau fait preuve de sa dangerosité – sur le long comme le court terme –, des pays qui s’effondrent (Grèce, Islande et Irlande au premier chef), bref, Le Monde libertaire a, une année de plus, dû relater les horreurs, les injustices et les malaises d’un monde à la dérive, qui laisse les trois quarts de la planète dans la misère et la pauvreté, soumis à l’exploitation économique et à l’oppression politique.

 

Et, pourtant, on n’en sort pas complètement abattus. Quelques lueurs d’espoir se sont tout de même manifestées. Plusieurs pays arabes se sont enfin débarrassés de leurs tyrans, d’autres essaient encore. On ne sait pas encore ce qui les remplacera, mais ces instants de rage et de révolution, ces intenses moments de liberté auront au moins permis de secouer le vieux monde et de remettre au goût du jour les velléités de changements sociaux et politiques. Et ce, bien au-delà des seuls centres névralgiques des révoltes arabes. En Grèce et en Espagne aussi, le peuple révolté contre le chômage, la corruption des sphères politiques et la vie chère se soulève. Tout n’est pas perdu, loin de là. Mais, tout le boulot reste à faire. Alors, une fois de plus, ne mettons pas notre engagement entre parenthèses, évitons de le vivre comme une routine parfaitement intégrée au mode de vie capitaliste et continuons à construire, dans nos chaumières et dans la rue, dans nos boîtes et nos bistrots, sur internet et dans nos journaux, cette révolte qui deviendra révolution.

 

 

Le Monde libertaire, hebdomadaire de la Fédération anarchiste, adhérente à l' Internationale des fédérations anarchistes

Chaque jeudi en kiosque, 24 pages d'actualités en couleurs vues par lesanarchistes pour deux euros cinquante

http://www.federation-anarchiste.org

Trouvez le point de vente du Monde libertaire le plus proche de chez vous :

http://www.trouverlapresse.fr

Retrouvez le site web du Monde Libertaire à l' adresse suivante:

http://www.monde-libertaire.fr

En vente dans toutes les bonnes librairies et donc à

La librairie associative l’Autodidacte

5, rue Marulaz 25000 Besançon

Vente à la criée le dimanche matin sur le petit marché de Battant

Lire la suite

Notre histoire

20 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

martin_pierre2.jpgLe 22 juin 1998, mort de Pierre MARTIN.
Militant pacifiste, écrivain et libertaire.
Il est né à Chartres en 1912. Pionnier de l'objection de conscience en octobre 1937. Malgré le soutien de personnalités comme Jean Giono, il est emprisonné à Clairvaux, d'où il passe aux mains des Allemands durant la débâcle de 1940. Il retrouve la liberté grâce à un "oubli" d'un de ses geôliers. En 1948, il est responsable d'un chantier de la paix en Kabylie, il y rencontrera Albert Camus.
En 1960 alors que l'armée française teste sa bombe atomique à Reggane dans le Sahara algérien, il organise avec d'autres militants anti-nucléaire une caravane de camions à travers l'Afrique qui sera arrêtée par les autorités, d'autres tentatives suivront pour tenter de sensibiliser l'opinion.
En juin 1962, il rentre en France pour assister Louis Lecoin qui commence une grève de la faim dans le but d'obliger le gouvernement à reconnaître un statut d'objecteur de conscience à tous les pacifistes. Il ne ménagera pas sa peine pour mobiliser un maximum de soutien auprès de personnalités diverses, faisant par là même aboutir l'action courageuse de "Petit Louis". Il participera également au soutien des paysans du Larzac en lutte contre l'armée.
Animateur de la "Ligue d'Action Pacifiste" avec Louis Simon, il est aussi l'auteur de deux livres autobiographiques : "Candide face au Moloch" et "Dans les tranchées de la paix en Kabylie".
Source: L’éphéméride anarchiste  http://epheman.perso.neuf.fr/
Lire la suite

A lire

20 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

"Les puissantes mobilisations qui traversent le monde sont en train de déborder aussi bien les démocraties que les dictatures, les régimes issus d’élections et de coups d’État, les gouvernements du premier et du tiers monde. Et ce n’est pas tout. Elles débordent les murs de contention des partis sociaux-démocrates et de gauche, dans leurs variantes les plus diverses. Elles débordent aussi les savoirs accumulés par les pratiques émancipatrices en plus d’un siècle, au moins depuis la Commune de Paris." Raul Zibechi :

lire la suite : http://cspcl.ouvaton.org/article.php3?id_article=840

 

Un article + du son : luttes internes dans les prisons mexicaines

Prison n°5 au Chiapas - Les matons volent les prisonniers

lien : http://liberonsles.wordpress.com/2011/06/18/prison-n%C2%BA5-au-chiapas-mexique-les-matons-volent-les-prisonniers-5/

Lire la suite

Gardés à vue pour avoir chanté Brassens ! suite

20 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Répression

Les deux compagnons en garde à vue, Michel du groupe Kropotkine et Jean-Paul, participant occasionnel à des émissions sur Radio Libertaire, ont été libérés ce dimanche vers 14 h 30. Ils seront convoqués dans quelques semaines pour "violences volontaires" !!!!

 

Leur avocat, Jean-Yves Halimi avait été envoyé pour les assister par Daniel Mermet. En effet un de ceux qui sont à l'origine de ce "rassemblement choral" est Jean-Hugues Lime, comédien, écrivain et membre des Amis de Jean-Baptiste Botul (demander plus de renseignements à BHL...) rencontré il y a peu à Merlieux pour l'inauguration d'une plaque commémorant la rencontre en ce lieu de JBB avec l'anarcho-syndicaliste Benoît Broutchoux. Il a informé Daniel Mermet (qui avait invité les auditeurs de France Inter à venir chanter Hécatombe samedi) de ces arrestations et celui-ci a donné le contact de son avocat qui est venu rapidement.

 

De son point de vue les témoignages des policiers "agressés" sont peu crédibles et contradictoires. D'ailleurs la confrontation entre eux et les "accusés" qui devait avoir lieu ce matin n'a pas eu lieu... Le fait que ce qui s'est passé place Lépine ait été enregistré, en sons par deux équipes de Radio Libertaire (émissions Wesh t'a vu et Trous noirs), en images par Télé bocal et en photos (voir le prochain Monde Libertaire qui y consacre deux pages), a peut-être contrarié les "témoignages" de nos pandores (moi je bichais car je les adore...)

 

 

De nôtre côté, après être restés jusqu'à minuit devant le commissariat du 4ème arrondissement avec une dizaine de fédérés et de sympathisants (Michel nous a alors aperçus depuis le commissariat, ce qui lui a fait chaud au coeur) nous avons pu faire une émission de deux heures dimanche matin, avec notamment Jean-Hugues Lime. Pendant ce temps d'autres compagnes et compagnons étaient devant le commissariat et ont accueilli Michel et Jean-Paul à leur sortie. Ceux-ci sont alors venus à Radio Libertaire où ils ont pu apporter leur témoignage pendant environ 1/4 d'heure. Ils ont remercié tous les soutiens qu'ils ont reçu après leur arrestation. 

 

Mort aux vaches

Mort aux lois

Vive l'anarchie !

 

Groupe Gaston Leval 

 

Commentaire de   L'adjudant scrogneugneu.

Soyons précis, si on commence par tolérer Brassens, demain ce sera Ferré, et après demain Clément et Potier !
Je vous laisse juges !
 

Lire la suite

La convergence concrète avec les anarchistes

20 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Ce texte issu de la réflexion de plusieurs militants a servi de base d’introduction au débat en séance plénière sur la stratégie et les axes d’intervention de la Fédération anarchiste lors de son 68e Congrès à Corbigny. Il nous a semblé important de le publier ici :

LA CONVERGENCE CONCRETE AVEC LES ANARCHISTES

Une situation objectivement favorable à l’anarchisme, mais…

Avec l’effondrement du bloc soviétique, le recul du stalinisme et du communisme autoritaire devait nous libérer la voie. Mais c’est la contre-offensive libérale (ou néo-libérale) qui l’a emporté, avec ses trois corollaires : la droitisation de la social-démocratie, l’impasse de l’écologisme partidaire et le développement du post-fascisme (en Italie d’abord avec Gianfranco Fini, en France ensuite avec Marine Le Pen). Parallèlement, le mécontentement populaire n’a jamais été aussi fort, non seulement dans la France de Sarkozy, mais aussi dans la Grèce ou l’Espagne dirigées par des socialistes, au Portugal et actuellement au Royaume-Uni.

Pour autant, le mouvement anarchiste et singulièrement la Fédération anarchiste restent faibles, et ne se développent pas. Alors que le mouvement social français a été défait en 2010, et que les révoltes grondent autour de la Méditerranée, la question de la convergence des luttes pour la révolution reste non résolue. Les acteurs du mouvement social anticapitaliste recherchent plus ou moins confusément cette issue où un puissant mouvement fédérateur submergerait un système économique intolérable et une organisation politique discréditée. Les élections cantonales en France de mars 2011 confirment en outre que le premier parti est celui des abstentionnistes. Il est désormais à peine nécessaire de démontrer la corruption et l’impasse des partis politiques dont le peuple français est majoritairement convaincu.

Les alternatives décousues

Toutes ces aspirations nécessitent une stratégie qui structure la convergence des individus et des organisations sociales, syndicales, politiques, associatives ou informelles, désespérés de l’impuissance à grouper les diversités oeuvrant pour une société post-capitaliste et autogestionnaire.

A ce jour et en France, les réponses apportées n’ont pas été satisfaisantes. En 2010, le champ syndical a montré une fois de plus ses divisions profondes. A part certains secteurs, il a renoncé à son ambition historique de valoriser l’unité dans le monde du travail. Des organisations politiques ont tenté de rassembler sur des bases idéologiques hétéroclites, mais leurs efforts ont fait long feu.

D’autres encore, dans le cadre du mouvement altermondialiste, par l’intermédiaire de Forums sociaux, internationaux ou locaux, essaient de travailler au "mouvement des mouvements", opposé au capitalisme néo-libéral. Ces divers types de réponses, auxquels nous nous associons parfois (forums sociaux, syndicalisme), sont des éléments d’une problématique de la convergence. Les "micro-résistances", aujourd’hui si valorisées, sont à la fois le constat d’un échec à pouvoir rassembler plus largement, et la reconnaissance que nos réalisations ne pourraient être que des contre-pouvoirs locaux.

Les anarchistes doivent avoir pour ambition, et stratégie, de participer encore à ces efforts mais en proposant une autre direction : la convergence des groupements autogestionnaires à l’échelle des territoires, celui de la commune sans oublier le lien fédéral. Ce qui implique l’usage du décloisonnement sectoriel ou géographique, l’acceptation de la diversité organisationnelle, et la conscience qu’il s’agit d’une construction à partir des capacités et volontés réelles des acteurs tels qu’ils sont et non tels que nous aimerions qu’ils soient.

Les alternatives à coudre

Nous ne partons pas de rien. Il y a eu récemment les coordinations locales inter-secteurs qui sont apparues au cours du mouvement sur les retraites sur la base d’un fonctionnement autogestionnaire, à partir d’assemblées générales souveraines et avec des pratiques d’action directe. Pour le moment, ces coordinations sont en veilleuse, après s’être dotées d’outils de coordination.

Il y a aussi les groupements les plus divers de type Amap qui, au-delà de leurs insuffisances, offrent l’intérêt de réfléchir à nouveau sur les modes de production et de consommation, de promouvoir de nouvelles pratiques à la limite de l’économie marchande (produits sains, agriculture biologique ou raisonnée, circuits courts, convivialité, démocratie directe…).

Il est réjouissant et fondamental de constater que ces mouvements sont largement nés en dehors du mouvement anarchiste, mais qu’ils en portent bon nombre de ses idées ou pratiques. Cela confirme que le projet sociétaire anarchiste n’est pas un dogme, mais qu’il est présent dans les aspirations des individus et des sociétés.

Les anarchistes sont nombreux à s’y engager, et sont confrontés à divers défis entremêlés comme : le risque de la bureaucratisation (avec une possible multiplication des permanents, d’abord pour des motifs “techniques”, puis de plus en plus dans une position de contrôle sinon de défiance vis-à-vis de la base) ; l’inféodation à des institutions officielles et administratives (via, notamment, la demande de subventions).

La présence résolue des anarchistes dans ces groupements est essentielle non seulement d’un point de vue stratégique mais également d’un point de vue humain car la désintégration sociale s’accélère.

Pour le moment, les groupements autogestionnaires ne font peur à personne. Mais s’ils s’étendent, et si ils gagnent les couches les plus défavorisées, ils menaceront bien des intérêts. Il faudra savoir résister et s’opposer encore plus nettement à ce moment-là. Il faut déjà s’y préparer, au moins dans les esprits. La présence anarchiste n’en est que plus souhaitable dans cette perspective.

Dépasser le clivage léniniste réforme ou révolution

C’est sur ces questions concrètes que doivent s’engager les anarchistes, sans avoir peur de se faire taxer de réformistes. L’opposition binaire entre réforme et révolution relève d’ailleurs d’une culture léniniste qui n’est pas la nôtre, mais qui, après mai 68, vu notre faiblesse, nos insuffisances et nos inclinaisons pour le romantisme révolutionnaire chez certains, nous ont trop éloigné du terrain concret. Le peuple et les classes travailleuses, qui n’ont jamais été aussi nombreuses dans le monde mais dont la conscience de classe reste faible, n’ont pas besoin de dogme ou de grands discours, mais de solidarité concrète à partir de laquelle se fondent, si possible, une réflexion et un débouché révolutionnaires. Au cours de leur longue histoire, les anarchistes ont souvent contribué à mettre en oeuvre des outils facilitant la convergence. Ces outils, de l’Association Internationale des Travailleurs à la Fédération des Bourses du travail en France, des organisations syndicales aux groupements coopératistes ou mutuellistes, ont souligné une éthique libertaire d’entraide et de solidarité comme ferments nécessaires pour résister à l’injustice. Notre mémoire collective se souvient de ces participations souvent décisives, car ce fut aussi l’occasion de réaliser des groupements humains conformes à la société que nous appelons de nos voeux. Toutes choses égales par ailleurs, la construction de la convergence de collectifs autogestionnaires au début du XXIe siècle représente un enjeu similaire à la construction du syndicalisme au début du XXe siècle. Le contexte n’est pas identique, mais les mêmes erreurs (purisme, dogmatisme, velléitarisme, insouciance) ne doivent pas être renouvelées vis-à-vis des dérives politiciennes et autoritaires qui se profilent.

Lire la suite

Attac Besançon vous invite

19 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Attac Besançon vous invite

Le mercredi 22 juin à 20h30

au Cinéma Victor Hugo, à Besançon

pour un FILM-DEBAT PLASTIC PLANET

sur la pollution des plastiques, notre dépendance à ces derniers et au pétrole dont il provient.

Or, l'ère du pétrole bon marché se termine...

 

Le plastique est devenu un danger global, tant pour l'homme que pour la planète,

symbole de sur-consommation et de pollution à grande échelle.

Pourtant, tous les secteurs de l'industrie mondiale dépendent aujourd'hui,

d'une manière ou d'une autre, du plastique.

Il est présent partout (emballages, matériaux de construction, électronique, vêtements...).

Lire la suite

68e Congrès de la Fédération anarchiste

19 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Le 68e Congrès de la Fédération anarchiste s’est tenu les 11, 12 et 13 juin à Corbigny dans La Nièvre. Près de 120 délégués se sont réunis dans une ancienne Abbaye, désertée par les curaillons depuis la Révolution française et rebaptisée depuis « Abbaye du Jouïr ».

La matinée du samedi a été consacrée à l’accueil des congressistes, l’adoption de l’ordre du jour et la composition des tables de séances. Le Secrétaire général a ensuite fourni un rapport synthétique des secrétariats suivi par les rapports des administrateurs des oeuvres, du trésorier et des commissaires aux comptes.

L’après-midi du samedi a été occupé par le débat sur la stratégie politique de la Fédération anarchiste, les orientations et débouchés pratiques. Ce débat a été suivi d’une réunion publique sur le thème « L’anarchisme - idées reçues » avec Philippe Pelletier.

La séance du dimanche matin a été consacrée au fonctionnement de la Fédération, notamment ses oeuvres (librairie, Radio libertaire et Monde libertaire...). Un prochain Congrès extraordinaire devra prolonger la réflexion sur notre journal menacé comme l’ensemble de la presse militante par la réforme liberticide de Presstalis. En attendant son format hebdomadaire comme sa présence en kiosque sont confirmés. Nos « Principes de base » constituant le pacte associatif de la Fédération anarchiste ont également été modifiés avec l’introduction de la lutte contre le sexisme, le patriarcat et les dominations de genre. Ensuite, le principe de la participation de la FA à l’achat d’un nouveau local militant à Poitiers a été adopté. Enfin la matinée s’est achevée sur la prise de parole des invités, notamment les collectifs dijonnais de l’Espace autogéré des Tanneries et Maloka, le Jardin Potager Collectif, des faucheurs d’OGM, Food not Bombs, Anarchist Black Cross...

Le dimanche après-midi a été occupé par la réunion de nombreuses commissions (Stratégie, antifascisme, moyens de communication, liberté d’expression, énergie et environnement...) puis par le rapport en séance plénière de chaque commission. S’en est suivi une soirée festive et musicale en plein air avec trois groupes locaux. La dernière séance du lundi matin a été dédiée à l’adoption des mandats et des motions pour se conclure par la nomination des divers secrétaires et administrateurs.

Nous ne pouvons terminer ce compte-rendu sans saluer et remercier les groupes La Mistoufle de Dijon et La Vache noire de Chalons-sur-Saône pour leur accueil chaleureux et leur organisation parfaite de ce 68e Congrès de la Fédération anarchiste

Lire la suite

Gardés à vue pour avoir chanté Brassens ! Encore

19 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

Samedi 18 juin à 17 heures se déroulait un rassemblement à Paris, Place Louis Lépine (4éme), appelant à chanter Brassens devant la préfecture de police. La Fédération anarchiste s’associait à cette action qui faisait suite à une récente condamnation pour avoir lancé "Hécatombe" aux oreilles de pandores dont le sens de l’humour ne semblait pas ȇtre la qualité première. Alors que l’ambiance était calme et bon enfant, l’intervention policière l’a été beaucoup moins : deux camarades sont en garde à vue au commissariat du 4e arrondissement ( 01 40 29 22 00). Il leur est reproché outrage, rébellion et violence envers des représentants de l’ordre.En réalité, poussés dans le dos au moment où ils devaient descendre les escaliers , ils se sont raccrochés à ce qu’ils pouvaient dans leur chute pour éviter de se faire très mal, ce qui a servi de prétexte aux représentants de la loi républicaine pour exercer leur droit à cogner à tout-va. La Fédération anarchiste condamne ces arrestations et demande la fin immédiate de la garde à vue, elle réaffirme que tant qu’il subsistera un seul policier, la liberté d’expression sera un vain mot.

 

Fédération anarchiste, le 19 juin.

Lire la suite

Grèce le 15 juin.

18 Juin 2011 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

 

grece-1.jpgQuelques infos sur ce qui s'est passé en Grèce le 15 juin.

 

Grèce 15 juin minute par minute

 

 

10:14  Athènes Il y a déjà énormément de monde devant le Parlement à Syntagma. Il est conseillé à ceux qui descendent dans la rue maintenant de ne pas se diriger vers Syntagma, mais d’aller plutôt soutenir les blocus périphériques (Evangelismos, stade Panathenean).

 

10:34  Athènes Au moins 10 manifestants arrêtés et un blessé au blocus de Vasileos Konstantinou Ave et rue Rizari. Les manifestants ont réussi à faire reculer les voitures des CRS. De petits groupes bloquent la plupart des petites rues autour du Parlement. Il y a besoin de renfort au blocus du stade Panathenean.

 

11:12 Athènes Un groupe de manifestants qui venait du quartier de Zografou a été bloqué et immobilisé par les forces Delta (venues en nombre) à Evangelismos. Les 10 manifestants arrêtés ce matin ont été relâchés.

 

11:25 Egio, Achaea (ouest de la Grèce) : Plus de 400 manifestants sont sur la place centrale d’Egio, sur le point de commencer à défiler dans les rues de la ville.

 

11:30 Thessalonique Les bases syndicales ont commencé leur manifestation de Kamara et se dirigent vers le Centre du Travail de Thessalonique. Plus de 1000 personnes participent à la manif.

 

11:56 Trikala La manifestation d’environ 150 gauchistes, “indignés” et anarchistes vient juste de finir. La manifestation a commencé au Centre du Travail de la ville et a fini devant la préfecture (en la bloquant pendant une heure).

 

12:16 Athènes: Tensions devant le mur de plexiglas tenu par la police depuis ce matin à Vasilis Sofias Av. Les manifestants ont commencé à pousser le mur et la police a utilisé des gaz lacrymo.

 

12:36 Serres (Nord de la Grèce)  A la fin de la manifestation l’Assemblée Populaire Ouverte de la place Eleftherias a décidé unanimement d’occuper la mairie. Elle sera occupée jusqu’à 17h, heure à laquelle une nouvelle Assemblée aura lieu.

 

12:44 Lamia (Centre de la Grèce) Les syndicats de travailleurs occupent les locaux de la préfecture – la même chose se passe à la préfecture de Crète.

 

13:00 Ioannina: Environ 70 manifestants ont tenté d’occuper la préfecture. 15 d’entre eux ont réussi à entrer et de petits affrontements ont éclaté à l’intérieur du bâtiment. Les forces de police ont encerclé le bâtiment mais un groupe de 150 manifestants, en solidarité avec ceux qui ont réussi a entrer ont combattu et repoussé les escadrons de police.

 

13:18 Athènes Place Syntagma  Quelques manifestants jettent des pierres aux forces de police devant le parlement et un groupe de fascistes a essayé de les en empêcher : il y a eu des affrontements entre anarchistes et fascistes devant le parlement. Les anarchistes et quelques autres manifestants ont réussi à repousser les fachos, mais la police gaze les manifestants.

 

13:34 Île de Syros Les locaux de la préfecture de Ermoupolis sont occupés par les manifestants.

 

13:50 Athènes Affrontements entre la police et les manifestants rues Rigilis et Amalias. Des centaines de manifestants continuent à s’affronter devant le parlement. Au moins un manifestant gravement blessé devant l’hôtel Grande Bretagne.

 

14:00 Athènes Des anarchistes ont découvert parmi eux un flic en cagoule avec des cocktails molotov. Pendant ce temps, d’autres manifestants (dont des fascistes) commençaient à accuser les anarchistes d’être des flics infiltrés, et à les attaquer. Un cocktail molotov a été jeté sur les lignes de police devant le Parlement.

 

De plus en plus de préfectures sont occupées : le QG de la préfecture de Grèce centrale (Lamia), Crète, Corfou et Syros.

 

14:15 Athènes Les tensions perdurent Place Syntagma. Rue Akadimia, la police a utilisé des gaz lacrymo il y a quelques minutes. Les gens reviennent vers le Parlement et se préparent au bras de fer. Devant le Parlement, anarchistes et fascistes sont les uns à côté des autres à chanter des slogans, la situation est vraiment très tendue pour l’instant.

 

14:29 Athènes Attaques massives de la police, gaz lacrymogène et lance-grenades partout à Syntagma. Des pierres sont jetées contre la police et l’hôtel Great Bretagnia.

 

14:28  Athènes Des milliers de personnes sont toujours autour du Parlement. Le mur de plexiglas n’est plus là, mais les flics ont bougé plus bas vers la place Syntagma ; ils forment des cordons avec 4 lignes. De nouveaux manifestants continuent à arriver en nombre vers le Parlement pour participer aux blocus. Fascistes, officiers infiltrés et flics en uniformes sont autour, mais les manifestants ne semblent pas effrayés et restent concentrés.

 

Thessalonique Malgré la pluie, des milliers de personnes ont encerclé les locaux du sous-ministère du Nord de la Grèce.

 

14:41 Chania (Crète)  Après la fin de la manifestation (quasiment 3000 grévistes), l’Assemblée Populaire Ouverte a décidé d’occuper les locaux de la préfecture. Le bâtiment est occupé depuis une heure en solidarité avec les manifestants d’Athènes. A 15h une nouvelle Assemblée est appelée pour décider des actions à venir.

 

14:45 Athènes Affrontements tout autour de Syntagma et sur la place. Les manifestants répondent avec des pierres aux attaques de la police, la place est recouverte de poudre blanche laissée par les bombes de lacrymogène, mais des gens sont toujours là, pendant que d’autres se regroupent dans les rues autour de la place et essaient de revenir sur la place.

 

15.30 Athènes Un grand groupe de manifestants furieux attaquent 3 unités de la police anti-émeutes dans rue Filellinon. Les témoignages font état de 4.000 personnes se battant contre les flics dans cette rue.

 

15:56 Athènes Affrontements importants rue Fillelinon, au moins une arrestation à Syntagma, les gens ne quittent pas la place mais les flics s’attaquent à tout le monde. Les grenades et les bombes lacrymo explosent de partout. Les manifestants se défendent et défendant la place, et rejettent les flics en différents endroits de la place. Les flics ont attaqué deux fois des ambulances qui venaient récupérer des manifestants blessés, et une bombe lacrymo a explosé dans une clinique sous tente installée sur la place.

 

16:00 Athènes Les forces de police continuent leurs attaques meurtrières contre les milliers de manifestants qui persistent à se battre Place Syntagma. La situation est très critique et les escadrons de police anti-émeutes assaillent des milliers de manifestants de tous les âges. Les flics ont réussi à bloquer le haut de la rue Fillelinon.

 

 

16:20 Athènes Appel urgent de l’équipe médicale de Syntagma pour des médicaments anti-acide.

 

16:30 Athènes Situation de guerre tout autour de la Place Syntagma, alors que les flics continuent à jeter des gaz lacrymo et des gaz asphyxiants. Deux manifestants ont été arrêtés pour le moment. L’esprit de combat est remarquable : les gens continuent à résister même à mains nues.

 

16:33 Volos (Grèce centrale): Une manifestation de 3000 personnes occupe la mairie et une Assemblée de manifestants a lieu à l’intérieur. Le maire de Volos reste bloqué à l’intérieur du bâtiment.

 

16:41 Athènes Place Syntagma : 4 manifestants blessés transportés à l’hôpital. Les rapports du centre médical de la Place parlent de nombreuses personnes avec des problèmes de respiration.

 

16:49 Athènes Les gens essaient de revenir progressivement à Syntagma (au son de la musique dans les hauts-parleurs). Mais à l’instant les flics viennent d’attaquer à nouveau en masse, piégeant des groupes de personnes sur la partie basse et essayant d’évacuer toute la place avec des gaz lacrymo et une grande violence.

 

16:53 Athènes Un grand groupe de manifestants vient de chasser une unité de policiers en moto (DlAS/DELTA) rue Panepistimiou. Les hauts-parleurs de la place Syntagma appellent tout le monde à revenir sur la place. Même s’il est difficile d’y rester à cause des gaz lacrymo, les manifestants persévèrent.

 

17:07 Athènes Les motos de la police DIAS attaquent les gens rue Amalias, qui chantent « Pain-Education-Liberté-La junte ne s’est pas terminée en 1973 » et « Flics, porcs, assassins ». Les lacrymos et les grenades assourdissantes continuent, la musique des hauts parleurs de la place aussi. La commission média de la place Syntagma a lancé il y a 10 minutes l’appel suivant :

 

NO PASARAN ! Maintenant nous parlons !

Le parlement grec est assiégé. Des milliers de protestataires ont envahi la Bastille grecque et ses environs. Depuis 7h ce matin les « indignados » grecs crient « stop ! », avec comme seul moyen de lutte leur corps, ont bloqué la rue et ont encerclé le parlement. Qu’importe que la police ait dressé des barrières métalliques devant le parlement (V.Sofias) . Qu’importe que de toute part les forces policières (DIAS, MAT etc.) ont tenté de disperser les deux cortèges à V.Konstantinou &Rizari et V.Konstantinou & Rigillis. Nous restons là et nous continuerons ! Le gouvernement grec avec la police, toujours prompte à aider, tente depuis des heures de tuer et détruire moralement le grand mouvement des « indignados » grecs, des honnêtes gens qui ont pris les places et les rues du pays. A celui qui tente de stopper le siège pacifique de « l’inutile et dangereux », de la plus grande protestation de l’ère post-junte, nous lui diront seulement ceci! Nous sommes ici pour rester ! Nous, toutes les personnes assemblées, resterons et aucune provocation morale ou politique ne nous arrêtera. Il n’y aura pas de place pour ce genre de choses dans notre histoire future !

 

17:21 Athènes Les médecins de la clinique de la place Syntagma font un appel à du matériel médical Beaucoup de personnes sont blessées, suite à la violence des attaques policière. Les gens peuvent approcher Syntagma par Amalias, Propylea et potentiellement par le métro. Les gens scandent des slogans anti-flics, applaudissent ironiquement les flics. Des batailles ont encore lieu autour de la place, à Fillelinon, en face du jardin national et de la rue Stadiou. Les DIAS accélèrent et ralentissent sur la rue Amaliasou,  ils attaquent le rassemblement.

 

17:43 Athènes La situation se calme légèrement à Syntagma. Des milliers de personnes sont en face du Parlement et dans les rues autour, du monde continue d’arriver. Plus tôt, un hôtel de luxe et le ministère de l’Économie ont été attaqués par des manifestants.

20:41 Athènes Entre 20 et 30 000 personnes sont sur la place de Syntagma en  ce moment et d'autres arrivent chaque minute. L’assemblée de ce soir va commencer d’une minute à l’autre, et elle devrait se concentrer sur l’annonce imminente du premier ministre grec Papandreou, probablement à propos de la création d’un gouvernement d’unité nationale.

 

 

 grece-2.jpg

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 > >>