Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

COMMUNIQUÉ SUR LES ATTENTATS

16 Novembre 2015 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #groupe Proudhon - FA

COMMUNIQUÉ SUR LES ATTENTATS DU 13 NOVEMBRE 2015 À PARIS
PARIS, le 14 novembre 2015


Vendredi 13 novembre, au fil des événements, l'inquiétude grandissante a peu à
peu laissé la place à la consternation la plus profonde et à la colère face au bilan sans
cesse plus lourd des attentats qui ont eu lieu à Paris : un bain de sang inutile, atroce,
nauséabond, rappelant les pires exactions dont l’humanité sait malheureusement
se montrer capable.


Les adhérent.e.s et sympathisant.e.s de la Fédération anarchiste sont révolté.e.s
contre ces actes de la barbarie. Nous adressons toute notre sympathie aux personnes
qui ont subi ces violences, à leurs familles, à leurs ami.e.s, à ceux et celles qui y sont
resté.e.s et à celles et ceux qui ont heureusement sauvé leur peau.


Des assassins intoxiqués par une idéologie délirante ont fait régner la terreur à
Paris comme ils la font régner au Moyen-Orient et en Afrique. Ils peuvent se réclamer
d’un dieu ou de la souffrance des populations en Syrie, en Palestine ou ailleurs. Ils ne
sont que des meurtriers qui tentent dérisoirement de donner une justification à leurs
actes. Ils n’en ont aucune.


Nous rejetons tout autant les tentatives d’amalgames qui n’ont pas manqué
d'apparaître. L’essentiel de ce que l’on catégorise comme des populations
musulmanes, sont des individus comme les autres : certains pratiquants, d’autres
seulement croyants, d’autres encore athées, tous voulant simplement vivre en paix.
Nous en avons tous et toutes le droit légitime.


Nous ne cautionnerons pas davantage les accents guerriers que ces exactions ont
instantanément suscités. L’état d’urgence en France, la tentation de soutenir Bacher
El-Assad, de redoubler les bombardements sur des objectifs soi-disant ciblés mais qui
font toujours plus de victimes parmi des populations civiles prises en otage,
déplacées, dépecées. La guerre engendre toujours la guerre.


Nous veillerons enfin à la mesure de nos moyens à ce que les migrant.e.s ne
subissent pas les conséquences des exactions commises par ces fous de dieu
qu’ils et elles ont fui en quittant leur pays dans des conditions extrêmes. C’est la
solidarité sans faille de tous ceux et celles qui subissent l’oppression, qui permet
l’émancipation.


Ni dieu, ni maître !
Fédération Anarchiste

A tirer et diffuser

A tirer et diffuser

Partager cet article

Repost 0