Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Gênes 2001

21 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Le 21 juillet 2001, à Gênes (Italie), lors du Sommet du G8, après la répression policière de la veille et l'assassinat de Carlo Guiliani, un nouveau rassemblement qui se veut pacifique mobilise près de 200 000 militants dans les rues de la ville toujours en état de siège. Dès le début, la police tire du gaz lacrymogène, prélude à de violents affrontements. Des engins blindés chargent les manifestants qui sont gazés et matraqués.
C'est en pleine nuit, alors que la manifestation est depuis longtemps terminée, que les "forces de l'ordre" opèrent un raid sur le centre du "Genoa Social Forum" (GSF) organisateur du rassemblement. Les policiers frappent violemment les personnes présentes qui dormaient, détruisent et saccagent les locaux et le materiel informatique et s'emparent de K7 vidéos et de documents photos compromettants pour la police.
Le bilan de ces trois jours de répression est impressionnant : 1 mort, près de 600 blessés, 281 personnes arrêtées, brutalisées ou torturées par une police fascisante.
Les organisations présentes décident alors d'appeler à de nouveaux rassemblements tant en Italie que dans le reste de l'Europe pour protester contre les violences policières. Elles feront également pression sur les politiques pour exiger une commission d'enquête.
En France, à Dijon, les anarchistes occuperont le Consulat d'Italie.
Lire la suite

Repression antisyndicale chez Virgin

20 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #luttes sociales

Si vous passez par Paris pendant vos vacances…

 

Halte à la répression antisyndicale chez Virgin !

Il existe deux espèces de délégués syndicaux, ceux qui se contente de signer les accord du patron ou de
s'abstenir en entretenant leur popularité en jouant les père noël en fin d'année ou en distribuant les chèques
vacances, en un mot être une DRH bis en gérant les miettes que daigne jeter le patron, et puis ceux qui
disent "mais qu'est ce que c'est ce bordel" ?  Qu'est ce que c'est que ces licenciements à la con ? Non le
patron n'est pas dieu ! Chez Virgin en effet un employé a été viré parce qu'il était malade et un
autre parce qu'il avait mangé une part de pizza d'un collègue... aucune augmentation de salaire...
externalisation et précarisation sont les maître mot de cette société du groupe Lagardère, oui, Lagardère
le marchand d'arme (EADS) et magnat de l'inculture (Hachette) et de l’ignorance (Jeune et Jolie, Auto Moto
ou Paris Match).

Amandine a posé le poing sur la table et a fait son travail de déléguée, elle ainsi a goûté aux
licenciements kafkaïens dont Virgin a le secret. Maintenant, alors que la direction dit à tout le
personnel que son licenciement a été effectué de manière légal alors que le jugement est attendu en
Septembre, que les rassemblements qui ont lieu tous les vendredis soir devant le Virgin Mégastore des
Grands Boulevards  empêche le versement d'une prime d'intéressement qui n'a jamais été versée par
ailleurs, LE COMBAT CONTINUE.
               PENDANT LES VACANCES NOUS CONTINUERONS A MAINTENIR LA
               PRESSION SUR LA DIRECTION DE VIRGIN. ELLE N'A PAS TOUS LES DROITS.
                                LA CULTURE N'EST PAS UNE MARCHANDISE.

Rendez vous tous les Vendredis à 18 Heures devant le
Virgin mégastore des Grand Boulevards M° Grands
Boulevards Ligne 8 ou 9.
Toutes les infos à jour sur le site :
http://boycottvirgin.over-blog.com

Lire la suite

Oaxaca

19 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Oaxaca Mexique

Ci-dessous un communiqué au sujet de la répression à Oaxaca issu des rencontres "Anarkagalactiques" actuellement en cours au Chiapas, Mexique.

Message original 
    info@nefac.net


MANIFESTE DE LA SECONDE RENCONTRE ANARKOGALAKTIKE SUITE A LA
NOUVELLE VAGUE DE REPRESSION A OAXACA

Le16 juillet 2007, aux alentours de 10 heures du matin, des incidents eurent lieu pendant la  marche organisée dans la ville de Oaxaca afin d'inaugurer la Guelaguetza populaire et boycotter, par la même
occasion, la Guetlaguetza officielle mise en place et appuyée à la fois par le gouvernement d'Ulises Ruiz et par plusieurs multinationales qui participent au developpement d'une politique néoliberale et impopulaire.
Cette marche avait été préalablement convoquée par de nombreuses associations, collectifs et individu-E-s du peuple de Oaxaca.

Des les premiers pas de la manifestation, la police s'est montrée omniprésente, surveillant, intimidant et arrétant plusieurs participants.
Plus tard, des affrontements eurent lieu pendant le trajet lorsque la police a commencé à lancer des pierres et des gaz lacrimogènes, provoquant la dispersion du rassemblement. Profitant du mouvement de foule, la police s'est alors approchée pour encercler, frapper et arrêter violemment une
soixantaine de companer@s.

A l'heure de la traduction de ce communiqué (mardi 17 juillet, vers 10h), une liste officielle confirme la comparution à la Procuraduria de Oaxaca de 40 personnes qui sont en train de faire leur déclaration. De ceux-ci, quatre personnes recoivent toujours des soins médicaux, dont notre compagnon Emeterio Merino Cruz Vazquez, touché par l'impact d'un explosif lancé par la police.  Nous recevons également
la confirmation de la détention de Silvia Gabriela Hernandez Salinas, étudiante en sciences sociales à l'Université Benito Juarez de Oaxaca, emprisonnée dans la prison de Tlacolula. Silvia, continuellement menacée et torturée pour son engagement au sein du collectif Voix de Oaxaca pour
la Construction de l'Autonomie et la Liberte (VOCAL).

La mise en place de ce dispositif repressif se produit au moment où le mouvement populaire de Oaxaca commence à reprendre des forces et à se repositionner comme une force de lutte sociale efficace. Cette récente attaque est un nouvel exemple de la militarisation croissante à laquelle doivent faire face les différentes luttes organisées à travers le pays.

Le présent communiqué provient de la seconde rencontre anargalaktike qui a lieu en ce moment à San Cristobal de Las Casas, Chiapas. Y participent des companer@s  mexicain-E-s et internationaux-ALLES qui travaillent à la mise en place d'une coordination permettant d'intégrer des travaux et des propositions organisatrices, afin de fortifier le mouvement anarchiste et pouvoir, à notre tour, non seulement nous solidariser avec le peuple de Oaxaca mais également agir de manière concrête, pour répondre à une analyse critique et intégrale de la situation actuelle.

A travers ce communiqué, les différentes organisations, collectifs et individu-E-s presents manifestent leur degout et leur refus de la pseudo-politique de sécurité mise en place par la dictature militaire du
PAN, à la tête de laquelle se trouve actuellement Calderon -main dans la main avec le PRI et le PRD. Cette politique répressive, organisée dans l'ensemble du pays, se développe de forme brutale et inhumaine dans l'état de Oaxaca.

En tant que mouvement libertaire nous n'arréterons jamais de lutter contre les politiques criminelles d'un Etat qui cherche a terroriser la société, emprisonnant, réprimant, assassinant et éliminant finalement tout espace nécessaire a une lutte critique et efficace permettant l'auto-organisation et l'auto-détermination de l'ensemble de la societe.

Nous nous solidarisons avec le peuple de Oaxaca et éxigeons le retour immédiat des personnes disparues en bonne santé, comme nous éxigeons la liberté de tou-TE-s les prisonnier-E-s politiques que le gouvernement maintient derriere les barreaux alors que leur unique délit fut de lutter pour une véritable transformation d¡un peuple digne et rebelle.


Nous lancons un appel au mouvement libertaire, à l'Autre Campagne, à la société en général et à la communauté internationale à la mobilisation générale le 18 juillet prochain et à l'organisation de différentes activités nous permettant de dénoncer la situation actuelle et manifester notre solidarité ; le 19 juillet, nous appelons à la réalisation d'actions locales pour protester contre la repression et s'aligner avec le Forum contre la Répression afin de stopper la guerre de basse intensité ehontée
que nous vivons depuis si longtemps.

HALTE A LA MILITARISATION
LIBERTE A TOU-TE-S LES PRISONNIER-E-S POLITIQUES
RETOUR DES DISPARU-E-S EN BONNE SANTE
DISPARITION DE TOUS LES POUVOIRS D'ETAT ET SORTIE DE LA PFP DE OAXACA
DISSOLUTION DE TOUS LES CORPS REPRESENTATIFS


Nombre de personnes assistant a la rencontre : 120

Representations venues de:

MEXIQUE:
Hidalgo, Veracruz, Texcoco, Durango, Tijuana, Monterrey, San Luís Potosí, Baja California Norte, San Cristóbal e las Casas, DF, Querétaro.

AMERIQUE DU NORD:
San Diego, Portland Oregon, Phoenix, Arizona, Indiana, San Francisco, Montreal Canada.

AMERIQUE LATINE:
Bresil, Argentine, Venezuela.

EUROPE:
Angleterre, Espagne, Catalogne, Italie, France, Allemagne, Belgique (denombreuses villes).

OCEANIE:
Nouvelle-Zelande, Australie.

COLLECTIFS ET ORGANISATIONS:
Moiliirasalii, Radio Ocupa – Ari Caravana,, Roadblokef, Bandera Negra,Inkworks Press, Bay Area Indymedia, Célula Metropolitana Julio Chávez López, Colectivo O.R.G.A.N.I.C, Adherentes a la Otra Campana, Bloquear al Imperio, Catas, Red Ya Basta, Coordinadora Anarcopunk, Centro Social
Libertario-Biblioteca “Viviendo la Utopía”, Regeneracion Radio, Casa de la Paz, Quinta Brigada, Radio Sabotaje, Brigada Libertaria, Smashedo, La Brigada Sociedad Civil, El Palicate zona norte del DF, Karakola Global, No Fronteras SF, Centro de Medios Libres DF, Plantón de Santiaguito, Plantón
de Molino de las Flores, Colectivo Conciencia, Pensares y Sentires, HIJOS de la Plata, CZI, parmi beaucoup d'autres.
Traduction realisee par la banda de l'Anarkagalaktika


LINKS CON MAS INFORMACION:

lista de detenidos
http://www.asambleapopulardeoaxaca.com/
http://oaxacalibre.org/oaxlibre/index.php
http://www.oaxacaenpiedelucha.blogspot.com/
http://www.nodho.org
www.espora.org/limeddh - ligamexicana@prodigy.net.mx
http://cml.sarava.org

Lire la suite

Risques de séismes

19 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

(JPEG)

Communiqué de presse du jeudi 19 juillet 2007

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 800 associations
Contact presse : 06.64.100.333
http://www.sortirdunucleaire.fr

Seismes et centrales nucléaires

EXCLUSIF : le Réseau "Sortir du nucléaire" publie sur son site web
<http://www.sortirdunucleaire.fr>
des documents confidentiels issus d'EDF

Le Réseau "Sortir du nucléaire" publie sur son site web des documents exclusifs, dont une figure confidentielle estampillée "A ne transmettre à l'extérieur d'EDF sous aucun prétexte". Il s'agit de données sismiques concernant toutes les centrales nucléaires françaises, données jamais publiées par EDF qui a donc des choses à cacher aux citoyens.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" considère que chacun doit pouvoir prendre connaissance de ces données, il les rend donc publiques.

En consultant l'ensemble des documents révélés par le Réseau "Sortir du nucléaire", on peut constater des faits gravissimes :


- la falsification de données sismiques par EDF
- les fortes divergences entre les experts du très officiel IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire) et ceux d'EDF.
- l'opération de "lobbying au plus haut niveau de l'Autorité de sûreté" mise en oeuvre par EDF pour empêcher la prise en compte de calculs de l'IRSN.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" dénonce le "silence assourdissant" des autorités françaises concernant le risque nucléaire. Les évènements récents au Japon, en Allemagne (et en Suède il y a pratiquement un an) montrent que les normes de sécurité définies par les "spécialistes" sont gravement mises en défaut.
 
Toujours en France, EDF et l'Autorité de sûreté (ASN) ont reconnu hier une "anomalie sérieuse" (colmatage "élevé" des générateurs de vapeur) qui affecte la quasi totalité des réacteurs français. EDF, avec la bénédiction de l'ASN, annonce que les réacteurs vont continuer à fonctionner "dans des conditions de sûreté acceptables". Que signifie cette expression ? Faut-il s'attendre à un nombre "acceptable" d'accidents nucléaires ?
 
Hélas, les autorités françaises continuent à faire preuve du plus grand autisme. Le Président de la République, pourtant focalisé sur la "sécurité", ne semble pas prendre conscience de l'insécurité nucléaire. Pendant ce temps, EDF, Areva et le CEA désinforment impunément, et l'accident nucléaire menace plus que jamais...
 
Contrairement à ce qui nous est toujours dit, le risque zéro existe : il suffit de fermer les centrales nucléaires. C'est d'ailleurs ce qu'il faut faire immédiatement lorsque les normes de sûreté d'une centrale nucléaire ont été sous-évaluées à la conception, comme c'est le cas au Japon... et en France.
 
Il est urgent que la France adopte rapidement un plan de sortie du nucléaire.

Voir les documents confidentiels d?EDF ici :
http://www.sortirdunucleaire.fr

Lire la suite

seisme au Japon

17 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Nucléaire

Réseau "Sortir du nucléaire"
Fédération de 800 associations
Lundi 16 juillet 2007 - Contact presse : 06.64.100.333

Les centrales nucléaires EDF ne sont pas adaptées au risque sismique

Alors qu'un séisme a causé un incendie dans une centrale nucléaire au Japon dans la nuit du 15 au 16 juillet 2007, le Réseau "Sortir du nucléaire" rappelle que les centrales nucléaires EDF ne sont pas adaptées au risque sismique français.

Depuis 2003, une situation incroyable persiste :
- EDF refuse de payer 2 milliards d'euros de travaux nécessaires
- EDF a falsifié des données sismiques pour cacher les faiblesses de ses centrales.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" :
- rend publiques des données internes à EDF qui démontrent la réalité de cette situation incroyable.
- publie aujourd'hui un dossier complet sur la question cruciale du risque sismique et des centrales nucléaires.

Voir le dossier complet ici : http://www.sortirdunucleaire.org/

Agence Reuters - 16.07.07 -

Les centrales nucléaires françaises ne sont pas adaptées aux tremblements de terre, affirme le réseau Sortir du Nucléaire, qui accuse EDF de falsifier des données à ce sujet.

Le puissant séisme qui a secoué lundi le nord-ouest du Japon "illustre le danger qui menace la France", où "les réacteurs nucléaires ne sont pas adaptés au risque sismique", écrit dans un communiqué le collectif, qui réunit plus de 800 associations.
 
Le tremblement de terre au Japon, qui a fait trois morts et un demi-millier de blessés, a provoqué un incendie limité dans la centrale nucléaire de Kashiwazaki Kariwa, la plus grande du monde. La secousse mesurait 6,8 sur l'échelle de Richter.
 
Sortir du Nucléaire estime à 42 sur 58 le nombre de réacteurs menacés en France et accuse EDF ne refuser de payer "les deux milliards d'euros de travaux nécessaires" pour les protéger du risque sismique. "EDF a falsifié des données sismiques afin de s'éviter des travaux onéreux... et pourtant indispensables pour la sûreté des centrales nucléaires", déclare l'organisation, qui site notamment les centrales de Chinon (Indre-et-Loire), Belleville (Cher) et Blayais (Gironde).
 
 "Faut-il attendre un 'Tchernobyl français' pour que les mesures qui s'imposent (fermeture des réacteurs nucléaires) soient enfin prises ?", s'interrogent les auteurs du communiqué.
Lire la suite

La musique qui marche au pas...

14 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Rendez-vous

Lu sur Indymédia Paris :

 "La Brigade Activiste des Clowns convie l'ensemble des sans-culottes et autres insoumis-e-s à participer à son défilé du 14 juillet 2007. Le départ aura lieu Place du Carrousel du Louvres (Paris, métro Palais Royal) à 15 heures.

Voici l'ordre de passage des troupes, avec les responsables des troupes à contacter si vous voulez rejoindre un bataillon déjà constitué vous pouvez aussi constituer le vôtre

Le 14 juillet appartient-il aux militaires Nicolas nous voila

Que reste-t-il du 14 juillet, que reste-t-il d'une révolution inachevée ? Des militaires. L'armée. Qui défile devant un chef d'Etat que la République a fait monarque. Une démonstration de forces. En 1789, pourtant, les sans-culottes étaient ceux-là même (et plus encore, celles-là même) qui ne pouvaient prétendre devenir officiers, parce que leurs origines le leur interdisaient.

Deux siècles après, les sans-culottes sont dans des centres de rétention, dans la rue, dans des hôtels vétustes, des squats menacés d'expulsion. Ils et elles sont stagiaires, intérimaires, intermittents, au RMI, en CNE, en CDI précarisé, sans-emploi, sans- papier, leurs enfants n'ont pour futur offert que la précarité, quand ils ne sont chassés des écoles, expulsés sans remords. On ne veut pas les voir, on ne veut pas s'en occuper. Ils et elles, ce sont nous. Nous qui en avons marre. Nous qui pensons que ça suffit. Et nous sommes nombreux.

Ce 14 Juillet sera donc l'occasion de parader dans les rues de Paris, au cours d'un grand défilé mili-terre. Chaque groupe est invité à constituer son propre régiment, et à rejoindre les troupes, dans un lieu que nous révélerons sous peu, en accord avec la Préfecture de Police.

La BAC y fera en outre la démonstration de tout son attirail mili- terre.

Des photos et infos sur le défilé de l'année passée ici

http://14juillet.brigadeclowns.org/doku.php

Contact@brigadeclowns.org

http://14juillet.brigadeclowns.org/doku.php/ordre_de_passage_du_defile_2007

Lire la suite

Ras l'Front condamné

2 Juillet 2007 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Communiqués

RAS L´FRONT LOURDEMENT CONDAMNÉ !
lundi 11 juin 2007
Ras l´front, attaqué en justice par la Fondation Lejeune, est lourdement condamné !

Le 13 janvier 2005, Jean-Marie Le Méné, président de la fondation Lejeune, a tenu une conférence dans un établissement scolaire privé d´Avignon. Une manifestation de protestation a été appelée contre cette conférence sur « le contenu des lois bioéthiques », dont chacun sait que c´est une des « entrées » de la fondation Lejeune pour porter son message contre l´avortement . L´appel à cette manifestation, dénonçant la propagande de la Fondation Lejeune et de son président, ainsi que leurs liens avec les commandos anti-avortement, a été distribué et mis en ligne sur différents sites internet, dont celui de Ras l´front.

La fondation Lejeune et son président ont porté plainte pour diffamation contre le responsable de Ras l´front 84 et contre le webmestre du site Ras l´front. Le jugement du tribunal d´Avignon est tombé le 9 mai 2007 : pour chacun des deux militants, 1500 € d´amende, 1000 € de dommages et intérêts pour la fondation et son président, 1500 € pour les frais de justice, et enfin les frais de publication dans deux journaux. Soit plus de 8000 € au total !

En faisant condamner financièrement deux militants antifascistes, la fondation Jérôme Lejeune cherche à museler l´association Ras l´front mais au-delà, à faire un exemple en direction de tous les défenseurs des droits des femmes et, en particulier, des défenseurs du droit à l´avortement.

Car, si la fondation Lejeune est connue pour ses recherches médicales et les soins sur la trisomie 21 et d´autres maladies génétiques, elle l´est également pour son activité contre l´avortement. Ainsi, la fondation participe à des manifestations comme la Life Parade, sa vice-présidente (veuve du professeur Lejeune) est membre du comité de soutien de la « Marche pour la vie 2007 » organisée par « 30 ans ça suffit » (1). Sur son site « Généthique », la fondation Lejeune relaie les informations anti-avortement du monde entier. Récemment, son président, JM Le Méné, interpellait les candidats à la présidence de la République : « Mon seul critère de vote est le respect de la vie commençante. Je ne pourrai pas voter pour un candidat qui accepte de tuer des enfants. » (2) Créée après la mort du professeur Lejeune en 1994, la fondation a obtenu (en moins d´un an !) la reconnaissance d´utilité publique, qui lui permet de recueillir des dons déductibles des impôts... Elle bénéficie évidemment du soutien du Vatican : Jérôme Lejeune était membre de « l´Académie pontificale pour la vie », le Pape Jean-Paul II s´est recueilli sur sa tombe en 1997 et une procédure de béatification est en cours.

A l´heure où la nébuleuse du lobby anti-avortement se fait entendre chaque année un peu plus, où le droit à l´IVG est battu en brèche, tant par la suppression de moyens alloués aux structures médicales que par l´action d´associations anti-avortement, à l´heure où la ministre Christine Boutin nomme comme chef de cabinet une personnalité connue pour ses positions extrémistes,

Ras l´front en appelle à la mobilisation pour la liberté d´expression, la défense des droits des femmes et de l´IVG. Pour Ras l´front, choisir de donner naissance ou non est un droit intouchable : c´est pourquoi nous avons décidé de faire appel du jugement.

Afin de porter publiquement cette lutte légitime, de défendre le droit à l´avortement, d´accompagner les militants inculpés, nous appelons à la mobilisation massive de toutes et de tous lors du procès en appel qui devrait se tenir le 12 octobre 2007, à 8h30, à la cour d´appel de Nîmes.

Ras l´front ne pouvant faire face seul aux conséquences financières de ce procès, nous appelons également à la solidarité financière : vous pouvez adresser vos dons à Ras l´front, BP 87, 75561 Paris Cedex 12, mention « solidarité avignon »

(1) Collectif créé à l´occasion du 30e anniversaire de la Loi Veil, légalisant l´interruption volontaire de grossesse en janvier 1975, « 30 ans ça suffit » regroupe de nombreuses associations anti-avortement : Laissez-les vivre, la Trêve de Dieu, Renaissance catholique ...

(2) Interview à « famille chrétienne » 21-27/04/2007.

Ras l´front, le 11 juin 2007

Lire la suite
<< < 1 2