Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Polémica cubana

3 Janvier 2014 , Rédigé par groupe Proudhon FA Publié dans #Info (s)

Polémica cubana (ainsi que la librairie l'Autodidacte) sont heureux de vous présenter ses meilleurs voeux pour l'année 2014.

Voici les dernières informations contenues dans le blog.

Bonne lecture !

http://www.polemicacubana.fr

Nouveaux articles

_________________

CUBA : LE NOUVEAU ROMAN DE LEONARDO PADURA REND HOMMAGE AUX HÉRÉTIQUES

L’auteur de l’Homme qui aimait les chiens (éd. Anne-Marie Métailié, 2011) vient de publier un nouveau roman, Herejes (Hérétiques, éd. Tusquets, Barcelone, 2013, non traduit). C’est un plaidoyer pour la liberté de création et un vibrant hommage aux hérétiques et aux déviants. Aussi bien ceux qui s’insurgeaient jadis contre les dogmes religieux, que les dissidents des pouvoirs temporels, nos contemporains.

Ecrivain cubain, vivant à La Havane, Leonardo Padura ne choisit pas la facilité. Chacun de ses ouvrages constitue un défi, un dépassement de ses accomplissements précédents. Voilà un auteur qui ne s’endort pas sur ses lauriers. Après avoir montré sa maîtrise du métier dans une série de polars qui constituent autant de chroniques désabusées de son temps, il s’est lancé dans des œuvres autrement plus complexes, sans pour autant délaisser le journalisme.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9883

_________________

FÊTONS ENSEMBLE LE VINGTIÈME ANNIVERSAIRE DU SOULÈVEMENT ZAPATISTE AU CHIAPAS

Le 1er janvier 1994, les communautés zapatistes créent la surprise avec un soulève- ment armé et l’occupation de sept villes du Chiapas.

Le « Ya Basta ! » zapatiste a ébranlé le Mexique et le monde entier. Depuis 1994, les communautés zapatistes construisent leur autonomie en s’organisant elles-mêmes, en répondant aux besoins des peuples indiens en matière de santé, d’éducation, d’agriculture, de culture, en créant des structures démocratiques incluant tous les habitants et en se dotant des moyens nécessaires à leur défense. Le 21 décembre 2012, 40 000 zapatistes ont créé la surprise en occupant cinq des principales villes du Chiapas… dans l’indifférence totale des médias français.

Cette année, ils ont invité des milliers de personnes du monde entier à connaître de plus près leur expérience en partageant la vie des villages rebelles, à l’occasion de la Petite École zapatiste.

Vingt ans ont passé et les zapatistes sont toujours là !

http://www.polemicacubana.fr/?p=9875

_________________

À CUBA, DES ÉCOLES SONT TRANSFORMÉES EN PRISONS ? OUI, VOUS AVEZ BIEN ENTENDU

En 2010, l’État a choisi de mettre fin aux bourses et à l’enseignement pré-universitaire à la campagne. Il suffit de faire une promenade à travers l’ancienne province de La Havane pour voir les anciens bâtiments transformés aujourd’hui en centres d’instruction pénaux ou en prisons de travaux forcés avec un régime de “semi-liberté”.

Avons-nous besoin de plus de prisons que de logements à Cuba ?

http://www.polemicacubana.fr/?p=9861

_________________

LA PRESSE LIBERTAIRE RENAIT À CUBA APRÈS 53 ANS DE SILENCE

Le journal ¡Tierra nueva! a publié clandestinement en 2013 ses quatre premiers numéros.

Il a toujours existé une tradition libertaire dans les Caraïbes, les idée acrates ont toujours imprégné le peuple cubain, c’est une expression révolutionnaire née très tôt, lors des premières luttes contre l’esclavage et pour l’indépendance au XIXe siècle. Le mouvement libertaire a plus de cent ans à Cuba, pourtant il a été banni de l’historiographie officielle par les historiens et par les éditeurs à la solde du Parti communiste cubain. En 1960, les différentes organisations anarchistes qui luttèrent, dans la clandestinité ou dans la guérilla pour la Révolution aux côtés des castristes furent interdites. Dans ces années-là, les libertaires furent assassinés, emprisonnés ou contraints à l’exil.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9848

_________________

RENCONTRE DE FIN D’ANNÉE DE L’OBSERVATOIRE CRITIQUE

Ce 22 décembre, à 10h, dans l’espace qu’aimablement nous a cédé la galerie du Christ Sauveur, nous avons organisé la rencontre de fin d’année du réseau Observatoire critique.

Nous voulions que ce soit une rencontre spéciale, différente des rencontres habituelles et c’était génial que d’autres amis, que pour diverses raisons nous n’avons pas la joie de voir chaque mois à nos assemblées de travail, puissent y participer.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9831

_________________

À CUBA, DES JEUNES ÉCRIVAINS S’INSURGENT
Écrivain, blogueur, éditeur de revues numériques et photographe, Orlando Luis Pardo Lazo est une figure de la scène culturelle alternative à La Havane. Il est à la fois un individualiste imbu de sa singularité et un organisateur de manifestations collectives, convaincu que les choses bougent uniquement si elles ont un effet d’entraînement. Tout comme les jeunes qui sont en train de changer le visage de la dissidence, il s’est approprié les nouvelles technologies de communication. Avec la blogueuse Yoani Sanchez et le journaliste Reinaldo Escobar, il édite la revue Voces.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9821

_________________

COMPENDIO”. LE RECUEIL DE TEXTES DE L’OBSERVATORIO CRÍTICO. SUPPLÉMENT DE DÉCEMBRE 2013

Compendio”. Le recueil de textes et de notes publié depuis Cuba et pour Cuba par l’Observatoire critique. Pour un socialisme participatif, démocratique, révolutionnaire et libertaire !

Nous publions à chaque parution à La Havane “Compendio”, nous vous offrons ici le dernier numéro-supplément d’octobre 2013 consacré à l’avant-projet de Code du travail :

http://www.polemicacubana.fr/?p=9813

_________________

L’INCAPACITÉ DU « SOCIALISME D’ETAT » À SE RÉNOVER ET LES TÂCHES DE LA GAUCHE À CUBA

Dans cet article initialement publié le 22 avril 2013 sur le site de l’Observatoire Critique, Pedro Campos et Armando Chaguaceda montrent que l’incapacité du « socialisme d’Etat » à se rénover oblige la gauche socialiste à mettre au premier plan la lutte pour la démocratisation du système politique, pour pouvoir défendre librement ses idéaux.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9789

_________________

MANIFESTATION DE RAPPEURS DEVANT L’INSTITUT DE LA MUSIQUE DE LA HAVANE CONTRE L’INTERDICTION DU CONCERT “LES POINGS LEVÉS”

Une trentaine d’artistes du mouvement hip hop a manifesté ce mardi “contre la censure” à proximité de l’officialiste Institut cubain de la musique (IMC) et ces musiciens sont parvenus à faire reculer l’institution.

Michel Matos, du groupe producteur Matraka et Soandry, de Hermanos de Causa (Frères de cause), exigeaient une explication de l’ICM à propos de l’interdiction du concert prévu depuis des mois le 12 Décembre.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9774

_________________

CHE GUEVARA, L’ORTHODOXE
Auréolé de sa légende, Che Guevara est souvent présenté comme le pourvoyeur d’un communisme d’État à un visage humain ; son opposition, mal comprise, à la politique étrangère de l’URSS n’y est pas pour rien. Pourtant, une étude sérieuse de sa vie montre que l’homme était loin d’avoir un penchant anti-autoritaire. Mais les faits peuvent être contestés, interprétés et la face positive du personnage préservée par une propagande intelligente. Au-delà de la réalité d’une existence en effet difficile à saisir, Che Guevara a laissé des textes politiques. Eux sont clairs et ne prêtent pas à discussion. Dans ses écrits ou discours, le Che se révèle un orthodoxe de la doctrine marxiste-léniniste et, pour tout dire, un stalinien. Á croire que ses admirateurs ne l’ont pas lu. On est loin du marxisme libertaire dont pouvait encore rêver Daniel Guérin aux premiers temps de la révolution cubaine.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9760

_________________

SOCIAL : RAMÓN SILVERIO ET SON BEAU MEJUNJE

Situé dans une petite rue latérale du centre de Santa Clara, à seulement quatre heures en car de La Havane, El Mejunje est un centre culturel singulier qui constitue une source d’inspiration aussi bien pour les habitants de la ville que pour les visiteurs. Là, la culture et les arts alternatifs sont reçus sans préjugés et avec passion.

Tout a commencé avec un jeune homme, Ramón Silverio, élevé dans des conditions difficiles aux alentours de cette petite ville de province. Pendant plusieurs années il a travaillé comme enseignant. Cependant, sa première passion était le simple mais toujours magique cirque ambulant qui parcourait les communautés rurales.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9749

_________________

CUBA : LA FIN DES CONTREBANDIERS ?

Un écran de télévision montre sur la chaîne en circuit fermé du Terminal 3 de l’Aéroport International José Martí de La Havane une scène paradisiaque d’un quelconque havre de l’île, accompagnée d’une affiche qui annonce : « la première image de Cuba ».

http://www.polemicacubana.fr/?p=9741

_________________

LA POLICE ENTRAVE L’ACTION ET LA RÉFLEXION DES ANARCHISTES À CUBA
A Cuba, la répression des opposants politiques se fait de façon plus ou moins insidieuse. Nos compagnons anarchistes sont convoqués, arrêtés ou licenciés en raison de leur appartenance politique. Dernier exemple en date, les membres du réseau de l’Observatoire critique ont été menacés de représailles si ils continuaient à débattre publiquement de l’avant-projet de Code du travail.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9730

_________________

CUBA SUSPEND SES SERVICES CONSULAIRES AUX ÉTATS UNISCUB

Selon un communiqué officel publié sur Cubadebate, la Section des Intérêts de Cuba aux Etats Unis vient d’annoncer qu’elle suspendait ses services consulaires aujourd’hui en raison de l’incapacité d’une banque de gérer ses comptes dans le pays.

Le 12 juillet, la banque M&T a informé la Section des Intérêts de Cuba, basée à Washington DC, qu’elle n’était plus en mesure de garantir ses services aux missions diplomatiques étrangères, obligeant la Section des Intérêts de Cuba et la Mission Permanente de Cuba aux Nations Unies à cesser leurs relations et à trouver rapidement une nouvelle banque.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9721

_________________

ERNESTO LECUONA. LA SYNTHÈSE DE LA MUSIQUE CUBAINE

Compositeur et pianiste cubain, Ernesto Lecuona [1896-1963] put compter sur l’admiration d’auteurs aussi importants que Ravel et Gershwin. Ses Danzas Afro-Cubanas pour piano, réunies en un recueil de six pièces dont la deuxième était paraît-il très appréciée de Ravel, sont jouées ici par Cristiana Pegoraro. Quand Ernesto Lecuona décéda à Santa Cruz de Tenerife, Îles Canaries, le 29 novembre 1963, Cuba perdait un des musiciens ayant le plus contribué à donner du prestige à sa culture et à son peuple au niveau international. L’article qui suit a été écrit par Rolando Álvarez Estévez et publié dans sur la revue Lettres de Cuba en novembre 2013.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9710

_________________

UNE FENÊTRE QUI S’OUVRE VERS L’EXTÉRIEUR

En 2014 devraient s’ouvrir pour l’économie cubaine les premières installations de ce qu’on a appelé la Zone spéciale de développement économique, située dans le port de Mariel, qui vient d’être modernisé, une baie située à 70 km à l’ouest de La Havane. [Port depuis lequel, en 1980, quelque 120'000 Cubains seront «conviés» à quitter Cuba pour la Floride, après que plusieurs milliers ont demandé l'asile à l'ambassade péruvienne à La Havane.]

http://www.polemicacubana.fr/?p=9703

_________________

LE PROGRAMME DE RAUL CASTRO ET SES CONTRADICTIONS

Raul Castro a réalisé un grand nombre de changements qui touchent de nombreuses facettes de la société cubaine. Dans le domaine politique, ces changements partagent tous certaines caractéristiques: une libéralisation politique (et culturelle) significative et bienvenue, mais sans aucune démocratisation du système; assouplissement des règles administratives et des concessions aux exigences populaires, mais sans la reconnaissance de droits citoyens indépendants de la volonté du gouvernement.

La nouvelle réforme migratoire qui est entrée en vigueur en janvier 2013, est un exemple d’une libéralisation significative qui ignore le droit des citoyens à entrer et à sortir du pays à leur convenance. D’un côté, on ne confisque plus les biens aux émigrants et il n’est plus nécessaire d’avoir un permis spécial pour sortir du pays. Selon les nouvelles règles, il suffit de présenter un passeport à jour et le visa du pays de destination pour voyager à l’étranger. Mais, d’un autre côté, les citoyens cubains n’ont pas droit au passeport.

http://www.polemicacubana.fr/?p=9663

Polémica cubana

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :