Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

19 juillet 1936

19 Juillet 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #notre histoire

Premier jour de la révolution libertaire espagnole, et début du trop "bref été de l'anarchie". Symbole de l'affranchissement de tout un peuple qui, les armes à la main, tentera de se construire un autre futur face aux menaces totalitaires de tous bords.

Barcelone, le 19 juillet 1936, la lutte antifasciste

Le 19 juillet 1936, à Barcelone, à 4 heures du matin, les troupes rebelles (factieuses) cantonnées dans les casernes environnantes se soulèvent et tentent de rejoindre le centre-ville, mais elles en sont empêchées par les militants ouvriers de la C.N.T et de la F.A.I descendus armés dans les rues et retranchés derrière des barricades. De violents combats de rues se déroulent dans le crépitement des fusils et des mitrailleuses mais la force reste au peuple qui, vers midi, a réussi à stopper les fascistes, qui sont maintenant assiégés dans leurs casernes et certain lieux stratégiques qu'ils occupent encore.
L'assaut est donné dans l'après-midi par les ouvriers et les troupes restées fidèles à la république; l'anarchiste mexicain Enrique OBREGON (secrétaire des groupes de la F.A.I) tombe lors de la prise du central téléphonique (Telefónica). "les travailleurs ont conquis le central téléphonique avec leur sang et c'est à eux qu'il appartient." (Durruti). La révolution triomphe enfin et l'unité des organisations ouvrières est réalisée dans l'enthousiasme général. Durruti, Garcia Oliver et Ascaso sont les véritables artisans de cette journée, mais la caserne Atarazanas résiste encore dans la soiré
e.

http://www.ephemanar.net/

19 juillet 1936

Partager cet article

Repost 0