Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Convergence des luttes à Montbéliard ! Auto-défense populaire de l’Aire Urbaine

8 Décembre 2020 , Rédigé par groupe Proudhon FA

Rassemblant environ 500 personnes issues de divers horizons, fédérant divers acteurs et actrices des luttes sociales sur l’aire urbaine Nord Franche-Comté, la journée du samedi 28 Novembre 2020 fut une franche et joyeuse réussite pour la convergence des luttes sur l’Aire Urbaine. Un des ces moments qui réchauffe l'âme dans ces périodes de peines et de peurs.

Le sujet qui nous tient à cœur est non seulement profondément fédérateur mais néanmoins aussi essentiel qu'urgent quant à notre avenir, celui qui nous concerne toutes et tous, celui dont nous devons nous emparer ! Surtout ce-lles-eux issues des classes populaires, subissant les systèmes de dominations variés des puissants.

La loi dite de Sécurité globale incarne parfaitement la pente irréversible qu'empruntent nos différents dirigeants et qui nous mènent tout droit vers le fascisme. Marine Lepen jubile et ne cesse d’envoyer des éloges à la politique sécuritaire, raciste, sexiste et islamophobe de Darmanin.

Nous regardons bien en face ces dérives liberticides, autoritaires, violentes, numérisées et étouffantes, nous rappelant les divers écrits de science-fiction « prévoyant » ce type de dystopie.

Nous saluons tou.te.s les jeunes qui ont décidé de prendre leur destin en main et de se rendre à ce rassemblement, qu’elles et ils soient écologistes non électoraliste, libertaires, antifascistes, féministes ou simplement conscient-es de la dérive totalitaire glaçante de l’État français.

Nous saluons également toutes les associations sociales et populaires ainsi que les syndicats pour leur présence déterminée.

Nous respectons les courageux.ses syndicalistes retraité-es CGT, pour leur initiative de déplacement de la manifestation et leur tentative de collage sur la permanence de Denis Sommer. Ce petit acte symbolique a permis de dénoncer l’inactivité flagrante de la police pour notre sécurité afin d’obtenir plus d’effectifs sur le territoire. Ce en coordination avec les élus politiques et l’acharnement médiatique sur les faits divers de nos quartiers populaires.

Nous remercions ces mêmes syndicalistes, qui nous ont accueillis d’une manière chaleureuse et sincère, respectant la pluralité des idées et l’engouement pour la convergence des luttes.

Pour les prochaines luttes à venir, nous resterons vigilant.e.s à ce que les « ancien-ennes » et les plus jeunes ne subissent aucune pression physique de la part de la police ou de la part d’éventuels opposants d’extrême droite. Nous ne tolérerons plus aucune violence sur tout notre territoire de la part de cet État bourgeois et totalitaire. 

Nous n’oublierons jamais Henri Blanchet et Pierre Bellot, ouvriers des usines de Sochaux, assassinés par la police lors des révoltes de Mai 68.

Nous n'oublions pas qu'en France, ce sont à minima plus d'une quinzaine de personnes qui meurent chaque année par les mains et les armes des forces de "l'Ordre", sans justificatifs valables ou raisons légitimes dans ces cas-là. Nous n'oublions pas les centaines de blessé.e.s, les mains arrachées, les yeux crevés, les mutilés à vie par les mercenaires de l'Etat.

Nous dénonçons fermement, les tirs de LBD et de lacrymo de la police nationale sur les mères de famille et les enfants en bas âge, sur une zone de jeux de la ZUP de Montbéliard, en Septembre 2020. Nous sommes enragé.e.s par le silence des élus locaux par rapport à ces violences.

Ces politiciens véreux vont taxer de « communautaires » ces nombreuses familles, pour beaucoup musulmanes et/ou issues des différentes vagues d'immigration, que leurs prédécesseur-ses ont toujours isolées dans les quartiers les plus vétustes. Ce communautarisme que vous dénoncez hypocritement, n’est que le fruit de votre gestion colonialiste et raciste du territoire depuis les années 1950. L’attitude de nos élus locaux vis à vis des quartiers, nous rappelle les heures les plus sombres de l’histoire de France : la colonisation et les guerres d’indépendances. 

A l’époque où l’État français pillait les ressources, exploitait les habitant.e.s, tirait à balles réelles dans les foules de manifestant.e.s, violait les femmes, torturait les prisonniers, assassinait les opposant.e.s politiques indépendantistes.  

Aujourd’hui, nos élus parlent de « reconquête républicaine », celle-ci pue les relans de reconquête colonialiste. 

Le préfet du Doubs veut « saturer les quartiers de bleu », comprenez des flics partout. Nous lui répondons que nous voulons les aérer, les verdir, pour que les habitant.e.s puissent prendre leur quartier en main et sortir de cet isolement social et culturel insupportable. Nous souhaitons favoriser un rééquilibrage de la densité démographique à l’échelle de l’aire urbaine car celle-ci est inégale dû à la gestion colonialiste.

Toujours plus de flics, de milices municipales, de caméras de surveillance, voila le bilan de la Mairie de Montbéliard en 5 ans ainsi que leur programme 2020. Leur délire sécuritaire, en constante accélération, fait froid dans le dos, en plus de nous coûter très cher. Ce constat est malheureusement le même dans de trop nombreuses autres communes de France.

Marie-Noëlle Biguinet, maire de Montbéliard, affirme dans la presse locale que « la République est en danger ». Nous estimons nous aussi que leur république bourgeoise et autoritaire est en danger. 

Nous sommes une population majoritairement ouvrière et précaire qui ne vote pas. Le système électoraliste que nous connaissons est à bout de souffle. Si nous additionnons les non-inscrit.e.s sur les listes électorales, les votes nuls et les votes blancs non comptabilisés, le taux d’abstention aux alentours de 70 %, nous estimons que 85 % de la population en âge de voter ne s’exprime pour aucun parti. Les politiciens ne peuvent pas contre-dire cette estimation, car il faudrait qu’ils nous donnent une transparence des chiffres, des votes blancs par exemple.

Marie-Noëlle Biguinet, élue par seulement 10% des Montbéliardais-ses est aussi illégitime, qu’incompétente, elle n'est que le pion à genoux de l'état-mafieux quémandant plus de police, choisissant la rhétorique de l'extrême droite : des réponses courtes pour résoudre des problèmes d'inégalités sociales et économiques qui durent depuis plusieurs décennies. Elle porte fièrement l'écharpe de la duperie, ne défend que son image et ses intérêts de classe. La République est l'orchestre du Titanic et Madame Biguinet joue si bien du pipeau...

Nous appelons, dès la prochaine manifestation unitaire, à la formation d’un cortège libertaire bruyant et festif. Nous proposons de faire entendre les voix des sans terres, des sans chefs et des sans nations. Venez nombreux.ses, invitez vos ami-es, vos collègues, vos voisin-es, votre famille à venir crier cette colère collective toutes et tous ensemble. Venez échanger vos expériences de résistances et vos idées, agiter les différents drapeaux libertaires et émancipateurs, venez chanter fort, danser, faire du bruit, de la musique. Faisons entendre le cri de celles-eux qui ne veulent plus subir le système capitaliste des riches et la politique fasciste de l’État. Toutes et tous ensemble, nous resterons groupé-es, solidaires et déterminé-es, afin  que personne ne se retrouve en garde à vue ou ne reparte blessé.e d’une manifestation. Nous n'appelons en aucun cas à la violence. La violence est du coté de ceux qui nous gouvernent, de ceux qui nous font travailler pour des salaires minables, de ceux qui nous encadrent, nous inspectent, nous espionnent, nous gardent à vue, nous mentent, nous brutalisent. Contrairement à l'extrême-droite, à la police, nous n'avons aucun amour pour la violence. Par contre nous respectons fermement les principes d'auto-défense collective.

Nous appelons à la convergence des luttes, à la solidarité de classe, à l’autodéfense populaire et antifasciste, à la grève générale et à la réappropriation de nos vies sur toute la zone urbaine Nord Franche-Comté. Nos vies sont des ZAD, mettons-nous en capacité de nous défendre dès maintenant face à l'exploitation sociale et aux structures de dominations en place.

Groupe Anarchiste Nord Franche-Comté ganfc@riseup.net  1er décembre 2020

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article