Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contre la loi travail !

18 Mai 2016 , Rédigé par groupe Proudhon FA

Récits de manif de l'AMEB - Sud / Solidaires Etudiant.e.s.

En Mai, bloque ce qu'il te plait !

Ce mardi 17 mai, était organisée une nouvelle journée nationale de mobilisation, pour obtenir le retrait de la loi Travail et s'opposer au passage en force du gouvernement. ... La mobilisation a franchi un nouveau cap avec l'entrée en grève reconductible de plusieurs secteurs clés de l'économie : raffineries, chimie, énergie, transports routier, ferroviaire et maritime... Le rapport de force est engagé face au gouvernement et au patronat, et l'heure est désormais au blocage de la production et de l'économie. C'est pourquoi, à Besançon, la journée a été marqué par diverses actions de blocage :

- blocage du lycée Jules Haag

- blocage du Quick le midi

- manifestation unitaire l'après midi à travers le centre-ville, qui a rassemblé un millier de personnes.

- arrivées à la fin du parcours officiel, devant la Préfecture, près de 400 personnes ont décidé de ne pas s'arrêter et de poursuivre la manifestation, emmenées par les cortèges étudiants, lycéens et de Solidaires.

- la manifestation sauvage s'est rendue jusqu'à la gare, où environ 70 manifestant.e.s sont parvenu.e.s à déjouer les barrages policiers et à envahir les rails. Après 30 minutes de blocage des trains, les manifestant.e.s sont reparti.e.s sans incidents et la manifestation s'est dispersée.

Barrage filtrant ce mercredi matin.

A midi, afin de préserver l'ordre public et de garantir la sécurité des opposant.e.s à la loi Travail, des étudiant.e.s ont pris l'initiative d'encadrer le rassemblement des agents en uniforme, coutumiers des violences contre le mouvement social.

Equipé.e.s de pistolets à eau, de brumisateurs et de matraques en plastique crachant des bulles, le dispositif de sécurité a parfaitement fonctionné et a permis de contenir les casseurs en uniforme : fort heureusement aujourd'hui, nous n'avons déploré aucun oeil perdu, ni de crane ouvert ou de bras cassé.

Les flics ont été attaqués à coup de serpentins ;-)

Contre la loi travail !

Partager cet article

Repost 0